Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Uchronie - Un scenario pour TOAW Mai 1940

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DerWanderer
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 20
Age : 61
Localisation : Boulogne Billancourt
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Uchronie - Un scenario pour TOAW Mai 1940   Jeu 7 Aoû 2008 - 14:59

Bonjour,

Pour ceux qui ne me connaissent pas je suis un wargamer qui joue sur le jeu The Operational Art of War version 3 ( TOAW III), je suis aussi membre de du groupe France1940 que certains ici connaissent bien.
Je suis modérateur sur un site WEB aux USA www.gamesquad.com, et je m'occupe plus particulèrement du forum consacré bien sur à TOAW.

Après m'être consacré à des scenarios modernes, je me lance sur sur la campagne de 1940. J'ai commencé à lancer un thread sur la partie purement jeu que vous pouvez consulter ici http://www.gamesquad.com/forums/showthread.php?t=76747

Le titre provisoire du scénario est "schichelschnitt-sedan1940."

L'échèlle est 2,5 km par héxagone affiché sur la carte des opérations
Le scénario commence le 13 mai 1940 et se termine vers le 25 mai, chaque tour compte pour 6 heures.

J'ai lu avec intéret les whatif postés ici par Louis et Stéphane avec son glorieux Général Petsch.
Mais maintenant pour moi le plus passionnant va être la concrétisation du scénario avec la mise en oeuvre de l'ordre de bataille et du tableau d'organisation et d'équipement des différentes unités, ainsi que la mise en place d'événements influencant le cours des opérations.

Il y aura trois options possible pour le joueur

A) La France est dans une meilleure configuration
-----------------------------------------------

Bon Gamelin est HS fin 1938 car sa petite "maladie" s'est terriblement agravée d'un coup, il doit donc passer la main. Embarassed
Bien sur l'option Breda est modifiée et le secteur nord passe pour le BEF, hypohtèse de Louis si je me rappelle bien.
Des généraux comme Huntziger, Georges et Petsh (tient il va rester le patron si Stéphane le permet bien sur, je ne suis pas un voleur d'idée!) ainsi que De Gaulle secouent le cocotier des le début de 1939. Paul Raynaud à travers des discours ciblés et préparés avec l'aide de De Gaulle, influence fortement l'Assemblée Nationale pour qu'une prise de conscience secoue le pays, qui n'est pas du tout dans une léthargie pacifiste comme aurait voulu le faire croire un certain Maréchal de France Sleep , mais ces discours en liaison avec les mises en garde de l'état major font leur effet rapidement. Les industriels se mobilisent pour atteindre une production de pré-guerre
très rapidement.
Donc cette hypothèse retenue, les mises en place des grande GU cuirassées sont accélérées et mises sur pieds en partant de janvier 1939.
Mon hypothèse se base pour le TO&E des DCu "De Gaulle" sur le schéma posté ici http://enpointe.chez-alice.fr/dcr.html. avec B1BIS et S35 pour le bataillon léger de reconnaissance faut il des R40 ou des AMR type178 ??

l'hypothèse fait donc que l'on démarre une production des matériels de guerre plus rapide, plus efficace et avec 8 mois d'avance

Donc on aurait en mai 1940
4 DCu Bon de guerre et deux libérables vers le 20 mai
4 DLM Bon de guerre
Toutes les DLC perdent leurs "picotins" en faveur de H39 et/ou AMR à discuter.
Seuls restent avec leurs chevaux les brigades de spahis qui ont la charge des Ardennes le cheval semble plus adapté à cette configuration de terrain (selon le GQG Very Happy ).

Plus de picotin non plus pour les DIM, Laffly et Lorraine ont pris la place

Peux t'on admettre que les DI qui ne soient pas de niveau A ou B se tranforment en DIM ??? ou du moins la majorité d'entre elles ???

Autre hypothèse, suite à l'éffrondrement de la Pologne, le RETEX est mieux exploité et par conséquence on renforce fortement l'entrainement des division de type A et B.
Une visite de parlementaire sur la zone de Sedan montre une faiblesse anormale du secteur et entraine un renforcement par de l'artillerie? un remplacement ou un renforcement des unités en place.

Les MS-406 en Mai 40 sont remplacés par des D520 des MB152 et une arrivée plus rapide des VG ? (deux groupes possibles ?)

Ca c'est pour l'option A, je poste ensuite les éléments option A pour les Belges et les Britanique

Der WanderPatienceJ'écrisPasVite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forums.gamesquad.com/forumdisplay.php?f=10
Louis Capdeboscq
Admin
Admin


Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Uchronie - Un scenario pour TOAW Mai 1940   Jeu 21 Aoû 2008 - 21:43

J'ai des doutes sur les blindés, a priori il n'était pas vraiment possible de produire plus, en revanche ce qui aurait été possible c'était une meilleure utilisation de l'existant: par exemple toutes les batteries anti-chars sont motorisées au prix de la démotorisation d'une partie de l'artillerie de corps d'armée. Les DLC essence-picotin n'existent pas, à la place il y a mettons 3 DLC entièrement motorisées et 2 entièrement à cheval. Les bataillons de chars modernes sont répartis de manière plus cohérente, les DCR groupées, etc.

Pour ce qui est des avions, chacun est libre d'imaginer ce qu'il veut mais la mobilisation industrielle et en particulier celle de l'industrie aéronautique c'est un sujet sur lequel j'ai lu à peu près tout ce qui a été publié et le gros des archives sur la question. Evidemment, ça ne me rend pas infaillible, mais si la France n'a toujours pas remplacé ses Morane par des Dewoitine et des Bloch qui marchent en mai 1940 (des Bloch qui ne marchent pas, ça on en a plein !), ce n'est pas parce qu'elle n'y avait pas pensé. C'était prévu depuis longtemps, normalement le Morane aurait dû avoir déjà disparu, mais les nouveaux avions ont pris du retard.

Ces retards sont dûs à des causes techniques et industrielles qu'il est tout à fait hors de la portée d'un quelconque général, voire d'un quarteron de généraux, de régler à coups d'engueulades. Pour y remédier, il aurait fallu dès 1937 une expertise industrielle qui n'existait alors pas et une réorientation conséquente de l'effort de guerre.

Donc je ne veux empêcher personne de bâtir des scénarios alternatifs, mais du point de vue de la vraisemblance on peut dire que la production aéronautique française elle est à peu près gravée dans le marbre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Uchronie - Un scenario pour TOAW Mai 1940   Jeu 21 Aoû 2008 - 22:28

Je suis moi meme joueur de TOAW , tres bon outil de simulation , meme s'il est tres ancien .
J'encourage donc avec force la construction de scenarios , et j'espere avoir l'occasion de les tester .
Je ne vais pas , par contre , m'engager sur le terrain des what if du type evoqué ci-haut , car je pense que le commandement français etait focalisé sur le fait de fournir du materiel a l'armée anglaise , qui disposait d'hommes, mais pas assez d'armes pour les equiper .
La priorité me semble donc , dans un what if "court terme" , disons relativement proche de "ce qui aurait du se passer" , que l'armée britannique soit ameliorée avec du materiel français , mais pas de changements transcendants dans l'armée française , si ce n'est un recompletement des dotations , et une creation de quelques unités allogenes ( je pense aux polonais , tcheques, espagnols , juifs expatriés et troupes de l'empire colonial ).
A l'horizon 41 , par contre , je suis pour un changement organisationnel des unités telles qu'elles ont été evoquées sur ce forum a plusieurs reprises : DIM disposant d'un bataillon de chars , DCR plus puissantes en infanterie , en reconnaissance , en DCA ( et pourquoi pas en char ) etc .
Revenir en haut Aller en bas
Louis Capdeboscq
Admin
Admin


Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Uchronie - Un scenario pour TOAW Mai 1940   Ven 22 Aoû 2008 - 16:33

Pour rebondir sur ce que dit Alain, c'est vrai que le commandement est obnubilé par les carences en matériel et ne se soucie pas plus que ça de problèmes d'organisation qu'il discerne mal, voire pas du tout.

Rien que pour les chars, les besoins sont énormes: il faut suffisamment de chars modernes pour équiper les bataillons qui sont encore sur FT, et remplacer ceux des bataillons déjà équipés dont les engins commencent à avoir vécu, et lever de nouvelles unités pour arriver à un ratio "satisfaisant" de blindés par rapport à l'infanterie, et en fournir aux Anglais, et honorer nos engagements à l'exportation, et servir un peu les colonies qui n'arrêtent pas de râler (à juste titre) qu'elles n'ont pas grand-chose, etc: ça fait beaucoup.

Le tableau est le même dans à peu près tous les domaines. Le résultat c'est que là où nous nous savons, avec le recul, qu'il était plus important de viser le niveau de 3.000 chars déjà atteint et de chercher à utiliser ces engins au mieux que de s'organiser autour d'une armée de 5.000 chars, les Français de l'époque ne raisonnaient pas du tout comme ça.

Les leçons de la guerre éclair sont bien assimilées: on trouve dès la fin de 1939 des notes du GQG préconisant une défense en profondeur tout à fait adaptée à la situation. Weygand ne proposera rien d'autre, et d'ailleurs la doctrine que la France retiendra pendant des décennies pour arrêter le Pacte de Varsovie sera sensiblement la même. Les seules différences entre le papier de Weygand et celui de Joffre c'est d'une part que le premier est écrit dans un style bien plus percutant, et surtout que tout le monde est persuadé qu'il y a crise donc on cherche à l'imiter. Pendant la drôle de guerre, ça reste une hypothèse d'école et le règlement va rejoindre les autres dans la pile, avec celui sur la conservation du matériel, celui sur le théâtre aux armées, etc.

En résumé: je ne vois pas l'armée française changer radicalement de doctrine avant soit de s'être pris une grosse claque, soit d'avoir enfin "suffisamment" d'équipement. Sachant que les critères du "suffisamment" ne cessaient d'évoluer, au point qu'ils ne seraient sans doute jamais atteints (les chars légers devaient être remplacés par une version de 15 tonnes, les moyens par le genre d'engins qui a fait l'objet d'articles dans GBM, et il y avait les lourds de plus de 100 tonnes à déployer...), je pense que la claque serait arrivée avant que les Français ne soient prêts. La seule manière d'imaginer une petite amélioration de la doctrine c'est davantage d'expérience opérationnelle (l'armée française a attaqué dans la Sarre et s'est frottée à une attaque allemande sérieuse).

En revanche, rien dans la doctrine française ne prescrivait le déploiement inepte qui a été adopté, et on peut donc très bien imaginer l'armée française historique, avec tous ses défauts structurels, mais déployée à peu près au bon endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Uchronie - Un scenario pour TOAW Mai 1940
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Abris pour chats
» Vestes pare-éclats pour les aviateurs
» L'Ouest en guerre(période de 1940 à 1942)
» Appel aux professeurs de musique : conseils pour une comédie musicale
» Je cherche un choix de poèmes antérieur à 1940, couverture rose pâle (CP-CE et grands)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La période 1919 - 1940 de nos jours :: Uchronies :: Hypothèses de travail & réflexions-
Sauter vers: