Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Lun 11 Aoû 2014 - 8:16

Bonjour à tous,  Very Happy 

Comme l'indique le titre de ce fil, il s'agit d'évoquer ici des procédures que l'on aurait très bien pu placer dans l'une des parties dédiées à l'Armée de Terre. Mais du fait de l'implication de l'arme aérienne dans cette forme d'appui, il semble plus judicieux de placer ce sujet dans les colonnes de l'Armée de l'Air.

Le sujet étant assez vaste, il semble raisonnable de se limiter dans un premier temps aux liaisons des trois armes principalement concernées (infanterie, artillerie, cavalerie) avec "l'avion d'accompagnement" ou avec "les forces aériennes de renseignement".

Cordialement,

Thierry Moné

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Lun 11 Aoû 2014 - 8:23

Suite...

Avant tout, on se reportera utilement à ce fil qui fournit des renseignements importants sur les appareils et les formations de l'Armée de l'Air concernées :

http://atf40.forumculture.net/t582-les-types-d-appareils-de-reconnaissance-et-d-observation

On consultera également ce fil en s'intéressant à la seconde partie de cette page qui est le déclencheur du présent fil :

http://atf40.forumculture.net/t8058-armement-au-184eme-ral-en-39-40

Cordialement,

Thierry Moné

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Lun 11 Aoû 2014 - 11:15

Bonjour à tous,  Very Happy 

Voici tout d'abord un document en date du 7 novembre 1936, intitulé
"Instruction sur la Liaison et les transmissions en Campagne"

Ce document comporte 2 parties mais je n'en possède que la première (celle qui contient - je pense - la substance qui nous intéresse ici) :

- 1ère Partie: "Instruction sur la Liaison et les Transmissions dans les Grandes Unités".
- 2e Partie: "Instruction sur la Liaison et les Transmission dans les Petites Unités".

Cette Instruction de novembre 1936 remplace l'Instruction provisoire de novembre 1929, pour des raisons expliquées en page 11 (cf. plus loin "Rapport au Ministre"). Parmi les raisons invoquées, il est assez surprenant de ne pas voir figurer la création en 1933 (ou 1934) de l'Armée de l'Air ! J'écris "ou 1934" car si un simple décret du 1er avril 1933 a bien donné naissance à cette nouvelle armée, il faudra attendre les lois des 30 juin 1933 et 2 juillet 1934 pour que le projet prenne forme.  http://www.cesa.air.defense.gouv.fr/IMG/pdf/Chronique14-1.pdf



On notera également que l'Instruction de novembre 1936 est complétée par deux documents techniques (cf. page 12 plus loin dans le fil):

- l'Ecole des Transmissions pour les troupes des Transmissions,
- le Manuel des Transmissions pour les troupes de toutes armes.

J'ai de mon côté fait l'acquisition du "Manuel du Personnel des Transmissions des Corps de Troupe", édition 1940 par le capitaine Robert du Génie et le capitaine Dain de l'Infanterie.
On note sur la couverture de ce Manuel :
"19e Edition revue et augmentée. Achat autorisé par circulaire n°1694 du 13 octobre 1933, du Ministère de l'air [...] et circulaire n° 12037 K du Ministère de la guerre du 23 août 1935."



Cordialement,

Thierry Moné

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Lun 11 Aoû 2014 - 11:37

Suite...

J'en reviens à l'Instruction de novembre 1936 à couverture rouge (Attention, je précise que je ne sais pas si cette instruction a reçu ou non des amendements entre fin 1937 et début 1940 !) :



Voici la Table des Matières :











Cordialement,

Thierry Moné

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Lun 11 Aoû 2014 - 11:42

Suite...

Le Rapport au Ministre :





L'intéressante composition de la Commission de rédaction de l'Instruction :



Cordialement,

Thierry Moné

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Lun 11 Aoû 2014 - 13:49

Bonjour à tous,  Very Happy 

Afin de ne pas travailler dans la théorie pure, je vais partir des données fournies par Rémy et Bertrand sur le fil du 184e RALT pour tenter de comprendre qui a fait quoi dans ces échanges sol-air. Si je n'y parviens pas, il sera toujours temps de revenir au détail du règlement...

Le 9 août, Rémy écrivait :

"En supplément, voici le détail des exercices réalisés début 1940 par le 184° RALT avec l'aviation d'observation.

Le 22 janvier, en exécution de la note 874 B/E de l’artillerie de la 4° armée prescrivant des exercices en commun de l’aviation et l’artillerie, le régiment prend contact avec le GAO 1/514 (Groupe Aviation d’Observation). 
 

Au 3 septembre, le G.A.O. 1/514 est doté de 7 ANF 115/117 et de 2 Potez 25. Il est basé à Tallard dans le département des Hautes-Alpes.
Début 1940, le GAO est équipé de Potez 63.11. Il est en réserve générale  dans la Zone d'Opérations Aériennes des Alpes à Montbard-Touillon (Côte d’or).
Le programme d’entraînement à pour thème la participation d’un groupe du 184° RALT en appui d’armée en situation offensive après un repli (contre attaque) dans la région Haroué-Saxon-Sion-Lebeuville (au sud de Nancy). Le calendrier est le suivant :
- 25 janvier : exercice préparatoire de liaison avec radios et panneaux pour les 3 groupes. L’observateur en avion est le lieutenant Ferragon (vol de 14h00 à 15h30) ;
-  29 janvier : exercice de liaison radio entre le groupement et les 3 groupes ;
- 6 février : exercice de liaison avec avion par radiophonie et panneaux ;
8 février : critique de l’exercice du 6 et préparation des exercices de réglage avec les aviateurs du GAO 1/514 ;
- 13 février : exercice de liaison avec avion par radiophonie et panneaux."


Le 9 août toujours, Bertrand nous communiquait un intéressant document de Compte rendu de mission air :
"Petites précisions pour les exercices combinés avec le GAO 1/514 et le 184ème:

25/1/40 : Lire lieutenant François Courbon comme observateur et sur Mureaux 117. Les Potez 63-11 arrivent fin mars 40.
29/1/40 : rien entre le 1/514 et le 184 RAL
6/2/40 : oui
8/2/40 : rien
13/2/40 : oui

Qui en sait plus sur ce travail avec les panneaux ? J'ai joint le C/R du pilote le lieutenant Eugène Cuzent et de l'observateur, le sous-lieutenant Jean Roche pour la mission du 6 février 40."
A suivre...
Cordialement,
Thierry Moné
'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Lun 11 Aoû 2014 - 16:10

Suite...

J'ai commencé à reprendre le compte rendu de l'observateur et à imaginer étape par étape ce qu'il avait pu observer au niveau du PC du Ier Groupe du 184e RALP pendant sa mission du 6 février 1940.

Il s'agit d'un premier jet qui peut comporter des erreurs, merci pour votre compréhension... pirat



Je suppose que l'appareil utilise initialement la graphie en lançant par deux fois ce qui pourrait être son indicatif (?) : GRGR 350...

A ce moment, le PC du Ier Groupe du 184e RALP dispose les panneaux formant le nombre "38" qui n'est ni un signal de service par panneaux (toutes armes) ni un signal par panneaux propre à l'Artillerie. Il s'agit donc, comme l'indique l'observateur dans son compte rendu, d'un signal "convenu" qui signifie en l'occurrence "émettez en phonie".

A titre indicatif, voici les "Signaux de Service par panneaux à l'usage "toutes Armes" :

1. Compris
2. Non
3. Non compris votre radio, envoyez message lesté
4. On n'entend rien
5. Attendez quelques instants
6. Répétez
7. Erreur
8. Ecoutez
9. Je n'ai plus besoin de vous
22. Ce qui suit est une coordonnée
23. Ce qui suit est une heure
24. Ce qui suit est un numéro
80. Avion ennemi vient sur nous
99. Employez coordonnées géographiques



On notera bien le sens de lecture des chiffres du carré ou du losange, le sens des aiguilles d'une montre. La position des chiffres est invariable, c'est donc le code désignant l'unité qui change (périodicité non connue).

Ici, à titre d'exemple, j'ai pris le code "289" pour désigner le 184e RALP pendant la journée du 6 février 1940. On notera qu'avec ce système, il n'est pas possible de représenter n'importe quel nombre : "184", par exemple, ne pourrait pas être lu... 

à suivre...

Cordialement,

Thierry Moné

'


Dernière édition par Thierry Moné le Mar 12 Aoû 2014 - 8:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Lun 11 Aoû 2014 - 17:13

Suite...

Avant de poursuivre le déchiffrage de l'exercice, voici les "Signaux par panneaux à l'usage de l'Artillerie" :
 
02. Reprenez votre mission initiale
06. Observez le tir sur l'Objectif N°... (suivi du numéro du nouvel objectif)
01. Batterie pas prête. Attendez plus de 10 minutes
26. Tir d'efficacité continu se déclenche
05. Indiquez la direction et la distance de l'objectif, la batterie pointera sur vous
10. Tir fusant. Batterie prête
11. Tir par rafale par un. Batterie prête
12. Tir par rafale par deux. Batterie prête
13. Tir par rafale par trois. Batterie prête
14. Tir par rafales échelonnées. Batterie prête
25. Tir d'efficacité. Batterie prête
15. Tir par salve. Observation par pièce. Batterie prête
17. Tir par pièce. Un coup par pièce. Batterie prête
18. Tir par pièce. Deux coups par pièce. Batterie prête
19. Tir par pièce. Trois coups par pièce. Batterie prête
16. La Batterie a tiré
55. Ici antenne à l'écoute sur gamme courte
00. Ici antenne à l'écoute sur gamme longue
57. Adressez-vous à l'antenne de groupement, de panneau carré, dont voici le panneau d'identification. Cette antenne se trouve approximativement dans la direction marquée par la flèche
58. Adressez-vous à l'antenne de groupement, de panneau losangé, dont voici... etc.
59. Adressez-vous à l'antenne de groupe, de panneau carré, dont voici... etc. 
60. Adressez-vous à l'antenne de groupe, de panneau losangé, dont voici... etc.
77. Recherchez Objectif dans la zone

Cordialement,

Thierry Moné

'


Dernière édition par Thierry Moné le Mar 12 Aoû 2014 - 10:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Lun 11 Aoû 2014 - 19:05

Suite...

Après avoir un peu bloqué sur la suite de l'exercice... j'ai réalisé qu'à un moment donné, les artilleurs au sol ne comprenaient plus ce que l'observateur leur disait à la radio (mauvaise liaison ou ?).

Le système des panneaux étant assez limité et les codes convenus n'ayant à l'évidence pas prévu cet incident, les artilleurs du PC de Groupe "attaquent" l'avion avec un appareil de signalisation optique (système de 10 Mle 1928 par exemple ?) en morse : "O" (3 traits, et non pas "0") suivi de "P.A.R.L." "L.E.N.T.E.M.E.N.T"....

J'expliquerai tout cela demain matin  pirat 

Cordialement,

Thierry Moné

'


Dernière édition par Thierry Moné le Mar 12 Aoû 2014 - 8:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Klamerek
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 276
Age : 58
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Lun 11 Aoû 2014 - 21:22

Bonsoir Thierry, Bonsoir à tous,

Voilà le peu de chose que j'ai trouvé sur le sujet in "aide mémoire de l’officier de réserve de l'infanterie -1940 - LCL Arendt ce qui fait juste un complément pour les panneaux d'identification des PC.



Bien cordialement

Eric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Mar 12 Aoû 2014 - 0:08

Bonjour Eric,  Very Happy 

Merci pour le complément ! Mais dans les deux ouvrages cités en début de fil, se trouvent toutes les planches nécessaires, au grand complet...

Comme ces planches sont un peu "rébarbatives", je les mettrai en ligne ultérieurement, après que j'aurai terminé l'étude du cas concret proposé par Bertrand et Rémy.

Bien cordialement,

Thierry Moné

PS. Voir ici un souvenir du 184e RALT de Valence datant de 1940 :

http://www.memoire-drome.com/recherche-detail.html?q=184e+RALT&i=1&id=146051

Le quartier Baquet du 184e RALT à Valence, est occupé depuis 1984 par le 1er Régiment de Spahis.



'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Mar 12 Aoû 2014 - 10:14

Bonjour à tous,  Very Happy 

Comme promis, voici la suite de l'étude du document de Bertrand.



Je pense que le début est facilement compréhensible. On peut déchiffrer les nombres codes en se reportant aux listes que j'ai recopiées plus haut dans le fil (j'ai mis en rouge les codes utilisés).

On notera qu'un certain nombre d'objectifs ont été numérotés avant la mission ; c'est le cas de l'objectif 44 puisque dès que les panneaux au sol affichent "06" puis "44", l'observateur comprend qu'il doit aller observer le tir sur l'objectif n°44.

Le code "11" indique qu'une des deux batteries du Ier Groupe (non définie,1re Bie ou 2e Bie en l'occurrence) est prête à tirer par rafale par un : en clair, je suppose qu'il s'agit d'une rafale de 4 obus de 194 mm (1 obus par pièce de la batterie).

Le code "16" indique que la batterie a tiré.

On notera l'utilisation de deux signaux conventionnels toutes armes, à 3 lettres : "NOR" pour "Nord de..." et "EST" pour "Est de..." Ces signaux sont suivis de 3 chiffres ou de "RAS". Pour "RAS", "rien à signaler" (fait partie des signaux conventionnels de l'époque), pour les 3 chiffres... je ne sais pas. On pourrait logiquement imaginer qu'il s'agit là des observations de l'observateur dans le cadre du réglage du tir en portée et en direction... Ce serait logique et "EST RAS" indiquerait alors un tir bon en direction. Toutes ces hypothèses restent toutefois à confirmer.

Puis, un incident se produit : il semble que les artilleurs du PC du Ier Groupe du 184e RALP ne reçoivent plus correctement l'observateur émettant en phonie. Mon hypothèse est la suivante : le 184e RALP ne pouvant émettre (réception uniquement), passe en mode dégradé et interpelle l'observateur du GAO 1/514 par moyen optique en lui envoyant "3 longues" (lettre "O") qui signifient "je vais émettre en Morse" (c'est ce qu'indique plus loin l'observateur mais je n'ai pas trouvé ce "code" dans les procédures morse). Toujours est-il que l'observateur indique alors en radiophonie qu'il est prêt à lire en morse.

Dans son appareil, l'observateur déchiffre les lettres P.A.R.E. La dernière lettre a sans doute été mal déchiffrée : les lettres "E" et "L" commencent toutes les deux par un point... on peut imaginer que l'observateur n'a pas capté la suite... A ce moment, il demande en phonie si le PC du Ier Groupe peut émettre en ? (graphie sans doute, ce serait logique puisqu'il sait que ce n'est pas possible en phonie). La réponse ne se fait pas attendre : les panneaux au sol forment le chiffre "2" qui signifie "non".

La suite du message des artilleurs s'effectue donc en signaux optiques morse avec le mot "LENTEMENT", etc.

Ci-dessous, à toutes fins utiles, le code Morse :


à suivre,

Cordialement,

Thierry Moné

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5657
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Mar 12 Aoû 2014 - 11:51

Bonjour,

Merci pour le début de ce travail très intéressant. Deux précisions tout de suite :

Citation :
On notera l'utilisation de deux signaux conventionnels toutes armes, à 3 lettres : "NOR" pour "Nord de..." et "EST" pour "Est de..." Ces signaux sont suivis de 3 chiffres ou de "RAS". Pour "RAS", "rien à signaler" (fait partie des signaux conventionnels de l'époque), pour les 3 chiffres... je ne sais pas. On pourrait logiquement imaginer qu'il s'agit là des observations de l'observateur dans le cadre du réglage du tir en portée et en direction... Ce serait logique et "EST RAS" indiquerait alors un tir bon en direction. Toutes ces hypothèses restent toutefois à confirmer.

L'observateur indique le point moyen d'éclatement, par rapport à l'objectif :

NOR 055 EST 101 signifie : 50 m au nord et 100 m à l'est
NOR 022 EST 055 : 20 m 50 m à l'est


SN est le code qui signifie compris. En morse, ça donne ..._. (s et n collés)
De la même façon, attente est bien AS, mais lettres collées : ._... et non ._/... comme ce qui a été probablement émis.

On devrait donc écrire :
__
SN
__
AS

Enfin, l'indicatif pour une prise de contact en optique est :
____
AAAA : soit 4 A collés : ._._._._

A mon avis, 0 est donc bien un code par panneau prévu à l'avance, et qui signifie : je vais émettre en morse.

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Mar 12 Aoû 2014 - 12:16

Bonjour Didier,  Very Happy 

Merci beaucoup pour ces précisions qui viennent lever certaines des incertitudes et du même coup améliorer notre compréhension du sujet !

Je vais voir comment intégrer ces éléments dans ce qui précède après avoir traité la fin du compte rendu de l'observateur du GAO 1/514.

Il y aura également un point à préciser car je ne vois pas la réponse sur le document de Bertrand : quel est le type d'appareil qu'utilise l'observateur ? Un Mureaux 117 (7 théoriquement disponibles) ou un Potez (2 théoriquement disponibles).

Les aviateurs du forum sont appelés à l'aide pour répondre à cette question... ainsi qu'à la nature exacte des postes radio : en première approche, je dirais un E.34 dans l'avion et un R.11 chez les artilleurs... Qu'en pensent les spécialistes du genre .

Cordialement,

Thierry Moné

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Mar 12 Aoû 2014 - 12:23

Bonjour à tous,  Very Happy 

Voici la dernière partie du premier jet relatif au compte rendu de l'observateur.



Je n'ai rien modifié pour l'instant mais je vais apporter des amendements en m'appuyant sur les éléments nouveaux fournis par Didier.

Je termine avec l'insigne du GAO 1/514



Cordialement,

Thierry Moné

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5657
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Mar 12 Aoû 2014 - 12:40

Les postes en dotation dans l'artillerie sont des R11.
Je reviendrai plus tard sur la dotation en matériel de transmissions du régiment d'artillerie.

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Mar 12 Aoû 2014 - 13:04

dhouliez a écrit:
Bonjour,

Merci pour le début de ce travail très intéressant. Deux précisions tout de suite :
Citation :
On notera l'utilisation de deux signaux conventionnels toutes armes, à 3 lettres : "NOR" pour "Nord de..." et "EST" pour "Est de..." Ces signaux sont suivis de 3 chiffres ou de "RAS". Pour "RAS", "rien à signaler" (fait partie des signaux conventionnels de l'époque), pour les 3 chiffres... je ne sais pas. On pourrait logiquement imaginer qu'il s'agit là des observations de l'observateur dans le cadre du réglage du tir en portée et en direction... Ce serait logique et "EST RAS" indiquerait alors un tir bon en direction. Toutes ces hypothèses restent toutefois à confirmer.

L'observateur indique le point moyen d'éclatement, par rapport à l'objectif :

NOR 055 EST 101 signifie : 50 m au nord et 100 m à l'est
NOR 022 EST 055            : 20 m                   50 m à l'est

Bonjour à tous,  Very Happy 

En cherchant la source de la judicieuse remarque de Didier au sujet des codes propres à l'observation des tir, j'ai repris mon Instruction de novembre 1936 et... j'ai lu les trois dernières pages  Embarassed :







Cordialement,

Thierry Moné

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5657
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Mar 12 Aoû 2014 - 22:56

Bonsoir,

Voici les moyens de transmissions d'un groupe de 194 GPF :

A l'EM de groupe :

téléphonie
2 standards à 8 directions
4 standards à 4 directions
8 appareils
16 km de fil
1 atelier téléphonique

radio
1 R11 (2 hommes)
1 ER10 (1 gradé, 2 hommes  - à vérifier)

optique et panneaux
3 postes optiques de 10 (BA ou Mle 28 ou Mle 29)
4 jeux de panneaux à bras
1 jeu de panneaux avions

A chaque batterie :

téléphonie
1 standard à 8 directions
3 appareils
8 km de fil
1 atelier téléphonique

optique et panneaux
1 jeu de panneaux avions


Concernant ces panneaux :
Le panneau d'arme devrait être un losange de 9m de côté (qui est affecté à l'AL puissante)
La corne ne comporte pas de points dans l'artillerie. En effet, les groupes se voient chacun attribuer un numéro par l'armée, et ce numéro est celui porté sur le panneau d'arme. (carré pour les groupes "type divisionnaire" - 65, 75, 105M et 105C, 155C et l'artillerie de tranchée   et losange pour les autres calibres : 105L, 120, 155L et 155GPF, etc.)

Le III/184, étant équipé de 194 GPF, devrait se voir affecter (si les directives de 1936 n'ont pas changé), un numéro entre 300 et 800. Le plus petit numéro utilisable est le 345, le plus grand est le 789. Il n'y a en tout que 35 numéros utilisables dans cette tranche.

Par comparaison, les groupes de 105L reçoivent un numéro inférieur à 20, mais 17 numéros sont utilisables.

Ces numéros/indicatifs peuvent rester identiques un temps relativement long...


Biblio complémentaire à celle donnée par Thierry :
Manuel du gradé d'artillerie
Manuel du gradé du génie
Aide-mémoire pour les travaux d'Etat-major
Mémento de l'officier de transmissions du groupe
Règlement d'exploitation des transmissions
Règlement de manœuvre de l'artillerie, titre VIal auto, organisation des unités sur le pied de guerre
Règlement de manœuvre de l'artillerie, titre IX, série des manuels de tir
Règlement de manœuvre de l'artillerie, titre VIII, manuel de topographie


Certains de ces documents donnent bien sûr les mêmes infos, les manuels de gradés par exemple étant un condensé des règlements et instructions.

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Mer 13 Aoû 2014 - 7:18

Bonjour à tous, bonjour Didier,  Very Happy 

Merci Didier pour ces éléments que je vais intégrer dans la "refonte" en cours du premier jet.

Pour ce qui concerne la bibliographie, je vais poster ici les planches en provenance de mes deux références et il sera alors facile de voir ce qui pourrait manquer (certaine tableaux sont peu lisibles dans l'instruction et très lisibles dans le manuel, c'est assez étrange).

L'avantage du manuel que je cite est qu'il contient également le descriptif et la mise en œuvre des moyens radio R.11 et E.34 (si c'est bien le poste équipant l'avion) et des appareils de transmission optiques.

Par ailleurs, un élément contraignant n'a pas encore été évoqué : la nécessité pour l'appareil de l'observateur de dérouler une antenne unifilaire de 50 m terminée par un lest en plomb...

Cordialement,

Thierry Moné

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Mer 13 Aoû 2014 - 7:49

Bonjour à tous,  Very Happy 

En passant, puisque cette étude s'appuie sur un exercice conjoint GAO 1/154 - I/184e RALP, deux clichés relatifs aux artilleurs :

- en 1929, les transmetteurs du 184e RAL de Valence s'entraînent au camp de Chambaran dans l'Isère ;



- à une date inconnue, cet artilleur du 184e RAL en tenue bleu horizon qui me semble porter l'insigne en métal du régiment (voir plus haut), ce qui indiquerait peut-être une date assez proche de 1938...



Cordialement,

Thierry Moné

[13 août 2014 : d'après les spécialistes du FIM, le premier insigne métallique du 184e apparaît en juin 1933 et son fond n'est pas émaillé ; source Letrait. La version à fond d'émail bleu clair ou foncé daterait de 1939-40]


Dernière édition par Thierry Moné le Mer 13 Aoû 2014 - 8:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5657
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Mer 13 Aoû 2014 - 8:39

Bonjour,

Encore quelques petites précisions :

1° Les objectifs sont désignés par des numéros : "44", "je voudrais observer sur 46", "colonne de chars (...) je lui affecte le numéro 88".

Visiblement, il a été prévu pour l'exercice d'utiliser les deux possibilités :

- soit des numéros d'objectifs connus à l'avance, auxquels on a affecté des numéros de 40 à 59
- soit des objectifs découverts au cours de la mission, auxquels on réserve les numéros 80 à 99.

2° Pour éviter la confusion avec les nombres qui ont une signification convenue (soit permanente, comme 55, 57, 58 et 59 soit fixée pour la mission), les numéros ou les désignations d'heures ou de coordonnées sont placés sous le panneau d'arme, et non de part et d'autre.

Dans le cas présent, il n'a pas besoin d'indiquer auparavant le code 24 "ce qui suit est un numéro", puisque l'indication précédente est 06 : "observez le tir sur l'objectif n°".


Cordialement,
DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Mer 13 Aoû 2014 - 12:28

Bonjour à tous,  Very Happy 

J'ai bien intégré les éléments nouveaux qui figurent ci-avant.

Voici la première livraison de la partie documentaire promise. La source figurera en début de chaque livraison.

Cordialement,

Thierry Moné







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Mer 13 Aoû 2014 - 12:33

Suite et fin...







'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Mer 13 Aoû 2014 - 14:54

Bonjour à tous,  Very Happy 

Voici la deuxième livraison.

Cordialement,

Thierry Moné













'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   Mer 13 Aoû 2014 - 14:59

Suite et fin...







'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Liaisons entre troupes au sol et "arme aérienne" en 1940
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» écriture d'invention liaisons dangereuses
» protection entre TGBT et TD
» Le conflit entre Wallons et Flamands
» Corrélation entre 2 séries de données, quel test?
» Quizz idenfication de l'Arme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: L'armée de l'air française de 1919 à 1940 :: AAF40 :: Les combats-
Sauter vers: