Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 3e R.I.C.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kilkenny
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 47
Age : 43
Localisation : Toulenne, en Gironde (33)
Date d'inscription : 25/09/2008

MessageSujet: 3e R.I.C.   Jeu 25 Sep 2008 - 15:19

Bonjour à tous !

En postant sur le forum Prisonniers de Guerre de 39/45 on m'a conseillé de poser ma question sur votre forum. J'ai appris que mon grand-père a été prisonnier au Stalag XVII-A à Kaisersteinbruch (Autriche). Il faisait alors parti de l'unité 3ème R.I.C. en tant que 1ère classe.

Je n'ai trouvé que peu de choses sur le 3ème R.I.C. et notamment qu'ils avaient déposés les armes le 21 juin 1940 près de Beaumont-en-Argonne.
Je souhaiterai en savoir un peu plus au sujet de ce régiment et notamment de son évolution avant que mon grand-père ne soit fait prisonnier.

Puis-je trouver des documents mentionnant mon grand-père au sein de cette unité ?

Je vous remercie par avance de votre aide.

Cordialement !

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nico
Sergent-chef
Sergent-chef
avatar

Nombre de messages : 167
Age : 40
Localisation : dieppe-paris
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Lun 29 Sep 2008 - 15:03

Bonjour,
Le 3ème RIC dont votre grand père était incorporé,faisait parti de la 1ère DIC.
En juin 1940 la 1ère DIC est transportée sur le front de la Marne avec la 3ème DINA,
le 13 juin 1940,elle combat aux alentour de ST Dizier,ensuite elle se replie vers Bar le duc ou elle est attaquée de flanc par une Panzerdivision le 15 juin 1940.En fait elle combat sur la meuse avec le groupement Brusseraux et doit se replier car le CAC se retanche dans Sion.En fait elle constitue une dernière ligne de défense sur la Madon et se rend faute de munitions.
Cordialement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kilkenny
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 47
Age : 43
Localisation : Toulenne, en Gironde (33)
Date d'inscription : 25/09/2008

MessageSujet: Le 3ème Régiment d'Infanterie Coloniale... et mon grand-père   Ven 31 Déc 2010 - 18:29

Bonsoir à tous,

Dans le but de recherches généalogiques j'ai souhaité en savoir plus sur le passé de prisonnier de guerre de mon grand-père paternel qui a passé comme de nombreux autre près de 5 années dans des camps en France, en Autriche et en Allemagne.

Le BAVCC (Bureau des Archives des Victimes des Conflits Contemporains) de Caen et la Croix Rouge, suite à ma demande, m'on fait parvenir de nombreux documents concernant mon grand-père. C'est là que j'ai appris son itinéraire depuis sa capture jusqu'à sa libération. J'ai aussi découvert le nom de son régiment ainsi que le numéro de sa compagnie; la 7ème (lol)

Mais sur Internet j'ai trouvé que peu de choses concernant les frontstalag 120 et 121 (Mirecourt et Epinal), le Stalag XVIIA, le Stalag VIJ et le 3ème RIC. A force de chercher et grace à de nombreux bénévoles sur les forums d'histoire et de généalogie j'ai tout de meme pu me constituer une "bonne" bibliothèque. Et dernièrement, justement, le JMO du 3ème RIC.

D'après les documents allemands mon grand-père a été capturé le 18 juin 1940 à Epinal mais d'après le JMO le 3ème RIC n'a jamais pu atteindre Epinal. De plus, moi qui croyais avoir assez d'informations (régiment et compagnie), j'ai découvert qu'il y avait en plus des "échelons" (au moins 3) puis des "bataillons" (aussi au nombre de 3) mais aussi des unités régimentaires.

J'ai donc pas mal de soucis pour comprendre où mon grand-père se situait dans cette organisation et c'est pour cette raison que poste cette question.

J'ai pu lire, par contre, sur le JMO qu'il était question de "trainards", de "disparus" et sur le forum "Passion Histoire", on m'a aussi donné quelques exemples sur des soldats qui avaient déserté, oui qui s'étaient mélangés aux civils fuyant la guerre, etc.

Y aurait-il un moyen de savoir comment mon grand-père a été capturé ? Dans le JMO il est question d'une liste nominative (qui était apparemment mise à jour); savez-vous quelques choses à son sujet ?

Aux Archives Départementales d’Épinal (Vosges) j'ai pu lire un ouvrage assez épais et très détaillé sur la "Bataille d’Épinal" par Otto Lehmann. Malgré tous les détails il n'est jamais question du 3ème R.I.C. (j'ai compris pourquoi en lisant le JMO) mais il y est dit qu'il y avait de nombreux soldats qui n'attendaient plus qu'à se faire capturer pour au moins pouvoir manger et boire.

Quelqu'un aurait-il des informations ou des conseils pour m'aider à éclaircir ce moment de la vie de mon grand-père ?

Je pense que j'aurai d'autres questions pour m'aider à comprendre ce JMO. Je reviendrais vous voir Wink

Merci beaucoup pour votre précieuse aide
Si vous avez besoin de plus amples informations, j'essaierai d'y répondre bien sur Smile

Cordialement

Bonne fête et Bonne année à vous tous Smile Voici mes meilleurs voeux Wink

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 1969
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Dim 2 Jan 2011 - 6:36

En fait si vous avez le JMO qui est le Saint Graal pour le parcours des Régiments vous êtes mieux armé que la majorité des membres pour répondre

si le 3e RIC n'a pas atteint Epinal (je ne connais pas son parcours), sans parler de fuyards ou de deserteurs, il s'agit d'éléments isolés séparés de leur unité, ce n'est pas rare durant cette campagne, surtout que ce sont dans les Vosges que se produisent l'encerclement et la reddition d'une grande masse de l'Armée Française vers les 18/22 juin en unités constituées ou pas

je rebondis sur
De plus, moi qui croyais avoir assez d'informations (régiment et compagnie), j'ai découvert qu'il y avait en plus des "échelons" (au moins 3) puis des "bataillons" (aussi au nombre de 3) mais aussi des unités régimentaires

Si votre grand-père était à la "7e Compagnie" celà signifie ni plus ni moins qu'il faisait partie du 2e Bataillon qui comprend les 5e à 8e Cie,
il y'a un livre Des coloniaux au combat la 1ére DIC en 1939-1940 qui évoque justement un épisode autour du fanion de la 7e compagnie du 3e RIC (peut être est-ce déjà dans le JMO) mais je ne pourrais en dire plus...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kilkenny
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 47
Age : 43
Localisation : Toulenne, en Gironde (33)
Date d'inscription : 25/09/2008

MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Lun 3 Jan 2011 - 10:03

Bonjour Loïc,

Si le JMO est le Saint Graal, soit certain que votre message m'a énormément intéressé.
Pour l'instant j'ai entamé la transcription du documents et après une première lecture, donc, j'ai pu voir une allusion à la 7ème Compagnie mais sans un intérêt extraordinaire. Le document que je transcris maintenant à l'air plus précis que le précédent et j'attends d'arriver à la période du mois de juin 1940. On verra !

En tous cas, pourriez-vous me confirmer que la 7ème Compagnie faisait forcément partie du 2ème Bataillon ? Comment fonctionnent les bataillons et les Compagnies ?

En fait j'espérai que la 7ème Compagnie appartienne au 2ème Bataillon car dans la partie que j'ai pu lire, cette Compagnie s'était cantonnée à Bouzonville et c'est un des rares lieux que l'on m'a cité (mon père) concernant l'épopée de mon grand-père.

De plus la référence du livre que vous me donnez m'intéresse vraiment aussi. Je vais voir si je pourrais me le procurer Smile

J'espère pouvoir en savoir plus aussi sur le moment où mon grand-père a pu prendre un chemin différend que celui "narré" dans le JMO.

Encore merci et tous mes meilleurs voeux pour 2011 à vous, vos proches et votre famille.

Cordialement

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Mar 4 Jan 2011 - 23:29

Par défaut , même si cela ne correspond pas forcement a un RIC , vous pouvez prendre ce document :
http://www.atf40.fr/ATF40/divers/R%E9giment%20type%20NE.pdf
En gros , il explique que les 1e a 4e Cies appartiennent au 1er bataillon .
les 5e a 8e au 2e Bn
les 9e a 12e au 3e Bn ; les 3 bataillons ayant une organisation similaire .
Donc , si ce RIC est d’organisation type Nord est ( ce que je n'ai pas vérifié ) , la 7e compagnie est une compagnie de fusilier voltigeurs ( comprendre infanterie classique ) .

Alain
Revenir en haut Aller en bas
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5362
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Mer 5 Jan 2011 - 8:47

Pas de problème, les RIC de la 1ère DIC sont des RI de type Nord-Est.

D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kilkenny
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 47
Age : 43
Localisation : Toulenne, en Gironde (33)
Date d'inscription : 25/09/2008

MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Mer 5 Jan 2011 - 9:59

Effectivement, il suffit de lire le document
Je me sers souvent de ce document (très bon doc d'ailleurs) mais il est tellement détaillé, et puis toutes ces abréviations.

Merci encore; j'avance dans mes recherches Smile

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4877
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Sam 5 Fév 2011 - 16:43

Bonjour,

Voici la composition du 2ème Bataillon :

Commandant le Bataillon : CBA de TOURNADRE jusqu'au 21-11-1939 puis CBA SOMPAIRAC;

Officier Adjoint : Ltn AICHENBAUM (blessé le 25-05-1940) puis Ltn COLPIN;

Santé : Médecin Capitaine COY (tué le 09-06-1940) puis Médecin Lieutenant FILHET
Médecin Auxiliaire FLAVIGNY;

5ème Compagnie :

Commandant la Cie : Capitaine DELAS

Chefs de Section : Ltn DUCOS; SLT GORCE; SLT IMBERT;

6ème Compagnie :

Commandant la Cie : Capitaine HERBIN (tué le 09-06-1940) puis Lnt DARRICOLE

Chefs de Section : Ltn MONGRAND (blessé le 18-05-1940); Ltn TORCADIS; Asp MERLY;

7ème Compagnie :

Commandant la Cie : Capitaine SALLAT (tué le 09-06-1940) puis Ltn IZERN

Chefs de Section : Ltn GALLAND (tué le 15-05-1940); Ltn ELISABETH (tué le 18-05-1940); SLT MOREAU (tué le 09-06-1940).

CAB n°2 :

Commandant la Cie : Cne CHEVREAU (blessé le 15-05-1940) puis Cne THOURON (tué le 09-06-1940) puis Ltn MOREAU

Chefs de Section : LTN de LABORDERIE (blessé le 10-06-1940); SLT BRIN; Asp PLUCHARD (blessé le 09-06-1940)

Groupe Franc : LTN ROUBY.

Et voici les position du régiment entre le 17 et le 19 juin 1940 :


(document issu des Coloniaux au combat - la 1er DIC)

Le 17 juin le régiment ne se trouvait qu'à 70 km d'Epinal. Donc des groupes de soldats n'ont certainemant pas vu d'autre moyen que de retraiter dans cette direction.

Cordialement

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4877
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Dim 6 Fév 2011 - 16:57

Bonjour

Voici une première partie pour la période entre septembre 1939 et mai 1940 :

en 1939 les troupes d'actives stationnent, pour le 3ème RIC à Rochefort-sur-Mer avec un bataillon à Bordeaux et un Bataillon à Marennes.

En septembre 1939 la 1ère DIC est affecté au SF de Maubeuge, couvrant la vallée de la Sambre sur la frontière Belge.
Rattachée à la 1er Armée du Général Blanchard, la division se voit affecter plusieurs missions :

- Remforcement de la Sambre( soit les limites territorials du Sous-Secteur du 84ème RIF);

- Renforcement du secteur compris entre le Bois de la Lanière exclus et le trouée de Solre-le-Château incluse (ce qui correspond aux sous-quartiers des 1/87 et 9/84).

- La division doit aussi fournir au SF de Maubeuge des détachements nécessaires aux travaux de défense et d'affecter tous les personnels disponibles aux travaux agricoles et aux travaux de défense passive repris par les municipalités lacales.

- Etre en mesure d'être enlevée par tous moyens sur préavis de 12 heures.

Le 5 octobre la division est placée sous les ordres du Vème Corps d'Armée (Général Bloch).
Quelques jours plus tard les régiments de sénégalais de la division quittent leurs secteurs de Sains-du-Nord et de Ferrières-la-Petite pour la Côte d'Azur. Les conducteurs Africains de l'Artillerie rejoignent le dépot de Libourne. Aux Sénégalais des 12 et 14ème RTS vont succéder les Mitrailleurs Coloniaux de la 42ème Demi-Brigade (remplacé à leurs tours par le 6ème RI en novembre) et le 12ème RIC (dépôt de Dreux, Toul, Toulon).

Le 23 novembre la division gagne la zone de repos dans l'Aisne avant de faire mouvement vers le secteur de Vigneulles-les-Hatonchatel.

Le 13 décembre elle passe en réserve de la IIIème Armée (région de Thiaucourt). Le PC du 3ème RIC se trouve à Charey.

Le 20 décembre, la division, mise à la disposition du VIème Corps d'Armée, fait mouvement par Voie Ferrée vers le secteur Hombourg-Budange pour y relever la 42ème Di.

Le lendemain (21 décembre) contre-ordre, la division se voit assigner le secteur de Bouzonville-Burtoncourt pour y relever la 33ème DI. Le PC du 3ème RIC est à Saint-Michel. Par ailleurs, jouxtant le dispositif de la ligne Maginot, les 3ème et 12ème RIC tiennent deux sous-secteurs avec en réserve le 6ème RI. Les PC de ces bataillons et Compagnies se trouvent à Guiching et Filstroff (secteur Nord), Bouzonville-Berting (secteur du centre), Vaudreching et château-Rouge (secteur Sud). Les postes au contact sont établis sur la ligne Colmen-Remeldorf, Guersling-Grossenwald, Dommenwald, Shrekling, Woelfling, Bois Sang et l'avant-ligne passe par le bois de Stockholtz, Bouzonville, le Bois d'Alziry, avec des avant-postes à la Tuilerie et à Sainte-Marie.

Coups de main, sondages, reconnaissances, activités de patrouille vont se succéder sans relaches. Le 3ème RIC et le GDR 71 en supporteront tout le poids.

Sans oublier les groupes francs commandés par le Capitaine Goutard (encadrement du 3ème RIC : Ltn GAUSSEL, puis Adj GOERNET, puis SLT VALOIS, SLT CORNU, Ltn ROUBY) :

- 1er janvier 1940 à 22h40 le groupe franc du 33ème RI renforcé d'un détachement du groupe franc du 3ème RIC (Ltn GAUSSEL) effectue une patrouille le long de la Nied dans la région de Niederhoff-Guersling. Un peu avant le confluent de Nid et du Remel, le groupe butte sur un champ de mines anti-personnel allemand. Les Ltns MAITYRE (33° RI) et GAUSSEL (3° RIC), ainsi que trois hommes sont tués, six hommes sont blessés.

- 31 janvier 1940, sous la protection de trois groupes francs, une compagnie de travailleurs du 3ème RIC est chargée d'établir un poste au sommet de la côte 335, dominant les pentes sud du Lautersberg et à 500 mètres à l'est du poste déjà installé en bordure du Bois du Grossenwald. Profitant d'un épais brouillard, le Col BAUDIN décide de faire exécuter les travaux prévus, c'est à dire le transport de tôles, sacs à terre; piquets, barbelés déjà entreposés à l'arrière. Dans la nuit un détachement allemand est venu planter un drapeau hitlérien sur un pommier, à l'emplacement que doit occuper le nouveau poste avancé. Vers 11h00, magré des ordres contraires, un soldat d'un des groupes francs enlève l'emblème allemand. A 14h30, après la dissipation du brouillard, l'ennemi, mis en alerte, déclenche sur les hommes du 3ème RIC des tirs intermittents de mitrailleuses qui leur causent plusieurs blessés. Vers 16h30, les canons allemands se déchaînent pendant quarante minutes sur les pentes entre Henning et les lisières du Grossenwald. A 17h18, les deux batteries de 75 et la batterie de 105 C exécutent en avant de la côte 335, vers les sorties de Leydin et de Lautersberg, un sévère tir de protection (pertes pendant cette opération 3 tués, 5 blessés).

Le 3ème RIC et le GR 71 maintiendront intactes leurs positions jusqu'à la relève de la division par la 6ème DINA du Général Verdillac (9° RTM, 21° RTM, 24° Demi-Brigade de Chasseurs composée des 3, 19 et 69ème BCP).
Le 25 février après 60 jours passés en ligne dans le secteur de Burtoncourt, face à Sarrelouis, la division est dirigée sur Varennes-en-Argonne pour ses cantonnements de repos. Elle a changé de chef d'état-Major, le LCL AVRE nommé Colonel prend le commandement du RICMet il est remplacé par le LCL ROCAFORT du Corps d'Armée Colonial.

Le 10 mars la division est placée en réserve de GQG sur le territoire de la IIème Armée du Général Huntziger. Elle est cantonée sur la rive gauche de la Meuse, en aval de Verdun, dans Marsoins et les Bigors campent les lieux de la côte 304, le Mort-Homme, la Haute-Chevauché, La Chalade, la Grurie.
A Varennes, la division va poursuivre et parfaire son entraînement, son instruction, sa formation guerrière. Elle mettra les bouchées doubles en s'adonnant simultanément à la protique intensive des sports et à l'étude du terrain où elle est appelée à s'implanter (secteur de Montmédy-Velosnes-Marville).

Début d'avril 1940, elle récupère enfin les 12ème (Col MAZOYER), 14ème RTS (Col MONTANGERAND) ainsi que les conducteurs africains de l'artillerie et elle se sépare des 6ème RI (effecté à la IIème armée) et 12ème RIC (part pour le camp de Souges). La division change de chef, départ du Général GERMAIN pour le commandement du 23ème Corps d'Armée et arrivée du Général ROUCAUD.

Le 10 mai 1940 le GR 71 doit rejoindre immédiatement la 2ème DLC et la division va devoir opérer au centre du 18ème Corps, entre la 3ème DIC (Génaral FALVY) à sa gauche et la 41ème DI à sa droite, destination Montmédy. Du fait des travaux et de l'aide à l'agriculture, la division se trouvait, le 9 mai 1940, échelonnée sur près de 85 km de profondeur. Au nord, le 14ème RTS est en position dans le secteur de Velosme (41° DI), un bataillon du 3ème RIC occupe Inor (3ème DINA), un groupe de 155 C est dispersé dans la région sud-ouest de Sainte-Manahould, cependant que le gros de la division est concentré près de Montfaucon, Varennes et Dombasles en Argonne.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
Kilkenny
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 47
Age : 43
Localisation : Toulenne, en Gironde (33)
Date d'inscription : 25/09/2008

MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Mar 15 Fév 2011 - 9:43

Merci beaucoup azv94,

Désolé de répondre si tard mais je n'étais pas revenu sur ce forum pensant (avec tort donc) qu'il ne s'y trouvait pas de nouveautés. En tous cas, je n'en possédait pas de nouveaux.

Ce sont d'excellents renseignements. Nombreux n'étaient pas mentionnés dans le JMO. Beaucoup de noms et de mouvements.

D'après le début de votre message (et la fin aussi), il me semble pouvoir espérer de nouveaux renseignements et j'imagine qu'à ce moment là vous pourrez m'indiquez les sources. Je suis sincèrement content.

Merci encore Smile

Cordialement

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kilkenny
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 47
Age : 43
Localisation : Toulenne, en Gironde (33)
Date d'inscription : 25/09/2008

MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Mar 15 Fév 2011 - 9:47

Grâce à vos deux messages azv94, je me rends compte que j'avais déjà ouvert un sujet il y a plus de ans. Je suis désolé de ce doublon; peut-être y aurait-il un moyen de fusionner les deux.

En tous cas, je redonde (lol) mais je vous suis très reconnaissant et je me permets une nouvelle fois de vous remercier Smile

Ces informations sont-elles issues de la même source que celles de l'autre sujet ?

Bien cordialement

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4857
Age : 50
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Mar 15 Fév 2011 - 12:05

(note de modération, les deux sujets de Kikenny sur le 3e RIC ont été fusionnés)

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
Kilkenny
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 47
Age : 43
Localisation : Toulenne, en Gironde (33)
Date d'inscription : 25/09/2008

MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Sam 19 Fév 2011 - 17:08

Bonsoir,

Merci Eric pour avoir fusionné mes sujets.

J'ai enfin réussi à récupéré (en tous cas temporairement pour l'instant) le portrait de mon grand-père, soldat, qui était dans la maison de ma grand-mère.
Depuis le temps que je la regardais j'avais pas vu les détails que j'ai remarqué dernièrement en la numérisant.



Il me semble bien que sur les "pointes" de son col est inscrit le numéro "3" et le symbole d'une ancre de marine qui correspondrait au 3e RIC. Il me semble aussi (d'après ma petite culture) que les deux "chevrons" situés au même endroit que le numéro indiquerait son grade "soldat 1er classe".

Quelqu'un pourrait-il confirmer mes idées ? Y aurait-il un autre détail qui permettrait d'apprendre autre chose ? Il porte une sorte de cache-col (il me semble voir un noeud) de couleur blanche (ou claire en tous cas), est-ce une partie de l'uniforme ou une "touche personnelle" ?

Y aurait-il un autre détail qui me serait passé à côté ?

Le format de l'original (en mm) du portrait est de 310 x 230. De premier abord et encore plus en le zoomant on a l'impression qu'il s'agit d'un dessin au fusain. Pourrait-il s'agir d'une photo officielle (j'imagine que ce n'est pas une photo prise en vacances ou lors d'une cérémonie familiale lol) prise lors de son incorporation ?

Merci encore pour votre précieuse aide Smile

Cordialement

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5362
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Jeu 7 Juil 2011 - 18:00

Bonjour,

Je retombe un peu par hasard sur ce vieux fil, et je m'aperçois que des questions sont restées sans réponse.

J'apporte donc une précision : les deux "chevrons" sur les pattes de col sont des soutaches qui permettent de distinguer les subdivisions d'arme et non des marques de grade.

Cdt,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kilkenny
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 47
Age : 43
Localisation : Toulenne, en Gironde (33)
Date d'inscription : 25/09/2008

MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Jeu 21 Juil 2011 - 19:38

Merci DH,

C'est sympa de venir poster sur ce sujet.

Par contre, je ne suis pas encore un grand spécialiste. Pourriez-vous m'en dire un peu plus quant à cette distinction de subdivision d'arme ?

Qu'est-ce-qui pourrait, sur cette photo, indiquer que mon grand-père était un soldat 2e classe ?

Encore merci pour votre aide

Bien cordialement

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4877
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Jeu 21 Juil 2011 - 21:02

Bonsoir Stephane

voici, sous ce lien, quelques exemples de subdivisions d'armes suivant les insignes de col :

http://atf40.forumculture.net/t1771-insignes-de-col

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Jeu 21 Juil 2011 - 21:37

Pour info , Didier est en vacances en ce moment .

Alain
Revenir en haut Aller en bas
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5362
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Mer 27 Juil 2011 - 19:20

De retour prématurément,

Bonjour à tous, bonjour Kilkenny

Les marques de grades étant portées au bas des manches, rien ne permet de déterminer le grade exact, malheureusement...

Cdt,

D.H.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kilkenny
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 47
Age : 43
Localisation : Toulenne, en Gironde (33)
Date d'inscription : 25/09/2008

MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Ven 5 Aoû 2011 - 12:21

Merci D.H.

Merci pour cette nouvelle information. J'ai d'autres photos, je regarderai de plus près.

Bien cordialement

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antho30
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 25/10/2012

MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Jeu 25 Oct 2012 - 18:58

Bonjour, je viens d'apprendre que mon arriére grand pére a été mobilisé en 1939, au 3 RIC.
Je cherche donc le JMO de ce régiment et tout les renseignement possible.
Il a été démobilisé, par le centre démobilisateur du canton d'ACCOU, à BEDOUS, le 29 juillet 1940.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kilkenny
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 47
Age : 43
Localisation : Toulenne, en Gironde (33)
Date d'inscription : 25/09/2008

MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Jeu 25 Oct 2012 - 19:17

Bonjour à tous,

Je peux vous faire profiter de ces documents. Pourriez-vous patienter jusqu'à samedi ou dimanche ?

Auriez-vous la possibilité d'en apprendre un peu plus sur l'histoire de votre arrière-grand-père durant la deuxième guerre mondiale ? Peut-être de la part de vos parents ou vos grand-parents. J'espère un jour faire connaissance de descendants de camarades ou de prisonniers de guerre ayant connu mon grand-père ou vécu des évènements similaires.

Si vous le souhaitez je peux vous donner des conseils pour vous permettre de recueillir des documents via divers organismes.

Bien cordialement

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antho30
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 25/10/2012

MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Jeu 25 Oct 2012 - 20:11

Je peux patienter sans problème quelques jours.
Il me semble que mon grand père possède quelques photos, au moins une individuelle et une de groupe.
Je ne sais malheureusement pas grand-chose sur cette branche de la famille.
Mon ancêtre est décédé jeune, ses deux enfants sont également décédés et n'ont pas transmis l'histoire de leur pére.
Je peux néanmoins, indiquer que mon arrière grand-pére était de nationalité polonaise au moment de sa mobilisation.
Son dossier de naturalisation, précise qu'il a été recensé avec la classe 1932, qu'il a été appelé le 7 éme jour de la mobilisation au dépôt de BOURGES.
La seule information que je tiens de ma grand-mére, c'est que son pére au retour de la guerre était sale et plein de poux. Au point qu'il se déshabilla dehors.

Je suis preneur de toutes astuces pouvant m'aider.

Cordialement

Anthony
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mouragues
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 215
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 11/08/2010

MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Dim 28 Oct 2012 - 1:35

bonsoir

un livre de référence

essayez de trouver chez un bouquiniste ou sur ebay le livre de Roger
Bruge les combattants du 18 juin tome 1 qui cite entre autre les combats
menés par la 1e DIC dont faisait parti le 3 RIC éditions Fayard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kilkenny
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 47
Age : 43
Localisation : Toulenne, en Gironde (33)
Date d'inscription : 25/09/2008

MessageSujet: Re: 3e R.I.C.   Dim 28 Oct 2012 - 15:13

Je conseille aussi le l'ouvrage "Des coloniaux au combat" de Louis Dartigues. Il concerne "La 1re Division d'Infanterie Coloniale 1935-1940". Le 3e RIC y est très documenté.

Anthony, je t'ai envoyé un message privé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
3e R.I.C.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Infanterie :: Coloniaux-
Sauter vers: