Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Les polonais en 1940

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Crosnier
Colonel
Colonel


Nombre de messages : 1824
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Les polonais en 1940   Lun 4 Mar 2013 - 20:31

Bonsoir
Si j'ai bien compris, les allemands ont transmis n'importe quoi et les autorités françaises ont retranscrit n'importe quoi !!!!
Cordialement
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didier b
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 352
Age : 65
Localisation : Pays de Gex (Ain)
Date d'inscription : 03/09/2011

MessageSujet: Re: Les polonais en 1940   Lun 4 Mar 2013 - 23:16

Bonsoir Crosnier,

Dans l'ensemble les listes sont exactes mais elles comportent un petit pourcentage d'erreurs.
Autre exemple sur une liste figure le nom de GUILLAUD, puis plus loin GUILLOUD,
en vérifiant ces deux soldats ont le même prénom, la même date de naissance,
proviennent du même village, ont le même grade et appartiennent à la même unité. C'est donc la même personne figurant deux fois dans cette liste.
Il faut donc être très vigilant.

Cordialement.

Didier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crosnier
Colonel
Colonel


Nombre de messages : 1824
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Les polonais en 1940   Mar 5 Mar 2013 - 8:53

Bonjour
Pour rester avec les soldats d'armée étrangères repris dan ces listes, je viens de trouver un tchèque du 1ere régiment d'infanterie tchécoslovaque !!!
cordialement
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 56
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: Les polonais en 1940   Jeu 14 Mar 2013 - 20:33

bonjour,
pour évoquer le sort des valeureux soldats polonais ...on peut nommer les avions plutôt obsolètes vendus aux aviateurs courageux et "ayant très faim" :
MS406 (obsolète, mal armé, trop lent) Renault Caudron (avion de course militarisé, mal armé et beaucoup trop lent, avion en bois, grimpe très mal...)
quelques chars récents pour la brigade Matzetk (pardon pour l’orthographe) R40 fournis mi juin, chars B prévus...
Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Olivier FONTAINE
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 01/04/2013

MessageSujet: Re: Les polonais en 1940   Jeu 11 Avr 2013 - 13:20

Bonjour,

sur le sujet de polonais dans la campagne de France, il faut avant tout séparer les polonais "travailleurs étrangers" en France des troupes polonaises qui rejoindront la France après la défaite de la Pologne.

Revenons quelques années plus tôt pour mettre la question en perspective.

Les premiers polonais arrivant en France dans les années 1920 devaient être à jour de leur situation militaire pour pouvoir être recrutés, ils arrivent donc à l'âge minimum de 26 ans (puis 23 ans avec la réduction de la durée du service) sans qu'aucune question ne se pose pour eux.

Avec l'arrivée des familles en France, se pose le problème de l'accomplissement du service militaire pour les jeunes adultes. En théorie, ils doivent repartir en Pologne, mais en 1926, à l'issue d'une étude sur la capacité financière de retour au pays, le Ministère de la Défense Polonais abandonne cette solution. Les jeunes polonais sont invités à se faire enregistrer au consulat le plus proche qui leur délivre un ajournement. Ils ne feront donc leur service en Pologne qu'en cas de retour définitif au pays, expulsion, volontariat ou présence de plus de 6 mois sur le sol polonais.

Du point de vue mobilisation, il est admis par les deux gouvernements qu'en cas de conflit les Polonais présents en France seront incorporés dans l'Armée Française.

Les rapports franco-polonais n'étant pas un long fleuve tranquille, en 1936, le Colonel Beck dont la francophilie n'est pas spécialement évidente, propose à l'Etat français que les Polonais présents sur son sol soient formés par des organisations polonaises et intégrés à des formations autonomes en cas de mobilisation. Il assortit sa proposition de remarques peu obligeantes sur la décadence française.

Evidemment, Paris ne donne pas suite.

En 1938, le Conseil supérieur de la défense français rejette définitivement l'idée d'incorporer les Polonais dans les unités françaises, arguant du fait qu'ils destabiliseraient les dites unités.

Et nous en arrivons à la période qui nous intéresse.

Le 12 avril 1939 est promulgué le décret loi qui stipule que

« tout étranger de 18 à 40 ans peut contracter un engagement avec un corps de l’armée française et non plus uniquement avec la Légion Etrangère », en vertu de quoi il y a eu de manière tout à fait officielle des Polonais intégrés dans les unités "régulières" de l'Armée Française.

Ce décret loi ayant été promulgué de manière unilatérale par la France conduira d'ailleurs le Colonel Beck, chef de l'Etat Polonais à réagir violemment puisqu'il craint qu'un engagement de nationaux polonais au sein de l'Armée Française puisse entraîner la Pologne dans la guerre en cas de conflit franco-allemand. Il rappelle sa proposition de 1936 mais sans pour autant la mettre en application comme le lui permet le décret de juin 1939.

Pour tout dire, entre l'incorporation et la création d'unités autonomes, la France préfèrerait le maintien des ouvriers polonais à leurs postes, mais pour cela, il faut le "feu vert" de Beck qui finira par le donner le 31 aout 1939...

Je m'arrête là pour le moment, j'espère que l'historique de la "situation militaire" des Polonais en France n'a pas été trop hors sujet et je vous prépare un résumé de la création de l'Armée polonaise en exil en France.

Marc-Olivier

[/font]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5753
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Les polonais en 1940   Jeu 11 Avr 2013 - 20:46

Merci de ce résumé, qui est parfaitement dans le thème, bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antho30
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 25/10/2012

MessageSujet: Re: Les polonais en 1940   Sam 31 Aoû 2013 - 22:35

Pour aller plus loin, l'exemple du département du GARD:

        Comme on a pu le voir, à l'occasion du précédent message, les autorités françaises se sont très tôt intéressées à la positions des travailleurs étrangers et à celle de leurs enfants, vis à vis du service national.

         L'article 3 l'article 3 du paragraphe 2 de la loi du 31 Mars 1928 sur le recrutement militaire en témoigne, il prescrit: "En temps de paix, nul n'est admis dans les troupes françaises s'il n'est pas français ou naturalisé français, sauf les exceptions déterminées par la présente loi.
Les jeunes gens qui ne justifient d'aucune nationalité, résidant en France, sont appelés avec leurs classes d'age et incorporés dans les régiments étrangers pour y accomplir le temps de service imposé par la loi.
Toutefois, ceux d'entre eux qui ont été elevés depuis huit ans au moins, par une famille française ou dans une école française peuvent être incorporés dans un régiment français.
Les jeunes gens visés au précédent alinéa et qui appartiendraient, par leur age, à une classe mobilisable, doivent se faire inscrire à la mairie de leur résidence en cas de mobilisation".


        Les négociations avec l'état polonais sont longues et stériles.

        A partir de l'année 1937, la Préfecture du GARD s’intéresse au cas des Polonais de FRANCE, qu'elle semble considérer comme des jeunes gens sans nationalité. Si bien qu'elle correspondra avec les services de l'état ) Paris sur ce sujet et avec les différentes autorités consulaires. Toute son attention semble d'ailleurs se porter sur la position des européens de l'EST.

       C'est ainsi qu'à la fin 1937, la Préfecture demande aux Maires Gardois de lui transmettre l'Etat des jeunes Polonais, n'ayant pas satisfait aux obligations militaires, dans le cadre de l'article de loi cité en supra.

        Le 20 Décembre 1937, la Mairie de ROBIAC, transmettra donc une liste de 8 jeunes polonais, dont mon arrière grand père  le document précise que les  chaque jeunes gens est "Enchanté de devenir Français et  sont content de servir l'armée Française"

        La liste des jeune Polonais Gardois sera elle transmise au Ministére de la Défense , le 31 Décembre 1937.

        Mon arriéré grand père, sera inscrit sur le registre matricule de Nimes avec la classe 1938, mais sera d’après sa fiche matricule mobilisable avec la classe 32. 

        Il sera affecté au CMIC numéro 59, le 26 Janvier 1939.

        La FRANCE, semble tout de même préférer l’hypothèse d'un "Service Civil", pour les polonais de FRANCE, hypothèse à laquelle se range le Colonel BECK, le 31 Aout 1939.

        Quelques jours après l'invasion de la POLOGNE, les Gouvernements Français et Polonais, signent un accord, visant à la création d'une division Polonaise en FRANCE et prévoyant:
-Fin septembre 1939: la convocation en Mairie de tous les Polonais de chaque commune pour recensement.
-Courant Octobre 1939: la mise en place de Centre de Commission de Révisions, aux termes desquels, la grande majorité des polonais seront renvoyés chez  leurs employerS avec le statu de travailleurs encadrés (ce qui aurat pour effet de créer un certain malaise dans la population française)

          Conformément aux accords Franco-Polonais, la préfecture du Gard, organise la mise en place de Conseils de Révision.
Conseils, qui sont présidés par les Sous-Préfets d'Alés, du Vigan et par le secrétaire général de préfecture.                                                                          
Ils se déroulent:
-ALES, du 20 au 23 Octobre 1939                                        
-LA GRAND COMBE, du 20 au 24 Octobre 1939
-NIMES, le 24 Octobre 1939

            Le 24 Octobre 1939, 36 Polonais de la commune de ROBIAC, sont convoqués au Centre de Révision de LA GRAND COMBE, pour comparaître devant la COMMISSION DE REVISION des CITOYENS POLONAIS 

            A l'issue de ses Commissions, le Préfet du Gard, adressera un courrier au Ministre de la Défense Nationale et de la Guerre.
Dans se rapport, il indique les opérations en question se sont déroulées sans incidents,que les Polonais sont désireux de combattre leur "ennemi ancestral", aux cotés des armées françaises, il précise que seulement 10% des polonais ayant comparus sont exemptés ou ajournés. Et que 95% des convoqués se sont présentés.
Il ajoute qu'une grande partie des polonais, arrivés enfants en FRANCE ont fréquentés des écoles françaises et qu'ils sont donc désireux de servir dans l'armée française (servir dans l'armée polonaise les obligeraient à apprendre le Polonais, pour ne pas paraitre étranger). Les polonais sont également désireux de savoir si leurs épouse pourront bénéficier de la même allocation militaire de les épouses des soldats Français.

            Suite aux Commissions de révisions, Monsieur le Sous-Prefet d'Alés, avait également attiré l'attention de Monsieur le Préfet du Gard, sur le fait que le départ au front de ses hommes qui pour la majorité sont mineurs risque de perturber l'industrie locale (la main d'oeuvre polonaise est d’après lui très recherchée car très travailleuse et acceptant les taches qui répugnent les français).
Les compagnie de minières risquent selon lui de demander des "affectations spéciales (La Cie de BESSEGES, a d'ailleurs envoyée l'état de ses ouvriers polonais).
Il met également en garde le Préfet quant à la réaction des familles françaises qui constateraient que les ouvriers polonais restent en FRANCE et que les français vont à la guerre.

            Dans le cas de mon arrière grand père, il semble, sans pouvoir l'affirmer qu'il est comparu au conseil en question; bien que la fiche matricule lui attribue le parcours suivant:


-Affecté au Centre Mobilisateur d'infanterie Coloniale numéro 59, le 26 Janvier 1939


-Rappelé à l'activité le 10-09-1939, affecté au dépot d'infanterie Coloniale 59


-Dirigé en détachement vers le 21 Bataillon du 3 RBC ou RIC


-Aux armées, le 02-04-1940


-Dépot 188 de Rochefort


-Démobilisé par le CD de diccous le 29-07-1940


Pour la dernière partie, j'ai donc besoin de votre aide.
Était-il entrain d'accomplir son service en 1939?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vince1940
Sergent-chef
Sergent-chef
avatar

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Les polonais en 1940   Ven 8 Nov 2013 - 6:42

Bonjour,

Suite à une demande de mon frère et ma belle soeur, dont cette dernière a un membre de sa famille qui a servi pendant la guerre sous le drapeau Français, je découvre avec plaisir ce sujet ô combien intéressant. Je vous livre ce que j'ai comme infos sous la main en ce qui concerne cette personne:

Antoine B. (la famille ne veut pas que son nom de famille apparaisse), né le 13/01/1911 à HOUCHISKO (Pologne), vit dans un petit village d'Eure et Loir au moment de l'entrée en guerre de la France. Le 10/02/1940, il est appelé sous les drapeaux au centre mobilisateur de Parthenay (79) et rejoint les rangs de la 12ème division Polonaise, compagnie télégraphique.

Il combat dans le département du Doubs avant d'être capturé le 19/06/1940. Il sera interné dans les camps suivants: Stalag V.A et ensuite stalag VI.A. Il est libéré par les troupes alliées le 9/05/1945.

Où puis-je trouver des infos sur cette compagnie télégraphique de la 12ème division Polonaise?

Quand je pourrais mettre le scanner en route (ma fille dort dans la pièce où se trouve le scan), je mettrais en ligne 2 documents concernant cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2318
Age : 66
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Les polonais en 1940   Ven 8 Nov 2013 - 7:03

Bonjour à tous !
Bonjour Vince !
Sans doute faut-il lire "2ème division d'infanterie polonaise " (et non "12ème division polonaise") sous le commandement du général Prugar-Ketling, stationnée jusqu'en mai 1940 à Parthenay, intégrée dans le 45ème CA du général Daille, chargée de la défense de Belfort, elle combattit vaillamment du 17 au 19 juin 1940 sur le Doubs et la Saône, et, presque encerclée, fut contrainte à passer en Suisse les 20 et 21 juin pour y être internée ...
Cordialement !


Dernière édition par Claude Girod le Ven 8 Nov 2013 - 13:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vince1940
Sergent-chef
Sergent-chef
avatar

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Les polonais en 1940   Ven 8 Nov 2013 - 7:35

Bonjour Claude,

Merci à toi pour ce rectificatif. En effet, au moment où j'allais modifier le numéro de la D.I, j'ai vu ton message.

Sur un des documents, on lit "12ème", mais sur l'autre, le "1" du "12" est rayé au crayon à papier.

Sais-tu si il y a un site qui traite de la compagnie télégraphique de la 2ème D.I Polonaise stp?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 779
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les polonais en 1940   Ven 8 Nov 2013 - 22:02

Bonsoir,

Dans l'ouvrage du SHAT "grandes Unités Françaises", il est mentionné que cette compagnie est la 186/81° Cie télégraphique mais en dernière page en donnant le sort des composantes de la division, il ne cite pas la cie tél graphique ni la compagnie radio alors qu'il cite le 186° bataillon du Génie Polonais (erreur de citation puisque dans la composition de la division on trouve d'entrée les 186/1 et 186/2° Cies de Sapeurs-mineurs.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2318
Age : 66
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Les polonais en 1940   Ven 8 Nov 2013 - 22:23

Bonsoir à tous !
Bonsoir Vince !

Je suis désolé ; je ne connais pas de site qui traite de la compagnie télégraphique en question ...
Cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vince1940
Sergent-chef
Sergent-chef
avatar

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Les polonais en 1940   Sam 9 Nov 2013 - 6:13

Bonjour,

Merci à vous messieurs. Je vais continuer mes recherches dans ce sens.

J'ai oublié de scanner les documents en question hier, étant parti sur un lot de photos que l'on me prête pour scanner, sur la libération de mon village natal en Eure et Loir. J'étais tellement occupé a discuter avec des anciens et a étudier les photos avec eux, que j'en ai oublié les scans que je dois vous faire. J'essaie de faire cela dès que possible!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vince1940
Sergent-chef
Sergent-chef
avatar

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Les polonais en 1940   Mer 13 Nov 2013 - 21:11

Bonsoir,

Comme promis plus haut, voici les documents concernant Antoine, de la 2ème D.I Polonaise.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2318
Age : 66
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Les polonais en 1940   Jeu 14 Nov 2013 - 5:10

Bonjour à tous !
Bonjour Vince !
Merci pour la publication de ces deux documents !
Juste une petite remarque : "Fait prisonnier à Doubs" ; "Lieu de capture : Doubs".
Sur ce genre de document apparaissaient souvent la commune et le département en question.
Je me suis interrogé sur "Doubs" : commune ou département ? car il existe une commune : "Doubs", limitrophe de Pontarlier, dans le département du Doubs, donc. Ainsi voyait-on souvent dans les documents : ...  "demeurant à Doubs (Doubs)"
Pontarlier étant tombé le 17 juin, sans doute faut-il considérer ici "Doubs" comme le département ...

Cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vince1940
Sergent-chef
Sergent-chef
avatar

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Les polonais en 1940   Mar 19 Nov 2013 - 6:07

Bonjour Claude,

Desolé pour le retard de réponse, mais étant retourné à l'école (a 37 ans), je suis pas mal pris par mes cours, et du coup, moins de temps pour la passion.

Je pense aussi au département, effectivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les polonais en 1940   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les polonais en 1940
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» chevau-légers polonais
» Un car de pélerins polonais tombe dans un ravin en Isère: au
» Joseph Poniatowski Général Polonais Maréchal de l'Empire....
» Prédictions d'un voyant polonais peu ordinaire
» Grades de la troupe chez les Bavarois et les Polonais.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Polonais, tchèques, espagnols...-
Sauter vers: