Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Croix de Guerre refusée et Compagnie de TNA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Danielant
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 21/12/2012

MessageSujet: Croix de Guerre refusée et Compagnie de TNA   Jeu 21 Jan 2016 - 9:38

Bonjour,
Mon père, maréchal des logis, chef de pièce (canon de 155 GPF) dans le troisième groupe, 9e batterie, du 107e RALA, a fait toute la campagne de France au sein du 7e Corps d'Armée. Fin juin 1940 son régiment était replié à Bourganeuf (Creuse).

Le général BESSON, qui commandait le 3e groupe d'Armées, dans son ordre général n° 117 du 25 juin 1940, a fait l'appel de tous les combattants porteurs de leurs armes à cette date et a décidé que "tous ceux qui seront présents à cet appel seront cités individuellement à l'ordre du jour et recevront la Croix de guerre avec un exemplaire de cet ordre". J'ai les deux documents authentifiés, une copie conforme de l'ordre général n° 117, authentifié par le capitaine BORDAS qui commandait le 3e groupe du 107e RALA et la citation de mon père à l'ordre du régiment, signée par le lieutenant -GARNIER qui commandait le 107e RALA, avec ce texte: "A pris part aux combats du 7e Corps d'Armée et est resté fidèle jusqu'au bout à son devoir militaire et à son drapeau". Pour mon père, engagé volontaire en 1932, puis gendarme, les décorations avaient une grande importance.

 Il était titulaire de la Croix de services militaires volontaires, de la Médaille militaire, de la Croix du combattant, de la Croix d’officier du mérite militaire, de la Croix du combattant volontaire de la résistance, de la Croix du combattant volontaire de la guerre 1939-1945, de la Médaille commémorative de la guerre 1939-1945 avec barrettes "France" et "Libération" et de la Croix de chevalier dans l’ordre national du mérite.
Mais un courrier adressé à mon père le 13 avril 1955 émanant du Ministère de la Défense nationale précise que "cette citation ne donne pas droit au port de la Croix de guerre mais reste acquise à l'intéressé. Elle doit figurer dans ses pièces matricule..". Mesquinerie lamentable de la Commission d'homologation qui donne tort à BESSON. Pauvres soldats mal récompensés. Le Journal Officiel de la République française du 13 octobre 1980, page 4275, reproduit une question de monsieur Roland RENARD au ministre des Anciens combattants à ce sujet:

« Le 25 juin 1940, par ordre général n° 117, le général d’armée Besson, commandant le groupe d’armées n° 3 décidait de faire l’appel de tous les combattants et tous ceux qui, porteurs de leurs armes seraient présents à cet appel, seraient cités individuellement à l’ordre du jour et recevraient la Croix de guerre. Le texte de cette citation individuelle a été transcrit sur le livret individuel de chaque combattant avec la mention « Croix de guerre 1939 » dans le cadre  « Décorations ». Ainsi, c’était officiel, chaque combattant était titulaire d’une citation individuelle donnant droit au port de la Croix de guerre. Par décret du 28 mars 1941, le gouvernement de Vichy supprimait la Croix de guerre créée par le décret-loi du 26 septembre 1939 et en instituait une nouvelle. Dans le même temps il prescrivait que cette nouvelle Croix de guerre ne pouvait être portée que par les titulaires d’une citation homologuée par une commission de révision. L’ordonnance du 7 janvier 1944 rétablissant la Croix de guerre maintenait dans son article 3 C le système de l'homologation sans toutefois imposer la forclusion à une telle demande. À l’approche du quarantième anniversaire de la campagne de France, les anciens combattants du 32° régiment d’infanterie demandaient comme la loi y autorisant, l’homologation de leur citation. Un refus leur fut opposé frustrant ainsi 150 000 anciens combattants dont ceux du 32° régiment d’infanterie du droit au port de la Croix de guerre. Or la citation du 25 juin 1940 portait attribution de la Croix de guerre a bien été décernée dans le temps et sur les lieux où les actions d'éclat se sont accomplies. S’il y a eu dévalorisation de la Croix de guerre, c'est bien lorsque des textes législatifs ont été pris à partir de mars 1941, pour instituer l'homologation des citations. En conséquence, il lui demande quelles mesures il compte prendre pour répondre à la légitime revendication des anciens combattants ». Il n’y a pas de réponse du ministre !
Peut-on demander une réparation posthume ??? Il n'est pas interdit de rêver!
Autre question, lorsqu'il a été démobilisé le 3 septembre 1940 à Bourganeuf, le dernier corps d'affectation de mon père était: 107e RALA, 28e compagnie de TNA. Que signifie TNA ?
Merci de me répondre, nous avons un devoir de mémoire à honorer et je voudrais compléter le récit de la guerre de mon père rédigé pour ses petits-enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40


Nombre de messages : 1748
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: 28e Cie de T.N.A.   Lun 28 Mar 2016 - 21:31

Bonsoir

je ne peux que tenter de répondre qu'à votre dernière interrogation, en juillet-août 1940 l'Armée est restructurée et reformatée pour se plier aux termes des conditions d'Armistice, ce régiment comme beaucoup d'autres est dissous fin juillet et les soldats en attente d'être démobilisés sont souvent rassemblés un temps en unités provisoires de travailleurs

je pense à cet égard que la 28ème compagnie de "T.N.A." signifierait compagnies de Travailleurs Militaires d'Artillerie qui ont existé dans cet intermède,
le "n" serait peut être plus un "m"...

Salutations
Loïc L.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danielant
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 21/12/2012

MessageSujet: Re: Croix de Guerre refusée et Compagnie de TNA   Mar 29 Mar 2016 - 11:02

Bonjour Loïc,
Merci de m'aider, mais plusieurs documents en ma possession (le livret militaire de mon père, sa fiche de démobilisation et un certificat concernant un brigadier-servant de la pièce de 155 commandée par mon père) font état sans confusion possible de la 28e compagnie de T.N.A. Le certificat indique que le brigadier était occupé dans une ferme voisine de Bourganeuf pendant les moissons. Cette compagnie était donc occupée aux travaux agricoles pendant l'été 1940. J'avais pensé sans preuve à une compagnie de travailleurs nord-africains, mais le 107e RALA n'en comptait pas.
Je rapporte dans le rubrique "Artillerie" de ce forum comment le régiment, encerclé à Saint-Florentin le 15 juin 1940, a perdu la majeure partie de son matériel et toutes ses archives. C'est une perte considérable, difficile à combler.
Si vous aviez une autre idée, je vous remercie d'avance.
Cordialement
Daniel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Croix de Guerre refusée et Compagnie de TNA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Croix de Guerre 14-18 belge
» Croix de Guerre TOE
» Liste des films et documentaires traitant de la guerre d'Indochine
» Maréchal-des-logis Jean CHANEBOUX 1er REC MPLF 1950
» LVF

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: L'armée de terre française de 1919 à 1940 :: Parcours individuels et notices biographiques :: Officiers, Sous-officiers et Hommes de troupe-
Sauter vers: