Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 En mai 1940 ... - Bruno Chaix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Dim 10 Sep 2006 - 12:52

"En Mai 1940 , Fallait-il entrer en belgique ?"
Tel est le titre d'une analyse des preparations de guerre françaises et de la bataille elle meme On y voit les cheminements pour arriver jusqu'au plan Dyle-Breda , des explications sur le comportement Belge , sur la non continuité de la ligne maginot ...
Le tout analysé par le general de division Chaix ( docteur en histoire ) et agrementé de multiples cartes .
Je conseille ce livre aux passionés ( et un peu erudits ) du sujet .



Présentation de l'éditeur
Le temps est venu d'une histoire dépassionnée de la défaite militaire de 1940 : les faits sont maintenant bien connus et le recul permet des analyses sereines. Mais pour aborder ce sujet d'histoire militaire, encore faut-il tenir compte de ses spécificités techniques. C'est ce que fait l'auteur, historien et praticien, qui à partir d'une étude exhaustive des archives et des travaux historiques récents, a analysé toutes les décisions stratégiques ayant conduit aux plans opérationnels de la campagne de 1940. Cette analyse technique donne une explication claire des choix opérationnels faits par l'état-major français et aussi du résultat des affrontements. Elle apporte d'intéressantes mises au point et conduit à réviser ou tout au moins à nuancer nombre de jugements sur ce désastre militaire. L'étude du général Chaix montre en effet que l'entrée des Alliés en Belgique a facilité l'exécution du plan allemand, conçu justement pour tirer parti de cette manœuvre. Mais elle révèle surtout que ce désastre militaire s'explique d'abord par les capacités opérationnelles des forces allemandes, bien supérieures à celles des Alliés, dans les domaines des liaisons radio, de l'aviation de bombardement, de la défense antiaérienne, des tactiques d'infiltration de l'infanterie et, bien sûr, dans celui de l'emploi des unités blindées et motorisées.

Biographie de l'auteur
Le général de division (CR) Bruno CHAIX, a pu, pendant sa carrière active, approfondir les problèmes de doctrine et de planification opérationnelle dans des Grandes Unités et à l'état
major de l'armée de Terre, puis au niveau interallié, comme chef de la Mission militaire française auprès du Commandement OTAN Centre-Europe. Docteur en Histoire, il a soutenu à l'Université de Paris 1, Panthéon-Sorbonne, une thèse sur les plans de Belgique en 1940.
Revenir en haut Aller en bas
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Lun 4 Juin 2007 - 10:51

En ce qui me concerne, je regrette que le livre passe autant de temps hors de son sujet.

Après une description des plans, il y a de longs et verbeux développements sur la dégradation du contexte dans lequel ces plans ont été faits. En français, ça veut dire que la position de la France se détériore avec le réarmement allemand, le Westwall, Munich etc. Fallait-il faire ces digressions histoire d'étaler sa science jusque dans des détails du réarmement aéronautique ? Ceux que ça n'intéresse pas n'apprendront pas grand-chose qu'ils n'auraient pas déjà lu dans un magazine ou un ouvrage tout venant sur la question, ceux que ça intéresse auront déjà lu bien mieux dans les ouvrages consacrés au sujet.

Même chose sur le déroulement de la campagne: pourquoi passer tant de temps sur la percée de la Meuse et la question de Dunkerque ?

J'avais gardé le souvenir d'un ouvrage assez médiocre, même si bienvenu parce qu'il était le seul sur son sujet. Pour l'avoir relu récemment, il est meilleur que dans mon souvenir mais on peut sans complexe sauter les 2-3 chapitres sur le réarmement et la campagne pour se concentrer sur "la substantifique moelle" et regretter que l'espace perdu n'ait pas été consacré à un approfondissement du sujet lui-même.

Parce que la question est une bonne question, et c'est donc un livre bienvenu. Dommage que pour en savoir plus il faille se référer aux références généreusement (c'est un des points forts du livre, soulignons-le donc) fournies par l'auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kouak
Caporal-chef
Caporal-chef
avatar

Nombre de messages : 63
Age : 28
Localisation : Variable
Date d'inscription : 01/12/2008

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Jeu 15 Jan 2009 - 18:04

Je viens de le finir.

Autant les réflexions de l'entre-deux guerres sont interessantes, autant les encarts sur les qualités des forces terrestres et aériennes et l'évolution de la bataille de la Meuse superflues...

Mais bon l'auteur le dit lui même dans son avant propos, les plans s'adaptent à l'outil, l'outil s'adaptent au plan...

Un plan peut être résumé avec des cartes mais il est vrai qu'un peu plus d'approfondissement n'aurait pas fait de mal. A mon niveau un peu plus de pages sur le plan des forces aériennes aurait été utile au lieu de ronfler contre le Douhétisme...

Et ses conclusions peuvent être nuancées...le 88mm sans équivalent ? les DLM en manque de puissance anti char ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4780
Age : 50
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Jeu 15 Jan 2009 - 18:14

Bonjour,

Pour la DLM en manque de puissance antichar, c'est en effet contestable. Pour le 8.8 cm allemand sans équivalent, c'est une vérité, non pas pour la pièce elle même, mais pour l'usage que la Wehrmacht en fit, toujours en point de l'action. Dans ce sens, je suis d'accord.

Cordialement
Eric DENIS

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Ven 9 Juil 2010 - 9:03

Bonjour,

J'arrive un peu après les combats car je n'ai attaqué cet ouvrage que le mois dernier. Mais je voudrais cependant modérer certains commentaires peu amènes de ce fil.

Cet ouvrage est avant tout une thèse de doctorat d'histoire que l'on a sans doute voulu faire entrer "au chausse-pied" dans le format maintenant bien connu de la collection Campagnes & Stratégies, les Grandes Batailles (collection dirigée par Philippe Ricalens). De plus, les ouvrages des Editions Economica sont tout particulièrement austères au niveau de la présentation : les cartes et annexes en noir et blanc ne viennent pas appuyer la démonstration comme elle le devraient et en rejetant tout dans les annexes, la démonstration s'en trouve affaiblie. Côté présentation ou ligne éditoriale, il y a quand même "plus sexy" pour des prix affichés équivalents. Mais... petit tirage oblige (peu-être) et puis, c'est souvent "ça ou rien" pour l"auteur d'une thèse, sans doute bien content de trouver Economica sur sa route.

Sur le fond, je pense que le général (2s) Bruno Chaix est un planificateur qui fait une étude de planificateur... Il ne faut donc pas chercher dans cet ouvrage des choses que l'auteur n'a pas eu l'intention d'y placer. Les planificateurs sont de "durs clients" qui ne s'amusent pas beaucoup et qui luttent en permanence contre le temps, l'évolution de la situation et, d'une façon générale, contre un peu tout le monde autour d'eux ; car c'est une chose que d'avoir une idée merveilleuse et c'en est une autre que de la mettre en musique au travers de la planification et d'en être responsable.

C'est, me semble-t-il, aux niveaux stratégique et opératif que cette étude vient surtout compléter les études précédentes et ce que d'aucuns ont pris pour du hors sujet, fait tout simplement partie de l'analyse des facteurs. L'exercice est certes difficile, mais je crois sincèrement que cet ouvrage a tout à fait sa place dans la bibliographie ("active" ou "utile") des spécialistes du genre (je ne crois d'ailleurs pas l'avoir vu dans la bibliothèque virtuelle de Patrick sur son site consacré exckusivement à la "Manoeuvre Dyle" ?).

Bonne journée,

Thierry Moné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Ven 9 Juil 2010 - 12:00

Pour clarifier, au cas où je ferais partie de ceux dont les propos ont été considérés comme peu amènes, j'estime que cet ouvrage a toute sa place dans une bibliographie de 1940 parce qu'il traite d'une question somme toute centrale.

Ma critique, en revanche, porte sur le fait que cet ouvrage est insuffisamment "planificateur". J'aurais voulu davantage de détails sur le niveau de planification et les différents plans. J'aurais voulu une analyse de ces plans: si les Allemands avaient joué le jeu, les plans étaient-ils bien conçus ou bien comportaient-ils déjà des failles ? Par exemple, l'auteur fait allusion au fait que la 9e Armée avait très peu de chance de tenir les délais qui lui étaient imposés compte tenu du réseau routier qu'on lui avait laissé: dans quels termes cette discussion a-t-elle eu lieu ? Quid du ravitaillement ? Quid des cas de figure prévus ?

Si la réponse - prévisible - est qu'il a fallu faire des choix faute d'espace, alors je persiste et signe qu'il n'était pas nécessaire de gloser sur les difficultés du réarmement et encore moins sur les cafouillages de la production aéronautique. A l'époque où ce livre est paru, les ouvrages de Crémieux-Brilhac ("Les Français de l'An 40") et de Facon ("L'armée de l'Air dans la tourmente") étaient déjà parus et offraient un traitement du sujet bien supérieur à celui de ce livre ci.

Mon regret est donc que ces chapitres n'aient pas été synthétisés en quelques paragraphes, comportant une chronologie diplomatique avec les conséquences sur la posture stratégique française, et une mention du fait que le réarmement était en retard, surtout en ce qui concernait l'aéronautique.

Dans un esprit de critique constructive, je résume: c'est un bon livre, lisez-le, mais vous pouvez lire en diagonale ou carrément sauter les chapitres sur le réarmement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Ven 9 Juil 2010 - 14:01

@ Louis Capdeboscq

Bonjour Louis et merci pour votre développement en réponse à mon humble intervention qui ne constitue après tout qu'un avis parmi tant d'autres. Mais un forum est normalement fait pour débattre.

Il me semble que ce que vous venez d'écrire, tout en reflétant parfaitement le fond de votre pensée, est un peu moins radical que votre billet initial dans lequel vous affirmez que Bruno Chaix "étale sa science" avec de "verbeux développements"...

Je crois sincèrement que le forum ATF40 peut avoir une influence sur les choix de lectures des personnes qui le parcourent régulièrement ou épisodiquement. De ce fait, au lieu de sabrer ainsi un auteur, il me semble utile de rester dans la "nuance". Et je ne parle même pas de ceux qui en arrivent à réduire la problématique de cet ouvrage aux mérites plus ou moins grands du fameux Acht Acht...

Merci encore pour votre dernier billet,

Bien cordialement,

Thierry Moné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Martel
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 545
Localisation : Sud-ouest
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Sam 17 Juil 2010 - 9:48

Bonjour

Je suis assez déçu de voir qualifié certaines parties de l'ouvrage de « hors-sujet ». Soit, c'est votre opinon. Mais avant de la formuler n'aurait-il pas mieux fallu de poser la question du « Pourquoi l'auteur … », ou « Qu'est-ce que l'auteur à voulu nous montrer? ». Si l'ouvrage s'attarde plus sur l'outil militaire que sur l'ennemi, n'est-ce pas la traduction d'une réalité historique?

Cet ouvrage est d'une méthodologie maitrisée et efficace pleinement centré sur le sujet (élaboration des décisions stratégiques et planification opérationnelle comme l'indique clairement le sous-titre). Pour ma part j'estime que l'ouvrage de Bruno Chaix est le meilleur ouvrage portant sur la campagne de 39-40 depuis ... très très longtemps!

Néanmoins, je comprends que l'ouvrage de Bruno Chaix puisse déplaire ici. L'ouvrage n'est pas un réçit, mais un travail d'historien, d'où l'absence de souffle épique. De plus que penser de son appréçiation très pessimiste des capacités opérationnelles et tactiques des forces françaises (p 301) : "...; mais les piètres performances de nos jeunes divisions cuirassées et de nos DI de réserve, engagées en contre attaques, ne permettent guère d'imaginer une issue heureuse à ces réactions". Mais cette appréçiation (qui n'est pas le coeur du sujet de l'auteur) est-elle fondée? C'est une question qui mérite débat, non? Elle laisse bien peu de place à l'uchronie et tranche radicalement avec l'optimisme des ouvrages fantaisistes où il n'y a qu'à s'exprimer pour voir ses attentes se réaliser. En bref, l'auteur fait de l'histoire, il explique. Il ne propose pas de reçette pour éviter la défaite et laisse au lecteur de le soin de rêver!

Personnellement, je l'ai trouvé exaltant en raison de la vision synthétique de l'élaboration et de la mise en oeuvre de la stratégie alliée en Belgique. Un lecteur attentif y trouvera de nombreuses pistes de réflexions et de débats.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Dim 18 Juil 2010 - 19:31

Bonjour Louis,

Sur le hors-sujet, je persiste et signe. J'ai expliqué pourquoi dans un premier message, et développé un peu plus dans un second. La dégradation de la position stratégique française informe le choix des plans de campagne, et en parler est donc pleinement dans le sujet. Le passage d'une situation de maîtrise des airs à une situation où on a une peur panique - et pas entièrement injustifiée - de la Luftwaffe, en fait partie.

MAIS faire des développements sur les ratés de la production aéronautique, du réarmement aérien, etc: oui, c'est hors-sujet. Dans le cadre d'une thèse, pourquoi pas ? C'est un thème connexe et dont on peut imaginer qu'il aura été demandé de le développer. Mais dans le cadre d'un ouvrage centré sur les plans alliés - enfin, français en l'occurrence - c'est pour moi une perte d'espace, espace qui aurait plus utilement - c'est effectivement mon opinion - été consacré à traiter certains points, pleinement dans le sujet et pas connexes du tout, eux, qui ne le sont que peu. Cf. mon message précédent. Pour être plus constructif, peut-être pourriez-vous montrer où les points dont je signalais l'absence se situent ? Ou expliquer en quoi il était vital de consacrer toutes ces pages à des sujets connexes ? Voire à expliquer en quoi ces sujets ne sont pas connexes du tout ? J'ai déjà exposé ma position: sur l'aéronautique, par exemple, deux ou trois pages résumant la dégradation de la position française et indiquant la situation en 1939-40, avec référence sur Facon, Crémieux-Brilhac et/ou autres auteurs dont les livres avaient déjà été publiés au moment de la sortie de "En Mai 1940..." auraient largement suffi.

J'avoue que position est très égoïste: je connaissais déjà tout ce que l'auteur avait à nous raconter dans ces chapitres, tandis que je ne connaissais que très peu de choses au Plan E et à son élaboration. Mais il me semble tout de même que ma critique est logique. Vous écrivez qu'il aurait mieux fallu se poser la question "pourquoi l'auteur...", mais je n'ai pas trouvé de meilleure réponse que le fait qu'il avait visiblement déjà effectué cette recherche et souhaitait en parler. D'où mon "étaler sa science", effectivement un peu dur, du premier message bien que je campe sur mes positions quant au hors-sujet. Si vous avez une meilleure réponse, je suis tout à fait preneur.

Deux autres commentaires. L'ouvrage de Bruno Chaix est paru il y a près de 10 ans, pour moi le meilleur ouvrage sur la campagne de 39-40 est paru depuis, il s'agit du livre de Jackson intitulé "The Fall of France" et qui me semble une synthèse magistrale de l'historiographie sur le sujet, touchant au militaire, au politique, à l'économique, etc. Mais après cela, tout dépend des goûts de chacun. L'ouvrage de Bruno Chaix était bienvenu, il comporte de très bonnes choses, je regrette qu'il n'y en ait pas davantage.

L'autre point, c'est qu'il me semble avoir plusieurs reprises exprimé mon opinion - négative, je le précise - quant aux attaques personnelles du style "Néanmoins, je comprends que l'ouvrage de Bruno Chaix puisse déplaire ici. L'ouvrage n'est pas un réçit, mais un travail d'historien, d'où l'absence de souffle épique."
"Ici" c'est un lieu que visitent des gens divers, venus d'horizons divers et avec des visions différentes. Ma critique de l'ouvrage dont nous parlons "ici" (dans ce fil) n'engage que moi, pas les autres membres de l'équipe d'ATF40, et certainement pas les lecteurs (cf. vos réactions d'ailleurs).
L'insinuation selon laquelle "ici" on aime les récits épiques et pas les travaux d'historiens est par ailleurs tout aussi insultante qu'infondée. A titre personnel, je suis tombé à bras raccourcis sur "Comme des lions" qui me semble précisément relever de la Chanson de Roland transposée à 1940 et ne rien apporter du tout à la compréhension de la campagne. Au panthéon de mes livres "préférés" sur la campagne, on trouve très peu de récits épiques, justement. Comme ça, de tête, je mettrais en ce qui me concerne "Le prix du réarmement français", "Les Français de l'An 40", "L'armée de l'Air dans la tourmente", "l'armée de l'Air des années noires", le livre d'Eugenia Kiesling sur la pensée militaire française, et "Les problèmes de l'armée de terre" par Dutailly. C'est très peu épique, je vous l'assure.

Quant à son appréciation pessimiste des capacités opérationnelles des forces françaises, notamment leur totale incapacité à mener une contre-attaque "à la Rommel", je la partage entièrement. Je suis 100% d'accord avec sa critique, parue dans je ne sais plus quel GBM, de l'ouvrage "Le 17 mai, il fallait contre-attaquer" (titre de mémoire, l'ouvrage a été chroniqué ici mais je n'ai pas le temps de le chercher).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Martel
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 545
Localisation : Sud-ouest
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Lun 19 Juil 2010 - 9:42

Bonjour Louis

Citation :
bien que je campe sur mes positions
Vous avez raison, c'est la bonne saison pour camper !

Avant de poster ma précédente intervention, j'ai relu l'ouvrage en question et je ne l'ai pas trouvez de parties "hors-sujet".
Je ne viens pas ici pour polémiquer, j'ai exprimez mon opinion, chaque lecteur en fera ce qu'il voudra. je n'ai nullement l'intention de chercher à convertir à mes vues, vous ou les autres lecteurs. A chacun de faire son chemin.

Pour le "ici", vous imaginez des insinuations là où il n'y en a pas! La tendance générale du forum est à discuter des faits avec un autre chose en plus et parfois de rêver de victoire. Moi, cela ne me déplait pas, sinon je ne viendrais pas! Ma remarque voulait simplement exprimer le fait que le livre de Bruno Chaix ne se lit pas comme un roman ou un article de revue.

Je ne ferais pas la liste de mes lectures, je ne voudrais pas d'étaler ma science.

Toujours cordialement


Dernière édition par Louis le Lun 19 Juil 2010 - 11:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Lun 19 Juil 2010 - 10:11

Bonjour Louis et... Louis,

Il me semble que le différend en cours a pour cause un mauvais "point de départ" pour critiquer, en bien ou en mal, le contenu d'un ouvrage.

Répondre à la seule question "qu'est-ce que le contenu de l'ouvrage apporte de plus à mes connaissances personnelles sur le sujet considéré", ne peut pas constituer la base d'une critique destinée à ceux qui se demandent tout simplement s'ils vont ou non lire l'ouvrage.

La démonstration de Bruno Chaix constitue un ensemble cohérent. Dans une telle démonstration, on ne peut pas tout mettre. Il faut donc "choisir", c'est à dire "abandonner" des pans complets. Que vous exprimiez le regret de ne pas avoir vu figurer tel ou tel développement, tout le monde le comprend aisément. Ce n'est cependant pas suffisant pour "démonter" un auteur, au seul prétexte qu'il ne vous en apprend pas assez par rapport à votre niveau élevé de connaissance du sujet.

Bien cordialement à tous deux,

Thierry Moné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Martel
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 545
Localisation : Sud-ouest
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Lun 19 Juil 2010 - 11:28

Je fait un complément à mon intervention précédente.

En écrivant :
Citation :
Mais avant de la formuler n'aurait-il pas mieux fallu de poser la
question du « Pourquoi l'auteur … », ou « Qu'est-ce que l'auteur à
voulu nous montrer? ».

Ce n'est pas une façon détourné de vous traiter d'imbécile. Thierry Moné vient de le dire mieux que moi, l'ouvrage suis une démarche rigoureuse. Ce qui me fait penser, à tort ou à raison, que vous l'avez abordé avec vos questions à vous et non en suivant la pensée de l'auteur. C'est ce que j'ai voulu dire.
N'oubliez pas que mon intervention ne vous était pas écrite pour vous mais pour tous.

Je précise que le mot "imbécile" ne vise personne et est là pour enlever toute ambiguité à mon propos.

Cordialement


Dernière édition par Louis le Lun 19 Juil 2010 - 11:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Lun 19 Juil 2010 - 11:38

Bonjour à tous,

Pas d'inquiétude, je ne suis pas vexé ! Deux points rapides sur le fond:

- "ici", il y a aussi ceux qui s'intéressent aux faits sans le "quelque chose en plus". J'en fais partie, justement, et ne rêve absolument pas d'une victoire en 1940. Maintenant, à chacun ses goûts comme vous l'exprimez bien.

- La critique d'un livre sert à des lecteurs potentiels: tel ou tel livre vaut-il la peine que j'y consacre une petite partie de mon budget et une partie plus significative de mon temps de lecture disponible? De ce point de vue, j'ai l'impression que mon 2e message remplit fidèlement cette mission.

Pour la suite, sans rechercher la polémique il me semble que le débat peut être tout à fait fécond quand il est civilisé et porte sur le fond. Je vais reprendre le livre quand je serai de retour chez moi d'ici quelques jours afin de pouvoir écrire quelque chose de plus argumenté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Martel
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 545
Localisation : Sud-ouest
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Mar 20 Juil 2010 - 11:08

Bonjour Louis Capdeboscq

Le débat, oui, mais sur quoi?
- Sur l'ouvrage de B. Chaix? Je ne vois pas l'intérêt de développer plus loin nos opinions respectives. Tout lecteur à plusieurs avis à sa disposition, à lui de se former sa propre opinion en lisant l'ouvrage (c'est un point d'accord pour tous, il est lire).
- Sur certains points abordés dans l'ouvrage? La question des faibles "performances" de nos GU, par exemple. Alors, ouvrez un fil dans la section adéquate.

Cordialement
Louis Martel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Mer 21 Juil 2010 - 13:04

Le débat, quand il reste factuel, est toujours fécond. Voici comme annoncé une version un peu plus étayée de ma critique.

Je réitère en préambule que mon avis sur le livre reste globalement positif: c'est clairement un ouvrage à lire pour quelqu'un s'intéressant à la campagne. Je le classerais probablement dans le top 10, sans doute plus haut pour ceux qui s'intéressent surtout aux opérations terrestres.

Le livre fait 313 pages (plus l'introduction, moins les pages "première partie" etc). Dans ce qui suit, j'ai reformulé certains titres de chapitres pour qu'ils en résument le contenu (ce qui n'était pas le but de l'auteur, d'où parfois mon choix de reformuler). Le texte sous les titres de chapitre est mon résumé: il reprend parfois verbatim les titres de rubriques de l'auteur, parfois non, mais j'estime qu'il est raisonnablement fidèle au contenu. Les parties en italiques recensent mes critiques, donc à prendre avec toutes les pincettes requises. J'ai noté ce qui me semblait vraiment bien mais je n'ai pas mis de critique à chaque fois, n'ayant pas la vanité de me substituer à un jury de thèse.

Première partie: l'entrée en Belgique dans la stratégie et les plans français (86 pages)

Chapitre 1: Les années vingt, de la ligne du Rhin à la ligne Maginot (18 pages)
Choix contraint d'une politique de sécurité défensive, stratégie opérationnelle défensive, problème de la frontière franco-belge à la fois vulnérable et "mal placée" d'un point de vue français.
Chapitre 2: Les années d'illusions 1930-1936 (18 pages)
Les difficultés de la politique française, les relations franco-belges et les plans d'entrée en Belgique.
Chapitre 3: Ambigüités de la politique de neutralité Belge et des plans alliés 1936-1939 (34 pages)
La politique française, la politique belge de neutralité armée, la garantie franco-britannique de la neutralité belge, l'engagement britannique, les plans d'intervention en Belgique.
C'est dans cette partie qu'il y a deux sous-chapitres sur le réarmement aérien et, si le traitement en est assez décousu et revêt les défauts que j'avais signalés (trop détaillé pour le sujet du livre, pas assez pour que ce soit intéressant), ils ne représentent que 14 pages. Comme gaspillage de place hors-sujet, c'est beaucoup à l'échelle du chapitre mais peu à l'échelle du livre. Donc je m'étais trompé à ce sujet dans mes premiers messages !
Chapitre 4: L'intervention en Belgique: problématique et acteurs à la veille du conflit. (14 pages)
Les options retenues par les divers intervenants: Belges, Hollandais, Georges, Gamelin, etc.

Deuxième partie: Elaboration et évolution des plans alliés pendant la drôle de guerre.

Chapitre 5: Le plan Escaut: Septembre-Octobre 1939 (20 pages)
Le chapitre porte sur la Sarre et les choix français (10 pages dont de très bonnes conclusions), le plan Escaut proprement dit (4 pages et une carte), et les forces aériennes (5 pages).
Exemple de hors-sujet: pourquoi les forces aériennes prennent-elles plus de place que le plan Escaut ? Surtout que ce passage aurait utilement pu être synthétisé en une page de développements au lieu de 3 et demie, tout en gardant l'excellente demi-page de conclusion. J'aurais préféré un traitement plus approfondi du plan Escaut: pourquoi le saillant qu'on observe sur la carte ? Pourquoi ne faire avancer les Britanniques - motirisés - que jusqu'à la Dendre ?
Chapitre 6: Le Plan Dyle, novembre-décembre 1939 (44 pages)
Genèse - si c'est parfois flou et touffu, ce n'est pas la faute de l'auteur mais du style de commandement de Gamelin qui transparaît dans les conférences interalliées où il est bien obligé de prendre ses infos puisque c'est là que se prennent les décisions - et alerte de novembre, puis description de l'IPS et déclinaison dans ses divers échelons.
On aurait aimé plus de cartes, mais ce n'est pas la faute de l'auteur et ça n'enlève rien à l'intérêt du propos, personnellement j'aurais préféré plus de synthèse et moins de narration, quitte à ajouter une chronologie récapitulative en tableau, afin de discuter de l'éventuelle faisabilité du projet.
Chapitre 7: Les aménagements du Plan Dyle, décembre 1939 - mai 1940 (50 pages)
Les alertes de janvier et avril, l'aménagement des plans, variante Breda, situation début mai.
J'aurais aimé voir une discussion des aspects matériels et logistiques: différences entre les doctrines française et britannique sur les marches d'approche et leurs conséquences, cohérence ou non du plan d'utilisation du réseau routier, quelles sont les mesures demandées et obtenues des Belges, quelles sont celles demandées et pas obtenues, lesquelles se sont révélées utiles et lesquelles non ? L'auteur trouve le temps - certes tout juste un paragraphe par ci par là - de parler des trémies qui ne sont toujours pas mises en place sur les créneaux des blocs de bétons dans le secteur de Sedan, lequel concerne le GA 1 mais aucunement le plan Dyle, mais il n'y a rien sur les aspects que j'évoque et qui me sembleraient davantage dans le sujet.
Chapitre 8: Les dés sont jetés. Le plan allemand et les forces en présence (8 pages)

Troisième partie: l'échec du plan allié.

Chapitre 9: Le déclenchement du plan Dyle-Breda (34 pages)
Là encore, il y a un récit relativement détaillé de la chronologie des dernières heures de la paix ainsi que certains détails des opérations aériennes qui auraient plus leur place dans un récit de la campagne que dans un livre sur le plan Dyle. "Les bombardiers de l'AASF, planifiés pour agir dans un fuseau correspondant aux secteurs des 9e et 2e armées, sont engagés à la frontière allemande contre des colonnes de la 16e armée allemande progressant de Trèves vers le Luxembourg. Cette première attaque, conduite à basse altitude par 32 Fairy [sic] Battle, révèle la vulnérabilité de ces appareils à la DCA légère: 13 appareils sont abattus, tous les autres endommagés, pour des dégâts qualifiés "d'insignifiants" par le journal de marche de la 16e armée allemande." Il me semble qu'un autre fait important dans ce raid, c'est que dès le premier jour de la campagne les Britanniques, confrontés à la pesanteur des instructions françaises (ici: interdiction de bombarder les localités pour ne pas risquer de tuer des civils), décident tout bonnement de les ignorer et d'attaquer à leur propre initiative, au lieu de rester à se tourner les pouces en attendant une autorisation (qui finira par arriver un jour ou deux plus tard, si ma mémoire est bonne).

Chapitre 10: Surprises sur la Meuse (38 pages)
Dans ce chapitre, comme dans le précédent, beaucoup trop de narratif sur la campagne, par exemple je compte une douzaine de pages sur un récit du style "Guderian passe la Meuse à Sedan". Mais, mais, mais... qu'est-ce que cela vient faire dans un livre sur le plan Dyle et l'entrée en Belgique ? Sedan n'est pas en Belgique et la 2e armée n'est pas concernée par la manoeuvre Dyle !


Epilogue: Les plans de la dernière chance (16 pages)
Cf. plus haut: tout cela méritait au mieux une page.

Conclusion: fallait-il entrer en Belgique ? (16 pages)


Ma conclusion:
- C'est un bon livre.
- Les analyses sont généralement très justes et les conclusions très pertinentes.
- Il y a un vrai problème de forme: l'adaptation d'une thèse pour en faire un livre a été bricolée. Ce n'est pas la faute de l'auteur, dont ce n'est pas le métier, mais celle de l'éditeur et Economica répondra "petits budgets".
- Il y a donc des choses qui manquent dans ce livre, et notamment une discussion à chaque étape de la faisabilité des plans alliés, en les confrontant à ce que les alliés savaient des plans et forces adverses à chaque moment. Par exemple, en novembre 1939, est-ce que les forces prévues pour l'entrée en Belgique étaient suffisantes pour faire face à ce que les Alliés pensaient que les Allemands enverraient ? En bref, une discussion de la cohérence intrinsèque du plan. A la place, on a (parfois, pas toujours) des avis a priori fort justes mais très synthétiques en conclusion.
- Ces développements qui manquent auraient pu utilement prendre la place du récit des commandes d'avions aux Etats-Unis, du récit de la campagne après les premiers jours (à partir du 15 au plus tard, le plan Dyle n'existe plus) et des diverses longueurs que j'ai signalées.

Peut-être qu'un jour l'auteur publiera une nouvelle version ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 314
Localisation : Exilé à Lodelinsart - Belgique
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Mer 21 Juil 2010 - 13:48

Bonjour,

Deux réflexions :

1) J'ai adoré votre joute
2) Vous ne m'avez pas trop donner envie d'acheter neuf ce livre ...
- à l'occasion d'une brocante (si je le trouve) j'en ferai l'achat

Bruxellement vôtre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://meslivres.blog4ever.com/blog/index-161425.html
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Mer 21 Juil 2010 - 14:41

Si, le livre mérite d'être acheté. En revanche, lorsqu'on tombe sur un passage qui ne semble avoir qu'un rapport assez lointain avec le sujet, on peut le sauter sans vergogne, sur l'ensemble du livre ça devrait faire gagner pas mal de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 314
Localisation : Exilé à Lodelinsart - Belgique
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Mer 21 Juil 2010 - 14:43

Bonjour Louis,

Citation :
2) Vous ne m'avez pas trop donner envie d'acheter neuf ce livre ...
- à l'occasion d'une brocante (si je le trouve) j'en ferai l'achat

Bruxellement vôtre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://meslivres.blog4ever.com/blog/index-161425.html
françois vauvillier
GBM
GBM


Nombre de messages : 2205
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Mer 21 Juil 2010 - 16:00

Bonjour à tous,

De par ma position d'éditeur, il m'est délicat, d'une manière générale, de prendre parti pour tel ou tel ouvrage. Raison pour laquelle on ne trouvera pas, sauf exception de détail, d'intervention de ma part dans cette section.
En revanche, j'ai suivi les échanges très riches et construits des divers intervenants et je veux rebondir spécifiquement sur le point "2" du post de Patrick, de Bruxelles, pour écrire ceci.

Il me paraît simplement impensable, pour un passionné de la bataille de la Dyle (et de la bataille de Belgique 1940 en général) de ne pas posséder le livre de Bruno Chaix.

Cet ouvrage, que j'ai dans ma bibliothèque, est extrêmement documenté et constitue un incontournable sur le sujet. Ceci n'est pas un jugement de valeur, que d'ailleurs je serais bien incapable de formuler comme l'ont fait les honorables contributeurs ayant posté plus haut, mais l'expression de ce qui me semble être une évidence.

Ecrivant cela, je veux juste exprimer le fait qu'une telle somme d'informations rassemblée en un seul corpus, pour un prix très raisonnable chez l'éditeur, constitue, tout simplement, un passage obligé pour tout lecteur portant un intérêt au sujet traité, comme c'est le cas pour les internautes ici.

Bien cordialement à tous

François
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 314
Localisation : Exilé à Lodelinsart - Belgique
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Mer 21 Juil 2010 - 16:09

Bonjour François,

Mon souci (et il est terrible ) c'est qu'à force de lire des thèses controversées écrites par des gens qui se disent Historiens, il est malaisé (pour moi) de m'y retrouver ....

Je me demande si je n'aurais pas dû collectionner des timbres ou papillons à la place de rechercher les unités de la Manoeuvre de la Dyle ....

Bruxellement vôtre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://meslivres.blog4ever.com/blog/index-161425.html
françois vauvillier
GBM
GBM


Nombre de messages : 2205
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Mer 21 Juil 2010 - 16:23

Bonjour Patrick,

Si les choses étaient faciles, d'autres les feraient à notre place.

Ce qui est intéressant dans ce que nous faisons, c'est justement la difficulté relative à avancer avec de la bonne doc.
Mais précisément, si vous vous posez la question, pour votre équation personnelle et avec le sourire, de l'alternative entre la collection de timbres et une avancée significative dans la connaissance du pourquoi et du comment de l'entrée des Alliés en Belgique en 1940, alors c'est que vous avez besoin de l'ouvrage de Bruno Chaix.

Quand vous l'aurez en mains, vous n'aurez plus de doute. Votre choix est le bon : 1940, est un vrai et beau sujet, du plus haut intérêt. Et vous tiendrez de sérieux outils pour l'appréhender dans toutes ses dimensions.

Cordialement vôtre

François


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Mer 21 Juil 2010 - 16:29

Bonjour Patrick,

C'est un ouvrage sérieux, il ne s'agit pas de "thèse controversée", la recherche est solide et les conclusions à mon avis très bonnes.

Pour corriger mon post précédent, je dirais que "Si, le livre mérite d'être acheté neuf." Bien sûr, si on le trouve d'occasion cela vaut toujours la peine de faire une économie, mais il y a des ouvrages dont je dirais "lisez-les si on vous les offre", ou alors "à acheter éventuellement si vous le trouvez pas cher". Par exemple, certain "comme des gros félins", ou un titre approchant...

Celui dont nous parlons ici est bien meilleur.

Ma critique a porté sur l'organisation générale du livre, ainsi que sur les choix éditoriaux (ce dont on parle, ce dont on ne parle pas). La recherche est impeccable, les conclusions sont tout à fait bonnes.

Nous sommes ici sur un forum de réflexion, où on peut prendre le temps de donner un avis nuancé. Enfin, je l'espère. Donc on n'est pas sur Amazon ou un quelconque vendeur en ligne, sur lequel quand la note est inférieure à 5/5 c'est le signe d'une profonde insatisfaction des utilisateurs. Ce serait dommage de devoir parler de livres en n'écrivant que "excellent" ou "incontournable" de peur qu'on ne prenne une critique pour une condamnation, non ?

(smileys illustrant que je dis ça sans animosité aucune:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 314
Localisation : Exilé à Lodelinsart - Belgique
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Mer 21 Juil 2010 - 16:32

Bonsoir François,

En une seule semaine j'ai deux controverses (en un mot) ...

La présence de sénégalais à Perwez et les chiffres des tués de la campagne de Belgique ....

Comment voulez-vous vous y retrouver dans cette optique (2000 .... ah que c'est mwa Jauni_à_l'_idée)

Bruxellement vôtre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://meslivres.blog4ever.com/blog/index-161425.html
Patrick
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 314
Localisation : Exilé à Lodelinsart - Belgique
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Mer 21 Juil 2010 - 16:36

Citation :
"lisez-les si on vous les offre",

Bonsoir Louis,

En v'là une idée qu'elle est bonne

Vous avez encore mon adresse

Bruxellement vôtre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://meslivres.blog4ever.com/blog/index-161425.html
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: En mai 1940 ... - Bruno Chaix   Mer 21 Juil 2010 - 16:41

Oui, mais celui-ci fait partie de la catégorie dont je dirais "achetez-les", donc je vais garder le mien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
En mai 1940 ... - Bruno Chaix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» En mai 1940 ... - Bruno CHAIX
» consolidation des schistes, question pour Bruno
» C'est divin : Bruno Rigutto
» Bruno de Bretagne
» FREVOL de LACOSTE André-Bruno

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Autres approches de 1940 :: 1940 - Medias :: Livres et ouvrages de référence-
Sauter vers: