Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Le Général De Gaulle, un bon militaire?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chef Chaudard
Caporal-chef
Caporal-chef


Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 16/06/2008

MessageSujet: Le Général De Gaulle, un bon militaire?   Lun 18 Aoû 2008 - 12:25

Je voudrais connaitre votre avis sur les qualités purement militaires du Gal (Colonel) De Gaulle.

Ses ouvrages sont cités de nombreuses fois comme étant novateurs.

Néanmoins, son commandement de la 4ème DCR semble, à mes yeux de néophyte, pêcher par excède de confiance.

Il semble estimer que la force blindée, à elle seule, est capable de mener une action offensive. J'ai cru comprendre que le manque d'infanterie va diminuer grandement l'efficacité de ses attaques, en limitant l'avance des chars et en ne permettant pas de tenir le terrain conquis.

Ce manque de vision "interarme" est-elle un effet de mon imagination? De Gaulle est-il plus un stratège qu'un tacticien à la façon de Guderian? Concernant la stratégie elle-même, il ne semble pas avoir particulièrement critiqué les dispositions de Gamelin. Est-ce parce qu'il était d'accord? Pas suffisamment informé? Condamné au devoir de réserve?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aqva
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 16/04/2008

MessageSujet: Re: Le Général De Gaulle, un bon militaire?   Lun 18 Aoû 2008 - 13:02

Au vu des rapports de combats, on retrouve souvent la même histoire:

- Une unité de chars se trouve affecté à un certain endroit pour faire une contre attaque appropriée, on lui donne de l'infanterie qui se trouve dans les parages pour faire son attaque (les BCC et DCR n'ont pas ou très peu d'infanterie organique).
Ce qui a tendance à ralentir le départ des offensives, le temps de faire le travail de transferts d'unités et de changement de chaine hiérarchique (sans compter la mauvaise circulation de d'linformation qui s'ensuit).
- Au début l'attaque fonctionne (notamment car le canon antichar standard allemand est inefficace), mais l'infanterie a du mal à suivre (n'étant pas entrainée à ce genre d'attaque).
- Au final les chars se retrouvent rapidement seuls et se font détruire par de l'artillerie ou des 88mm, ce qui est un exemple fragrant d'une mauvaise coopération inter-armes.


Il y'a un problème manifeste avec l'organisation des BCC et DCR (le BCP est ridicule comparé à la masse de chars à soutenir).

A qui faire porter le chapeau, cela est une question beaucoup plus difficile. D'après cette page: http://enpointe.chez-alice.fr/dcr.html les idées de De Gaulle dans "vers l'armée de métier" semblent plus adaptées (avec le contexte particulier de l'armée de métier), bien que la division soit deux fois trop grande par rapport aux standards qui seront établis plus tard (et donc difficile à gérer).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
françois vauvillier
GBM
GBM


Nombre de messages : 2268
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Le Général De Gaulle, un bon militaire?   Lun 18 Aoû 2008 - 16:12

aqva a écrit:
... bien que la division soit deux fois trop grande par rapport aux standards qui seront établis plus tard (et donc difficile à gérer).

Rendez-vous dans GBM 85 sur cette question et sur beaucoup d'autres au sujet du présent post.

Bien cordialement

François
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Ferrard
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1052
Date d'inscription : 08/06/2007

MessageSujet: Re: Le Général De Gaulle, un bon militaire?   Lun 18 Aoû 2008 - 19:11

Vaste problème !

Tout d’abord, il faut savoir que CdG, dès 1914, fait la preuve de son mépris pour le danger. Le 15 août 1914, le lieutenant CdG commandant une section de la 11ème Cie du 33ème RI, s’élance à la tête de ses hommes sur le pont de Dinant avec pour objectif la citadelle aux mains des Allemands. C’est son Arcole à lui. Mais la mitraille allemande a raison, pour un temps, de la « furia francese », CdG, blessé au genoux tombe et ne pourra être évacué que « par lui-même » avant de rejoindre son régiment le 18 octobre 1914. En ce qui concerne CDG à la tête du groupement de Gaulle puis 4ème DCR en mai 1940, il faut se rappeler qu’il écrivait en avril 1914 : Une armée ne vaut que par les forces morales. C’est à nous cadres, qu’il appartient de les créer. En mai 1940, adulé ou honni, il en impose par sa force morale au « groupement de circonstance » que constitue la future 4ème DCR. L’outil dont il dispose est bien loin de celui qu’il espérait, aussi va-t-il l’utiliser en fonction des possibilités du moment. A Montcornet, son groupement va jouer le rôle d’une DLM, c'est-à-dire couvrir la mise en place d’une armée. Contrairement aux règlements en vigueur, il attaque en colonnes. Il faut connaître les règlements en vigueur d’alors pour apprécier l’aspect « novateur » de sa démarche. Il en ira de même sur Abbeville. Pragmatique, il utilisera ses moyens en fonction de sa vision tactique mais en tenant compte chaque fois des automatismes acquis par les unités relevant de son autorité. « Ce sont des braves, mais des couillons ! » sera son jugement sur les capacités opérationnelles de ces dernières. A la lecture des remarquables témoignages parus dans GBM, je partage entièrement l’avis de CdG et cela vaut pour l’ensemble des unités mécaniques de l’ATF en 1940. Maintenant laissons à GBM n° 85, le soin de détailler l’action de CdG en mai 1940.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Le Général De Gaulle, un bon militaire?   Jeu 21 Aoû 2008 - 19:16

En attendant le GBM 85, signalons l'existence de deux livres d'Henry de Wailly, "De Gaulle sous le casque" et "Abbeville, la victoire évaporée". Son analyse de la bataille d'Abbeville montre les qualités et les limites de De Gaulle comme chef militaire.

Parmi ses qualités, il est énergique et agressif. Contrairement à la plupart des chefs de l'armée française, il préfère attaquer tout de suite avec des forces à moitié prêtes que d'annuler une attaque parce que le maréchal des logis de la 53e section de pourvoyeurs en cirage s'est retourné un ongle. C'est suffisamment rare pour être signalé.

Il possède également les défauts de ses qualités: un chef commande, il peut lui arriver d'écouter ses subordonnés mais il décide seul. C'est donc quelqu'un qui n'est jamais aimé par ses hommes, même s'il peut gagner leur respect. Il n'a pas été suffisamment longtemps à la tête de la 4e DCR pour vraiment gagner ce respect, en revanche les subordonnés qui se font étriller après avoir tenté d'exécuter des ordres impossibles, pour se faire ensuite eng... et traiter de lâches par leur commandant l'ont eu fort mauvaise (citons par exemple un des artilleurs à Abbeville, ou le commandant du 2e BCC).
Deuxième défaut, comme il n'écoute pas ses subordonnés et qu'il ne veut pas se laisser distraire, ses plans ne sont pas particulièrement imaginatifs. Toujours à Abbeville, ses axes d'attaque sont plus que prévisibles et reprennent exactement, dans le lieu et dans la méthode d'attaque, ceux utilisés par la cavalerie et la 1st Armoured Division auparavant. Son diagnostic sous-jacent c'est que les Anglais ont échoué parce que c'étaient des lavettes, il n'est pas utile de tenter quelque chose d'autre. Le résultat est que l'attaque française se résume à un assaut frontal, qui finit par briser la défense allemande (merci les B1bis !) mais laisse les attaquants épuisés lorsqu'il s'agit d'exploiter, donc un lieutenant de la Luftwaffe qui en a une grosse paire (diamètre 88mm, excusez du peu!) sauve à lui tout seul la tête de pont allemande jusqu'à ce que Manstein rallie les défenseurs.
Dernier défaut, qui n'a pas joué en 1940 mais aurait certainement eu une influence si De Gaulle avait dû rester à la tête d'unités combattantes pendant une campagne prolongée, il n'a pas du tout l'esprit d'équipe. Quand sa 4e DCR quitte Abbeville pour être relevée par la 2e DCR, De Gaulle ne fait aucun effort pour briefer son successeur, bien au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gmx
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 2
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 27/03/2009

MessageSujet: Re: Le Général De Gaulle, un bon militaire?   Ven 27 Mar 2009 - 19:23

Oui jusqu'au 2 juin. Après il fut un homme politique hors du commun !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Général De Gaulle, un bon militaire?   Ven 27 Mar 2009 - 22:22

Nous pouvons deja établir que la 4e DCR n'etait plus forte que sur le papier.
N'oublions pas qu'elle n'était pas prévue si tôt dans les plans d'armement, et qu'elle a cannibalisé d'autres unités en préparation, comme la 4e DLM.
Pour ce qui est de la compétence ou non de CdG au combat, je reste assez calme.
Attendons le nouveau GBM, ayant bien étudié le sujet, si je constate des choses qui me posent problèmes, je ne manquerai pas d'en faire part.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Général De Gaulle, un bon militaire?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pétition des profs de lettres pour retirer de Gaulle en TL
» Mme Genevieve-de-Gaulle-Anthonioz
» [documentaire] De Gaulle
» Lycée Charles de Gaulle - Dijon - Besoin d'informations
» Charles de Gaulle s'exprimant en breton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les plans, opérations et combats de 1919 à 1940 :: 39-40 : généralités-
Sauter vers: