Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 487e Régiment de Pionniers Sénégalais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
phmRP44
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur
avatar

Nombre de messages : 3
Age : 66
Localisation : 89
Date d'inscription : 25/11/2014

MessageSujet: 487e Régiment de Pionniers Sénégalais   Mar 25 Nov 2014 - 22:52

Bonjour à tous,
Tout nouveau sur ce site passionnant, je cherche des informations sur un Régiment de Pionniers Sénégalais, le 487e RPS formé le 15 mai 1940 et rattaché à la 7e Armée. PC Bourmont et qui par
ailleurs s'est trouvé début juin dans le secteur Nord de Compiègne avant de suivre le mouvement
de retraite de l'Armée française jusqu'à la Loire.
Merci à tous,
phmRP44
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: 487e Régiment de Pionniers Sénégalais   Mer 26 Nov 2014 - 6:56

Bonjour phmRP44, Very Happy

Tout ce que je peux dire, c'est que le JMO du 487e Régiment de Pionniers se trouve au Service Historique de la Défense dans le carton 34 N 344 qui contient les archives des Régiments de Pionniers numérotés de 485 à 487...

Cordialement,

Thierry Moné

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phmRP44
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur
avatar

Nombre de messages : 3
Age : 66
Localisation : 89
Date d'inscription : 25/11/2014

MessageSujet: Re: 487e Régiment de Pionniers Sénégalais   Ven 28 Nov 2014 - 19:44

Je vous remercie beaucoup de cette information. 

J'avais consulté  la nomenclature du SHAT sans parvenir à l'identifier. Il va falloir trouver maintenant un moment pour consulter ce carton et je n'ai aucune idée de ce à quoi ressemble un JMO ; en particulier pour cette période si particulière de mai à juin 1940.

Ce régiments de pionniers, le 487e, a été définitivement formé il semble au 15 mai 1940 et était intégré à la 7e armée (Général Giraud, puis Frère) et sur le secteur arrière situé au PC de Bourmont ; lieu ou était aussi la 7e DIC.
La 7e DIC a participé à la défense d'Amiens fin mai mais je doute qu'un régiment de pionniers ait suivi. Par contre, on retrouve cette Division dés la fin mai dans l'Oise à près du PC de Giraumont ; il s'agit alors de la défense du Canal du Nord et de l'Oise qui va être bousculée le 5 juin avec "Fall Rot".
Le 487e était dans le secteur de Giraumont. J'ai lu beaucoup de choses et étudié les cartes GUF ainsi que des éléments de JMO de régiments liés à la 7e DIC.
A partir du 8-10 juin, les mouvements de repli de la 7e DIC et les lieux de retraite du 487e tels que mon père a pu en quelques mots les décrire correspondent jusqu'à l'arrivée au Sud de la Forêt de Fontainebleau le 14/15 juin et la préparation de la défense de la Loire.
Le 14 juin, le 17e BATS et le 15 juin, le 487e pourtant régiment de pionniers peu armé, renforcent la 7e DIC et vont se trouver dans les combats de la défense de la rive nord de Chateauneuf-sur-Loire. Ces 2 unités ont été très engagés à Châteauneufface par la IV ID Wehrmacht (Général Hansen), élément de la IVe Armée(Général Von Schwelder) qui va en particulier prendre Orléans.
Le 17 juin au matin, le Bataillon de mon père a été accroché à l'entrée Nord de Chateauneuf.
Le chef de bataillon, le commandant Morange a été tué et mon père, capitaine, blessé brièvement grièvement et transporté le lendemain au camp de Beaune la Rolande. Le 17e BATS s'est aussi très courageusement battu. L'ordre a été donné de faire sauté le pont. Il y avait beaucoup de civils pris au piège et beaucoup de morts parmis eux.
Je cherche donc à retracer le parcours du 487e de la mobilisation de septembre 1939 : mon père et son chef de bataillon étaient en garnison à Brest au CMI 112 alors que le 487e a été regroupé à Souge ou Rivesaltes.
Ce qui m'échappe, aussi sont les mouvements possibles de ce régiment de pionniers avant le 5 juin (Bourmont-Haute Marne) et Giraumont (Oise). Je constate que ce régiment de pionniers a eu des pertes avant celles du 17 juin.
Merci encore à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RSCHERER
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 651
Age : 54
Localisation : PERPIGNAN (NEFIACH)
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: 487e Régiment de Pionniers Sénégalais   Mer 3 Déc 2014 - 9:42

Bonjour,

votre recherche est très intéressante. Je me permets d'intervenir pour vous apporter quelques éléments en ma possession.

Le 487° RPS est effectivement créée le 15 mai 1940 et dissout en juillet 1940. Ce régiment est formé à Montauban et placé sous les ordres du lieutenant-colonel Martinet. Le 16 mai, il rejoint le camp de Souge.
Le 15 juin, il renforce la 7° DIC. A cette date, la 7° DIC est sur la Loire. Dès le 16 juin, il est au contact des troupes allemandes à Auxy le Château (Loiret). Il est accroché et charge à la baïonnette. Le 17, il résiste à Chateauneuf sur Loire. Chateauneuf sur Loire est aussi occupée par le 57° RICMS et le 17° BATS, autres unités de la 7° DIC. Cette ville constitue une tête de pont au nord de la Loire qui sera défendue avec opiniâtreté jusqu’au repli le 18 juin à 15h00.  Au cours de sa courte campagne, cette unité accusera 35 % de pertes dont 11 sous-officiers et 689 caporaux et tirailleurs.
Voici un tableau concernant les décès de cette unité (source GenWeb) :
ABDOULAYE Kassama
Soldat - 487e R.P.S.
+ 23/06/1942
1939-194545 - Fleury-les-Aubrais - Nécropole nationale
 ALLO GUINDO
487e R.P.S.
+ 24/06/1940
1939-194545 - Fleury-les-Aubrais - Nécropole nationale
AMBARA Ouisido
Pionnier - 487e R.P.S.
+ 06/06/1940
1939-194560 - Cambronne-lès-Ribécourt - Nécropole nationale
 KOLI Sako
Soldat - 487e R.P.S.
+ 17/06/1940
1939-194545 - Fleury-les-Aubrais - Nécropole nationale
LAFRASSE Amédée François
487e R.P.S.
+ 08/06/1940 Lamotte 60 Cuise-la-Motte?
1939-194591 - Longjumeau - Monument aux Morts
MATIGUE Balo
Soldat - 487e R.P.S.
+ 17/06/1940
1939-194545 - Fleury-les-Aubrais - Nécropole nationale
MORANGE Paul
Commandant - 487e R.P.S.
+ 17/06/1940
1939-194545 - Fleury-les-Aubrais - Nécropole nationale
PARIAM Kendo
Soldat - 487e R.P.S.
+ 17/06/1940
1939-194545 - Fleury-les-Aubrais - Nécropole nationale
SADIO Sissoko
Soldat - 487e R.P.S.
+ 16/06/1940
1939-194545 - Fleury-les-Aubrais - Nécropole nationale
SETIQUE Ation
Soldat - 487e R.P.S.
+ 16/06/1940
1939-194545 - Fleury-les-Aubrais - Nécropole nationale
 
La quasi majorité des pertes a été recensée dans le Loiret, à la suite des combats de Chateauneuf sur Loire.

Nota : ce régiment n'est créé que le 15 mai 1940. Votre père n'a pu le rejoindre qu'à cette date, auparavant, il devait être en dépôt (supposition) à Brest. Avez vous le carnet militaire de votre père avec les affectations successives ?

Bon courage pour vos recherches, cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phmRP44
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur
avatar

Nombre de messages : 3
Age : 66
Localisation : 89
Date d'inscription : 25/11/2014

MessageSujet: Re: 487e Régiment de Pionniers Sénégalais   Mer 3 Déc 2014 - 11:59

Merci Rémy SCHERER de votre réponse,

J'avais  effectivement ces noms de Pionniers : ayant fait des recherches dans les lieux de mémoire en France. C'est d'ailleurs tout le propos de ma recherche que la Mémoire des hommes et en particulier de ceux qui sont venus d'AOF ou d'AEF et dont il est plus difficile de connaitre le sort (avec tout mon respect pour ceux du Maroc, d'Algérie ou de Tunisie ou d'autres pays et dont je sais l'implication dans les combats de la dernière guerre).

Je joint ici une photo de deux Pionniers sénégalais du 487e RPS ; photo faite par mon père entre mai et juin 1940 : http://i59.servimg.com/u/f59/19/07/55/96/pionni11.jpg

Mon père évoquait quand il fut fait prisonnier cette position délicate de "Neger Offizier". Je crois que simplement il était très attaché à ses compagnons des heures sombres. Sachant l'attitude des soldats allemands dans certaines circonstances avec les soldats d'Afrique, il y avait bien sur une inquiétude réelle. Quoiqu'il en soit, poser des noms est très important.
Cependant, si j'avais vu ces chiffres recueillis dans l'article des Troupes de Marine (Ancre d'Or n° 255 - mars Avril 1990), je me suis posé la question de comment on pouvait arriver à 35% de pertes (prisonniers inclus?) quand sur Mémorial GenWeb on ne trouvait environ que 8 noms pour la période jusqu'au 25 juin 1940. Ensuite venaient plus de 30 noms pour la période de fin 1940 à 1944. Ces derniers étaient-ils morts dans des camps, avaient-ils combattus après (487e ?). Y avait-il aussi un moyen de consulter des listes de prisonniers et celles-ci précisaient-elles les unités ? 

J'ai aussi cherché du coté 7e DIC et du coté Wehrmacht (4e I.D sur la Loire), espérant pour ce dernier point trouver des rapports de combat précisant les tirailleurs sénagalais : pas évident à qui ne parle pas l'allemand et souces rares ou apparemment complexes à consulter.

Pour les pertes recensées du 487e RPS avant les combats de Châteauneuf, il y a Auxy au dessus de Beaune-la-Rolande et plus avant l'Oise dans le secteur de Noyon - Compiègne.

J'ai bien conscience que les pionniers n'avaient pas vocation première de combattre, cependant de facto, ils avaient été plongés dans les combats, aussi ai-je voulu comprendre. Il serait bien de comprendre aussi comment la 7e Armée a opéré avec ses régiments de pionniers dans la réorganisation de la ligne de front (Somme, Oise, Haute Marne,...) de la fin Mai au 5 juin 1940 : je pense aux aménagements de l'arrière, voir aussi ceux de défenses en appuie éventuel du génie ou aux taches de travail dans un contexte si difficile et imprévisible. La 7e Armée avait, avant le 10 mai 1940, plusieurs régiments de pionniers non coloniaux : que sont-ils devenus ?

Le site Loiret3940 est une source précieuse pour les combats sur la Loire. Monsieur Brinon, historien local, a fait un remarquable travail de recherche sur ces combats de Châteauneuf-sur-Loire.
Je n'ai pas le Livret militaire de mon père mais déja beaucoup d'informations. Oui, il était en garnison à Brest comme son commandant de Bataillon. Je cherche des informations sur la vie de ces Centres Mobilisateurs et garnisons entre septembre 1939 et mai 1940 pour mieux cerner le contexte de ces mois de la "drôle de guerre".
La consultation plus en profondeur du JMO apportera d'autres précisions que je partagerais volontier.

Question après question, c'est ce qui en fait tout l'intérêt et le caractère de science humaine de l'histoire, aussi merci encore à tous et à bientôt.

phmRP44
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
487e Régiment de Pionniers Sénégalais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Grande Armée en quelques chiffres
» Disparition du dernier régiment de zouaves
» régiment d'un hussard autrichien
» GROSSIN - Sergent - 101è régiment d'infanterie de ligne -
» Régiment d'Isembourg 1805 - 1809

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Infanterie :: Pionniers-
Sauter vers: