Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 L'etrange Defaite - Marc Bloch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'etrange Defaite - Marc Bloch   Dim 10 Sep 2006 - 12:50

Voici l'histoire d'un capitaine qui s'est engagé volontairement lors de la seconde guerre mondiale , en 1939 , alors qu'il avait passé l'age ( ayant deja effectué la premiere ) .
Affecté aux Essences , cet historien nous depeint au travers de ses participations lointaines aux batailles de france son degout du commandement et de l'organisation militaire . Cependant , grace a son regard d'historien , il tente de se detacher du soucis journalier pour mieux comprendre la globalité .
Ce n'est pas un roman , mais bien une compilation de notes prises pendant la campagne et , d'une lecture tres ageable .
A lire absolument , pour ceux qui s'interessent a 1940 .


Je vous conseille l'excellent site :
http://www.marcbloch.fr/

dont voici un extrait sur la periode 39-40 de Marc Bloch
LE COMBATTANT 1939-1940

Pour cette rubrique on ne pourrait trouver meilleur témoin que Marc Bloch lui-même. Rappelons à cet égard que son premier discours officiel à la distribution des prix du lycée d'Amiens en juillet 1914 à la veille de la grande guerre , couronnant en quelque sorte sa carrière de professeur de lycée d'une courte durée de deux années, portait sur la critique du témoignage (Critique historique et critique du témoignage repris dans Histoire et historiens p. 8 à 16) et qu'un de ses derniers écrits, le chapitre II d'Apologie pour l'histoire ou métier d'historien est consacré presque en totalité au témoignage et à la transmission du témoignage.

Le témoignage de Marc Bloch se trouve essentiellement dans L'étrange défaite originairement nommée Témoignage et couvre ses trois périodes de la guerre 1939-40 : la drôle de guerre subie à la fois en Alsace et dans le Nord, la campagne du Nord du 10 mai 1940 au 31 mai terminée par l'embarquement à Dunkerque et après le débarquement à Cherbourg le 2 juin la reconstitution de l'armée en Normandie proche du soi-disant réduit breton destiné sur le papier seulement à devenir une poche de résistance clôturée par l'arrivée des Allemands à Rennes le 18 juin et suivie par un temps intermédiaire en civil dans Rennes occupée et après l'armistice un court séjour à Angers avant de rejoindre Guéret dans les premiers jours de juillet et d'être démobilisé le 11 juillet 1940. Pour la drôle de guerre les lettres écrites par Marc Bloch à son fils Etienne complètent le récit de L'étrange défaite (cf Marc Bloch à Etienne Bloch -Lettres de la drôle de guerre, Les Cahiers de l'IHTP, cahier n° 19, décembre 1991, 107 p.)

Non seulement il faut lire L'étrange défaite si l'on veut connaître la guerre vécue par Marc Bloch depuis sa mobilisation le 23 août 1939 jusqu'à l'armistice, mais en réalité c'est le seul témoignage connu et son dossier militaire personnel ne contient quasiment aucune information.

Il n'est pas question ici de reproduire le livre mais simplement de retracer les différentes étapes du parcours de Marc Bloch pendant la campagne, au vu des renseignements fournis dans l'ouvrage, au moment où l'on peut dire qu'il a été un combattant même s'il était un officier d'état major car en fait il a été sur le terrain en ce sens que non seulement il a subi à plusieurs reprises les bombardements aériens mais aussi les bombardements par l'artillerie et s'est ainsi trouvé sous le feu de l'ennemi. Avant d'en arriver au 10 mai 1940, rappelons que Marc Bloch a d'abord été affecté à l'état-major du groupe de subdivision de Strasbourg, puis à Molsheim du 24 août 1939 au derniers jours de septembre, deux jours à Saverne et qu'ensuite il rejoignit dans les premiers jours d'octobre 1939 l'état-major de la 1e Armée à Bohain (30 km au sud-est de Cambrai

Pendant une courte période il occupa au 2e bureau les fonctions d'officier de liaison auprès de l'état-major de l'armée britannique ce qui paraissait particulièrement judicieux pour un historien, possédant la maîtrise de l'anglais et ayant effectué plusieurs séjours en Grande Bretagne mais bien vite l'armée lui préféra pour ce poste un officier de carrière , nouvel arrivant à l'état-major. Il fut alors affecté au 4e bureau et devint, comme il l'a écrit lui-même, du jour au lendemain , la grand maître des carburants dans l'armée la plus motorisée du front français. Pendant la drôle de guerre il organisa son service et ses liaisons.

Le coup de tonnerre du 10 mai 1940 le surprit au Quartier-général en mission. Il rentra précipitamment à Bohain et au cours des jours suivants vécut la déroute et l'encerclement des armée du Nord effectuant avec tout l'état major auquel il appartenait des sauts de puce vers l'avant, les premiers jours à Valenciennnes ; delà il fit des randonnées en Belgique le 11 mai jusqu'à Mons, le 12 vers Nivelles, Fleurus et Charleroi. Après la brèche sur la Meuse l'état-major se replia à Douai le 18 mai , puis à Lens le 19 mai , le 22 vers le Nord à Estaires-sur-la- Lys, le 23 au château d'Attiches à une douzaine de km au sud de Lille, le 26 à Steenwerck à un vingtaine de km au Nord ouest de Lille. Le 28 mai tandis que le général Prioux qui avait succédé au général Blanchard à la tête de la première armée demeurait à Steenwerke avec une partie des officiers de son état-major en attente d'être fait prisonnier, Marc Bloch avec un autre officier se dirigèrent vers Dunkerque à une distance d'une quarantaine de km. Pour parcourir cette distance il leur fallut plus d'une nuit et d'une journée le 29 ils avaient atteint Hondschoote Ils repartirent pour la côte et la journée du 30 se passa pour Marc Bloch entre Bray les Dunes et Malo les Bains. Il réussit à obtenir l'assurance de l'embarquement de ses hommes et embarqua finalement lui-même le 31 mai sur le Royan Daffodil (la Jonquille du Roi) et atterrit à Douvres. Baladé en train toute la journée du 1er juin de Douvres à Southampton il embarquait dans la nuit du 1er juin il rejoignait le sol français le 2 juin 1940 à Cherbourg. Pendant les 15 jours suivants il cantonna successivement à Thury -Harcourt à une vingtaine de km au sud de Caen puis à Rennes le 17 juin occupée par les Allemands le 18.

Ayant revêtu des vêtements civils, et s'étant inscrit à l'hôtel sous son vrai nom, Marc Bloch demeura à Rennes pendant 12 jours jusqu'à l'Armistice et ainsi s'acheva la guerre de 1939-40 pour Marc Bloch. Capitaine il avait terminé la grande guerre, capitaine il avait commencé celle de 1939-40, capitaine il la terminait.
Revenir en haut Aller en bas
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: L'etrange Defaite - Marc Bloch   Lun 4 Juin 2007 - 11:04

Un petit livre superbe où le témoin se double d'un historien qui va donc chercher, rationnellement, à passer du particulier au général, de l'anecdotique à l'historique tout en étant conscient de son manque de recul et de ce que son témoignage aura besoin d'être mis en perspective.

Carrément d'accord: à lire absolument.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4780
Age : 50
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: L'etrange Defaite - Marc Bloch   Lun 11 Juin 2007 - 17:37

Bonjour,

Effectivement, je n'en entend que du bien, je vais tacher de le lire cet été.

Eric

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
aqva
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 16/04/2008

MessageSujet: Re: L'etrange Defaite - Marc Bloch   Lun 19 Jan 2009 - 17:48

Un ouvrage très utile à lire, un témoignage comme malheureusement il en existe peu.
Il faut néanmoins avoir du recul sur certains points comme la théorie du "complot Pétain" qui y est exposée (j'avoue que j'ai toujours beaucoup de mal avec les théories du complot en tout genre) et une certaine tendance à vouloir tout expliquer par l'analyse sociologique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas Aubin
Adjudant-chef
Adjudant-chef


Nombre de messages : 233
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: L'etrange Defaite - Marc Bloch   Mer 17 Mar 2010 - 15:10

Bonjour,

En effet, il me semble que lire Marc Bloch est indispensable à tout passionné qui souhaite comprendre la défaite 1940. Ecrit à chaud, durant l'occupation (Marc Bloch résistant et juif sera fusillé), ce témoignage est aussi une des analyses les plus fines de la défaite. Quand on songe qu'il n'avait accès à aucune archive dans l'ambiance de Révolution nationale, on demeure stupéfait devant la pertinence de ses propos et on excuse d'autant plus facilement les coquilles et autres erreurs mineures. Son livre est donc à la fois une source et une analyse et Marc Bloch parvient à aller du cas personnel au général avec un allant et une efficacité remarquable.
Il est vrai que Marc Bloch est l'un des trois plus brillant historien du XXe s (à mon sens) avec Febvre et Braudel ayant révolutionné la science historique à travers sa célèbre revue des Annales. Sa force est bien sûr de savoir utiliser les outils de l'historien et de les appliquer sur lui même et son temps.
En outre, sa plume rend la lecture de son témoignage limpide et passionnant, c'était un autre temps, un temps où les historiens étaient de véritables écrivains et non des techniciens au vocabulaire trop souvent abscon abusant de néologismes comme aujourd'hui.
A le lire il est vraiment dommage de voir que l'histoire militaire ait été totalement marginalisé par ces historiens universitaires tant ils étaient capables d'éléver le débat.

Cordialement
Nicolas Aubin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Martel
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 545
Localisation : Sud-ouest
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Re: L'etrange Defaite - Marc Bloch   Sam 20 Mar 2010 - 8:47

Bonjour

Citation :
Effectivement, je n'en entend que du bien,
Comme il existe une association chargée d'entretenir sa mémoire, constituée d'un pontifiant aéropage d'icônodules (pardon Mr Geremek), il serait difficile qu'il en soit autrement. Ils ont un site internet : http://www.marcbloch.fr et une revue les Cahiers Marc Bloch.

Marc Bloch a été un bon historien, mais "l'Étrange défaite" n'est pas son meilleur ouvrage et de loin. Mais sa présence est obligatoire dans une bibliographie.

Citation :
ce témoignage est aussi une des analyses les plus fines de la défaite
Dans ce cas pourquoi la question nous travaille encore? Ne serait-elle pas assez fine à notre goût?

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Mercadal
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 70
Localisation : Tourcoing
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: L'etrange Defaite - Marc Bloch   Mer 21 Avr 2010 - 9:03

Bonjour.
Connaît-on l'origine de ce titre ?
Ces mots apparaissent-ils ailleurs que dans le titre ( ou on lit: " Témoignage écrit en 1940 " ) ?
Est-il de M.Bloch ?
Par ailleurs j''ai toujours été surpris de ce que la grande majorité des critiques insistaient particulèrement sur le chapitre intitulée " La déposition d'un vaincu " - c'est à dire la description de l'effondrement militaire -et passait assez rapidement sur celle nommée " Examen de conscience d'un Français " - c'est à dire les réflexions sur l'état de la société civile ( dont certaines élites ) de l'avant guerre qui, à la lecture de cette partie, ne semble pas étrangère à cette débâcle.
Au revoir.
P.Mercadal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Mercadal
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 70
Localisation : Tourcoing
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: L'étrange titre   Jeu 22 Avr 2010 - 16:15

Bonjour.
J'ai cherché.
Et bien le titre n'est pas de M.Marc Bloch; M. Etienne Bloch a précisé ( Dans " L' Histoire " n° 236, oct 1999 ) que son père avait donné le titre provisoire de " Témoignages " à cette oeuvre.
Quelque part, M.Marc Bloch parle d' " une incroyable défaite ".
Je trouve étrange qu'on ( qui donc ? ) ait par ce titre ( pas complètement absurde il est vrai ) peut être bricolé ( très légèrement sans doute mais un titre est aussi fait pour frapper l'imagination, attirer le lecteur ) la pensée de cet historien.
Au revoir.
P.Mercadal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Martel
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 545
Localisation : Sud-ouest
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Re: L'etrange Defaite - Marc Bloch   Sam 24 Avr 2010 - 8:52

Bonjour

Oui, le titre "l'étrange défaite" n'est pas de Marc Bloch. De mémoire, je crois que l'explication de ce fait se trouve dans la préface de 1946, reprise dans les autres éditions.

Il est remarquable de voir combien Marc Bloch et le titre sont étroitement associés dans l'historiographie.

Personnellement, je trouve le titre bien adapté si le lecteur le prend comme un point de départ car, pour Marc Bloch, les raisons de la défaite ne sont ni mystérieuses ni étranges.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Mercadal
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 70
Localisation : Tourcoing
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Un parfum de trahison   Sam 24 Avr 2010 - 17:50

Bonjour.
Je crois que les éditeurs devraient, par probité - car c'est une forme de tromperie que de donner à un ouvrage un titre dont rien ne montre qu'il aurait eu l'agrément de l'auteur sauf bien sûr à entrer en contact par le biais du spiritisme avec les mânes du défunt - préciser autrement que par quelques lignes ( difficiles à découvrir d'ailleurs ) que ce titre - qui évoque un peu qu'il y a quelque chose d'anormal dans cet effondrement, comme un parfum de trahison de certaines élites, le résultat d'une sorte de complot, c'est du moins ce que j'ai ressenti en le lisant - n'est pas celui donné par l'auteur.
Au revoir.
P.Mercadal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 777
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: L'etrange Defaite - Marc Bloch   Sam 24 Avr 2010 - 20:44

Il y a un livre qui n'est qu'un roman,inspiré de témoignages vécus,sans doute,qui pourrait porter le même titre :il s'agit de "Déroute" de Jacques Debû- Bridel........Avez vous lu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lescure40
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 99
Age : 66
Localisation : Toulouse - Midi-Pyrénées - France
Date d'inscription : 13/08/2008

MessageSujet: Re: L'etrange Defaite - Marc Bloch   Dim 25 Avr 2010 - 11:03

Bonjour à tous,

Puisque l'on parle de cet ouvrage (L'étrange défaite), incontournable dans la bibliographie de mai-juin 1940, je tiens à souligner un petit détail utile dans mes recherches sur la 1re armée. Le capitaine Marc Bloch y était officier d'E.M. (4e bureau).

Citation :
P.36. « Le soir du 28, le général Prioux nous fit savoir que, désespérant d’assurer la retraite de deux au moins de ses divisions, il avait décidé de rester lui-même à Steenwerk et d’y attendre l’ennemi. J’avais déjà, dans la journée, brûlé, conformément à nos instructions, mes archives, y compris le cahier sur lequel était inscrite, au jour le jour, toute l’histoire de mon service. »

Combien de documents de première main, que nous recherchons tous, ont ainsi fini en autodafés.

je vous signale le trés intéressant article de Wikipédia sur le sujet (mais que vous connaissez sans doute déjà)

http://fr.wikipedia.org/wiki/L'%C3%89trange_D%C3%A9faite

Gérard Mut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Martel
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 545
Localisation : Sud-ouest
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Re: L'etrange Defaite - Marc Bloch   Dim 25 Avr 2010 - 16:38

Citation :
De mémoire, je crois que l'explication de ce fait se trouve dans la préface de 1946
Bon, j'ai la mémoire qui flanche ... (vous connaissez la chanson )
L'explication se trouve dans la brève biographie au début de l'édition de 1990 chez Gallimard.

Citation :
ce titre - qui évoque un peu qu'il y a quelque chose d'anormal dans cet
effondrement, comme un parfum de trahison de certaines élites, le
résultat d'une sorte de complot, c'est du moins ce que j'ai ressenti en
le lisant - n'est pas celui donné par l'auteur.
La trahison, le complot, pour Marc Bloch, sont ceux des conservateurs contre les modernes, des réactionnaires contre les révolutionnaires, des anciens contre les modernes. La métaphore de l'âne (p182 de l'édition 1990) en est un exemple.

Cordialement


Dernière édition par Louis le Sam 19 Juin 2010 - 9:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aqva
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 16/04/2008

MessageSujet: Re: L'etrange Defaite - Marc Bloch   Lun 14 Juin 2010 - 16:11

Louis a écrit:
Citation :
De mémoire, je crois que l'explication de ce fait se trouve dans la préface de 1946
La trahison, le complot, pour Marc Bloch, sont ceux des conservateurs contre les modernes, des réactionnaires contre les révolutionnaire, des anciens contre les modernes. La métaphore de l'âne (p182 de l'édition 1990) en est un exemple.

Cordialement

C'est précisément ce qui me gêne là dedans.

Le point positif du livre est qu'il décrit ce que tout le monde ressent à l'époque, à savoir le différentiel de vitesse et l'aptitude des allemands à apparaitre là où on ne les attend pas. Ajouté au culte du secret de l'armée francaise et au mépris des grades inférieurs et intermédiaires qu'on ne laisse pas accéder à l'information.

Le gros point négatif est que l'auteur divague assez rapidement dans une analyse sociologique (inspirée de la lutte des classes) et dans une théorie du complot absconse. Je ne parviens pas à qualifier cela d'analyse fine sur la défaite... sinon pourquoi se casserait on autant la tête sur ce forum? A mon avis l'erreur de base est de chercher des raisons sociologiques à une défaite purement militaire (influence de l'école des annales).

Au mieux c'est un témoignage indispensable pour comprendre ce qu'on ressenti ceux qui se sont pris le choc dans la figure. Certains jugement sont biaisés par le fait que monsieur Bloch a été un très grand historien, son nom sur la couverture du livre donnant instantanément beaucoup plus de valeur à celui ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'etrange Defaite - Marc Bloch   Mer 16 Juin 2010 - 20:14

J'ajouterai pour ma part , qu'a l'époque ou je l'ai lu , je me suis plus attaché a lire les passages expliquant les problèmes rencontrés "aux essences" que les grandes considérations .
Revenir en haut Aller en bas
Louis Martel
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 545
Localisation : Sud-ouest
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Re: L'etrange Defaite - Marc Bloch   Sam 19 Juin 2010 - 9:01

Bonjour

Citation :
« … l'auteur divague assez rapidement ... . »
Là je ne vous suis pas du tout et pour deux raisons :
- Marc Bloch analyse les événements avec son bagage mental et pas le notre (et hop! … un peu de Lucien Febvre).
- Mon hypothèse est que Marc Bloch a écrit cela pour légitimer et expliquer le fait qu'il n'adhére pas à l'ambiance post-défaite (pour ne pas parler d'opposion) et défendre ses engagements passés plutôt que pour expliquer la défaite elle-même. Cet ouvrage est plutôt un écrit de "combat" qu'un ouvrage d'histoire. Ce qui me pose problème c'est qu'il est bien présenté comme tel.

Citation :
« … une défaite purement militaire »
Là non plus, je ne vous suis pas. Pensez-vous que la Pologne a été écrasé que pour des raisons militaires?

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'etrange Defaite - Marc Bloch
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Schaffer : les mesures et leurs rituels (36e Conf Marc Bloch)
» Etrange découverte à Paimpont
» Saint Marc et commentaire du jour "Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création"
» MARC-AURÈLE OU LA FIN DU MONDE ANTIQUE Sectes
» Saint-Marc-sur-Mer (Loire-Atlantique) 7 à 10 points lumineux rouges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Autres approches de 1940 :: 1940 - Medias :: Livres et ouvrages de référence-
Sauter vers: