Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 GBM 85 - de Gaulle et le corps spécialisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
françois vauvillier
GBM
GBM


Nombre de messages : 2246
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: GBM 85 - de Gaulle et le corps spécialisé   Lun 29 Sep 2008 - 17:49

Bonjour à tous,

Nous croyons intéressant, Stéphane Ferrard et moi-même, de communiquer publiquement les extraits les plus marquants d'un échange que nous avons eu le week-end dernier, en off, sur l'armée de choc telle qu'on peut l'imaginer d'après les écrits de Charles de Gaulle, et plus particulièrement sur sa composante artillerie :

Stéphane indique :
- en ce qui concerne l’ALVF, de Gaulle reprend l’idée d’Estienne qui lui aussi associait la chenille et le rail ;
- pour l’artillerie tous azimuts, le terme à l’époque s’appliquait à l’artillerie sur chenilles (par rotation). Pour les matériels d’artillerie sol-sol tri-flèches, ils ne pouvaient être d’un calibre supérieur à 105 mm en fonction de la fragilité de l’affût. Je pense, mais ce n’est pas une certitude, que de Gaulle pensait à des matériels d’action lointaine du type 194 et 220 mm sur des affûts chenillés modernes pour effectuer des tirs d’interdiction ou de neutralisation sur des objectifs à haute valeur ajoutée (QG, nœuds ferroviaires, dépôts).

Je réponds à Stéphane :
Sur l'artillerie, de Gaulle n'est pas évident à interprêter car, si l'on relit bien les passages concernés (je ne les ai pas cités in extenso dans GBM), il passe dans le même paragraphe de l'artillerie divisionnaire (AD) à l'artillerie lourde, sans préciser laquelle. J'y suis allé phrase par phrase et je pense avoir collé au plus près de la "vérité" de notre grand homme. Pour aller plus loin, il faudrait retrouver ses brouillons (peut-être à l'institut CdG). J'ajoute un élément que je n'ai pas écrit dans GBM 85 : l'allusion à l'affût biflèche pour l'AD concerne tout aussi bien, pour l'année 1934, le 75-33 que le futur 105 C 35 B (adopté dès octobre 34). Mais en 1937, Reynaud cite bien, fomellement, le 105 C.
Sur la question du "tous azimuts", nous avons avec certitude chez CdG le matériel d'ALVF 240/194 de Tarbes (pour les 30 km) et sans doute aussi (d'accord avec Stéphane, on ne peut pas en être certain), des automouvants genre 194, 220 ou 280 sur châssis Saint-Chamond ou des développements (bien que CdG dise en substance que tout existe déjà ; je pencherais donc plutôt pour l'intégration " en l'état" dans l'armée de choc, des 194 GPF et 280 chenillés existants, plutôt que la mise au point de nouveaux matériels du même genre qui ne constituent pas la priorité). En revanche, il est sûr également que CdG n'évoque pas les véritables "automoteurs" blindés au sens au nous l'entendons, avec des calibres autour de 75.

Et Stéphane répond à son tour :
Pour l’artillerie, CdG ne fait que reprendre effectivement que ce qui existe déjà. Pour les affûts biflèches qui offrent un grand champ de tir, je me cite (Les matériels de l’armée de terre française 1940 Tome 2 page 38 ) :
« Pour contre-battre un adversaire mobile, il fallait donc des matériels dont le champ de tir en azimut soit important et autorise des corrections rapides. Un grand débattement latéral permettait aussi à une pièce de couvrir un front beaucoup plus étendu. » Ceci, bien sûr, sans changer la position en batterie.
Champs de tir :
75 mm mle 97 : 6°
75mm mle 97/33 : 58°
155C mle 17 (mle 15) : 6°
105C mle 34S : 39,6°
105C mle 35B : 52°
En gros, pour des pièces à 6°, le front battu à 10 km était d’environ 1100 m, pour celles à 50°, le front battu était d’environ de 9,5 km.

Pour l’artillerie lourde, CdG reprend l’idée de l’artillerie d’exploitation sur affûts chenillés tous azimuts. Toutefois, les châssis sont trop lents pour suivre le rythme de chars rapides d’où la nécessité de remonter les pièces existantes (194 et 220 mm) sur des châssis plus modernes. Pour CdG c’est « l’avant qui mène » donc les chars qui imposent leur rythme à tout le reste. Pour le 280 mm je n’y crois guère car il s’agissait d’un matériel de grosse destruction et non d’action lointaine (d’interdiction). Il faudrait voir si chez Schneider ou Saint-Chamond, sinon d’autres, il n’existait pas à l’époque des projets de châssis lourds rapides (30/35 km/h) comme l’AMX en étudiera vers 1936/37 (tracteur B) pour le 370 mm de Tarbes (et non Filloux). Somme toute, lorsque CdG écrit que tout existe, il parle pour les TAZ des bouches à feu qui existent ainsi que les munitions et le soutien. Les châssis ne sont que secondaires. Pour les TAZ de l’ALVF, leur mise en batterie rapide et leur vitesse de convoi (30 km/h) leur permettaient d’accompagner un corps de bataille rapide. Il existe des notes (1919/1920) de Pétain très intéressantes sur l’artillerie « à chenilles».

————————
Si cette discussion vous intéresse (et d'une manière plus générale la question de l"armée de choc" vue par de Gaulle), vous êtes les bienvenus pour y participer sur ce fil.

Un mot de plus au sujet de l'artillerie divisionnaire de 1940 : vous trouverez un article de synthèse à ce sujet, signé F. Vauvillier, dans Tank Zone n° 1, qui sortira le 3 octobre.

Bien cordialement à tous

Stéphane Ferrard et François Vauvillier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
GBM 85 - de Gaulle et le corps spécialisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Corps subtils dans l'Hindouisme
» Pendant ma méditation, mon corps devient lourd et j'ai l'impression que je vais m'évanouir.
» 7 demeures de thérèse d'avila, esprit, coeur, corps
» Le corps est vibration d'énergies (résultat de recherche scientifique)
» Le corps de Sainte Bernadette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: GBM - Histoire de Guerre, Blindés & Matériel :: La revue et les articles :: Autour des articles ...-
Sauter vers: