Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Roquettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 550
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Roquettes   Lun 18 Aoû 2014 - 14:46

Bonjour, 

Existait-il des recherches sur les roquettes d'artillerie en 1940 pour faire pièce aux Nebelwerfer allemandes ?

Merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ph.louradour
Caporal ADL
Caporal ADL
avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Roquettes   Lun 18 Aoû 2014 - 22:24

bonjour,
il me semble que les nebelwefer furent une réponse aux katoushia russes, qui elles mêmes, furent une mauvaise surprise pour les allemands.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 550
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Roquettes   Lun 18 Aoû 2014 - 22:45

Il me semble que les Nebelwerfer sont mis au point dans les années trente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manuferey
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 334
Localisation : USA
Date d'inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Roquettes   Mar 19 Aoû 2014 - 2:35

Clausmaster a écrit:
Bonjour, 

Existait-il des recherches sur les roquettes d'artillerie en 1940 pour faire pièce aux Nebelwerfer allemandes ?

Merci d'avance
Le premier « Nebelwerfer » (littéralement « lanceur de brouillard »), le 10 cm Nebelwerfer 35, était en fait un mortier classique conçu pour tirer des munitions chimiques dont des munitions pour brouillard artificiel d’où son nom mais qui n’a rien à voir avec des roquettes.
Le premier « vrai » lance-roquette portant le nom de Nebelwerfer fut le 15 cm Nebelwerfer 1941 livré après la Bataille de France.
Les roquettes sont des armes de saturation qui manquent de précision donc difficile de faire de la contre-batterie avec d’autres roquettes. Pour les contrer en Normandie en 1944, les Alliés utilisaient l’artillerie de campagne et navale ainsi que les attaques aériennes.
Après des études dans les années 20, les Allemands ont effectivement fabriqué des lance-roquettes simples dans les années 30 en particulier le lanceur « 11 cm Rauchspurgerät » introduit en 1935.
Emmanuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 814
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Roquettes   Mar 19 Aoû 2014 - 10:59

Les roquettes avaient été utilisées par l'aviation française en 14/18 essentiellement contre les ballons d'observation mais je ne jurerai pas qu'il n'y ait pas eu des essais contre d'autres objectifs...J'ignore aussi le niveau des recherches pour l'amélioration des engins à la Congreeve lors du premier conflit mondial en ce qui concerne l'artillerie proprement dite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Ferrard
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1052
Date d'inscription : 08/06/2007

MessageSujet: Re: Roquettes   Mar 19 Aoû 2014 - 13:17

Bonjour,
En ce qui concerne les roquettes françaises, elles étaient à l'étude avant 1939 en version sol-sol. Pour en savoir plus, RDV probablement dans un futur GBM.
Cordialement
SF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catalina
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 332
Age : 44
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Roquettes   Mar 19 Aoû 2014 - 21:35

Comme dit précédemment la France a utilisé des roquettes air-air lors de la 1ère GM avec les fusée-torpilles Le Prieur mises en service en mai 1916. Au cours de l'entre deux guerres les recherches se poursuivirent, notamment dans le domaine des fusées à propergol liquide, sous l'impulsion de Jean-Jacques Barré qui travaillait sur des obus-fusées antiaériens au sein du Service technique de l'artillerie. Ces études seront interrompues le 24 mai 1940 mais relancées durant l'occupation pour aboutir aux premières fusées françaises dans l'immédiat après-guerre (EA-41, EA-46 et Eole).
Esnault-Pelterie, Louis Damblanc ou encore Alexandre Ananoff sont les grands précurseurs de l'astronautique en France, le second testant plusieurs fusées à étage au cours des années trente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Ferrard
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1052
Date d'inscription : 08/06/2007

MessageSujet: Re: Roquettes   Mer 20 Aoû 2014 - 12:52

Bonjour Catalina, bonjour à tous,
Merci pour ces précisions sur une histoire qui reste à écrire avec comme fil conducteur Esnault-Pelterie et tous ceux qui contribuèrent au développement des missiles français dans les années 1930/1940. Pour ma part, mon intervention concerne non point des missiles ou fusées mais des projectiles auto-propulsés d'un emploi purement tactique.
Bien cordialement
SF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catalina
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 332
Age : 44
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Roquettes   Mer 20 Aoû 2014 - 14:19

Bonjour,
J'évoquais Jean-Jacques Barré car son prototype d'obus-fusée, testé entre 1936 et 1940 sans jamais donner satisfaction, était un engin de 1,80 m de haut, pesant 16 kg et devant avoir une portée de 12 km. Des caractéristiques qui le classe dans la catégorie des roquettes à emploi tactique. De même les fusées à un, deux ou trois étages de Louis Damblanc étaient de petite dimensions, 133 mm de diamètre pour la plus grosse, donc répondant plus à la définition de roquette que de missile Smile

Pour ceux que les essais de Louis Damblanc intéressent voir ce lien: http://www.3af.fr/article/culture/louis-damblanc-pere-des-fusees-etages-0

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 550
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Roquettes   Mer 20 Aoû 2014 - 22:39

Merci pour toutes ces réponses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manuferey
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 334
Localisation : USA
Date d'inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Roquettes   Jeu 21 Aoû 2014 - 2:50

Catalina a écrit:
les fusées à un, deux ou trois étages de Louis Damblanc étaient de petite dimensions, 133 mm de diamètre pour la plus grosse, donc répondant plus à la définition de roquette que de missile
Si je puis me me permettre, la différence entre un missile et une roquette ne vient pas de ses dimensions : le diamètre du missile antichar Milan est de 115 mm et sa longueur de 1,20 m. C’est le guidage qui fait la différence : une roquette est normalement non guidée tandis qu’un missile est toujours guidé. Cependant, la distinction tend à s’atténuer aujourd’hui : un système de guidage peut être désormais ajouté aux roquettes américaines Hydra air-sol de 70 mm par exemple.  study  
Emmanuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Roquettes   Mer 27 Aoû 2014 - 20:30

Bonjour,

voici, diré d'un livre sur le Mont-Valérien "Les enfants du Mont-Valérien", un témoignage sur des essais de fusées anti-chars effectués par l'Arsenal de Puteaux :

" Il y avait aussi ceux de l'Arsenal de Puteaux qui, eux, faisaient des canons tractés et aussi des essais de pièces sur  point fixe si bien qu'il y avait un atelier en permanence qui s'occupait de la pyrotechnie, du tir. on a essayé des armes antichar : un genre de fusée, montée sur vis; ça s'appelait des << antacks>>. Ces armes antichars étaient guidées par fil et montées sur des supports. Ils devaient tirer aussi dans la butte au Mont-Valérien ou sur des plaques de blindage pour essayer la résistance à la pénétration."

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
 
Roquettes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attaques de roquettes Kassam sur Ashkelon et Sdérot
» Les animaux du zoo de Haïfa mis à l’abri des roquettes
» Israël bombarde le sud du Liban en réponse à des tirs de roquettes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les matériels de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Armement :: Artillerie-
Sauter vers: