Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Dédoublement de régiment à l'aube de la seconde guerre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sergeH
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 282
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Dédoublement de régiment à l'aube de la seconde guerre.   Dim 10 Mai 2015 - 10:23

Bonjour à tous,
voilà une question qui peut paraître stupide aux yeux de certains mais j'aimerais comprendre comment se fait le dédoublement des régiments.
Pour avoir planché sur le 211e R.A. j'ai découvert qu'il provenait du dédoublement du 11e R.A. Mais dans le cas du 12 R.A., qui produit dans les mêmes conditions un 212e R.A. je trouve également un 112e R.A. D'où vient ce régiment ou plutôt par quel processus détermine-t'on cette numérotation?
Merci de votre bonne attention.
sergeH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5334
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Dédoublement de régiment à l'aube de la seconde guerre.   Dim 10 Mai 2015 - 11:11

Bonjour,

A ma connaissance, le 112e n'a pas de lien avec les 12e et 212e.

Le dédoublement concerne les régiments d'artillerie divisionnaire d'active :

En temps de paix, les RAD sont constitués à trois groupes légers de 75 et deux groupes lourds (105 et/ou 155).

A la mobilisation, le RAD est formé avec les trois groupes de 75 et garde le numéro du régiment du temps de paix, le RALD est formé avec les deux groupes lourds et prend le numéro augmenté de 200.

xxx

Les régiments d'artillerie de la série 100 sont d'abord des régiments d'artillerie lourde de corps d'armée (jusqu'au n°125), puis des régiments d'artillerie lourde de la réserve générale, à l'exclusion des régiments d'artillerie portée ou à tracteurs tous terrains (série 300), de tranchée (391e) ou d'ALVF (370 à 374) : la série 141 à 149 concerne les régiments armés de 105L et 155L, puis 171 et plus (155 GPF et calibres supérieurs, à l'exception des 185e et 189e RAL)

En l'occurence, le 112e RAL est le régiment d'ALCA du 12e CA, mais il n'y a pas concordance systématique entre le numéro du RAL et le numéro du CA. En début de série, on a ainsi :
101e RAL : 1er CA
102e RAL : 2e CA
103e RAL : 6e CA
104e RAL : 5e CA
105e RAL : 3e CA
106e RAL : 4e CA
107e RAL : 7e CA

108e RAL : 8e CA
109e RAL : 21e CA

Une exception aux ALCA dans la série 100 : le régiment lourd du corps d'armée colonial est le 11e RALC. La coloniale fournit deux autres régiments d'ALCA (110e et 111e) qui prennent place dans la série des RAL, alors que les régiments divisionnaires ont une numérotation en doublon.

Il y a ainsi un 12e et 212e RAD métro à la 43e DI, et un 12e et 212e RAD colo à la 4e DIC.

Voilà quelques précisions sur la numérotation des unités d'artillerie.

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
sergeH
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 282
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Dédoublement de régiment à l'aube de la seconde guerre.   Dim 10 Mai 2015 - 13:30

Bonjour DH
Merci pour cette explication très claire.
Dans le cas présent, est-il possible de connaître l'engagement du 112e RAL ou pour être plus précis dans quelle région a t'il été déployé. Belgique ou Est de la France?
Merci à toi
sergeH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5334
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Dédoublement de régiment à l'aube de la seconde guerre.   Dim 10 Mai 2015 - 14:42

Re-bonjour Serge,

Le 12e CA est affecté à la Ve armée, donc dans l'Est, et il y reste jusqu'au bout de la campagne.
En gros, il est en charge de la "pointe" vers Haguenau, là où la frontière franco-allemande quitte le Rhin pour filer vers l'ouest et le Luxembourg.

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Dédoublement de régiment à l'aube de la seconde guerre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» seuil de dédoublement
» Disparition du dernier régiment de zouaves
» régiment d'un hussard autrichien
» GROSSIN - Sergent - 101è régiment d'infanterie de ligne -
» Régiment d'Isembourg 1805 - 1809

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Artillerie-
Sauter vers: