Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 GBM 111 - Le mortier de 58 T

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eric Klamerek
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 276
Age : 58
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: GBM 111 - Le mortier de 58 T    Sam 3 Jan 2015 - 17:02

Bonjour,

Cet article est remarquable voire exemplaire car GBM qui n'insiste que rarement sur les munitions consacre, avec la complicité de Guy, une page complète aux projectiles en usage avec les mortiers de 58 T (N°1-N°2-N°1bis). Seul petit regret  reste le découpage de cet article sur deux parutions qui peut laisser croire que le mortier de 58 T N°2 est apparu après le N°1bis alors qu'il n'en est rien ce qui est  par ailleurs bien décrit dans la consistance du texte. Une présentation chronologique aurait été plus explicite.....

Concernant les munitions, il me semble détecter une coquille dans la désignation d'une bombe de 16 kg de type L (cf tableau central p34 § ligne 58T N°1bis). En effet, dans toute ma documentation, je ne retrouve pas cette désignation, ce qui m'avait déjà interpelé à la lecture du tome 3 des canons de la victoire. 
Si l'on analyse le tableau communiqué notamment les données balistiques, l'augmentation de portée de 450 m à 530 m n'est acquise qu'au profit du changement de chargement soit utilisation de la balistite au lieu de la poudre BC et certainement de la modification du système de mise à feu. En effet, une étanchéité améliorée de la lumière et l'utilisation de la balistite conduisait à accroitre la portée d'environ 100 m pour un même projectile/lanceur. Il ne peut donc s'agir que des bombes en acier de 16kg type A et B. 

Par ailleurs, il n'existe à ma connaissance que 4 bombes de 16 kg soit le projectile de 58 à éléments séparés (=>cf GBM 110 p50) uniquement utilisé avec le Mortier N°1, la bombe de 16kg en fonte (=> cf croquis repère 1 GBM 111 p34) puis les 2 bombes de 16 kg en acier de type A et B (Type A à fond et calotte hémisphériques - Type B à fond et calotte tronconiques). Le mortier T58 N°1bis n'est destiné qu'à l'usage des bombes de 16 kg soit celle en fonte, les types A et B (celle à éléments séparés étant rapidement abandonnée avec le mortier N°1).

La bombe de 16kg en fonte (un usage éphémère !).



Cette bombe non identifiée dans le tableau de GBM 111 est de forme ovoïde en fonte portant une queue d'acier insérée au moment du moulage. Contrairement à ses homologues de 16 kg cette bombe ne contient que 4 kg d'explosif Perchloraté. la portée est donnée à 450 m avec le mortier N°1bis et 650m avec le mortier N°2. Cette bombe en fonte n'est plus fabriquée vers la fin de 1916 suite aux difficultés de moulage et du respect d'une épaisseur constante.

La bombe LS n'a semble t'il pas était la seule à chargement chimique car il est  mentionné dans une étude contemporaine des services de déminage, l'existence de bombes de 16 kg en acier type B à chargement toxique. A savoir :
- un chargement N°4, de 3,72 kg de Vincennite quaternaire
- un chargement N°5 de 5,2 kg de Collongite à 25% d'Opacite
- un chargement N°13, de 4,55 kg de Sulvinite (chlorosulfate d'éthyle, lacrymogène et suffocant). Ce dernier chargement aurait été identifié en juillet 1916 par les services chimiques allemands.

**********************************************

Si le mortier de 58 T n°2 est courant comme le signale l'auteur sur d’innombrables monuments aux morts, il n'en est pas de même du mortier N°1bis ci-joint photos du superbe exemplaire conservé au Musée du cinquantenaire de Bruxelles .






Pour finir une présentation en image du niveau Mle 1916 dit "CARPENTIER"  (également utilisé avec d'autres bouches à feu )



bien cordialement

Eric 

.../...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5031
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: GBM 111 - Le mortier de 58 T    Dim 4 Jan 2015 - 16:57

Eric Klamerek a écrit:
Bonjour,

Concernant les munitions, il me semble détecter une coquille dans la désignation d'une bombe de 16 kg de type L (cf tableau central p34 § ligne 58T N°1bis). En effet, dans toute ma documentation, je ne retrouve pas cette désignation, ce qui m'avait déjà interpelé à la lecture du tome 3 des canons de la victoire. 

bien cordialement

Eric 

.../...

Bonjour Eric,

n'ayant pas encore le numéro 111 de GBM, je n'ai pu encore lire cet article. Mais j'intervins car j'ai une trace de cette munition dans un cours de janvier 1935 de l'Ecole d'Application d'Artillerie :







Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
Eric Klamerek
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 276
Age : 58
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: GBM 111 - Le mortier de 58 T    Lun 5 Jan 2015 - 21:13

Bonjour Alain ,

         Merci pour ce complément qui corrobore bien une coquille car ce tracé présenté dans vos sources n'est que la bombe en acier de 16kg de Type B , par ailleurs reprise sous ce dernier intitulé dans la Note sur les munitions de l'artillerie de tranchée du 27 mai 1917.
Il reste donc à savoir si cette erreur "Type L" ( erreur de typographie ?) est uniquement dans le cours que vous mentionnez de 1935 (!) où si elle a été compilée dans d'autres publications.

Ce qu'il faut retenir:

  

Mais attendons confirmation ou infirmation de Guy ....

Bien cordialement

Eric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALVF
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 392
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: GBM 111 - Le mortier de 58 T    Lun 5 Jan 2015 - 22:54

Bonsoir,

Oui, Eric a raison, la bombe "L" est en fait une bombe "B". Il existe une coquille dans les cours d'Artillerie de Tranchée de l’École de Fontainebleau. Mon édition de 1927 présente cette coquille et une autre de 1925 la contient aussi. Il faut dire que ces éditions successives sont plutôt des retirages et que les modifications de rédaction sont rares et limitées aux matériels nouveaux.
Bien cordialement,
Guy François.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GBM 111 - Le mortier de 58 T    

Revenir en haut Aller en bas
 
GBM 111 - Le mortier de 58 T
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maréchal MORTIER
» MORTIER Adolphe Edouard Casimir Joseph - Maréchal d'Empire
» Guide de Mortier vers 1808
» Pilon et mortier.
» Mortier Colonel general d'artillerie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: GBM - Histoire de Guerre, Blindés & Matériel :: La revue et les articles :: Autour des articles ...-
Sauter vers: