Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Les Marines en exil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Les Marines en exil    Dim 30 Nov 2014 - 14:17

Les marines en exil sont celles dont le territoire national à été occupé par l'ennemi et qui ont continué la lutte de l'extérieur principalement de la Grande Bretagne, en ce qui concerne la Pologne ; les Pays Bas ; la Belgique et aussi la Norvège ; je ne parle pas ici de la France évoquées à de nombreuses reprises par ailleurs.
Devant l'avance allemande tous les navires en état de naviguer ont fuit leur pays, d'autres se sont sabordés, la plus grande partie de la flotte danoise s'est sabordée le 29 août 1943.

La Marine polonaise a été en grande partie détruite en 1939, mais des navires polonais se sont réfugiés en Grande Bretagne et ont continués la guerre aux cotés des Alliés, c'est le cas des torpilleurs Burza et Blyskawica et du sous-marin Wilk; d'autres se sont réfugiés en Suède en septembre 1939.
La Marine Polonaise en exil a été renforcée par les vieux croiseurs britanniques de la classe D de la première guerre mondiale Dragon remplacé en 1944 par le Danae qui prend le nom de Conrad ; mais aussi par des unités récentes les destroyer Orkan ex Myrmidon de la classe M britannique qui sera coulé sous pavillon polonais le 8 octobre 1943, et Piorun ex Nerissa de la classe N; trois destroyers d'escorte du type Hunt britannique; un destroyer plus ancien le Garland de la classe G est transféré en 1941 ; deux sous-marins de la classe U les Sokol et Dzig ont également été transférés.


A droite le croiseur polonais Conrad ex Danae britannique; a gauche le destroyer Blyskawica qui est conservé comme musée  

La Marine hollandaise en 1939 était scindée en deux parties les plus grosses unités en service étant affectées dans les colonies Indes orientales, ne restaient en métropole que les unités en construction en essais, en entrainement ou affectés aux écoles et aux taches de surveillance des cotes et des ports. Lors de l'invasion allemande de juin 1940 les unités hollandaises stationnées en métropole en état de naviguer se réfugient en Grande Bretagne ; c'est le cas des croiseurs légers Tromp et Jacob van Heemskerck celui ci inachevé sera terminé à Portsmouth et armé avec du matériel britannique, il en est de même du destroyer neuf Isaac Sweers de la classe Gerard Callenburgh ; des sous-marins O9 ; O10;O14.
Les croiseurs en construction De Zeven Provincien et Eendracht sont sabordés en mai 1940, la construction a été reprise lentement par les allemands, retrouvés en bon état à la libération ils seront terminés après la guerre sur des plans modifiés et prendront les nom de De Ruyter et De Zeven Provincien.
Le Marine hollandaise est également renforcée en 1941 par les britanniques qui transférant deux destroyers de la classe N les Jan Van Galen et Tjerk Hiddes qui reprennent le nom de destroyers coulés par les japonais aux Indes orientales.
la Marine néerlandaise sera renforcée par la suite par deux sous-marins britannique de la classe S le Zeehond et le Dolfijn et deux de la classe T les Zvaarvisch et Tijgerhaai.
Elles sera renforcée en outre par une corvette de la classe Flower le Frisio et un frégate de la classe River le Johan Maurits et aussi par des vedettes rapides britanniques, des dragueurs de mines et un ex PC américain.


Le croiseur léger hollandais Jacob van Heemskerck terminé en Grande Bretagne et armé avec du matériel britannique 

De 1940 à 1944 une force navale belge a existé en Angleterre; elle a armé deux corvettes de la classe Flower et plusieurs dragueurs de mines.

La Si le vieux sous-marin norvégien  B1 datant de 1923 a été remorqué en Angleterre en 1940 et pas réarmé vu son grand age ; la Marine norvégienne a été renforcée a partie de 1943 des destroyers de la classe S ont été transférés les Stord et Svenner ce dernier sera coulé le 6 juin 1944 près des cotes normandes; deux destroyers d'escorte de la classe Hunt ; trois corvettes de la classe Flower ; deux sous-marins de la classe U ; des vedettes rapides et des dragueurs de mines sont également transférés par les britanniques.


Le destroyer norvégien Stord ex Success britannique 


En juin 1940 l'Estonie, la Lituanie et la Lettonie sont occupées par l'URSS mais il n'y aura pas de Marine en exil, tous les navires qui ont échappés aux combats sont intégrés dans la marine soviétique.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les Marines en exil    Dim 30 Nov 2014 - 18:07

Bonsoir,

Alain,

Un troisième torpilleur se réfugia avec les Burz et Blyskawica, c'est le Grom qui fut coulé par la Luftwaffe lors des opérations de Norvège le 4 mai 1940.
Conscient que garder des forces de surface en Baltique entraînerait leur perte inéluctable en quelques jours, l'état-major de la Marine Polonaise avait conçu l'opération "Plan Pékin" qui consista à envoyer prématurément trois des cinq torpilleurs en Grande Bretagne quelques heures avant la déclaration de la guerre. Ils appareillèrent le 30 août et arrivèrent à Leith le 1er septembre.

Pour les sous-marin, il faut aussi mentionner l'Orzel qui, obligé de faire escale à Tallinn pour débarquer son commandant devant être hospitalisé, y fut interné le 14 septembre 1939. Les Estoniens débarquèrent les cartes et les instruments de navigation avant de commencer à débarquer les torpilles, débarquement qu'ils ne purent mener à bien à cause d'un sabotage du système d'embarquement des torpilles par les Polonais. Dans la nuit du 18 au 19, l'équipage, s'évada de son camp d'internement, monta à bord et appareilla sous le feu des forces estoniennes en emmenant les deux gardes estoniens qui étaient à bord. Ils furent débarqués en Suède et l'Orzel poursuivit sa route en s'aidant du livre de feux de la Baltique que les Estoniens avaient oublié d'emporter. Après avoir contourner le Danemark, l'Orzel entama la traversée de la mer du Nord. Au large des côtes écossaises, l'Orzel dont les radios avaient réussi à réparer leur appareillage radio avarié par les tirs estoniens le 18 et le signal fut intercepté par une station radio anglais. Un destroyer fut dépêché pour reconnaître l'intrus. Conduit par le destroyer britannique l'Orzel arriva à Rosith le 18 octobre 1940.
L'Orsel fut porté disparu corps et biens lors de sa septième mission commencée le 23 mai 1940. On présume qu'il a heurté une mine le 8 juin 1940 dans le Skagerrak bien qu'il n'ait jamais accusé réception des messages radios qui lui ont été envoyés les 1er, 2 et 5 juin. Son épave n'a jamais été localisée.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les Marines en exil    Dim 30 Nov 2014 - 19:00

Merci Alain, je précise que je n'ai fait qu' effleurer ce vaste sujet qui demande qu'a être complété.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les Marines en exil    Lun 1 Déc 2014 - 11:31

Les destroyers néerlandais de la classe Gérard Callenburgh 



L'Isaac Sweers à Malte 

L'Isaac Sweers faisait partie d'une nouvelle série de 4 destroyers de la classe Gérard Callenburgh qui ont tous eu un sort malheureux.
01.12.2014
Isaac Sweers, lancé le 16 mars 1940 remorqué inachevé en Angleterre a été terminé avec du matériel britannique notamment des canons de 102 mm ont remplacés les 120 mm néerlandais prévus à l'origine; il a été torpillé le 13 novembre 1942 par l'U 341 près d'Alger. 

Gérard Callenburg, lancé le 9 mai 1940 a été sabordé le 15 mai 1940 à l'arrivée des allemands, renfloué par ceux ci, il a été réarmé est devenu le ZH1 allemand, et a été coulé le 9 juin 1944 par les destroyers britanniques Ashanti et Tartar.

Tjerk Hiddes, lancé le 12 octobre 1939 a été sabordé à New Waterway le 15 mai 1940, il a aussi été renfloué par les allemands le 12 juin 1942, mais n'a pas été remis en service.

Enfin le dernier le Philips Van Almonde a été détruit sur cale le 17 mai 1940.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les Marines en exil    Lun 1 Déc 2014 - 13:41

En 1944 la Grande Bretagne a transféré 9 dragueurs de mines du type MMS aux forces navales belges.


Le MMS188 l'un des 9 transférés aux forces navales belges.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les Marines en exil    Mar 2 Déc 2014 - 16:47

La marine grecque en exil

La marine royale grecque subit des pertes importantes durant l'invasion allemande, avec la destruction de 20 navires lors d'attaques aériennes en avril 1941. Malgré tout, le commandant-en-chef de la marine, parvient à sauver plusieurs navires, dont le  croiseur-cuirassé G.Averof navire emblématique de la marine grecque, six destroyers, cinq sous-marins et plusieurs navires de renforts, en les évacuant à Alexandrie. La flotte grecque s'agrandit ensuite de plusieurs destroyers, sous-marins, dragueurs de mines et autres vaisseaux cédés par la Royal Navy. Elle est par ailleurs secondée par la marine marchande, dont on estime qu'elle perd 2 500 hommes et 60 % de ses navires durant le conflit. Avec 44 vaisseaux et plus de 8 500 hommes, la marine grecque devient ainsi la deuxième flotte alliée dans la mer Méditerranée.

Les navires grecs escortent différents convois dans l'océan Indien, la Méditerranée, l'Atlantique et l'Arctique. Ils participent par ailleurs au débarquement allié en Sicile et à Anzio.


Le croiseur-cuirassé G.Averof en 1941 principale unité, navire emblématique de la marine grecque depuis sa victoire en 1912 sur la flotte turque, il existe toujours et est conservé comme musée.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Les Marines en exil    Mar 2 Déc 2014 - 18:19

Bonjour,

Merci pour ces nombreuses et intéressantes informations, mais essayez de limiter les développements à la période 39-40.

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les Marines en exil    Mar 2 Déc 2014 - 18:25

C'est difficile pour la bonne compréhension, j'ai essayé de limiter autant que possible les débordements, mais l'histoire ne s’arrête pas le 31 décembre 1940.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Les Marines en exil    Mar 2 Déc 2014 - 19:08

J'en suis bien d'accord. Je pensais juste au cas de la Grèce...

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les Marines en exil    Mar 2 Déc 2014 - 20:00

D'accord la Marine grecque est devenue une marine en exil en avril 1941 soit quatre mois trop tard mais fallait t'il s'en tenir strictement à votre période privilégiée, ou privilégier l’exhaustivité des marines en exil, j'ai pensé que le sujet devait être traité.

Cordialement 

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Marines en exil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rêveries Marines
» Augmentation des zones marines mortes dans le Monde
» Napoléon, l'exil en Amérique
» La Polynésie française veut autoriser la pêche aux tortues marines
» des éponges marines partagent 70% des génes humains.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les armées alliées et ennemies en 1940 :: Forces Alliées en 1940-
Sauter vers: