Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 9e Compagnie de Ponts Lourds - Historique 39/40

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sinagot34
Sergent ADL
Sergent ADL


Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 22/09/2014

MessageSujet: 9e Compagnie de Ponts Lourds - Historique 39/40   Dim 1 Mar 2015 - 9:45

Bonjour à tous,

Pas d’insigne ni maquette connus pour cette Compagnie de Ponts Lourds.

Référence S H D carton n° 34 N 851

9e Compagnie de Ponts Lourds puis le 1/3/40   326/9
 
A la mobilisation les Régiments sont dissous et transformé en dépôt de guerre, le 7e RG  est transformé en Dépôt de Guerre du Génie n° 7 qui donnera naissance à beaucoup d’unités autonomes, comme tous les DGG.
La 9e CPL et par la suite 326/9 est donc rattachée au DGG  n° 7.
Toutes les CPL sont des unités appartenant à la réserve générale du Génie puis rattachées suivant les besoins à une armée.
 
2/9/39            Mise sur pied à Roquemaure (Gard 30)
11/9/39          Stationne à Saint-Dié (Vosges 88)

1/3/40            Changement de dénomination, la 9e CPL devient 326/9e CPL

5/7/40            Fusion avec les compagnies 326/3, 326/4 et 326/9, Par changement de dénomination devient 9e Compagnie de Travailleurs de Ponts Lourds.
Nota : nous n’avons plus à faire à une unité militaire, mais à des travailleurs encadrés par ordre n° 108 du 1/7/40 du Commandement des réserves générales pour exécution au 5/7/40.
 
Si deux  autres Compagnies  de Travailleurs de Ponts Lourds ont été liquidées à des dates connues soit respectivement le 1/9/40 pour la 1e CTPL et 31/8/40 pour la 16e CTPL, la date de dissolution de la 9e CTPL reste inconnue.

Bureau liquidateur administratif n°7 stationné à Avignon (Vaucluse 84) 15e Division
Militaire, stationnement de l’unité ou de l’intendance ayant procédé à sa dissolution Carlux  (Dordogne 24) 12e Division Militaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 2024
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: 9e Compagnie de Ponts Lourds - Historique 39/40   Mar 17 Mar 2015 - 21:31

Bonsoir et merci beaucoup Sinagot pour le partage de toutes ces informations sur les Compagnies de Ponts Lourds sur ATF40

(un détail, je ne pense pas que la transformation en "travailleurs" leur fasse perdre leur statut militaire)

après recoupement-élimination avec les autres fils ce témoignage doit correspondre à cette compagnie bien que l'auteur, caporal de réserve mitrailleur auprès des 2 mitrailleuses Saint Etienne modèle 1907 de la compagnie ne fasse pas état du numéro, c'est en effet la seule compagnie prés de Saint-Dié dans les Vosges à l'automne 1939

48 heures furent nécessaires à la constitution de notre compagnie (Avignon - Capitaine Bressaud) et celle-ci fut dirigée sur Roquemaure (...) la majorité des hommes était méridionale (...) quelques Stéphanois Lyonnais et Alsaciens 

acteur de théâtre dans le civil, il ne manque pas de relever les commentaires de ses camarades du meilleur théâtre de son propre aveu
au sujet des événements internationaux, ici une allusion au "corridor de Dantzig" certains allaient loin dans l'incompréhension 
"moi ce que je voudrais qu'on explique c'est ce qui s'est passé dans ce couloir de dancing pour déclencher une guerre!"
l'auteur de cette déclaration devait penser à quelque règlement de comptes entre gangsters ayant pris un caractère de conflit international 

l'unité est cantonnée à Herbaville  à 4 km de Saint-Dié dans les Vosges, après avoir eu la surprise de se découvrir à l'écran lors d'une projection à la compagnie du film Entrée des artistes où il tenait un petit rôle notre caporal-acteur évoque en ces termes sa campagne de France

de quoi serais-je capable dans le combat? Ma chance voulut que je n'eus pas à le savoir
en vérité notre unité du Génie n'était pas une unité combattante. Notre rôle était de jeter des ponts soit légers soit lourds sur nombre de fleuves ou rivières (...) 
autour du 10 mai notre compagnie avec ses pontonniers et son matériel énorme quitta les calmes Vosges pour arriver deux jours plus tard à Compiègne et se camoufler dans la forêt. Les choses étant ce qu'elles furent il fallut éviter de s'y faire encercler, l'armée allemande pénétrant le pays à grande allure (...) 
Le Capitaine Bressaud comprit vite la situation et abandonnant en forêt les ponts à construire jusqu'à Berlin, mit le cap sur la Loire pour sauver ses hommes de la griffe ennemie.
Il lui restait cependant comme arme la cheddite* et un corps de mineurs pour s'en servir. Au lieu de jeter des ponts vers l'est notre unité fit sauter vers l'ouest et le sud tous ceux qui pouvaient favoriser l'avancée des chars de Guderian (...) et nous nous dirigions vers la Dordogne à grandes pétarades de cheddite, l'ennemi toujours à nos fesses malgré nos camions puissants. Les stukas prenaient notre convoi en chasse et le canardait à l'aise sur les longues lignes droites du pays de Loire. Nos deux mitrailleuses 1907 ne leur faisaient non plus aucun mal malgré notre bonne volonté, les balles des mitrailleuses allemandes pourtant plus copieuses que les nôtres ne nous touchèrent pas, personne ne fut atteint. Cette course à l'Espagne peu héroïque mais raisonnable trouva son terminus à Puybrun dans le Lot


Rideau gris et habit vert
André Roussin (1911-1987)


*la cheddite est un explosif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sinagot34
Sergent ADL
Sergent ADL


Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 22/09/2014

MessageSujet: 9° Compagnie de Ponts Lourds Historique 39/40   Ven 27 Mar 2015 - 21:42

Bonsoir Loïc Lilian,

Merci pour les informations.

Pour le détail vous avez sans doute raison sur le terrain.

Mais l'application de l’armistice signé le 22 juin 1940 et appliqué dans les jours suivants :

Article 4 : Les forces armées françaises sur terre, sur mer et dans les airs devront être démobilisées et désarmées…….
Article 13 : En outre le Gouvernement français s'engage, sur ordre du Haut-Commandement allemand, à procéder à tous les travaux de remise en état nécessaires.
Il s'en suit l'ordre n° 108 du 1/7/40 du Commandement des réserves générales pour exécution au 5/7/40,

pour le changement de dénomination en Compagnie de Travailleurs de Ponts Lourds.

Tout ceci pour être liquidé en fin de mois.



Bien cordialement,
Le sinagot34
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 9e Compagnie de Ponts Lourds - Historique 39/40   

Revenir en haut Aller en bas
 
9e Compagnie de Ponts Lourds - Historique 39/40
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sergent Germain VanderCruyssen - Compagnie de Mortier Lourds de la Legion Etrangere (CMLLE - II/3REI) - Laos
» 1re compagnie étrangère parachutiste de mortiers lourds
» Les bienfaits des animaux de compagnie
» Avoir un animal de compagnie: un choix égoïste?
» 67eme de Ligne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Génie-
Sauter vers: