Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Du point de divergence de la FTL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
François Delpla
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Du point de divergence de la FTL   Jeu 26 Juin 2014 - 10:25

Bonjour à tous


Trouvant pour ma part que l'uchronie peut apprendre des choses à l'historien et même qu'il se doit de la pratiquer au détour de bien des phrases, fût-ce par la simple suggestion d'un scénario différent de celui qu'il est en train de raconter, je voudrais attirer l'attention sur une question peu abordée dans les pages précédentes : l'importance de la détermination du point de divergence.

J'invite tout d'abord à relire ce qu'en dit Sapir dans son introduction : http://www.1940lafrancecontinue.org/introduction.php .

donc : un mini-point de divergence le 6 juin par la mort anticipée du mauvais génie de Reynaud, sa compagne, en un accident qui anticipe, lui, celui de Lady Di, et par la disgrâce du chauffeur, Villelume, qui était l'âme damnée de Reynaud sur le plan militaire. Voilà qui amène, en quatre jours, un changement de rapport des forces au sein du gouvernement, le clan Mandel-de Gaulle réussissant à évincer Pétain et Weygand le 10 juin.

Cette façon de procéder est elle-même tributaire de beaucoup de préjugés charriés par une historiographie traditionnelle prenant racine dans les lendemains de la Libération -tout comme la vulgate pétainiste sur "l'armistice inévitable" à laquelle elle s'oppose. Tout ne serait qu'affaire de morale et, pour l'essentiel, de testicules -l'organe anatomiquement le plus élevé qui joue un rôle étant le coeur.

Il siérait de placer l'affaire au niveau des têtes.

Hitler les a consciencieusement déboussolées depuis 1933, en faisant passer Mein Kampf, du moins à l'étranger, pour un péché de jeunesse, et l'intention d'écraser la France d'un coup rapide pour conquérir à loisir l'URSS pour une colère conjoncturelle des années 20, motivée par l'occupation française de la Ruhr. Le pacte germano-soviétique est venu à point pour détourner l'attention de ce plan au moment même où une guerre avec la France venait à l'ordre du jour.

En mai-juin 40, le solitaire qui dans les années 30 a prêché la vigilance vient tout juste d'installer un pôle de résistance au 10 Downing Street.

L'état des esprits en France, dans les milieux dirigeants civils et militaires, fait l'objet d'un document lumineux, le procès-verbal du comité de guerre du 25 mai : tout le monde est pour un armistice, la plupart conjointement avec les Anglais et une minorité, incarnée par Lebrun et Pétain, en se passant de leur avis.

Faire "diverger" ce beau monde en l'espace de deux semaines est, pour un scénariste, une gageure ! et la mort d'Hélène, de ce point de vue, un gadget.

En d'autres termes : l'uchronie "et si la France" comble un vide, l'inventaire des moyens militaires encore disponibles le 10 juin et de leur utilisation possible pour éviter un armistice sans les Anglais. C'est l'inventaire des moyens politiques qui reste à faire. C'est de ce point de vue que les carottes sont largement cuites le 10 juin, et qu'une divergence le 25 mai pourrait avoir son utilité.

Encore eût-il fallu que la position de Churchill, à Londres, fût mieux assurée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5361
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Du point de divergence de la FTL   Jeu 26 Juin 2014 - 11:26

Séparé d'un fil où j'ai déjà précisé que la discussion sur la FTL proprement dite devait se faire ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nicolas Bonin
Sergent ADL
Sergent ADL


Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: Du point de divergence de la FTL   Dim 29 Juin 2014 - 12:30

Leur rupture est drôle (pour son côté parallèle avec lady Di) et très littéraire, mais n'est-ce pas la conséquence d'une uchronie qui a pour but de démontrer qu'en 1940, le there is no alternative (Tina) n'avait pas plus de sens qu'aujourd'hui? (but littéraire et non historique) 
Concernant cette question du point de divergence, ne serait-il pas intéressant de se baser sur le moment où une personne fait un choix différent de celui qu'elle a fait historiquement alors qu'elle hésitait. On sait par exemple que le général Noguès a hésité, tout comme l'amiral Darlan. On peut également se demander si un De Gaulle victorieux à Abbeville n'aurait pas eu l'aura suffisante alors pour contrer l'auctoritas d'un Pétain? 
Par ailleurs et à l'encontre de l'idée d'uchronie, le changement peut être le fait de petites modifications et non d'un point de retournement unique. Prenons le cas du déménagement des usines de la région parisienne après le 15 mai, la décision de le faire peut être un premier pas vers un déménagement de moyens vers l'Afrique du Nord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Du point de divergence de la FTL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Doute point de vue Ruban Moucheté URGENT
» Point de vue narrateur
» 2009: Le 21/05 vers 22h30 - Observation d'un point lumineux rouge à Vitrolles - (13)
» oiseau mal en point
» La question du point de vue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La période 1919 - 1940 de nos jours :: Uchronies :: Hypothèses de travail & réflexions-
Sauter vers: