Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Le 14 mai 1940

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
didier b
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 335
Age : 64
Localisation : Pays de Gex (Ain)
Date d'inscription : 03/09/2011

MessageSujet: Le 14 mai 1940   Jeu 14 Mai 2015 - 18:38

Bonjour à tous,

trouvé sur le net aujourd'hui.



https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=2&cad=rja&uact=8&ved=0CCgQFjAB&url=http%3A%2F%2Fcommandantdelaubier.info%2Fcirconstances%2Farticle-RHA.PDF&ei=Lc1UVa2cKcPrUvDFgdAH&usg=AFQjCNG54OopIrvpXHGcjCO_O_9u0bUefw&sig2=McTMbXiLQO_ap84stzYihg


Cela ressemble bien à une occasion manquée de rétablir la situation et donne une idée de l'état de l'aviation de bombardement française début mai 1940.

Cordialement.
Didier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: Le 14 mai 1940   Mar 26 Mai 2015 - 10:14

merci pour ce document qui dit que les Amiot sont tellement démodés qu'il ne faut les utiliser que en cas de rupture de la position de résistance et de nuit, cela démontre que le commandement connaît et est conscient de l'obsolescence de  ce matériel.
Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didier b
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 335
Age : 64
Localisation : Pays de Gex (Ain)
Date d'inscription : 03/09/2011

MessageSujet: Re: Le 14 mai 1940   Mar 26 Mai 2015 - 18:18

Bonjour Vincent,

En dépit de l'état de l'aviation de bombardement de notre armée de l'air et de l'attitude plutôt "timorée" de certains chefs,compensée par le courage des autres, il semble d'après ce récit que l'objectif stratégique de cette mission: le pont de Gaulier n'est pas été bombardé ce 14 mai 1940.

D'après l'auteur, la destruction de ce pont aurai pu changer l'issue de la percée des Ardennes et même de la campagne de France, en permettant aux renforts français d'arriver.

Qu'en pensent les contributeurs du forum?

Cordialement;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: Le 14 mai 1940   Mer 24 Juin 2015 - 18:57

ce pont établi avec des caisses ne permet le passage d'un véhicule à la fois et à vitesse réduite...
les bombardiers sont décimés et ils perdent 7 avions sur 10.
Il faut dire que les Amiots sont désuets et les Léo trop peu nombreux par contre il était faisable d'écraser les panzern dans les Ardennes dès leur observation le 12...
là il n'y aurait pas eu de rupture à Sedan

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5528
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Le 14 mai 1940   Mer 24 Juin 2015 - 19:08

Y avait qu'à ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: Le 14 mai 1940   Mer 24 Juin 2015 - 19:21

ben oui...
l'Etat Major a été au courant du passage des panzern dans la forêt des Ardennes dès le 12 ...
encore fallait il encore croire ça possible...
et manifestement ....
Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bourdon
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 21/11/2014

MessageSujet: Re: Le 14 mai 1940   Jeu 25 Juin 2015 - 7:43

Le niveau de la défense créé pour les ponts aurait demandé une coordination simultanée des attaques à l'accabler. Ni allié avait la capacité de le faire et si les attaques ont tous été condamnée à l'échec.

À attaquer les colonnes d'invasion à une étape antérieure aurait été plus efficace, mais à nouveau, il aurait besoin de plus de capacité à coordonner existé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fabi1
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 559
Age : 32
Localisation : Marne
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Le 14 mai 1940   Jeu 25 Juin 2015 - 15:24

Comme "suite" à ce document, en écho à sa dernière phrase, notamment sur la forte et funeste participation anglaise, il existe le livre de MR Gillet "le piège de Sedan", un exceptionnel travail de recherche!

http://lepiegedesedan.e-monsite.com

Apparemment encore dispo une soixantaine d'euros : 

http://www.aerostories.org/~aerobiblio/article3726.html


Ce livre avait eu un écho sur ce forum :
 http://atf40.forumculture.net/t5603-sedan-1940-la-theorie-du-complot-d-arnaud-gillet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didier b
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 335
Age : 64
Localisation : Pays de Gex (Ain)
Date d'inscription : 03/09/2011

MessageSujet: Re: Le 14 mai 1940   Dim 28 Juin 2015 - 19:54

Bonjour à tous,

Le livre de M Arnaud Gillet confirme le récit de Philippe de Laubier car il dit qu'il n'y avait que quatre malheureux Amiot sur Sedan et qu'aucun n'a attaqué les ponts.
Qu'en est il de la RAF?

Merci, cordialement. 
Didier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: Le 14 mai 1940   Dim 28 Juin 2015 - 22:13

les Bristol Beaufighter ont bombardé Maastrich et se sont fait tailler en pièces... pour la zone de Sedan.... 
 il y eu très peu d'avions alliés....
quelques farey battles anglais ont aussi fait quelques apparitions sur Maastrich....et se sont fait hacher menu...


Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bourdon
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 21/11/2014

MessageSujet: Re: Le 14 mai 1940   Lun 29 Juin 2015 - 0:49

En fait, ils étaient Bristol Blenheim dont 11 sur 42 ont été perdus. Le Beaufighter n'a pas entrer en service d'escadron jusqu'en Août 1940. La RAF a envoyé environ 71 avions pour bombarder les ponts de Sedan qui perdent environ 43.

Bourdon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Bernrd Dodne
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 424
Date d'inscription : 08/10/2009

MessageSujet: Re: Le 14 mai 1940   Lun 29 Juin 2015 - 21:56

Bonjour

Absence de bombardement du Pont de Gaulier
- attaque très difficile du fait de la DCA allemande très rapidement installée sur les hauteurs dominant Sedan (Floing)
- contre-ordre donné aux escadrilles de bombardement suite à un renseignement erroné (volontaire? ) : "le pont de Gaulier a été détruit, larguez les bombes sur zone de concentration rive droite Est de Sedan. " L'origine de ce renseignement ne semble pas bien établie, ni sur quels éléments. Les escadrilles pas encore sur objectif ont été détournées, celles sur axe ont largué leurs bombes sur une zone découverte rive droite, vide.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier libre
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 95
Age : 27
Localisation : Jolimetz (59 - Nord)
Date d'inscription : 30/04/2013

MessageSujet: Re: Le 14 mai 1940   Mar 30 Juin 2015 - 0:38

Euh la 10. Panzer n'a pas mis en service un pont relativement rapidement à Wadelaincourt, dès l'aube du 14 mai ?

Des éléments de pont, la 1. Panzer aurait peut-être pu en trouver en dépannage chez la 2. Panzer qui est en retard non ?

Ils peuvent toujours pousser de l'infanterie en radeaux, peuvent toujours compter sur le soutien aérien… voir de l'artillerie depuis l'autre rive ?

Donc je doute que le sacrifice de toute l'aviation alliée sur ce pont pour un résultat du reste incertain aurait eu d'autres effets que de faire perdre aux Allemands un peu de temps… Le mal est déjà fait, ça craque de partout et si nos renforts arrivent ceux des Allemands aussi et de manière plus immédiate…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: Le 14 mai 1940   Mar 30 Juin 2015 - 11:23

merci à Bourdon d'avoir réctifié mon erreur sur les Blenheim
et en réponse à didier b,je ne pense pas que les aviateurs étaient timorés mais il faut dire que leur commandement manquait de clairvoyance et réagissait comme 22 ans plus tôt....avec néanmoins des machines qui étaient les meilleures 5  ou 10 ans plus tôt. et qu'on avait tardé à remplacer...
Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didier b
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 335
Age : 64
Localisation : Pays de Gex (Ain)
Date d'inscription : 03/09/2011

MessageSujet: Re: Le 14 mai 1940   Mar 30 Juin 2015 - 22:53

Bonsoir à tous,

merci pour vos réponses qui ont permis de mieux comprendre ce qu'il s'est passé ce 14 mai 1940 pour les ponts sur la Meuse de la région de Sedan.

Cordialement.
Didier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: Le 14 mai 1940   Dim 12 Juil 2015 - 13:18

bonjour
dans le contexte général je souhaite mettre en évidence une vue d'ensemble c'est pourquoi 
je vous donne un extrait du chapitre "14 mai" du livre de Benoist-Mèchin "soixante jours qui ébranlèrent l'occident" (1956)
" .... à 1h30, à la suite d'une conversation téléphonique avec le général Billotte, le général Corap prend la décision d'abandonner tout le cours de la Meuse au Nord de Sedan et de reporter sa défense sur la ligne Roicroi-Signy l'abbaye-Omont c'est à dire entièrement sur la deuxième position or elle n'existe que sur le papier, aucune troupe ne l'occupe; le corps d'armée qui va se replier à la droite de l'.  l'armée Corap (XLIè corps) est une unité de forteresse incapable de manœuvrer, l'ordre est inéxécutable....
une bréche s'ouvre, où s'engouffre les 1 800 blindés de Schmidt de Reinhardt et de Guderian Sept sur dix Panzerdivisionen s'élancent en direction des ports de la manche. Elles défilent devant le nouveau front de la IIè armée, écrasant au passage la droite de la IXè armée complètement disloquée. Nous sommes en effet à l'origine de la poche Allemande qui va couper les forces alliées en deux et encercler les armées des Flandres. 
.../... Loin de penser à reculer le Général Georges prescrit dans un "ordre général" de continuer à tenir la position Anvers-Namur-Meuse... le Haut Commandement Français sous estime les événements et est insuffisamment informé...
Dès lors, la situation des armée alliées se trouve gravement compromise. Elles ne devaient pas s'en relever.
Il n'est pas exagéré de dire que nous perdîmes la guerre ce jour là." 
*
Benoist-Méchin  Albin Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le 14 mai 1940
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bulson, 13 et 14 mai 1940
» Photos de juin 1940
» Je cherche un choix de poèmes antérieur à 1940, couverture rose pâle (CP-CE et grands)
» Seconde guerre mondiale : quels étaient les motifs d'exemption, et que sont devenus les soldats français après la reddition de 1940 ?
» Lille 25-31 mai 1940

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: L'armée de l'air française de 1919 à 1940 :: AAF40 :: Les combats-
Sauter vers: