Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Les communiqués du haut commandement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Mar 27 Mai 2014 - 23:20

Bonsoir

communiqué du 27 mai :

 "- Dans les Flandres et dans l'Artois, nos troupes ont continué leurs attaques et ont encore resserré le cercle enfermant les armées ennemies. Principalement au nord de Menin, les troupes allemandes ont profondément entamé le front ennemi pénétrant jusqu'à proximité immédiate d'Ypres.
 Comme les jours précédents, de fortes unités de l'aviation entervenant dans les opérations à terre ont facilité l'avance de l'armée. Ses attaques les plus fortes et les plus efficaces ont été dirigées contre la région où se trouvent les armées ennemies encerclées.
 Les troupes allemandes opérant au nord-est de Lens ont repoussé des contre-attaques de troupes coloniales françaises et leur ont infligé des pertes sanglantes.
 La ville de Calais qui se trouvait encerclée en arrière de nos lignes est tombée entre les mains de l'armée allemande après une lutte acharnée.
 Comme les Anglais essayent d'effectuer le repli d'une partie de leurs troupes encerclées vers l'Angleterre, l'armée aérienne a de nouveau attaqué les ports Belges et Français de la Manche se trouvant entre les mains de l'ennemi. A Dunkerque, les installations du port sont en flammes.
 Pas d'événements à signaler sur le front sud.
 L'aviation a aussi dirigé des attaques contre les bases aériennes dans les environs de Paris, contre des communications au sud de Reims et contre des colonnes en marche. Sur un seul champ d'aviation, 20 avions ont été détruits.
 L'ennemi a perdu, hier 73 avions dont 32 au cours de combats aériens, 15 par la D.C.A. et le reste au sol. 15 avions allemands ne sont pas rentrés à leurs bases. "

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Mer 28 Mai 2014 - 20:16

Bonsoir

communiqué du 28 mai :

 "- La grande bataille dans les Flandres et dans l'Artoisa atteint son point culminant. Par de massives attaques, nos troupes ont brisé une résistance désespérée et ont refoulé les armées ennemies encerclés dans un espace toujours plus étroit, au cours desquelles de fortes unités de l'aviation sont, de leur côté, intervenues avec succès écrasant. Après de durs combats, nos troupes ont rapidement gagné du terrain contre l'Armée Belge et se trouvent à 10 kilomètres de Bruges et de Thourout. Thielt a été traversé et le puissant groupe d'artillerie ennemi qui s'y trouvait a été pris d'assaut en combat corps à corps.
 Reconnaissant que la situation était désespérée, l'Armée Belge, commandée par son roi et forte d'environ 400 000 à 500 000 hommes a mis bas les armes.
 La lutte continue contre les Anglais et les Français encerclés. Au nord de Valenciennes, nos troupes, attaquant sur un large front, ont percé les puissantes fortifications de frontière françaises et ont franchi le canal de l'Escaut à l'ouest de Valenciennes. Orchies et Douai sont pris.
 Nos forces venant de l'ouest ont refoulé l'ennemi sur l'ensemble du front. La Bassée, Merville, Hazebrouck et Boubourgville sont entre les mains des Allemands. L'aviation a bombardé les voies ferrées et les routes conduisant à Zeebrugge, Nieuport, Ostende et Dunkerque. Elle a, de plus, bombardé les installations et les bâtiments se trouvant dans ces ports. A Dunkerque, le pont du port a été détruit; entre Calais et Douvres, un contre-torpilleur ennemi a été gravement endommagé par une bombe.
 Sur le front sud, sur la Somme inférieure, quelques attaques isolées de l'ennemi, appuyées par des chars de combat, ont été repoussées. Au cours de cette opération 30 chars ennemis ont été détruits. Au sud de Carignan, nos positions ont été améliorées et de fortes contre-attaques ennemies repoussées.
 Au cours de la journée d'hier, l'ennemi a perdu 91 avions, dont 63 ont été abattus au cours de combats aériens, 11 par la D.C.A. Sur un seul champ d'aviation, 15 avions ont été détruits au sol. 23 avions allemands manquent à l'appel.
 Au large de la côte belge, des avions allemands ont coulé un contre-torpilleur anglais et un sous-marin. Dans la nuit du 27 au 28 mai, une vedette lance-torpille a réussi à couler un bâtiment de transport ennemi de 3 000 tonnes, lourdement chargé. "

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
BRH
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 899
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Mer 28 Mai 2014 - 22:36

"Sur le front sud, sur la Somme inférieure, quelques attaques isolées de l'ennemi, appuyées par des chars de combat, ont été repoussées. Au cours de cette opération 30 chars ennemis ont été détruits. "

Allusion à l'attaque de De Gaulle contre la poche d'Abbeville... Qui reprendra le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Jeu 29 Mai 2014 - 20:05

Bonsoir

communiqué du 29 mai :

 "- Le sort des armées Françaises dans l'Artois est décidé. Au sud de Lille, leur résistance s'est effondrée.
 L'Armée Anglaise resserrée dans le secteur situé entre Dixmude, Armentières, Bailleul, Bergues, à l'ouest de Dunkerque, est vouée sous les coups de nos attaques concentrées, à une destruction certaine. Dans une rapide avance au nord des Flandres, les troupes allemandes ont dépassé Bruges, puis Ostende et atteint Dixmude. Sur l'Yser et sur le canal de l'Yser au nord d'Ypres, l'ennemi oppose encore une résistance désespérée. Près de Langemarck, qui fut le théâtre de la lutte héroïque de la jeunesse allemande en 1914, flotte sur le monument érigé en leur honneur, le pavillon de guerre allemand. Les troupes allemandes ont atteint Lille par l'est et l'ouest et ont pris la ville. Dans leur avance vers l'ouest, elles ont occupé Armentières. Près de Bailleul, la lutte continue.
 A l'est de Cassel, après avoir percé les positions fortifiées sur la frontière française que l'ennemi défendait en direction inverse, les troupes allemandes ont atteint la frontière belge. Près de Wormhoudt, les combats se poursuivent. Dunkerque est bombardée par notre artillerie lourde.
 Au cours de la journée du 28 mai, l'aviation allemande a dirigé ses attaques contre des colonnes ennemies de tout genre battant en retraite, contre des rassemblements de troupes et des chars blindés.
 Au cours de vols de reconnaissance exécutés au large de la côte belgo-française et dans la Manche, 3 contre-torpilleurs, 2 bâtiments de transport et deux cargos ont été gravement endommagés par des bombes.
 Malgré le temps défavorable, des vedettes lance-torpilles allemandes ont torpillé un grand contre-torpilleur ennemi faisant route sur l'Angleterre.
 Sur le front sud, quelques attaques de l'infanterie ennemie, appuyées de chars blindés, ont été repoussées.
 Pendant la journée du 28 mai, l'ennemi a perdu 24 avions, dont 16 au cours de combats aériens et 8 par la D.C.A. 3 avions allemands ne sont pas rentrés à leurs bases. "

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Ven 30 Mai 2014 - 19:31

Bonsoir

communiqué du 30 mai :

 "- La grande bataille dans les Flandres et dans l'Artois touche à sa fin, les Armées Anglaise et Française se battant dans ce secteur sont presque anéanties. Depuis hier, le corps expéditionnaire anglais, entraîné lui aussi dans la déroute, s'enfuit vers la mer en abandonnant tout son immense matériel de guerre. A la nage et au moyen de petits bateaux, les Anglais essayent d'atteindre les bâtiments anglais se trouvant en rade et sur qui s'est jetée l'aviation allemande avec un effet foudroyant. Plus de 60 bâtiments ont été touchés, notamment 3 navires de guerre et 16 bâtiments de transport qui ont été coulés, alors que 10 navires de guerre et 21 navires de commerce de tout genre ont été gravement endommagés ou incendiés. De plus, l'artillerie de D.C.A. a coulé un navire avant-poste ennemi et en a endommagé 5 autres ainsi que 5 vedettes lance-torpilles.
 Les formations aériennes allemandes de chasse et de destruction, qui appuyaient cette grande attaque, ont abattu 68 avions ennemis.
 Au sud de la ligne Poperinghe-Cassel, nos armées attaquant de l'ouest, de l'est et du nord se sont réunies tout en isolant et encerclant de nombreux et puissants contingents ennemis.
 Sur le front sud, une attaque ennemie, entreprise sur la Somme inférieure, a été repoussée par des unités blindées. Au sud et au sud-ouest d'Amiens, des rassemblements de troupes dans les forêts ont été bombardés.
 L'ennemi a perdu, hier, 89 avions, dont 68 ont été abattus au cours de combat aériens, 17 ont été descendus par la D.C.A., 15 avions allemands ne sont pas rentrés à leurs bases. "

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Sam 31 Mai 2014 - 22:21

Bonsoir

communiqué du 31 mai :

 "- Alors que la grande majorité des troupes françaises encerclées au nord-est de la France a été anéantie ou a déposé les armes, quelques détachements dispersés et isolé continuent, par place, à résister. Cette résistance sera brisée sous peu.
 Dans un terrain situé le long de la côte, profond de quelques kilomètres seulement, plat et protégé par des canaux rehaussés et qui s'étend de Furnes-Bergues jusqu'à l'ouest de Dunkerque, l'attaque contre les restes de l'Armée Anglaise encerclée se poursuit. L'ennemi se défend avec obstination pour protéger la fuite en bateaux du plus grand nombre de soldats possible, même en abandonnant le matériel. Les forces anglaises encerclées près de Cassel ont été anéanties lors d'une tentative de se frayer un passage vers le nord.
 La grande majorité de troupes allemandes dans l'Artois et dans les Flandres est disponible pour de nouvelles missions. Le nombre des prisonniers et l'importance du butin n'ont pas pu être évalués jusqu'ici.
 Au cours de la journée du 30 mai, l'activité de l'arme aérienne allemande a été limitée à cause des conditions atmosphériques défavorables. Pourtant, les installations du port de Dunkerque ont de nouveau été attaquées.
 La marine de guerre allemande est chargée de la défense des régions côtières belge et française qui se trouvent entre nos mains ainsi que de toute la côte néerlandaise.
 Au nord de la France, l'ennemi a perdu 3 avions français. 2 avions allemands manquent à l'appel. "

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Dim 1 Juin 2014 - 19:19

Bonsoir

communiqué du 01 juin :

 "- La résistance des dernières unités de l'Armée Française encerclées au nord-est de la France a été brisée. Au cours des opérations de déblayage du seul secteur de Lille, 26 000 soldats français ont, jusqu'ici, été faits prisonniers.
 Des deux côtés de Dunkerque, l'attaque dirigée contre les restes du corps expéditionnaire britannique se poursuit avec succès, quoique l'ennemi résiste avec obstination et que le terrain soit extrêmement difficile. Le 31 mai, l'arme aérienne allemande bravant les conditions atmosphériques défavorables, a bombardé, à Dunkerque, des troupes en train de s'embarquer et a assisté l'armée dans le combat à terre.
 Cinq bâtiments de transport ont été coulé et trois croiseurs ou contre-torpilleurs ainsi que 10 bâtiments marchands jaugeant en tout 70 000 tonnes ont été fortement endommagés par des bombes.
 une flottille de vedettes lance-torpilles a coulé un contre-torpilleur et un sous-marin ennemis. Le chiffre des contre-torpilleurs coulés par des avions allemands dans la Manche s'est élevé à six, celui des sous-marins à deux. Au large d'ostende, un sous-marin allemand a torpillé un navire de guerre ennemi.
 Sur le front sud près d'Abbeville, des attaques entreprises par des unités blindées ennemies ont échoué. Repoussant l'ennemi, nos troupes ont même gagner du terrain. Au sud d'Abbeville, l'aviation allemande a bombardé avec succès des rassemblements de troupes abritées dans les forêts. L'ennemi qui occupait encore une tête de pont peu importante près de Le Chesne, sur la rive septentrionale du canal des Ardennes, a été refoulé au delà du canal.
 Le total des pertes de l'ennemi se porte, pour la journée du 31 mai, à 49 avions, dont 39 ont été abattus au cours de combats aériens et 10 ont été descendus par la D.C.A. 9 avions allemands manquent à l'appel. "

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Lun 2 Juin 2014 - 23:59

Bonsoir

communiqué du 02 juin :

 "- Au cours de durs combats, le secteur côtier des deux côtés de Dunkerque où les Anglais se défendent avec acharnement a été encore resserré à l'est par les troupes allemandes. Nieuport et la côte s'étendant au nord-ouest de la ville sont entre les mains des Allemands. Adinkerke, à l'ouest de Furnes, ainsi que Ghyvelde, à 10 kilomètres à l'est de Dunkerque, ont été pris.
 Le nombre des prisonniers et le butin ont encore considérablement augmenté hier. 200 pièces d'artillerie de tous calibres d'une seule armée ont été capturées.
 Sur le front sud, aucun événement à signaler.
 Le 1er juin, l'aviation allemande a attaqué les restes du corps expéditionnaire britannique vaincu alors qu'ils essayaient de gagner les bâtiments en rade de Dunkerque. Les succès remportés par les escadrilles d'avions Stuka, de combat, de destruction et de chasse dépassent de beaucoup les chiffres déjà donnés. En tout, 4 vaisseaux de guerre et 11 bâtiments de transport d'un déplacement total de 54 000 tonnes ont été coulés. 14 vaisseaux de guerre, à savoir 2 croiseurs de première classe, 2 croiseurs de seconde classe, 1 croiseur spécialement affecté au service de la D.C.A., 6 contre-torpilleurs, 2 torpilleurs et un aviso-torpilleur ainsi que 38 bâtiments marchands d'un tonnage total de 160 000 tonnes ont été endommagés par des bombes. De nombreux bateaux et remorqueurs ont chaviré et des rassemblements de troupes ont été bombardés avec succès sur la plage de Dunkerque.
 Lors d'une nouvelle attaque dirigée par des vedettes lance-torpilles allemandes contre la partie de la côte belgo-française, qui se trouve encore entre les mains de l'ennemi, l'un d'eux à réussi à torpiller un transport de 4 000 tonnes, chargé à plein.
 pour la première fois, des formations de bombardiers de l'aviation allemande ont attaqué le port de Marseille et y ont incendié, à coups de bombes, deux grands bâtiments marchands. La voie ferrée Lyon-Marseille a été endommagée en plusieurs endroits par des bombes.
 Le 1er juin, l'aviation ennemie a perdu 58 avions, dont 42 ont été abattus au cours de combats aériens et 8 par l'artillerie de D.C.A. Le reste a été détruit au sol. 15 avions allemands manquent à l'appel."

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Mar 3 Juin 2014 - 22:47

Bonsoir

communiqué du 03 juin :

 "- L'attaque qui, depuis l'ouest, le sud et l'est, se dirige contre Dunkerque progresse lentement. Les opérations sont rendues très difficiles par les difficultés du terrain qui est sillonné de nombreux fossés et inondé. Appuyées par l'aviation, nos troupes ont cependant réussi à pénétrer dans la ville puissamment fortifiée de Bergues. Tiut le secteur de Dunkerque qui se trouve encore entre les mains de l'ennemi est canonné sans relâche par l'artillerie lourde. Des unités d'avions bombardiers et de Stukas ont continué, le 2 juin, leurs attaques contre Dunkerque. 2 contre-torpilleurs, 1 bateau-patrouille et 1 bâtiment marchand de 5 000 tonnes ont été coulés, 1 vaisseau de guerre, 2 contre-torpilleurs et 10 bâtiments marchands ont été endommagés par des bombes.
 Les attaques de l'arme aérienne se sont étendues par la vallée du Rhône jusque Marseille.
 repoussé par nos troupe qui avancent des deux côtés de Forbach, l'ennemi s'est retiré sur la ligne Maginot laissant entre nos mains des prisonniers, des armes et du matériel de guerre.
 Le nombre d'Anglais et de Français faits prisonniers au cours de la grande bataille d'anéantissement en Flandre et dans l'Artois, d'après des constatations provisoires, s'est élevé à 330 000 hommes.
 Le 2 juin, l'ennemi a perdu dans les airs 59 avions, dont 27 ont été abattus au cours de combats aériens, 10 ont été descendus par l'artillerie de D.C.A. et le reste a été détruit au sol. 15 avions allemands manquent à l'appel."

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Mer 4 Juin 2014 - 21:56

Bonsoir,

1ère Partie

communiqué du 04 juin :

 "- Le combat pour la possession de Dunkerque touche à sa fin. Nos troupes ont pénétré dans la ville et ont pris d'assaut le fort Louis, l'ennemi se défendant avec obstination. Dans les rues, nos troupes continuent à se battre avec les troupes françaises qui ont pour mission de couvrir la fuite des soldats anglais se retirant sur les bateaux.
 Avec de puissantes formations de toutes les catégories, l'aviation a entrepris une attaque contre les bases de l'aviation française dans la banlieue parisienne. Les avions allemands ont réussi à paralyser la défense anti-aérienne française prise à l'improviste et, au moyen d'attaques concentrées, à basse comme à grande altitude, ils ont obtenu des résultats importants dans les aéroports et les usines d'aviation. De nombreux incendies ainsi que des explosions ont été observés.
 104 avions ont été abattus dans les combats aériens et 300 à 400 autres avions ont été détruits dans les hangars ou ailleurs au sol. L'artillerie de D.C.A. a abattu 21 avions au cours du 3 juin. Malgré ces succès extraordinaires, l'aviation allemande n'a perdu que 9 avions."

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Jeu 5 Juin 2014 - 0:55

Bonsoir,

2ème Partie

communiqué du 04 juin du quartier général du Führer :

 "- Le grand combat en Flandre et en Artois est terminé. Il restera dans l'histoire de la guerre la plus grande bataille d'anéantissement connue jusqu'à présent. Lorsqu'au matin du 10 mai, l'armée allemande se préparait à amener la décision à l'ouest, le Führer et commandant suprême des armées lui avait donné comme but stratégique d'opérer la trouée à travers les positions fortifiées de l'ennemi au sud de Namur, de manière à créer les conditions nécessaires à l'anéantissement des armées françaises et anglaises au nord de l'Aisne et de la Somme. En même temps, la Hollande devait être rapidement conquise afin d'éliminer ainsi la base pour des opérations que les Anglais projetaient sur terre et dans l'air contre le flanc nord de l'armée allemande. Le 4 juin, celle-ci put annoncer à son commandant suprême que l'énorme tâche était accomplie.
 Ces hauts faits dénotent de la part du soldat allemand un héroïsme, et constituent pour ces chefs un titre de gloire, que seule pouvait réaliser une armée animée d'une volonté unique, une armée galvanisée par une seule idée et appuyée sur l'enthousiasme et l'esprit de sacrifice de tout un peuple uni dans le même effort.
 Nous devons réserver à plus tard le soin d'apprécier comme il convient, pour en bien juger, les opérations de l'armée de l'air et de la marine de guerre. Ce bref aperçu a seulement pour but de permettre au peuple allemand d'apprendre comment nous avons pu remporter, en untemps si court, une victoire aussi brillante et de lui donner l'assurance que nous remporterons aussi la victoire finale.
 Depuis des mois, le haut commandement avait reconnu le danger de voir des armées alliées mobiles pousser une pointe jusqu'à la Ruhr, sous le prétexte de venir en aide à la Belgique et à la Hollande. C'est à ce danger qu'il s'agissait, le 10 mai, de parer en première heure. On ne pouvait le faire au moyen de longs et pénibles combats, qui eussent duré des semaines, en vue de forcer la résistance des zones frontières et des fortifications modernes de la Hollande et de la Belgique.
 Par l'emploi foudroyant de l'armée de l'air allemande qui, en peu d'heures, par ses attaques résolues contre les forces aériennes de l'ennemi, assura la sécurité de son propre espace aérien, on a réussi, par un grand nombre d'actions destinées à surprendre l'ennemi, actions exécutées par des troupes d'élite de l'armée de terre et de l'armée de l'air, et préparées jusque dans les plus petits détails, non seulement à occuper des ponts importants que l'ennemi n'avait pu détruire, mais aussi des forts d'arrêt que l'ennemi avait crus imprenables.
 On réussit, en outre, au moyen de formations de parachutistes et de troupes d'atterrissage, à se cramponner à l'intérieur de la forteresse hollandaise, en dépit de la plus énergique défense de la part de l'adversaire, et à maintenir ouverte, au sud, la route menant vers l'intérieur par le puissant pont de Moerdyk, jusqu'à l'arrivée de troupes blindées et motorisées qui, avec l'aide de forces aériennes, attaquèrent Rotterdam. Cette percée à travers le glacis des ouvrages fortifiés, exécutée pour la première fois par une collaboration entre les forces aériennes et les troupes d'assaut, amena, conjointement avec la trouée effectuée au travers de la ligne Grebbe au sud-est d'Utrecht, la capitulation de la Hollande, le 14 mai, après une lutte de cinq jours à peine.
 Entre temps, au nord et au sud de la Belgique, non seulement tous les ouvrages à la frontière et les positions fortifiées avaient été emportés, mais les formations blindées que l'ennemi avait jetées à notre rencontre avaient été battues, ce qui démontrait la supériorité de nos propres armes blindées, de leur organisation, de leur commandement et de leur matériel. Précédant les divisions d'infanterie, le corps blindé s'élança pour atteindre, le 13 mai, la Meuse entre Dinant et Sedan, ayant trouvé devant lui non seulement une vallée profondément entaillée, mais aussi des fortifications fortement organisées à l'abri desquelles la 9ème Armée française avait préparé la défense.
 Contrairement aux conceptions de tactique observées jusque là, et aux prévisions du commandement ennemi, les troupes blindées, dans un furieux élan, accompagnées et suivies par des divisions d'infanterie qui étaient arrivées à marches forcées et toujours soutenues de façon exemplaire par les forces aériennes, surmontèrent, dès le lendemain, les obstacles formés par la rivière et par les ouvrages fortifiés, réduisirent la défense et les contre-attaques de l'adversaire et se frayèrent la voie jusqu'à l'Oise. La brèche se trouvait ainsi faite dans le front ennemi. Et de nouveau le commandement ennemi éprouva une surprise qu'il tenait pour impossible. Les unités blindées et motorisées foncèrent avec une telle impétuosité jusqu'à la mer qu'elles réussirent même à surprendre à Abbeville des troupes qui faisaient des exercices sur le champ de manoeuvres. Le commandement allemand avait, en effet, pris soin d'établir rapidement une ligne protectrice de divisions s'avançant de la frontière sud du Luxembourg, de la ligne Maginot, le long de l'Aisne et de la Somme, de manière à empêcher que ne se renouvelât, comme en 1914, le miracle de la Marne. 
 Par la suite, les formations mobiles, sans avoir à se préoccuper de protéger l'arrière, purent opérer un mouvement tournant vers le nord, faisant passer leur aile gauche le long des côtes, pendant que leur flanc droit condamnait à l'échec des tentatives désespérées, faites par l'ennemi près de Cambrai et d'Arras, dans le but d'opérer une trouée avec leurs troupes blindées.
 Dès le 22 mai, s'annonçait l'anéantissement de toutes les forces ennemies qui se trouvaient encore dans l'Artois et en Flandres. Tandis que la pression frontale exercée dans le nord de la Belgique s'accentuait de plus en plus, chassant les Belges, qui se défendaient vaillamment, d'Anvers, des positions sur la Dyle et la Dendre, notre armée de rupture opérant un mouvement tournant vers le nord, battait la 1ere et la 7ème armée française s'emparait de la forteresse de Maubeuge. Son aile gauche prenait Boulogne et Calais et son centre Vimy et Souchez, hauteurs autour desquelles s'étaient livrés de si sanglants combats pendant la Grande Guerre.
 Lorsque, le 28 mai, le cercle se fut refermé autour des débris de quatre armées ennemies, passant d'Ostende par Lille et Armentières à Gravelines, et que l'armée belge ne vit plus à accomplir que la tâche de couvrir l'embarquement de l'armée expéditionnaire anglais qui s'effectuait à la hâte, ainsi que la destruction de tous les ouvrages d'art de son propre pays par les Anglais, le roi des Belges se résolut à capituler. Cette capitulation n'a amené et n'a guère accéléré la défaite de l'armée franco-anglaise. Ce qui se produisit dans les sept jours suivants, ce n'est pas, comme voudrait le faire croire la propagande anglaise, une retraite héroïque de l'armée anglaise, mais l'une des plus grandes catastrophes de l'Histoire.
 Si des milliers de soldats ont pu sauver leur vie de justesse, leur matériel, leur équipement, restaient entassés sur les routes des Flandres et du nord de la France. Le 4 juin, après une lutte acharnée, Dunkerque tombait. La première phase de cette campagne était terminée.
 Ce grandiose succès n'a été rendu possible que par l'effort sans exemple de l'armée de l'air, car la bravoure et la puissance d'attaque de notre armée de terre ne pouvaient produire leurs effets que grâce aux forces aériennes qui protégeaient l'espace au-dessus d'elle.
 Dès le premier jour, l'armée de l'air allemande a su conquérir la maîtrise de l'air, détruire les forces aériennes de l'ennemi et son organisation au sol. elle a, en outre, par ses attaques incessantes et bravant la mort, par l'effet de ses bombes qui ruinaient le moral de l'ennemi, ainsi que par l'emploi de la D.C.A., soutenu directement et indirectement l'armée de terre dans son rude combat. Elle a su reconnaître à temps les concentrations de l'infanterie et des troupes blindées de l'ennemi se préparant à des contre-attaques, et les anéantir. Enfin, tout en affontant la mort, elle a fourni au haut commandement une image de la situation, le tenant toujours au courant par ses vols de reconnaissance.
 Les pertes de l'ennemi et l'importance et le nombre de matériel de guerre conquis, soulignent toute la grandeur de la victoire remportée en Hollande, en Belgique et dans le nord de la France.
 Le nombre de prisonniers des Français, des Anglais, des Belges et des hollandais, s'est élevé en tout à 1 million 200 000 hommes. A ce chiffre s'ajoute celui des soldats tués, noyés et blessés que l'on ne peut évaluer.
 Les armes et engins de 75 à 80 divisions avec leurs canons allant jusqu'aux plus forts calibres, avec leurs chars de combat et leurs moyens de transport motorisés de toute sorte, ont été détruits ou conquis.

 Du 10 mai au 3 juin, l'armée de l'air allemande a descendu 1 841 avions ennemis, soit :

 - 1 142 dans le combat aérien,
 - 699 par le tir de la D.C.A.,

au moins 1 600 à 1 700 autres machines ont été détruites au sol.

 Sur mer également, les tentatives pour sauver l'armée expéditionnaire anglaise au moyen de navires de guerre et de bateaux de commerce entraînèrent de graves pertes pour l'ennemi.

 Voici le détail des bâtiments coulés :

1. Par les attaques de bombardiers :

 - 5 croiseurs;
 - 7 contre-torpilleurs;
 - 3 sous-marins;
 - 9 autres navires de guerre;
 - 66 bateaux de commerce et de transport.

 En outre, ont été endommagés et en partie détruits par des bombes :

 - 10 croiseurs;
 - 24 contre-torpilleurs;
 - 3 torpilleurs;
 - 22 autres navires de guerre;
 - 117 bateaux de commerce et de transport.

 ont été coulés par les entreprises audacieuses de forces navales légères :

 - 6 contre-torpilleurs;
 - 2 sous-marins;
 - 1 transport;
 - 1 croiseur auxiliaire;
 - 1 autre navire de guerre.

 Par contre, les pertes subies par l'armée allemande entre le 10 mai et le 1er juin sont légères comparativement à l'importance du succès.
 Sont tombés au champ d'honneur 10 252 officiers, sous-officiers et soldats, le nombre des manquants est de 8 463, dont il faut compter qu'une petite partie d'entre eux a également trouvé la mort. 42 523 officiers, sous-officiers et soldats ont été blessés.
 L'armée de l'air allemande a perdu, entre le 10 mai et le 3 juin, 432 avions; quant à la marine de guerre allemande, elle n'a perdu aucun bateau devant les côtes de la Hollande, de la Belgique et du nord de la france.
 Rivalisant de courage dans l'offensive et dans leur endurance à supporterr les fatigues, luttant souvent contre un ennemi supérieur en nombre, toute les unités de l'armée jetées dans le combat ont accompli des efforts uniques dans l'histoire de la guerre. Innombrables sont les exemples de bravoure héroïque, de sacrifice dans l'accomplissement du devoir et de volonté indomptable de vaincre. ils resteront marqués dans notre histoire, témoignages des vertus du soldat allemand.
 Grâce à sa confiance dans le Führer et commandant suprême des armées, offrant l'exemple de la meilleure camaraderie d'armes entre les différentes parties de l'armée et les diverses catégories d'armes, le soldat allemand a rendu possible ce qui paraissait ne pas devoir l'être.
 La Hollande et la Belgique ont capitulé, la France et la Grande-Bretagne ont vu leurs armées d'offensive anéanties, une des plus grandes victoires du monde a été remportée. La Grande-Allemagne commande sur toutes les rives de l'est et du sud de la mer du nord et sur la Manche.
 L'adversaire continuant à refuser la paix, la lutte sera poursuivie jusqu'à son complet anéantissement."

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
JARDIN DAVID
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 495
Date d'inscription : 30/09/2009

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Jeu 5 Juin 2014 - 6:49

Merci pour la mise en ligne de ces "communiqués".
La dernière ... ligne devrait plaire à François DELPLA !
JD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Jeu 5 Juin 2014 - 23:45

Bonsoir,

communiqué du 05 juin :

 "- la forteresse de Dunkerque a été prise après une lutte acharnée. trois généraux et environ 40 000 hommes, appartenant à différentes unités françaises, se sont rendus à nos troupes victorieuses.
 Près d'Abbeville, nous avons repoussé une attaque ennemie entreprise avec l'appui de fortes unités d'artillerie et blindées. Au sud de Longwy, l'ennemi qui avait attaqué nos avant-postes a été repoussé et a subi de lourdes pertes.
 Des avions de combat et des Stukas ont attaqué avec succès des rassemblements de troupes ennemies au sud d'Abbeville et les constructions du port au Havre.
 En France, sur le front qui, jusqu'ici, n'était destiné qu'à la défense, les opérations préliminaires d'une nouvelle offensive ont commencé aujourd'hui au point du jour."

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Ven 6 Juin 2014 - 21:09

Bonsoir,

communiqué du 06 juin :

 "- En France, les opérations commencées hier se déroulent selon le plan prévu. Les troupes allemandes ont partout gagné du terrain en direction sud-ouest.
 Le nombre des prisonniers faits à Dunkerque s'élève à 58 000. Un butin immense en armes et en matériel de guerre a été saisi.
 Le 5 juin, l'armée aérienne allemande a bombardé des rassemblements de troupes et des colonnes aux arrières du front ennemi. D'autre part, elle a attaqué, avec succès, plusieurs importants champs d'aviation situés au centre de la France, le port militaire et marchand de Cherbourg et, dans la nuit du 5 au 6 juin, de nombreux champs d'aviation situés sur la côte est et sud-est de l'Angleterre.
 Pendant la journée d'hier, l'ennemi a perdu 143 avions, dont 49 ont été abattus au cours de combats aériens, 19 ont été descendus par la D.C.A. et le reste a été détruit au sol. 19 avions allemands manquent à l'appel."

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Sam 7 Juin 2014 - 23:29

Bonsoir,

communiqué du 07 juin :

 "- Au sud de la Somme et du canal de l'Aisne à l'Oise, les opérations de l'armée et de l'aviation se poursuivent selon le plan prévu et avec succès. La ligne Weygand a été enfoncée sur toute son étendue.
 Au large de la côte du nord de la France, la défense côtière de la marine de guerre allemande a réussi à détruire une vedette lance-torpille ennemie.
 pour la journée du 6 juin, les pertes totales de l'ennemi dans les airs se chiffrent à 74 avions, dont 64 ont été abattus au cours de combats aériens et 10 par la D.C.A. 9 avions allemands manquent à l'appel."

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Dim 8 Juin 2014 - 22:10

Bonsoir,

communiqué du 08 juin :

 "- Au sud de la Somme et du canal de l'Aisne à l'Oise, nos opérations continuent à se développer avec succès. Au sud de la Somme inférieure, l'ennemi a été refoulé.
 Au sud de la Somme, de puissantes forces de l'aviation ont appuyé les opérations de l'armée sur terre et ont bombardé avec succès des rassemblements de troupes, des colonnes et des positions d'infanterie et d'artillerie.
 Le nombre des soldats faits prisonniers à Dunkerque atteint 88 000.
 L'ennemi a perdu, hier, dans les airs 71 avions dont 29 ont été abattus au cours de combats aériens, 25 ont été descendus par la D.C.A., le reste a été détruit au sol. 5 avions allemands manquent à l'appel."

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Lun 9 Juin 2014 - 16:49

Bonsoir,

communiqué du 09 juin :

 "- Au cours de la bataille qui, depuis quatre jours, se poursuit dans le secteur de la Somme et de l'Oise, des divisions d'infanterie et des divisions blindées, en liaison étroite avec l'aviation, ont dispersé de puissantes forces ennemies. D'autre unités ennemies qui, en partie, avaient été récemment  amenées sur le front, ont été forcées de se retirer. La tentative de l'ennemi, d'arrêter l'attaque allemande, a échoué en tous points.
 En direction de la Seine inférieure, les lignes de défense aux arrières de l'ennemi ont été percées et de grandes quantités de matériel et de provisions ont été capturées.
 L'avance de l'armée au sud de la Somme a été appuyée par l'aviation. Des positions d'artillerie et de D.C.A. ainsi que des colonnes de toute sorte ont été bombardées, des rassemblements de troupes et de chars d'assaut ont été dispersés.
 Plus loin à l'est, nos divisions poursuivent l'ennemi. Des deux côtés de Soissons, nos troupes ont forcé le passage de l'Aisne. Ce matin, en divers points du front, l'armée allemande en France a passé à l'attaque.
 Le port de Cherbourg a encore été attaqué avec succès par l'aviation. Plusieurs champs d'aviation au nord et au sud-est de Paris, ainsi que des routes et des voies ferrées au nord-ouest de Paris, ont été bombardés. L'ennemi a perdu hier un ballon captif et 58 avions dont 39 ont été abattus dans des combats aériens et 13 par la D.C.A. Le reste a été détruit au sol. 9 avions allemands manquent à l'appel."

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Mar 10 Juin 2014 - 22:45

Bonsoir,

communiqué du 10 juin :

 "- La résistance héroïque qu'oppose, depuis de longues semaines, le groupe du Général DIETL, à Narvik, isolé dans les conditions les plus dures, à des forces ennemies infiniment supérieures en nombre a été couronnée aujourd'hui par une victoire totale.
 Des chasseurs alpins autrichiens, des unités de l'aviation ainsi que les équipages de nos contre-torpilleurs ont, au cours de deux mois de combats ininterrompus, fait montre de l'esprit qui anime le vrai soldat. Leur glorieux exemple restera inoublié à travers les temps.
 Leur bravoure héroïque a forcé les unités alliées de terre, de mer et de l'air d'évacuer les régions de Narvik et de Harstadt.
 Le drapeau allemand est hissé sur la ville de Narvik. Dans la nuit du 9 au 10 juin, les forces norvégiennes ont suspendu les hostilités. Les négociations concernant la capitulation sont entamées.
 En direction de la Seine inférieure et de la Marne ainsi qu'en Champagne, nos opérations, s'effectuant sur un front d'environ 350 kilomètres, se déroulent suivant les plans établis. De grands succès ont été obtenus; il s'en préparent de plus grands. Toutes les contre-attaques ennemies, même lorsqu'elles étaient appuyées par des chars d'assaut, ont échoué. En plusieurs endroits, les combats ont fait place à une poursuite armée.
 De puissantes formations de l'aviation de toutes les catégories ont appuyé, sur la Seine inférieure et en Champagne, l'avance de l'armée. Aux environs de Reims, des quartiers d'état-major, des camps militaires, des rassemblements de troupes, des organisations de campagne, des positions fortifiées, des batteries et des colonnes de route ont été attaqués avec grand succès. Sur la Seine inférieure, les attaques ont été dirigées contre des voies ferrées, des routes et des mouvements de troupes en retraite.
 A Cherbourg et au Havre, les constructions de port et les quais ont été attaqués par des bombes de tous calibres. Dans ces ports ainsi que sur la Seine inférieure, des bateaux ont été touchés et beaucoup d'entre eux ont été gravement endommagés. Un bâtiment de transport de 5 000 tonnes a été incendié et détruit.
 L'ennemi a perdu hier 91 avions dont 68 ont été abattus dans des combats aériens et 14 par la D.C.A. Le reste a été détruit au sol. 5 avions allemands manquent à l'appel."

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
JARDIN DAVID
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 495
Date d'inscription : 30/09/2009

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Mer 11 Juin 2014 - 8:12

C'est incroyable la place prise par les opérations aériennes dans ces communiqués !
JD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Mer 11 Juin 2014 - 22:40

Bonsoir,

communiqué du 11 juin :

 "- La grande bataille qui se déroule entre la côte de la Manche et la Meuse bat son plein.
 Sur l'aile droite ainsi qu'au centre, la poursuite des armées françaises vaincues continue sans trève. Entre Reims et les Argonnes, l'ennemi résiste avec obstination, mais les Allemands font des progrès. En plusieurs endroits, de puissantes formations ennemies ayant été isolées et cernées vont être anéanties.
 Les lourdes pertes en vies humaines ainsi qu'en prisonniers et en matériel de tout genre ont causé un visible affaiblissement de la résistance ennemie.
   Des formations de bombardiers et de Stukas ont de nouveau attaqué le port et les quais du Havre. Elles ont, en outre, détruit les écluses, coulé un contre-torpilleur et deux bâtiments de transport de 10 000 tonnes.
 Outre le bombardement qu'elle a effectué contre des colonnes serrées de l'ennemi battant en retraite, des transports, des rassemblements de troupes et des batteries, l'aviation a réussi à atteindes et, en partie, à détruire plusieurs ponts sur la Marne et sur l'Oise inférieure, entravant ainsi sensiblement la retraite de l'ennemi."

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Jeu 12 Juin 2014 - 23:22

Bonsoir,

communiqué du 12 juin :

 "- Les nouvelles opérations commencées le 5 juin entre la Manche et le secteur au sud de Laon ont été couronnées par un succès total. La zone Weygand, au sud de la Somme, ayant été occupée, les colonnes de l'ennemi battant en retraite ont été enfoncées en plusieurs endroits. Les restes des armées françaises, qui avaient subi de très grosses pertes, ont été refoulés au delà de la Seine inférieure.
 Depuis quelques jours, Rouen est entre les mains des Allemands. En plusieurs endroits, la Seine, en aval de Paris, a été franchie par nos troupes. un groupe ennemi isolé se trouve cerné, sur la côte, près de Saint-Valéry. Au nord-ouest de Paris, nos divisions ont atteint l'Oise, à 20 kilomètres de Paris, et la ceinture fortifiée de Paris qui passe par Senlis.
 Compiègne, où en 1918 le honteux armistice fut imposé à l'Allemagne, et Villers-Cotterets sont entre les mains des Allemands. A l'est de l'Ourcq, des forces considérables ont poussé sur un large front jusqu'à la Marne.
 Les armées allemandes qui, le 9 juin, ont redonné l'attaque entre le canal de l'Oise à l'Aisne et la Meuse ont forcé les troupes ennemies à se replier, après de durs combats. Reims a été pris; en Champagne, la Suippes a été franchie. En vain, les Français ont-ils effectué de nombreuses contre-attaques, soutenues en certains endroits par des chars d'assaut: ils n'ont pas réussi à arrêter notre avance en Champagne.
 Au cours des nouvelles opérations, les Français ont subi de très grandes pertes en vies humaines ainsi qu'en prisonniers, armes et matériel de guerre de toute sorte. une évaluation, même provisoire, n'est pas encore possible.
 L'aviation dont l'activité a puissamment contribué aux succès qu'a obtenus l'armée depuis le 5 juin, tout en continuant à assister l'armée, a de nouveau attaqué, hier, les constructions au port du Havre et des bâtiments de transport ennemis au large de la côte occidentale de la Manche. 7 bâtiments de transport dont 1 de 5 000 tonnes ont été coulés. 10 autres dont 3 déplaçant entre 10 et 15 000 tonnes ont été fortement endommagés par des bombes. De grands incendies ont été fortement endommagés par des bombes. De grands incendies ont éclaté sur plusieurs bâtiments.
 Les pertes ennemies dans les airs se sont élevées, hier, à 59 avions dont 20 ont été abattus au cours de combats aériens, 19 ont été détruits par la D.C.A. et le reste au sol. 3 ballons de barrage ont été abattus. Trois avions allemands manquent à l'appel."

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Ven 13 Juin 2014 - 23:41

Bonsoir,

communiqué du 13 juin :

 "- Sur la côte de la Manche, près de Saint-Valéry, les tentatives entreprises par des troupes franco-anglaises de gagner la mer ayant échoué, ces troupes ont capitulé. Les armées allemandes ont fait 26 000 prisonniers dont 5 généraux français et 1 général anglais et ont capturé un butin immense.
 Au moment où il tentait de prendre le large, notre artillerie a plusieurs fois atteint un bâtiment de transport chargé, le forçant ainsi à revenir. un autre bâtiment a été détruit par une explosion causé par le feu de nos canon antichars.
 Sur l'ensemble du front d'attaque, les opérations progressent rapidement. Le passage de la Marne a été forcé en plusieurs endroits. En Champagne, nos divisions poursuivant l'ennemi ont pris Châlon et ont dépassé les champs de bataille de 1915. L'avance s'est ainsi prononcée entre l'Argonne et la Meuse.
 D'après l'évaluation provisoire à ce jour, le nombre des prisonniers s'élève, depuis le 5 juin, début de la nouvelle offensive, à 100 000 hommes.
 Les pertes de l'ennemi en matériel de guerre sont aussi considérables. Seules deux armées allemandes opérant sur l'aile occidentale ont réussi, par l'attaque combinée d'armes de toute sorte, à anéantir ou à capturer 200 chars d'assaut ennemis.
 Malgré les conditions atmosphériques défavorables, les formations d'avions bombardiers et de Stukas ont assisté, le 12 juin, les opérations de l'armée de terre, notamment dans les secteurs de Châlons-sur-Marne et de la côte.
 L'aviation a réussi à couler un bâtiment de transport et un grand remorqueur chargé de troupes. un autre bâtiment de transport jaugeant environ 10 000 tonnes ainsi qu'un grand nombre de bâteaux moins importants ont été fortement endommagés. Près du Havre, 20 ballons de barrage ont été abattus.
 L'ennemi a perdu, hier, 19 avions dont 6 ont été abattus au cours de combats aériens, 9 par la D.C.A. Le reste a été détruit au sol. 4 avions allemands manquent à l'appel."

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Sam 14 Juin 2014 - 23:56

Bonsoir,

communiqué du 14 juin :

 "- Par suite de l'effondrement total de l'ensemble du front français entre la Manche et la ligne Maginot près de Montmédy, le commandement français a renoncé à sa première intention de défendre la capitale de la France.
  Au moment où paraît ce communiqué, les troupes allemandes victorieuses font leur entrée dans Paris.
 La deuxième phase de la grande campagne de l'ouest s'est terminée victorieusement. La force de résistance du front français du nord s'est effondrée. En aval de Paris, la Seine a été franchie sur un large front. Le Havre a été pris.
  Sur l'ensemble du front s'étendant de Paris au secteur de Sedan de la ligne Maginot, nos divisions blindées et motorisées ont percé et dépassé les mouvements de retraite des troupes françaises forçant l'ennemi à fuir en abandonnant tout son matériel. Des divisions d'infanterie ont ébréché, ce matin, la ceinture fortifiée de Paris. Les forces ennemies n'ont plus suffi à protéger la capitale de la france. Depuis ce matin, nos troupes victorieuses font leur entrée dans Paris.
 A l'est de la Marne, Vitry-le-François a été pris, les contre-forts méridionaux de la forêt des Argonnes ont été atteints. Au nord-est de Verdun, la hauteur 304 (dite de l'Homme-Mort) a été prise d'assaut, hier, dans la soirée. Montmédy, puissant pilier de la ligne Maginot, a été occupé. 
 La troisième phase de la campagne, commencée par la poursuite de l'ennemi, se terminera par son anéantissement définitif.
 Ce matin a commencé l'attaque frontale contre la ligne Maginot effectuée par nos troupes du front de la Sarre.
 Les conditions atmosphériques défavorables n'ont pas empêché les unités allemandes d'avions bombardiers, Stukas et de destruction d'assister l'armée sur plusieurs secteurs du front. Des rassemblements de troupes, des colonnes de route et de transport aux arrières des lignes ennemies ont été bombardés et mitraillés avec succès. Des dégâts considérables ont été effectués sur des champs d'aviation, dans des gares et sur des voies ferrées, notamment dans le secteur de l'est de la Marne.
 Au large du Havre, 2 bâtiments de transport ont été coulés, 3 autres, dont un de 10 000 tonnes, ont été fortement endommagés.
 Au nord du Havre, la D.C.A. a coulé 6 bâtiments de transport ennemis; 3 autres ont été gravement endommagés et un contre-torpilleur anglais a été forcé à se retirer.
 Les pertes de l'ennemi, dans les airs, s'élèvent pour la journée d'hier à 19 avions. 3 ont été abattus au cours de combats aériens, 3 autres par la D.C.A. Le reste a été détruit au sol. 2 avions allemands manquent à l'appel."

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Lun 16 Juin 2014 - 0:17

Bonsoir,

communiqué du 15 juin :

 "- Entre la Seine et la Meuse, nos troupes continuent à poursuivre l'ennemi. De plus en plus, les armées françaises sont gagnées par la déroute. En plusieurs endroits, des détachements français se sont rendus sans opposer aucune résistance. Certaines unités ennemies, dirigées sur le front au cours de ces dernièrs jours, se composent des restes de divisions vaincues rassemblées en hâte et de réserves.
  Depuis le 5 juin, nous avons fait plus de 200 000 prisonniers. Le butin en matériel de guerre n'a pas encore pu être évalué.
 Paris a été occupé et traversé hier sans combat.
 Le pavillon de guerre du Reich est hissé sur le château de Versailles où, en 1871, une nouvelle phase de l'histoire allemande a pris naissance et où fut scellée, en 1919, la honte de l'Allemagne.
 Au sud de la forêt des Argonnes, l'ennemi, refoulé vers le sud, a été obligé d'abandonner son itinéraire prévu.
 Le 14 juin, sur le front de la Sarre, des unité aériennes de toutes les catégories ont déclenché un bombardement massif dirigé contre la ligne Maginot. Pendant toute la journée, des ouvrages fortifiés, des fortins, des positions d'artillerie et d'infanterie ainsi que des colonnes de troupes ont été attaqués par des bombes de tous calibres. Simultanément, des unités de l'armée assistées par une forte artillerie ont pénétré dans la région fortifiée de la ligne Maginot et ont arraché à l'ennemi de nombreux ouvrages, notamment celui de Sarrealbes-ouest.
 Dans le secteur Verdun-Metz-Belfort, des attaques aériennes très efficaces ont été dirigées contre des rassemblements et des mouvements de troupes, des routes et des voies ferrées. De nombreux trains ont été détruits, beaucoup de lignes de chemins de fer ont été interrompues. Partout en France, nos unités de combat ont réalisé des succès, attaquant des champs d'aviation, des voies ferrées et des colonnes battant en retraite.
 L'ennemi a perdu, hier 43 avions, dont 13 ont été abattus au cours de combats aériens, 9 par la D.C.A. Le reste a été détruit au sol. 5 avions allemands manquent à l'appel. Les pertes de la journée du 13 juin s'élèvent à 29 et non pas à 19 avions, les nôtres à 6 avions et non pas à 2.
 Attaquant la forteresse de Verdun, nos troupes ont, ce matin, pris d'assaut le fort de Vaux, mémorable depuis la Grande Guerre, et ont pris le fort Marre situé sur le front nord-ouest. L'avance sur Verdun continue.
 Les lignes ennemies des deux côtés de la Meuse ayant été ébréchées, la ville et la citadelle de la forteresse de Verdun qui, pendant la Grande Guerre, était le théâtre de luttes sanglantes, ont été occupées par nos troupes.
 Après de durs combats, nos troupes ont enfoncé la ligne Maginot sur un large front au sud de Sarrebruck."

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les communiqués du haut commandement    Lun 16 Juin 2014 - 22:20

Bonsoir,

communiqué du 16 juin :

 "- Depuis la Manche jusqu'à la frontière Suisse, le front entier continue son avance victorieuse.
 Des unités motorisées et non motorisées, poursuivant et souvent dépassant l'ennemi épuisé et en fuite, rivalisent de vitesse par marches forcées en direction de la Loire. Le nombre des prisonniers augmente toujours.
 L'aviation a dirigé des attaques par vagues et très efficaces contre les chemins de fer et les routes par lesquels l'ennemi se retire sur la Loire.
 Au sud-est de Paris et sur la Marne supérieure, de puissantes unités blindées et motorisées s'avancent sans arrêt en direction sud. Le plateau de Langres étant franchi, les lignes de retraite des forces françaises se repliant depuis la Sarre et le Rhin sont percées. La forteresse de Verdun est prise avec tous ses forts, de même que les puissantes fortifications dans la région de Longuyon.
 Sur le front de la Sarre, la ligne Maginot est enfoncée entre Saint-Avolde et Sarrealbes.
 A l'est de Colmar, le passage du Haut-Rhin a été forcé sur un large front. L'avance de l'armée a été soutenue avec succès par des avions bombardiers et des unités de D.C.A.
 Sur l'ensemble du front, des formations d'avions de combat, de chasse et de Stuka ont dirigé de nombreuses attaques contre les lignes de communication aux arrières de l'ennemi. En plusieurs endroits, des colonnes de route ont été dispersées et des voies ferrées coupées par des bombes. Environ 30 trains ont été touchés et plusieurs trains chargés de munitions ont explosé.
 Le total des pertes aériennes de l'ennemi s'élève, pour la journée d'hier, à 40 avions dont 12 ont été abattus au cours de combats aériens et 9 par l'artillerie de D.C.A. Le reste a été détruit au sol. 7 avions allemands manquent à l'appel."

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
 
Les communiqués du haut commandement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Haut commandement autrichien
» Communiqué DDA au sujet de la publicité halal d'Isla Délice
» 2009: Le 27/02 à 22h30 - Observation dans le Haut rhin - (68)
» Eoliennes du haut Forez
» Photos du Haut-Forez

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les armées alliées et ennemies en 1940 :: Allemagne-
Sauter vers: