Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Portées des forts de Namur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SiVielSto
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 724
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/09/2013

MessageSujet: Portées des forts de Namur   Sam 9 Nov 2013 - 23:26

Je replace ici une intervention placée par "glissement" de sujet dans la partie aérienne et touchant à la portée des forts de Namur.

14-18 : les forts belges ont +/- 8 Km de portée.
Portée du 150 mm des fortifications belges : Max 8500 m
Portée de l'obusier 75 mm monté sur certains forts de la PFN : 5.2 Km
Portée du 75 mm GP : 11 Km

Tous ces chiffres sont loin d'être certains. Il s'agit de recoupements avec la PFL à Liège (données partielles de 1914 et 1940).

Le Fort de Malonne aurait tiré sur LUSTIN (soit 10 à 12 Km). Je ne sais pas sur base de quel renseignement ni dans quel but.
Fort de Dave - Evrehailles = +/- la même distance.
Fort de St-Héribert - Evrehailles : un rien plus.

Maintenant, être à portée de la PFN ne veut pas dire que les forts tiraient ou tiraient efficacement sur des zones non-observées ni observables pour eux. Normalement cela ne se fait pas dans l'artillerie!
Maintenant, les forts disposaient de tables de tirs préparés de longues dates leur permettant de tirer sur des zones seulement sur base d'un renseignement et sans observation.

Il y a des témoignages allemands de la 211 ID en ce sens et le Cdt LENTREE de St-HERIBERT parle de tirs à la demande ou sur base de renseignement.

J'ai recueilli, voici plusieurs années, le témoignage d'un habitant de Profondeville ayant connu mai 40 et revenu avant la chute de certains forts. Il m'a dit que les Allemands évitaient de rester trop à Profondeville parce que la zone était battue régulièrement par les forts (probablement St-HERIBERT comme le raconte LENTREE).

Cet harcèlement (aussi sur les zones propices à la construction de pont, ces zones sont +/- connues d'avance et peu nombreuses) est certainement une des raisons des assauts contre les forts de la PFN (au lieu d'entamer un siège) sans oublier le dégagement du nœud ferroviaire et routier qu'était Namur.
 
J'ajouterai après avoir relu les différentes interventions (dans sujet  le 12 mai à 20 heures)

Beaufort (12 mai 2011) a écrit:
""la DCA du 14/84 fut intense contre les forces ennemies" (selon traduction). La position est EVREHAILLES, sur la zone Est de la Meuse. Position d'attente pour les troupes allemandes avant de descendre dans la vallée de la Meuse et tenter le franchissement du fleuve.
et

Beaufort (2 juillet 2011) a écrit:
En effet, un autre passage relevé dans le document d'archives précité fait mention d'un second passage d'avion, le 14 , avion qui tourne au-dessus de l'endroit où le III/84 franchit le fleuve. Donc cela confirme que les avions surveillaient le front comme vous le dites.
Immédiatemment un tir de barrage a lieu et les impacts se resserent de plus en plus autour de la zone. Le rapporteur explique les différentes phases d'ajustement du tir; trop à droite, trop à gauche puis mieux centré. Il y a des pertes dans les sections d'assaut allemandes dont un officier.
Je suis étonné de voir que des éléments 84 JR étaient le 14 mai à Evrehailles. Evrehailles est en plein secteur du XV Corps de HOTH et dans celui de la 5 PzDiv (zone de déploiement de son artillerie mais aussi de la plupart de ses véhicules qui n'ont pas encore franchi la Meuse à cette date).
La 8 ID ayant franchi à Yvoir, elle a probablement utilisé la route CRUPET-YVOIR comme axe principal d'approche en évitant EVREHAILLES et les hauteurs en questions dans le rapport, seraient celles au Nord de la Vallée du Bocq.

Par ailleurs, si nous regardons le passage sur l'ajustage du tir d'artillerie par avion, il est peut probable alors que ce tir soit le résultat d'un tir provenant d'un fort! Il n'y avait pas d'avions belges d'observation le 14 mai 40 au-dessus de Meuse Namuroise) et il n'y avait pas de coordination entre l'aviation française (déjà rare le 14 mai d'ailleurs, surtout pour ajuster un tir d'artillerie) et les forts belges.

Donc peut-être un tir belge mais alors ajuster par un observateur belge (quand-même difficile selon moi) ou un tir français ajusté par des Français (plus probable car le 14 mai, la rive est encore tenue par l'ATF40 au Nord d'Yvoir. L'ajustement par avion... j'en doute fort!

Quelques informations sont disponibles sur les sites suivants :
CHLAM (essentiellement PFL) http://www.clham.org/000000.htm
Reliques souterrain & industrie et militaire http://derelicta.pagesperso-orange.fr/militaire.htm
18daagse veldtocht http://18daagseveldtocht.wikispaces.com/
Patrimoine industriel http://tchorski.morkitu.org/2/3202.htm
Projet Fortiff http://www.fortiff.be/ifb/
Histoire de la Meuse Wallonne http://meuse-histoire-balade.e-monsite.com/pages/namur-la-position-fortifiee-de-brialmont.html
Site de la 211.ID http://www.id211.de/texte/2.html avec le récit allemand très détaillé de l'attaque de St-Héribert


Dernière édition par SiVielSto le Mer 12 Fév 2014 - 21:49, édité 1 fois (Raison : ajout de la portée du 150 mm)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.museedusouvenirmai40.be/
 
Portées des forts de Namur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Points forts...
» Paires verbes forts/verbes faibles
» forts de café
» Monseigneur Léonard Evêque de Namur
» Citations d'ici et d'ailleurs: Portée des paroles, portée des actes...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les armées alliées et ennemies en 1940 :: Forces Alliées en 1940 :: Belgique-
Sauter vers: