Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Ceux des chars/ Ceux de l'artillerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gdg
Sergent-chef
Sergent-chef


Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Ceux des chars/ Ceux de l'artillerie   Ven 27 Juin 2008 - 0:23

Bonsoir,

j'ai eu l'occasion de mettre la main sur des éditions de Ceux des chars, 45 jours, 45 nuits et de Ceux de l'artillerie, 1939-1940, Debuisson et Voisin, édition Archat, Lyon, 1941.

Ces deux livres sont assez remarquables (le tome concernant les chars plus que l'artillerie); écrits peu après la campagne et à base, selon les auteurs, de récits de première main.

Richement illustré de magnifiques dessins de Luc Barbier dans le tome chars. Du style années 40, oui, mais qui surprennent agréablement par leur relative exactitude quant aux matériels représentés (sauf peut-être un H-39 à tourelle APX 1...). On pardonnera l'habituelle manie de faire référence aux 77 allemands.

Le style est assez agréable à lire et surtout, on sent que ces textes font référence à un passé tout proche; il y a relativement peu d'incohérences, des observations sur les matériels ou les lieux de combats qui collent avec ce que l'on en sait maintenant.

Il est même surprenant qu'en 1941 de tels livres aient passé la censure; pas de propos collant au discours vichyste (contrition, etc...).

Les faits d'armes sont relatés au travers de courts chapitres: ne vous attendez pas à une quelconque continuité dans le récit. D'ailleurs je m'en suis étonné. Dans la majorité des témoignages sortis en 1941-1944 la Drôle de Guerre truste une bonne partie des chapitres. Or dans Ceux des chars, on a une approche un peu à la cowboy: de l'action et encore de l'action!

Bref, des récits intéressants; ils sont là pour dire avec une certaine sincérité que les hommes ont fait leur devoir, sans que ne se dégage du texte un chauvinisme ou défaitisme particulier.

Je posterai ici quelques photos pour vous donner une idée des illustrations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4797
Age : 50
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Ceux des chars/ Ceux de l'artillerie   Ven 27 Juin 2008 - 10:24

Bonjour,

Cette série d'ouvrage s'intègre dans un bon nombre de parutions des années 41 et 42, éditées en zone libre avant que la censure allemande n'y mette son grain de sel.

A cette époque, la censure française est encore assez permissive, et on s'attache surtout à ne pas trop froisser l'occupant. Ceci étant, la réalité historique de ces ouvrages est souvent approximative, mais là n'était pas l'objectif, et leur lecture est souvent bien agréable pour les passionnés.

Bien cordialement
Eric DENIS

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
Lescure40
Sergent ADL
Sergent ADL
avatar

Nombre de messages : 101
Age : 66
Localisation : Toulouse - Midi-Pyrénées - France
Date d'inscription : 13/08/2008

MessageSujet: Editions Archat   Jeu 14 Aoû 2008 - 11:05

Bonjour,

Trés beaux albums, les lithos sont trés fines et bien documentées.
J'en possède 4 (infanterie, artillerie, cavalerie et chars)

Voici ce qu'en dit la RSHAT en 1945 :

Bibliographie in Revue Historique de l’Armée, 1945/1, p. 171.- Paris : Charles-Lavauzelle, 1945.

Debuisson (Etienne).- Ceux de l’artillerie/1939-1940.- Paris : Archat, 1941.
Tournassus (Jean).- Ceux de l’infanterie/1939-1940.- Lyon : éditions Archat, 1943.
« Après ceux de l’Artillerie, Ceux de la Cavalerie et Ceux des Chars, les éditions Archat présentent Ceux de l’Infanterie, sous la signature de Jean Tournassus. Cet ouvrage de grand format, abondamment illustré de dessins qui donnent bien l’ambiance, vise à exalter dans le grand public le souvenir de l’infanterie de 1940.
La tâche était difficile, car la bataille des humbles fantassins est moins spectaculaire que celles des motorisés et des blindés, beaucoup moins encore que les combats qui se déroulent sur mer ou dans les airs, entre quelques unités faciles à suivre. M. Jean Tournassus a eu le double mérite de bien choisir ses épisodes et de les animer avec tact, pour contenter à la fois le public désireux de merveilleux et les anciens combattants à l’affût des inexactitudes ; il s’est tiré à son honneur, dans l’ensemble, d’une redoutable épreuve.
L’exactitude historique paraît garantie par les sources auxquelles l’auteur a eu recours. Le style direct et vivant témoigne d’un souci louable d’éviter la grandiloquence, tout en conservant la note héroïque qui s’impose. L’atmosphère est bien rendue.
Bon livre de vulgarisation qui débute par un rappel des traditions de l’infanterie et de ses subdivisions d’armes, très à sa place dans cet ouvrage de grande diffusion qui touchera surtout la jeunesse. »
Rico (Francis).- Ceux de la cavalerie/1939-1940.- Paris : Archat, 1942.
Voisin (Pierre).- Ceux des chars/1939-1940.- Lyon : éditions Archat.

Commentaires personnels : Ouvrages d’une certaine officialité. Albums illustrés, grand format, in-4°, dont le ton se rapproche de celui des mémoriaux de France ou de l’empire.
Editions, avec Sequana entre autre, qui parmi les premières publièrent des ouvrages sur cette période. Tantôt imprimé à Paris tantôt à Clermont-Ferrand. Très progouvernementale, sous le gouvernement de Vichy. On peut penser que les commissions de censure favorisèrent ces publications. Leur contenu est donc la plupart du temps édulcoré. Ces publications devaient rehausser le prestige perdu de l’armée française et servir à l’édification de la jeunesse et du peuple français. Leur conclusion générale était de montrer que l’armée n’avait pas démérité et que le peuple Français n’avait pas à rougir de ses actes. Il est vrai que le discours de l’époque consistait à rejeter la cause de la défaite sur le front populaire, la IIIe république et les communistes. Il semblerait à la lecture de ces ouvrages que si le ton est largement mesuré face à une Allemagne occupante, les témoignages relatés, quand ils sont datés soient aussi fiables que ceux parus après guerre chez Arthaud par exemple. Les auteurs ont toutefois évité les termes blessants ou injurieux vis à vis de l’occupant et parfois conservé l’anonymat des protagonistes.

Bonne lecture
Lescure40
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Ceux des chars/ Ceux de l'artillerie   Jeu 21 Aoû 2008 - 20:54

Comme le fait remarquer Lescure, la censure vichyste ne porte pas que sur la contrition, il y a aussi l'exaltation de l'armée, rempart de la nation et levain de la Révolution Nationale à venir.

Dans la mesure où les Allemands étaient décrits comme des adversaires vaillants, ça ne posait pas de problème à l'occupant, et les récits peuvent adopter un ton proche de la Chanson de Roland ou de Cyrano de Bergerac: le héros malgré toute sa vaillance est submergé par la force inexorable de l'adversaire, tout le monde est content.

On m'a offert "Ceux de l'infanterie" et personnellement à part le côté pittoresque je l'ai trouvé assez oubliable comme document historique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lescure40
Sergent ADL
Sergent ADL
avatar

Nombre de messages : 101
Age : 66
Localisation : Toulouse - Midi-Pyrénées - France
Date d'inscription : 13/08/2008

MessageSujet: Re: Ceux des chars/ Ceux de l'artillerie   Jeu 21 Aoû 2008 - 21:22

Bonsoir,

Tout à fait d'accord Louis. Ces ouvrages sont plus proches de l'Almanach des familles que d'un livre de C.Paillat.
Mais, que de souvenirs de patronnage et de fin d'année scolaire ils rappellent.
Cordialement.
Gérard MUT alias Lescure40
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ceux des chars/ Ceux de l'artillerie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Textes de sagesses à méditer
» poeme satirique sur le CEFEO
» Saint Thomas et commentaire du jour "Heureux ceux qui croient sans avoir vu"
» Pour ceux qui aime la danse
» quelle sort est réservé a ceux qui n'ont pas pu entendre la bonne nouvelle?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Autres approches de 1940 :: 1940 - Medias :: Livres et ouvrages de référence-
Sauter vers: