Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Sarre 1939, qu'a apporté cette offensive ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
BRH
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 940
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Sarre 1939, qu'a apporté cette offensive ?   Dim 16 Nov 2014 - 15:31

Merci. Wink 

Pour la faille, je n'y suis pour rien : la Vérité finit toujours par trouver son chemin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/ En ligne
Fabi1
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 559
Age : 32
Localisation : Marne
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Sarre 1939, qu'a apporté cette offensive ?   Mer 19 Nov 2014 - 9:39

Salut.
L'affaire de l'hydrogène arsénié concerne cet épisode de la Sarre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ambarequiem
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 01/10/2013

MessageSujet: Re: Sarre 1939, qu'a apporté cette offensive ?   Sam 10 Jan 2015 - 14:57

Bonjour, et meilleurs vœux à tous pour cette année 2015 qui commence de manière bien triste.

L'offensive dans la Sarre à toujours fait des émules en termes d'uchronies. Nous aurions gagner la guerre si nous avions poussé plus loin.

Mais, en avait-on les moyens?

Sur le papier, en comptant les hommes et le matériel, on se dit que la France possède une supériorité numérique absolue sur cette partie du front. Mais en théorie, il y a seulement 9 divisions de disponibles sur place pour lancer une attaque (et encore, quelques unes viennent d'être acheminées de fort loin comme la 21e DI par exemple). 

L'artillerie sur place ne possède pas d'obus de rupture que l'on considère comme indispensable pour traiter des ouvrages fortifiés, et un essai de destruction sur une casemate allemande capturée confortera cette nécessité aux yeux du commandement.

La mobilisation en court draine une partie des moyens de transports de la nation pour concentrer et acheminer les hommes. Et cela va durer quelques semaines au mieux, il y a peu de ressources à allouer au ravitaillement d'une armée qui attaque, ni pour amener les obus nécessaires.

Sur le terrain, lors de l'avance en Sarre, les troupes française vont tomber sur un nombre impressionnant de mines (antichars et anti personnelles) et de pièges explosifs improvisés. L'armée française n'a aucun moyen, ni aucune compétences dans le domaine du déminage, et le moral de la troupe qui est perçu (ou qui est véritablement) faible, ne permettra pas de continuer à avancer dans ces conditions longtemps.
Donc, l'offensive s'arrête aux avant postes de la ligne fortifiée allemande. 

De plus, les français sont loin d'avoir la maîtrise du ciel, même avec une supériorité numérique (qu'il n'ont peut être pas sur zone, les moyens étant dispersé sur tout le territoire national). Et les allemands vont prioriser la destruction des appareils de reconnaissance français, afin d’empêcher de lever le brouillard  de guerre et de régler efficacement le tir de l'artillerie.

N'ayant aucune information ou presque sur la situation des troupes allemandes, avec une artillerie qui menace de se trouver sans ressource face à la ligne fortifiée, et avec des hommes qui progressent dans un état de menace de piège explosif permanent, l’État major prend la décision de stopper l'avance.

Et cette décision se trouve assez logique au vu:
- de la situation sur le terrain qui risque d'amener assez rapidement à un massacre des troupes menant l'offensive
- de la situation globale du conflit avec l'effondrement rapide de l'armée Polonaise.

Il reste que cette offensive peut apporter des leçons à cette armée française:

- sur la guerre des mines qui est un bon moyen de retenir l'adversaire avec de faibles pertes. Mais, lance-t-on un programme de recherche et de développement de ces engins explosifs? et pourquoi ne sont-ils pas en place en masse en 1940 (les pièges explosif me semblent assez simple à produire et même à bricoler, comme on a fait pour les grenades en 1914)?

- sur la progression des unités vers les zones de combat, on fait parcourir à la 21e DI une marche de 40 km pour rejoindre le front, de nuit et en laissant les soldats sous une pluie glacée la journée dans les forêts. Pourquoi ne mène-t-on pas les troupes en camion au plus prêt du front (même si cela doit se faire de nuit), ce qui serait la meilleur façon de préserver les forces (essayer de vous battre la journée après avoir marché toute une nuit) de la troupe et son moral?

- sur les moyens de franchissement de coupures humides type sac habert qui sont totalement dépassé, et sur la nécessité de pouvoir lancer des ponts plus solides si on veut faire passer le Rhin à des chars B.

- sur la supériorité aérienne, et la nécessité de concentrer les moyens pour protéger les reconnaissances qui permettent d'éclairer les troupes au sol.

Enfin, il est dommage que les troupes n'aient pas tenter d'avancer à travers une ligne fortifiée, la troupe aurait découvert (à ses dépends) l'efficacité de lignes de défenses en profondeur.

Et je me demande aussi pourquoi l'armée française n'est pas prête, et n'envisage pas une contre attaque dans ce secteur en 1940?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sarre 1939, qu'a apporté cette offensive ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» quel est le nom de cette pierre?
» Que diable suis-je venue faire sur cette terre ? M'accomplir !
» Quelle est cette étoile ?
» Saint Pierre et Saint Paul Apôtres et Martyrs Solennité, commentaire du jour "Sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise"
» Sainte Véronique Giuliani et commentaire du jour "Si cette maison en est digne, que votre paix..."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les plans, opérations et combats de 1919 à 1940 :: Sarre, drôle de guerre et campagne de Norvège-
Sauter vers: