Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Pourcentages de construction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicolas Bonin
Sergent ADL
Sergent ADL


Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Pourcentages de construction   Dim 29 Juin 2014 - 8:12

Bonjour 

Dans l'ouvrage de Philippe Masson "La Marine française en guerre", on trouve des navires en construction avec des pourcentages d'achèvements: 

- Richelieu 95% (bâtiment de ligne) 
- Jean-Bart 77% (bâtiment de ligne)
- Clémenceau 10% (bâtiment de ligne)
- Joffre 28% (porte-avion)
- De Grasse 28% (croiseur)
- Le Flibustier 75% (torpilleur)
- L'Intrépide 20% (torpilleur)
- Le Téméraire 15% (torpilleur)
- L'Opiniâtre 16% (torpilleur) 
- L'Aventurier 13% (torpilleur)
- Le Fier 59% (torpilleur)
- L'Agile 51% (torpilleur)
- L'Entreprenant 54% (torpilleur) 
- L'Alsacien 12% (torpilleur)
- La Corse 12% (torpilleur)
- Le Farouche 47% (torpilleur) 
- Le Breton 11% (torpilleur)
- Roland Morillot 76% (sous-marin)
- La Praya 43% (sous-marin)
- La Martinique 20% (sous-marin)
- La Créole 68% (sous-marin)
- La Bayadère 62% (sous marin)
- La Favorite 37% (sous marin) 
- L'Africaine 33% (sous marin)
- L'Astrée 11% (sous marin) 
- L'Andromède 9% (sous marin)
- L'Andromaque 17% (sous marin)
- L'Antigone 36% (sous marin)
- L'Artémis 11% (sous marin) 
- L'Hermione 8% (sous marin)
- La Gorgonne 5% (sous marin)
- Emeraude 39% (sous marin)
- Beautemps-Beaupré 84% (aviso)
- Amiral Senés 13% (aviso) 
- Rageot de la Touche 20% (aviso)
- Matelot Leblanc 30% (aviso)
- Enseigne Ballande 12% (aviso)
- Aviso A 25% (aviso)
- Aviso B 25% (aviso)
- Sans Soucis 34% (ravitailleur d'hydravions)
- Sans Pareil 32% (ravitailleur d'hydravions)
- Sans-Peur 42% (ravitailleur d'hydravions)
- Sans-Reproche 41% (ravitailleur d'hydravions)

A quoi correspondent ces pourcentages? 
Est-ce que le pourcentage traduit une situation identique d'un navire à l'autre ou d'un type à l'autre : par exemple  quelque chose comme 10% armature, 25% coque, 50% machinerie, 95% ne manque que les accessoires? 
Quel était le temps moyen de construction des différents types de navires?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Pourcentages de construction   Dim 29 Juin 2014 - 9:50

Le pourcentage d'achèvement traduite l'état d'avancement du navire entre le début de la construction et la mise en service effective du navire.

Le temps moyen de construction d'un navire de guerre est très variable selon le type de navire; le chantier constructeur mais aussi, la situation politique, économique (les délais en temps de paix sont parfois allongés ou la mise en chantier retardée pour des motifs de crédits budgétaires) 

A titre d'exemple le cuirassé Richelieu du programme naval 1935: la quille a été posée le 22 octobre 1935; il a  a été lancé le 17 janvier 1939, il a été armé le 18 juin 1940 dans l'urgence donc à 95% d'achèvement, les essais ont été quelque peu écourtés par suite des événements.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nicolas Bonin
Sergent ADL
Sergent ADL


Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: Pourcentages de construction   Dim 29 Juin 2014 - 21:26

Merci beaucoup!
Que sont ces 5% qui manquent au Richelieu? Est-ce que ça correspond à une finition?
A partir de quel pourcentage le navire peut-il naviguer comme le Jean-Bart ou le Richelieu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc M.
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Pourcentages de construction   Lun 30 Juin 2014 - 8:19

Bonjour,

À priori, un navire peut prendre la mer à partir du moment où sa machinerie est en place. Ceci permet de le remorquer en évitant les risques de chavirage du fait de l'état de la mer.

Loïc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Pourcentages de construction   Lun 30 Juin 2014 - 9:34

Le premier contact avec la mer à lieu à l'occasion de la mise à flot ou du lancement, mais le navire est encore loin d’être terminé; l'état d'avancement au lancement est variable selon les chantiers; certains lancent une coque presque vide, il y a alors plusieurs années de travail avant sa mise en service, d'autres lancent un navire presque terminé, dans ce cas l’achèvement est beaucoup plus court, lorsque le navire est terminé il y a toute une période de mise au point du matériel, et d'essais avant la réception qui est la remise officielle du navire à la marine par le chantier constructeur, il y a encore des essais pour vérifier que le navire rempli bien les conditions du cahier des charges, et une traversée de longue durée qui permet de vérifier dans les conditions réelles l'aptitude du navire à remplir ses missions, sa tenue à la mer,etc...tous ces essais de qualification sont toujours plus longs pour un prototype ou il s'agit en plus de vérifier si des améliorations sont nécessaires pour faire profiter les autres navires de la série de l'expérience acquise.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Pourcentages de construction   Lun 30 Juin 2014 - 11:20

Voici deux étapes de la construction d'aviso-dragueurs de la classe Chamois dans un bassin, dans ce cas on ne parle pas de lancement mais de mise à flot, le bassin étant mis en eau pour la sortie des navires construits:


Bambara devenue la Surprise; Chevreuil; Gazelle; Annamite le 1er aout 1938 à divers étapes de leur construction dans le bassin à flot de l'arsenal de Lorient  



Les mêmes lors de la mise en eau du bassin le 17 juin 1939; il y a 5 navires mis à flot en même temps.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2304
Age : 66
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Pourcentages de construction   Lun 30 Juin 2014 - 13:25

Bonjour à tous !
Merci à Alain pour ces splendides clichés !
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 777
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Pourcentages de construction   Lun 30 Juin 2014 - 19:06

Bonsoir,


Alain a écrit:
d'autres lancent un navire presque terminé, dans ce cas l’achèvement est beaucoup plus court,

Les Chantiers et Ateliers de la Seine Maritime au Trait était les spécialistes du lancement navire achevé du moins avant la mobilisation du 3  septembre 1939 qui a envoyé aux Armées de nombreux ouvriers spécialisés de la construction navale, ouvriers qui auraient dû être maintenus cpmme "affecté spéciaux". Ce qui n'a pas empêché le cargo Egée de la Société Navale Caennaise d'être lancé et livré le 28 janvier 1940 avec même son armement AMBC, 2 pièces de 90 mm, en place.

Au Trait un navire était alors lancé complètement achevé. Les remorqueurs le conduisaient à quai pour qu'il embarque eau, vivres et combustible et le navire remis à son armateur ou à l'Etat dès son amarrage appareillait dans la même journée ou le lendemain vers Le Havre pour y entreprendre ses essais. Et encore, on profitait de la descente de la Seine pour en effectuer certains, ceux qui n'influaient pas sur la navigation.


@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas Bonin
Sergent ADL
Sergent ADL


Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: Pourcentages de construction   Mar 1 Juil 2014 - 5:27

Merci beaucoup pour ces beaux clichés et ces explications.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Pourcentages de construction   Mer 2 Juil 2014 - 11:32

Un cas rare; le sous marin la Créole est lancé deux fois, voici un résumé de son histoire originale:
La Créole appartenant à la tranche navale de 1937 est mise sur cale au chantier Normand du havre le 29 août 1938, les allemands approchant, elle est lancée en urgence le 8 juin 1940, elle est alors terminée seulement à 78%, c'est une coque vide qui est remorquée à Brest, puis à Nantes et ensuite à La Pallice; le 20 juin 1940, devant l'arrivée imminente des allemands, le remorqueur l'Abeille 21 la remorque jusqu'en Angleterre, ou elle restera toute la durée de la guerre. En 1945 elle est ramenée en France, elle est alors remontée sur cale pour être terminée, et est relancée une deuxième fois le 3 mai 1946. La Créole rentrera en service le 1er avril 1949 et poursuivra sa carrière dans notre marine jusqu'en juillet 1961,date ou elle est condamnée.



Lancement du sous-marin La Créole; je pense qu'il s'agit du deuxième lancement du 3 mai 1946

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Alain ADAM
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 378
Date d'inscription : 12/06/2014

MessageSujet: Re: Pourcentages de construction   Mer 9 Juil 2014 - 20:12

Bonsoir ,
je pense que le pourcentage de finition peut être trompeur sur l’état final du navire , selon que l'on parle d'un capital ship ou de poussière navale . Je veux dire par la que 1% restant a faire sur un cuirassé prendra beaucoup plus de temps que 1% sur une modeste corvette .
De mémoire, dans le cas du Jean-Bart , s'il a pu appareiller et rejoindre le Maroc , il ne l'a fait qu'avec une seule hélice , et il ne disposait que d'une tourelle de 380 finie ( et je ne pense pas que les organes de visée soient opérationnels )  . Pour autant , d’après ce que je sais , tous les canons avaient été produits ( et une part serviront chez les Allemands , sur le mur de l'Atlantique et en Norvège ) , et une seconde tourelle attendait d’être montée a Saint Nazaire . Pour l’anecdote , la seconde hélice et la seconde tourelle devaient être chargés sur le Mécanicien principal Carvin ( on y revient encore Smile ) , ainsi que les pièces de 380 disponibles sur place ( de mémoire 3 ) , mais faute de grues suffisamment puissantes , une seule pièce d'artillerie fut chargée , avec fracas , en cale du cargo ( car la grue a cédé pendant le chargement) .

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 777
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Pourcentages de construction   Jeu 10 Juil 2014 - 20:53

Bonsoir Alain,

Lors de son appareillage de Saint Nazaire, le Jean Bart dispose des deux lignes d'arbres latérales et des groupes de turbines correspondants (soit 50% de ses capacités de propulsions) et d'une rue de chauffe (3 chaudières) pour les alimenter, les dynamos et des éléments de son collecteur d'épuisement et des quelques bouches contre l'incendie. Tout ce matériel n'a effectué aucun essai et diverses avaries se manifesteront durant la traversée dont celle d'un électeur. Ce qui ne l'empêchera pas de marcher à 22 nœuds après réparations de l'avarie de l'éjecteur.
Son armement comprenait 4 pièces de 380 mm (la tourelle avant entièrement montée sur le plan du blindage mais non opérationnelle car les pièces ne sont pas en état de tir et que les munitions ne sont pas embarquées), quatre pièces de 90 mm en deux affûts doubles sans munitions, trois affûts de 37 mm Mle 33 (soit trois affûts doubles), deux affûts quadruple de 13,2 mm et quatre affûts doubles de 13,2 mm que viendront renforcer deux mitrailleuses de 13,2 de l'Armée de terre.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 266
Age : 71
Localisation : Oberbronn
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Pourcentages de construction   Dim 13 Juil 2014 - 13:03

En principe, aucun bâtiment destiné à la Marine Nationale n'entre dans la liste des unités en service actif, avant sa Recette (exécution complète du cahier des charges des essais prescrits, vérifications de l'exécution de toutes les modifications demandées en cours de construction et durant la période d'essais, etc.) par une commission ad hoc. Un document (de plusieurs cahiers  Very Happy ), établi par la "Royale", formalise cet acte officiel et déclenche, généralement, le règlement par le Ministère, du solde encore du aux sous-traitants et entreprises d'état. Il peut, néanmoins, exister une recette "partielle" si certaines exigences "mineures", précisées au cahier des charges mais non exécutées - genre épaisseur ou couleur du linoleum habillant le poste des officiers-mariniers jugée non conforme - n'interfèrent pas sur le caractère opérationnel du bâtiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 777
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Pourcentages de construction   Dim 13 Juil 2014 - 13:16

Bonjour,

Il y a une exception à la règle renoncée par Loïc Charpentier : les cuirassés Charlemagne et Gaulois en 1898 / 1899 où la clôture des essais de l'artillerie fut prononcée 9 et 12 mois après celle des essais des autres composants du navire. Ce fait est le résultat d'un important retard dans la livraison des pièces de 305 mm. L'admission au service actif des deux bâtiments ne fut néanmoins prononcée qu'après la recette de l'artillerie.
Pour l'anecdote, les ministre avait envisagé de remplacer les 305 par des 194 mm prélevés sur les croiseurs Duquesne et Tourville afin de hâter la mise en service des deux navires.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Pourcentages de construction   Dim 13 Juil 2014 - 17:00

Loïc Charpentier a écrit:
En principe, aucun bâtiment destiné à la Marine Nationale n'entre dans la liste des unités en service actif, avant sa Recette (exécution complète du cahier des charges des essais prescrits, vérifications de l'exécution de toutes les modifications demandées en cours de construction et durant la période d'essais, etc.) par une commission ad hoc. Un document (de plusieurs cahiers  Very Happy ), établi par la "Royale", formalise cet acte officiel et déclenche, généralement, le règlement par le Ministère, du solde encore du aux sous-traitants et entreprises d'état. Il peut, néanmoins, exister une recette "partielle" si certaines exigences "mineures", précisées au cahier des charges mais non exécutées - genre épaisseur ou couleur du linoleum habillant le poste des officiers-mariniers jugée non conforme - n'interfèrent pas sur le caractère opérationnel du bâtiment.
Je suppose que cette règle n'a plus cours en période de guerre; quand on voit que 8 torpilleurs de 1800 t de la classe le Hardi sont entrés en service en juin 1940, alors que la présentation aux essais a eu lieu entre le 4 novembre 1939 pour le Hardi et le 23 juin 1940 pour le Flibustier qui deviendra le Bison; les règles ont été quelque peu bousculées!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Loïc Charpentier
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 266
Age : 71
Localisation : Oberbronn
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Pourcentages de construction   Mar 15 Juil 2014 - 13:57

Exact mais aucune de ces unités n'avait été admise au service actif au 1er juin 1940 et le Hardi, lui-même, lancé le 4 mai 1938 était, encore, à cette date en train d'achever ses essais à la mer. Le fait que la classe comportait plusieurs bâtiments quasiment identiques a permis, d'une certaine manière, de "bâcler", en raison de l'urgence, la période d'essais imposés, en se fondant, probablement, sur les résultats des essais du Hardi, du Fleuret et de l'Epée, les premiers à avoir été soumis aux essais pour recette. A moins d'un gros "loup", relativement facile à diagnostiquer, il était possible d'admettre que, si les trois premiers exemplaires testés s'avéraient conformes aux réquisitions, les autres le seraient également.
Par contre, cette procédure "abrégée" n'était pas envisageable pour une grosse unité comme le Jean Bart, unique exemplaire de sa classe, à la même époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Pourcentages de construction   Mar 15 Juil 2014 - 16:07

D'accord avec vous, mais cette procédure "abrégée"a eu cours en juin 1940 pour pas mal d'unités en achèvement; il me vient à l'esprit: le La Grandière ex Ville d'Ys; un certain nombre d'aviso dragueurs des classe Elan et Chamois (16 environ) les pétroliers de la classe Adour; un certain nombre de chasseurs des classes CH5 et CH41; quelques vedettes VTB; et il est probable que j'en oublie.
Je ne tiens pas compte bien sur de ceux qui ont été terminés par l'occupant, il s'agit de tout autre chose; d'ailleurs il serait intéressant de savoir pour ceux là comment cela s'est passé entre les chantiers constructeurs et les allemands; les chantiers ont ils été indemnisés?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
G.I. Joe
Caporal-chef
Caporal-chef


Nombre de messages : 74
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: Pourcentages de construction   Lun 28 Juil 2014 - 11:06

Loïc Charpentier a écrit:
Par contre, cette procédure "abrégée" n'était pas envisageable pour une grosse unité comme le Jean Bart, unique exemplaire de sa classe, à la même époque.

Euh, le Jean Bart est normalement de la même classe que le Richelieu...  scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Pourcentages de construction   Lun 28 Juil 2014 - 11:52

Le Richelieu et le Jean Bart étaient des sister-ship à l'origine; mais leur histoire les a éloignés l'un de l'autre. 

Le Richelieu était à 95% en juin 1940 et le Jean Bart à 77% seulement les problèmes posés en juin 1940 n'étaient donc pas les mêmes, le Richelieu a pu appareiller pratiquement normalement pour Dakar alors que l'évasion du Jean Bart a été un exploit décrit par ailleurs (voir article: évasion de Saint Nazaire du cuirassé Jean Bart); les conséquences n'ont pas été les mêmes pour les deux navires, le Richelieu est modernisé aux USA en 1943 avec du matériel US; le Jean Bart est reconstruit de 1946 à 1953 avec du matériel français d’après guerre; aussi à l'arrivée en 1955 à son entrée en service, il était bien différent du Richelieu.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
G.I. Joe
Caporal-chef
Caporal-chef


Nombre de messages : 74
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: Pourcentages de construction   Lun 28 Juil 2014 - 19:10

Bonsoir Alain,

Oui, merci, je le sais parfaitement.  Wink 

En fait, je faisais cette remarque à Loïc car, justement, en 1940, les deux navires sont exactement de la même classe.

Ce n'est ensuite que les deux navires vont s'éloigner l'un de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourcentages de construction   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourcentages de construction
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La construction des édifices religieux
» Site Web de l'établissement-Construction
» construction europénenne
» La montagne comme construction politique
» La Médecine Dans La Rome Antique (en construction)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La Marine Nationale française de 1919 à 1940 :: MNF40 :: Les navires-
Sauter vers: