Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Enseigner 1940

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lebel86
Sergent ADL
Sergent ADL
avatar

Nombre de messages : 113
Age : 30
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 05/02/2013

MessageSujet: Enseigner 1940   Dim 17 Aoû 2014 - 3:29

Bonjour à tous,

passionné de la campagne de 1939-1940 mais également enseignant en collège, je voulais partager avec vous quelques considérations sur l'enseignement des événements qui nous rassemblent ici dans les programmes scolaires.

- Force est de constater qu'au niveau institutionnel (les programmes), rien n'est prévu pour expliquer cela aux élèves. Pour l'EN, la guerre, c'est ceci:



En somme, la guerre ne s'est jouée qu'avec les Soviétiques et les Américains.

- Du côté des supports mis à la disposition des élèves (les manuels)....c'est la grande désolation, et le recyclage des images de Goebbels: réfugiés sur les routes, stukas en piqué et soldats français les bras levés. Là encore, le soldat de 40 est bien mal loti. 

- Reste l'enseignant dont la "liberté pédagogique" (terme aujourd'hui largement vidé de son sens et qui se résume bien souvent à choisir entre deux exemples à traiter) peut lui permettre d'aborder avec ses élèves ce que fut la campagne de 40.
Mais là encore, plusieurs écueils, dont celui du temps: impossible de passer plusieurs heures sur le sujet car il faut boucler le programme en vue du brevet. Il reste donc une petite fenêtre de tir d'une heure environ pour expliquer aux élèves que l'armée française est vaincue, mais qu'elle est vaincue au terme d'une campagne difficile et qu'elle n'a pas démérité.

Personnellement, j'aime prendre cette heure pour expliquer à mes élèves les événements importants et leur exposer quelques faits d'armes des troupes françaises, ne serait-ce qu'oralement. Il faut alors trouver le juste équilibre entre les grands moments comme la drôle de guerre et son immobilisme, l'avancée en Belgique et les succès français, Sedan et la percée, les actions des corps francs, Narvik, Dunkerque, le discours de Pétain et l'appel de De Gaulle.
Il faut donc veiller à ce que les élèves ne perdent pas de vue la ligne générale, celle d'une défaite militaire et politique, tout en ayant conscience qu'elle s'accompagne d'actions non négligeables de la part des soldats français.
A titre d'exemple, le différentiel des pertes dans les Alpes entre Français et Italiens leur montre que notre armée s'est bien battue.

Reste cependant le problème de l'iconographie:
Il est aujourd'hui indispensable (les consignes vont dans ce sens) de proposer aux élèves des documents à l'appui des explications. Or trouver des documents montrant les actions victorieuses des troupes françaises n'est pas chose aisée. Heureusement pour moi, ma bibliothèque très "France 40" me permet de pallier ce problème, mais nombre de collègues n'ont pas cette possibilité et retombent sur les archives des Propaganda Kompanie, qui ne sont que rarement accompagnées des précautions nécessaires.

Ceci pour conclure provisoirement que l'enseignement de la campagne de 40 est possible mais malaisé dans l'état actuel des programmes et qu'il est souvent bâclé, faute de temps.
Ne jetez d'ailleurs pas la pierre aux enseignants qui sont très contraints en terme de temps à consacrer aux différents chapitres et également très encadrés par une hiérarchie dont la conception de l'histoire est...j'applique ici mon devoir de réserve  jocolor 

Au plaisir de vous lire,
amicalement,
Romain


Dernière édition par lebel86 le Dim 17 Aoû 2014 - 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2275
Age : 65
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Enseigner 1940   Dim 17 Aoû 2014 - 8:27

Bonjour à tous !

Merci à Romain, enseignant en collège et passionné de 1939/1940, d'avoir donné son point de vue sur l'enseignement des évènements qui nous rassemblent sur ce forum ...
Je partage l'essentiel de cette analyse sur les difficultés du métier ...
La liberté pédagogique de l'enseignant, dont je ne sais si elle est aujourd'hui "vidée de son sens", c'est celle de la méthode, dans le cadre des programmes, nationaux, qui s'imposent ... Si l'on souhaite prendre deux heures pour parler de 39/40, rien n'empêche de le faire, mais cela implique effectivement de choisir sur quoi et comment l'on dégage" ce temps ...
Et un petit clin d'oeil :  ".../... très encadrés par la hiérarchie" ... Le côté "infantilisant" de l'inspection ... Je crois qu'avec l'âge, on peut arriver à le relativiser ... !!

Cordialement !


Dernière édition par Claude Girod le Dim 17 Aoû 2014 - 9:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JARDIN DAVID
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 495
Date d'inscription : 30/09/2009

MessageSujet: Re: Enseigner 1940   Dim 17 Aoû 2014 - 9:29

Bonjour,
Joli thème que celui de l'enseignement.
Une première remarque pour souligner la perfidie du Programme qui fera traiter Vichy dans le cadre du génocide ... Il n'y aurait donc que ce point (discutable) à retenir ? Sans autre commentaire -vu le thème du Forum- de ma part sur la manipulation politique de la Jeunesse par les Grands Maîtres Pédagogues de l'EN. Qui pour la plupart, ne rencontrent à peu près jamais les chères têtes dites blondes.

Concernant spécifiquement 1940, je ne suis pas certain qu'il faille souligner les performances victorieuses de la France. Il me semble qu'une approche équilibrée serait souhaitable, et pourquoi pas au travers d'événements locaux ?

Quant à la profession "très encadrée par la hiérarchie", je souris. Encadrée par qui ? Par des ministres ou des syndicats qui tous les deux défilent ? J'en reste là en repensant quelques instants à mon expérience personnelle de père, ... et de mari.
Amicalement 
JD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
françois vauvillier
GBM
GBM


Nombre de messages : 2246
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Enseigner 1940   Dim 17 Aoû 2014 - 11:11

Bonjour à tous,

Tout d'abord BRAVO à Romain pour son initiative décidée et courageuse. Son prénom le prédispose assurément à un travail de cette ambition.

Pour ma part, poussant depuis plus de quarante ans la documentation sur 1940 comme Sisyphe poussait son rocher, je dois dire que je que n'ai pas été déçu du résultat. Il ne faut donc jamais se décourager et, les soirs de doute, savoir puiser dans cette maxime de nouvelles raisons de continuer : " les causes désespérées sont les plus belles ".

Sur l'instrumentalisation de l'enseignement par le Pouvoir, je ne m'insurge pas, à l'inverse de JD (que je salue cordialement) : il en a toujours été ainsi.

Dans la première partie de la IIIe République, les " hussards noirs" ont façonné l'esprit de revanche qui a donné l'armée française de la Grande Guerre. Puis, effarés par l'holocauste européen, les mêmes — ou leurs fils — ont modelé la génération du Plus-jamais-ça et contribué, en ce sens, à la mentalité dominante de Quarante.

Pardonnez-moi d'avoir exprimé ces choses d'une seule phrase. Elles méritent des études poussées, il en existe, je ne m'appesantirai pas à leur sujet.

Sur la période que nous vivons, il n'y a, selon moi, absolument rien à attendre des pédagogues, valeureux anciens combattants de 68 qui, au sein de l'Éducation nationale " ne rencontrent presque jamais les chères têtes dites blondes ", selon l'amusante et bivalente expression de JD. Il faut attendre une nouvelle génération qui, déjà, pointe.

Car la fin de l'Histoire n'est pas écrite. Jamais.

Continuons donc, chacun à notre poste, d'enseigner / instruire / illustrer/ commenter / nourrir et développer ce fragment si douloureux mais si contrasté de notre Histoire de France.

Bien cordialement à tous

François
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Louis Martel
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 549
Localisation : Sud-ouest
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Re: Enseigner 1940   Dim 17 Aoû 2014 - 11:45

Bonjour
Bonjour Lebel

Je ne fait pas de commentaire sur le gouffre qui sépare Histoire universitaire et histoire (au singulier) scolaire.

Si je vous ai bien compris, vous souhaitez aborder avec vos élèves la défaite de 1940 dans sa dimension militaire.
Dans le programme de troisième , la défaite s'inscrit dans le thème "La vie politique en France" à l'articulation entre la partie consacrée à l'Entre-deux-guerres se terminant avec la leçon sur le Front populaire, et la partie consacrée à "l'Effondrement et la refondation républicaine" dont la première leçon porte sur Vichy et la "remise en cause la République". Le programme n'appelle pas à un traitement direct de la défaite, ni de la période de l'entrée en guerre et "frappe en touche" sur la question de l'enchaînement guerre>défaite>armistice>Vichy (sans parler de la quasi négation de la dimension militaire des conflits). Vous aurez donc à vous exprimer sur cela (sans filet) et vous risquez d'être en porte à faux avec la logique du programme d'où la délicatesse à choisir une approche apte à répondre à tous les impératifs.

Quelque chose qui peut vous aider : il y a quelques années le SHD à publié sur son site un dossier en pdf intitulé "Réflexion sur l'effondrement militaire de la France en 1940. Eléments de réponses et pistes de réflexion". 110 pages abondamment illustrés, une synthèse en une vingtaine de pages et de copieuses annexes sur la Norvège, Gembloux, Stonne, la Loire, les Alpes, l'AdlA, la Gendarmerie. Je l'avais déjà présenté sur le fil "L'effondrement français" ( http://atf40.forumculture.net/t554p210-l-effondrement-francais ).
Personnellement, je trouve le trouve très bien. Je pense que vous pourrez trouver de la matière pour bâtir un cours, élaborer une approche et une problématique. Son seul défaut est d'oublier de dire que cette défaite est une défaite des alliés franco-britanniques et pas seulement française. s'il vous intéresse, je vous transmets une copie.

Bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4859
Age : 50
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Enseigner 1940   Dim 17 Aoû 2014 - 11:49

Bonjour,

Vaste débat en effet que de s'interroger sur la meilleure façon d'aborder cette facette de la guerre en une heure de temps, mais je suis heureux de constater que certains enseignants s'interrogent sur la meilleure solution pour le faire.

A chaque rentrée scolaire, je feuillette les livres d'Histoire de mes enfants pour, en effet, y voir systématiquement la même approche, parfaitement décrite par Romain en début de fil. Cette matière, et particulièrement la période de 1940, est de plus en plus négligée dans l'enseignement. Méconnaître son Histoire, c'est être condamné a la revivre, dit-on...

Au delà de ceux qui construisent les programmes, notre classe politique fait systématiquement abstraction de la période et il est bien difficile aujourd'hui de rassembler plus que quelques élus locaux autour des événements de 1940. Comment, dans ces conditions, transmettre aux générations futures cette page d'Histoire si importante pour notre nation?

Je ne comprends toujours pas pourquoi la défaite de Waterloo, marquant la fin de l'Empire doit tenir plus de place dans nos mémoire que celle de la campagne de France de 1940, marquant la fin de la IIIe république. Pourtant, de nos jours, l'influence en France de ce bouleversement est encore bien palpable.

Que dire de la disproportion des dépenses effectuées pour les commémorations du 6 juin 1944 ou 177 français ont débarqué le premier jour, face aux millions de nos concitoyens concernés par 1940, sans parler des soldats morts pour la France. Je ne dis pas que cette commémoration est injustifiée, je réclame juste un peu plus d'équilibre.

Pour en revenir au sujet d'origine, et si cela peut avoir une quelconque utilité, je propose que ceux qui le souhaitent, transmettent des textes, des archives, ou tout autre élément pouvant apporter une aide concrète aux enseignants qui le désirent. Je me porte bien sûr volontaire dans cette démarche.

Enfin, et pour finir sur une note positive, je constate que notre forum ne cesse de progresser et que des participants de tous âges viennent s'y inscrire. Aussi, même si notre petite communauté reste modeste, nous pouvons prétendre apporter chaque jour notre pierre à l'édifice d'un certain devoir de mémoire. Continuons...

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
lebel86
Sergent ADL
Sergent ADL
avatar

Nombre de messages : 113
Age : 30
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 05/02/2013

MessageSujet: Re: Enseigner 1940   Dim 17 Aoû 2014 - 14:55

Bonjour à tous et merci pour vos messages,

je ne m'attendais pas à tant de réactions.

Pour clarifier quelques points, je précise qu'en évoquant la campagne de 39-40 avec les élèves, on ne se trouve pas en porte-à-faux vis-à-vis du programme puisque cela s'inscrit dans la partie "chronologie" de la guerre.

Pour répondre à David qui nous dit que "je ne suis pas certain qu'il faille souligner les performances victorieuses de la France. Il me semble qu'une approche équilibrée serait souhaitable, et pourquoi pas au travers d'événements locaux ?", je suis totalement d'accord. Il faut garder la mesure des choses et ne pas transformer la défaite en victoire, se gardant ainsi de verser dans un révisionnisme malsain.
Mais entre l'image "d'armée Ladoumègue" qui suinte dans les manuels et la victoire, il y a une marge non négligeable qu'il convient d'exploiter.
Pour ce qui est des événements locaux, je parle à mes élèves des combats de Moncontour (86) où la résistance de l'armée française à la fin de la campagne a surpris des Allemands se croyant déjà en pays conquis.

Il est évident qu'en une heure de temps, on ne peut que résumer les événements. Mais si cela contribue ne serait-ce qu'un peu à la reconnaissance du soldat de 40, qui est le soldat de la République, alors j'estime avoir bien fait. 

Bonne journée à tous,
amicalement,
Romain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain ADAM
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 378
Date d'inscription : 12/06/2014

MessageSujet: Re: Enseigner 1940   Lun 8 Sep 2014 - 19:22

Bonjour ,
La France n'aime pas ses défaites ( et ce n'est surement pas le seul pays au monde ) , aussi l'histoire de la bataille de France de 1940 a souvent été éludée , résumée a quelques phrases , en propageant ( parfois) au passage de fausses idées . Votre démarche est tout a fait louable , et bien que vous n'y puissiez consacrer que peu de temps , vous aurez certainement l'occasion de faire passer quelques messages .
Sans aller dans le détail et sans abasourdir vos élèves de milliers de chiffres , il me semble important d'aborder , si vous le pouvez et avez le temps , quelques thèmes comme :
- des massacres de soldats Français ( d'origine africaine principalement ), mais pour autant que la majorité des soldats Allemands n’étaient pas des barbares sanguinaires
- Le fait que la motorisation/mécanisation n’était pas en retard chez les Français , tout comme le fait qu'il n'y avait pas d'avance technologique vraiment déterminante d'un coté ou de l'autre . Ne pas oublier de rajouter que l'infanterie Allemande avançait a pied et utilisait des chevaux pour tracter ses canons , et que seule une petite partie de cette armée ( tout comme en France ) était motorisée .
- un retour plus rapide que prévu vers une guerre de mouvement , du en partie aux éléments ci-dessus  ( a l'opposé d'une guerre de position ou dite " de l'ordre" ), qui a abouti a un encerclement a large échelle de l'armée Française et précipité sa défaite
- les confirmations d'effets pressentis lors de la guerre d'Espagne , comme par exemple l'importance du bombardement tactique ( sans entrer dans les dérives de la propagande Allemande )
Il y aurait bien d'autre sujets , mais je pense qu'il faut les limiter et juste susciter l'envie d'en savoir plus , sans non plus noyer les élèves dans des milliers de détails , et il faut s'autoriser a faire le lien avec vos cours suivants , car j'imagine que vous devrez parler de la bataille d'Angleterre .

Pour ceux de vos élèves qui voudraient en savoir plus , je m'inscris totalement dans la démarche suggérée par Eric , et si vous comptez placer en ligne de la documentation , aucun problème pour vous en fournir , il suffit de m'indiquer ce que vous cherchez ( par mp  ) et je verrais si j'ai de quoi vous aider .

Cordialement , et bon courage quoi qu'il en soit ,
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lebel86
Sergent ADL
Sergent ADL
avatar

Nombre de messages : 113
Age : 30
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 05/02/2013

MessageSujet: Re: Enseigner 1940   Sam 17 Jan 2015 - 22:12

Bonsoir,

petit retour d'expérience avec vous ce soir.

Cette année encore, le sujet a été abordé avec mes élèves.
Premier constat, comme souvent, ils ignorent tout de cette période.

Après, ils en sont très curieux (c'est souvent l'époque de naissance des grands parents), et les événements locaux les intéressent toujours.

Cette année, j'ai choisi d'utiliser un document qui résume à lui seul la résistance tragique de notre armée de 1940:

http://atf40.forumculture.net/t6588-casque-dca-36-du-soldat-lafargue

Je craignais d'entendre des commentaires déplacés de la part d'élèves abreuvés de jeux vidéo, mais au contraire, beaucoup de respect et un choc en voyant l'impact sur le casque et en découvrant que ce soldat de 26 ans est mort pour la France. Plusieurs élèves sont d'ailleurs venus me voir à la fin du cours pour en savoir plus, ou me demander quels ouvrages consulter pour approfondir le sujet.
Vous imaginez ma satisfaction lorsque ne serait-ce qu'un élève s'intéresse à cette période que nous affectionnons tous!

Bonne soirée,
amicalement,
Romain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JARDIN DAVID
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 495
Date d'inscription : 30/09/2009

MessageSujet: Re: Enseigner 1940   Dim 18 Jan 2015 - 9:24

Voilà qui est encourageant.
Bon courage à votre poste avancé. Il faut "tenir ferme" !
JD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2275
Age : 65
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Enseigner 1940   Dim 18 Jan 2015 - 9:38

"Tenir sans esprit de recul !" ...

Cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crosnier
Colonel
Colonel


Nombre de messages : 1725
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Enseigner 1940   Lun 19 Jan 2015 - 12:31

Bonjour

Alain ADAM  a écrit:l
"La France n'aime pas ses défaites ( et ce n'est surement pas le seul pays au monde ) , aussi l'histoire de la bataille de France de 1940 a souvent été éludée , résumée a quelques phrases , en propageant ( parfois) au passage de fausses idées".

Il est vrai qu'en France, il n'y a pas de "Trafalgar  square" ou de "Waterlo Station"

Et pour rester sur une note d'humour, je ne sais plus dans quel volume d'Astérix, notre brave chef de village Abraracourcix se trouvant dans une réunion d'anciens combattants n'arrête pas d'évoquer Gergovie, Gergovie, Gergovie, ....... A la question d'Astérix, et Alésia ???  Réponse d'Abraracourcix Alesia, connaît pas!!!!
Renvoi en bas du dessin: 'et c'est ainsi que de nos jours on ne sait pas exactement ou se trouve le site d'Alesia !!!!
Cordialement
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Enseigner 1940
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment dois-je enseigner le Bouddhisme à mes enfants?
» Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...
» enseigner à domicile
» Enseigner : une nouvelle façon de faire grève
» Enseigner la géographie au collège

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: L'armée de terre française de 1919 à 1940 :: Idées générales-
Sauter vers: