Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

  8e RI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5389
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: 8e RI   Dim 20 Fév 2011 - 23:13

Je ne le pense pas, pour plusieurs raisons :

1° Le terme de découverte est tout de même un terme qui a un sens très précis dans l'armée de terre française ;
2° Il n'y a pas de voitures de transport de combattants (spécialisées) dans les GRDI.

Reste que ton explication ne peut être balayée sans autre forme de procès.

Pour se faire une idée plus précise, il faudrait vérifier dans les JMO des GRDI si des AMD ont été perdues dans ce coin.

Cordialement,

Didier H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
regis
Caporal ADL
Caporal ADL
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 26/11/2010

MessageSujet: 8e RI - Le 8ème RI à Lesve Mai 1940   Mar 20 Mar 2012 - 13:57

Quelques photos prises sur la route du fond de Lesve...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sergeH
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 282
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: 8e RI   Ven 30 Mar 2012 - 19:03

Bonjour François
Cela fait longtemps que je vous cherche sur ce forum car j'avais toujours des infos à vous demander concernant Arbre/Lesves.
Votre dernière photo m'interpelle car elle a été présentée par AVZ94 l'année dernière. La votre semble de meilleure qualité.
Avez-vous des infos sur l'origine de ces clichés? Unités Allemandes?
sergeH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vacancesakolwezi
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 09/07/2012

MessageSujet: Re: 8e RI   Lun 9 Juil 2012 - 13:00

Raconté par mon père : Dans la nuit du 10 mai 1940, le 8ème RI (environ 2000 hommes) fait mouvement de Givet vers la Meuse en Belgique... Le régiment se retranche à l'Est de la Meuse, dans la ville de Godinne... Il inflige de lourdes pertes aux Allemands (vraisemblablement les 12 et 13 mai) qui veulent s'emparer de la Passerelle enjambant la Meuse. Après Deux jours de combat, le reste du 8e RI (1500 hommes), repasse la Meuse et tient la passerelle sous son feu depuis Annevoie Rouillon (14 mai 1940). Les assaillants Allemands renonceront à emprunter la passerelle de Godinne, préférant profiter de leurs têtes de pont plus au sud...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vacancesakolwezi
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 09/07/2012

MessageSujet: Re: 8e RI   Lun 9 Juil 2012 - 13:07

Suite : Se sachant en cours d'encerclement par le sud, le 8e RI commandé alors par un Lieutenant (le capitaine Loizon était-il mort ou est-ce une erreur de grade?), sans communication, ni approvisionnement, se retire, non sans constater qu'à l'arrière, l'artillerie Française avait été neutralisée par les commandos ennemis... Dans leur repli (dans quelle direction ?), ils tombent sur un convoi de camions aux couleurs Belges (15 ou 16 mai 1940ou plus tard ? )... En fait ces camions avaient été capturés par les Allemands... Le 8e RI a été exterminé l'arme à la bretelle, victime de cette méprise, par l'infanterie et l'aviation adverse. Le lieu du massacre (un champ), n'est pas connu à ce jour. Il y aura quelques survivants jamais recherchés (hormis les blessés laissés à Godinne et à Annevoie) et dont le récit aurait pu renseigner l'histoire de la fin dramatique du régiment (Mon père était un des réchappés du massacre, qui a fait la retraite jusqu'à Pamiers, Toulouse, Carcassonne, puis Nîmes )...


Dernière édition par vacancesakolwezi le Jeu 12 Juil 2012 - 11:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vacancesakolwezi
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 09/07/2012

MessageSujet: Re: 8e RI   Lun 9 Juil 2012 - 13:47

A propos des canons antichars, mon père m'avait dit qu'ils avaient bien été dotés de canons antichars tout nouveau tractés par des mulets.
Mais le hic, c'est qu'ils n'avaient pas eu d'instructions ni d'entrainement pour s'en servir et que de plus ils n'avaient aucune munition had-hoc.
Les canons n'ont pas servis (quel calibre ? je ne sais pas). De toute façon, aucun char ennemi ne les a attaqués.
Le 8ème RI a néanmoins démonté les culasses et les a emportées dans son repli, puis plus tard, renversé le chariot dans un fossé et libéré les mules pour aller vite à travers champs...


Dernière édition par vacancesakolwezi le Jeu 12 Juil 2012 - 11:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4862
Age : 50
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: 8e RI   Lun 9 Juil 2012 - 14:38

Bonjour,

Cette dernière remarque est assez étonnante (antichar) car la 5e DIM est une division d'active et donc l'une des premières à être dotée de ses matériels. D'ailleurs, selon toutes les archives, ses dotations en pièces antichar à la mobilisation sont complètes, que ce soit en 25 ou en 47.

Je doute fortement qu'il en eut été autrement...

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/ En ligne
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: 8e RI   Lun 9 Juil 2012 - 16:28

Bonjour,

je répète : au 10 mai pour la 5ème Div d'Infanterie Mot


10ème Bataillon Anti-Chars (11éme Régiment d'Artillerie Divisionnaire) canons de 25 mm "SHAT"

Cordialement
Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5389
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: 8e RI   Lun 9 Juil 2012 - 17:05

Bonjour Vincent,

Je vous renvoie en première page de cette discussion, à mon correctif du Ven 09 Oct 2009, 17:01, et à votre message qui fait suite :

10ème Batterie du 11ème RAD : Batterie Divisionnaire Anti-Chars, canons de 47 AC
14ème Compagnie du 8ème RI : Compagnie Divisionnaire Anti-Chars, canons de 25 AC

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
vacancesakolwezi
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 09/07/2012

MessageSujet: Re: 8e RI   Mar 10 Juil 2012 - 16:01

Mais la 5è DIM, ne reflète pas l'état du 8è RI.
Bon je viens d'apprendre par vos écrits que la 14ème compagnie du 8è RI était doté d'antichars de 25. Merci.
Il n'empêche que ni munitions ni instructions pour ce matériel = C'est comme ça que l'on ne risque pas de gagner une guerre.

Mon père était caporal-chef (36è compagnie en Sept 38), m'avait également dit que les cartouches étaient comptées et qu'il ne fallait pas gaspiller.

Il ne faut pas oublier cela dans vos visions actuelles : ces unités venaient d'entrer en Belgique, le train n'a pas suivi, les Allemands ont coupés les lignes téléphoniques, ont neutralisés les batteries sur nos arrières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vacancesakolwezi
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 09/07/2012

MessageSujet: Re: 8e RI   Mar 10 Juil 2012 - 16:05

De plus, il ne faut pas oublier que c'était la pentecôte. Certains soldats étaient en permission tout simplement et n'ont pas forcément eu le temps ou la volonté de rejoindre leur unité...

Voilà : C'était pour remettre dans le contexte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4862
Age : 50
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: 8e RI   Mar 10 Juil 2012 - 18:48

Bonjour,

Pour vous mettre dans le contexte, comme vous dites, je vous conseille vivement la lecture de l' "Histoire de la 9e armée" du général Doumenc, le récit est assez précis sur les actions de la 5e DIM et du 8e RI.

Loin de moi l'idée de remettre en cause le témoignage que vous citez, mais vous verrez une approche différente des évènements, qui sont assez tragiques comme cela.

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/ En ligne
sergeH
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 282
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: 8e RI   Mer 11 Juil 2012 - 11:50

Bonjour Vancancesakolwezi...
Je travaille depuis plusieurs années sur les combats de la Meuse car j'habite précisément dans la zone occupée et défendue par 2/8 RI. A cette fin je me suis rendu à Vincennes pour consulter (et copier) l'ensemble des dossiers des 8 RI et 211 RAL. J'ai longtemps cherché à retrouver un ancien (ou un parent) du 8 RI ainsi que du 211 RAL sans succès hélas. Vous auriez pu être celui-là. Le récit de votre père ne manque pas de me surprendre car il correspond peu aux rapports des différents officiers que j'ai pu consulter. La mission du 8 RI était de prendre position sur la rive gauche(ouest) de la Meuse et d'en interdire le passage entre Dave et Hun. Arrivé a pied d’œuvre dans la soirée du 10 au 11 voire l'ap-midi du 11 ils eurent tout au plus deux jours pour creuser les tranchées et aménager les positions de même pour le 211 RAL. Que des groupes se soient trouvés sur la rive droite (ouest) n'est pas impossible car des postes de surveillance faisaient partie du dispositif. Dès l'arrivée de l'ennemi et en tout cas avant le "sautage" de tous les ponts, pratiquement toutes les unités (4 DLC et autres) avaient repassé la Meuse. Ceux arrivés trop tard le firent dans des barques ou à la nage. Il a été beaucoup dit que tout les ponts n'avaient pas sautés (Pol Raynaud) pour charger Corap de la débacle qui a suivit. C'est totalement faux. Le Genéral Duffieux a constitué un dossier pour disculper Corap. Il contient des photographies aériennes de tous les ponts belges sautés dans la zone proprement dite (si quelqu'un peut me mettre sur la piste de ce dossier....). La passerelle de Godinne a bel et bien sauté sous le contrôle du capitaine Canivet entre 19h22 et 19h25 suivant les témoignages. Arrivés sur la rive droite en de nombreux endroits entre Lustin et Dinant, de nombreuses tentatives allemande de traversée seront tentées dans la nuit du 12 au 13. Selon les documents de Vincennes, le 8 RI se composent de 2619 hommes, 83 officiers et 343 sous off qui selon toutes vraisemblances n'étaient pas sur la rive droite (est). S'il est vrai que le bataillon le plus au sud (I/8RI, le chef de Bataillon Meunier sera blessé gravement) a subit de lourdes pertes (le terme employé est "disloqué") on compte tout au plus quelques dizaines de morts pour l'ensemble du 8 RI (pour ces journées). La plus grande partie est selon moi faite prisonnière alors que les ordres de retraite ont été lancés avec mission de rassembler les restes du 8 et peut être du 129 et 39 RI au delà de la Sambre. A noter que ces ordres ont été donnés encore plus tôt aux régiments d'artillerie qui se sont repliés vers 14H00 le 14. Les batteries n'ont été nullement détruites en position mais bombardées dans leur retraite ou la 17 a été anéantie. Une batterie du 361 RALCP (en renfort du 211) a été abandonnée (sabordée) en place. Vous avez cependant raison car c'est à Annevoie/Rouillon que les combats furent les plus rudes (Godinne étant sur la rive droite) et les ordres de retraite furent lancés car la position risquait d'être tournée par les éléments de l'IR 84 qui avait traversé à Yvoir et remontait sur la rive gauche.
Si votre père à consigné ses souvenirs par écrit je serais heureux d'en prendre connaissance ainsi que d'éventuelles photographies de l'époque.
Cordialement
sergeH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vacancesakolwezi
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 09/07/2012

MessageSujet: Re: 8e RI   Mer 11 Juil 2012 - 13:05

Bonjour SergeH.
Hélas, mon père n'a laissé aucun témoignage écrit. Il m'avait raconté sa vie (et surtout sa guerre en 1994. Ca a duré 14heures. Je n'avais pas de magnétophone à ma disposition. Votre description correspond à ce qu'a raconté mon père, qui n'avait pas une vue d'ensemble. Les combats ont été acharnés. Les allemands ont laissés beaucoup d'hommes dans leurs diverses tentatives. Mais je n'ai aucun autre renseignement. le 8èRI prisonnier ??? Alors pourquoi n'avons-nous pratiquement aucun témoin ? Mon père m'avait dit que les Allemands dans leur attaque ne laissaient pas de témoin valide, afin de laisser nos QG dans l'incertitude et parce qu'ils n'avaient pas le temps de faire de prisonniers (ce qui ne sera plus vrai une fois les tenailles et têtes de ponts sécurisées). Il ne m'a pas dit si la passerelle de Godinne avait sauté après sa retraite à Annevoie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vacancesakolwezi
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 09/07/2012

MessageSujet: Re: 8e RI   Mer 11 Juil 2012 - 13:10

Bonjour à tous

Suite du témoignage de mon père : L'artillerie en arrière de nos lignes : Mon père ne m'a pas dit si cela concernait une ou plusieurs batteries ni lesquelles (car ils n'étaient pas là pour faire du tourisme), mais tout simplement que les artilleurs avaient été trouvés tués, certains égorgés... Alors la vérité vue par les généraux n'est-elle pas parcellaire depuis leurs QG ???


Dernière édition par vacancesakolwezi le Mer 11 Juil 2012 - 13:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vacancesakolwezi
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 09/07/2012

MessageSujet: Re: 8e RI   Mer 11 Juil 2012 - 13:30

Alors pour continuer l'histoire de mon père, qui ne concerne plus le 8ème RI : Il a fait la retraite isolément avec tout son équipement, plusieurs fois caché, des patrouilles allemandes (recherchant les fugitifs) lui passant à coté, avec les plus grandes peurs de sa vie. Puis le 20 mai, il fut affecté au 21è BCA (C'est quoi ça ? Chasseurs alpins ?). Il fait avec eux la retraite jusqu'à Santilly ou Lantilly, je ne sais pas. Il poursuit ensuite son repli isolément. Or, il m'avait dit qu'il avait quitté une unité de réservistes qui voulait se rendre à un side-car mitrailleuse ennemi.
Ces mêmes réservistes l'avaient même menacé de le descendre s'il tirait sur les Boches (s'agit-il du 21è BCA ???)... En tout cas cette unité s'est rendue avec armes et bagages...
Salutations à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vacancesakolwezi
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 09/07/2012

MessageSujet: Re: 8e RI   Mer 11 Juil 2012 - 13:58

Rebonjour à tous
Ah ! Une autre question 8ème RI, 36è compagnie (c'est ce qui est marqué sur son livret militaire) : Ça existe 36 compagnies dans un régiment ???
Merci pour la réponse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5389
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: 8e RI   Mer 11 Juil 2012 - 14:05

Bonjour,

Le 21e Bataillon de Chasseurs est un Bataillon de Chasseurs à Pied (BCP) affecté à la 14e DI.

Le 8e RI comporte 12 compagnies numérotées, plus une 13e Cie de pionniers et une 14e Compagnie divisionnaire anti-chars.

Il a également un 21e Bataillon d'Instruction dont j'ignore la numérotation des compagnies.



Par contre, si vous n'êtes pas certain du "déchiffrage" des écritures, il est à noter que le personnel récupéré du 8e RI (dissous le 22 mai) a été versé au 236e RI le 27 mai affecté à la 237e Division Légère d'Infanterie.

Cdt,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
vacancesakolwezi
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 09/07/2012

MessageSujet: Re: 8e RI   Jeu 12 Juil 2012 - 11:33

A l'att de Dhouliez : 8è RI versé dans 236ème RI. Je ne savais pas.

Mais j'ai lu quelque part qu'en juin 40 le 236ème RI (ou ce qu'il en restait), se battait en Normandie, vers le 10 ou 11 juin, à peu près dans la vallée de l'Eure, avec de fortes pertes humaines.
Ce qui m'incite à penser que les rescapés éventuels du 8è RI versés au 236è, ont du encore bien diminuer au cours de ces évènements ? (Nous parlions précédemment de la rareté des témoins)...

Bonne journée à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vacancesakolwezi
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 09/07/2012

MessageSujet: Re: 8e RI   Jeu 12 Juil 2012 - 11:54

A tous : Pour finir, mon père a parlé de flanc-gardes au cours de leur retraite après le 14 mai, (donc peut-être y avait-il aussi des arrière-gardes, voire avant-gardes ???). Donc, le 8ème n'a pas fui comme des lapins, mais de manière organisée en emmenant leurs mitrailleuses, d'ailleurs. En marchant dans les lisières des bois, mais aussi en traversant les champs, hélas... Papa, a tout enfoui pendant 54 ans, tant le traumatisme était important. Par ailleurs, je dois préciser que je me suis rendu à Godinne, Annevoie, Hun, Anhée et Haut-le-Wastia en août 2008. Je n'ai pu que m'imprégner de la topographie des lieux, mais n'ai rien appris sur l'embuscade du régiment. Je comptais y retourner, mais puisque notre ami Belge n'en sait pas plus, malgré ses intenses recherches, d'ailleurs très instructives, je crois que je vais abandonner mon projet. Après tout, l'essentiel c'est que mon père ait réchappé, sinon, je ne serais pas là pour vous en parler. Je n'ai que 4 photos de cette époque. Merci de votre attention


Dernière édition par vacancesakolwezi le Ven 13 Juil 2012 - 12:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: 8e RI   Jeu 12 Juil 2012 - 20:46

Bonjour,
"flanc-garde" c'est le fait de protéger le flanc droit ou gauche d'un régiment par une troupe mobile qui évolue sur le coté et protège ledit régiment de toute attaque de flanc...
je crois que je suis pas trop loin ...

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: 8e RI   Jeu 12 Juil 2012 - 20:59

c'est souvent le boulot du GRDI de protéger les flancs ...
les groupes de mitrailleuse Hotchkiss 8mm ont du se faufiler avec les chevaux et petit chariot pour transporter la mitrailleuse.
porter les mitrailleuses avec l'affut n'est pas possible sur une longue distance même à deux.(+ de 50kg) ça c'est du sport!!
Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 1971
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: 36e Compagnie   Ven 13 Juil 2012 - 5:58

bonjour

au sujet de la 36ème compagnie

j'ignore la numérotation des 21ème Bataillons d'Instruction toutefois celà correspond typiquement au moins à une numérotation de Depôt de Guerre d'Infanterie qui comprennent ce n° 36

peut être faut-il comprendre qu'il s'agit du Depôt du 8ème RI c'est à dire en fait la 36ème compagnie du Depôt d'Infanterie 33 de Cherbourg Saint Lô en lieu et place du régiment aprés septembre 1939 mais que les contemporains abrégent souvent en donnant le nom du régiment "résident" au lieu de la terminologie officielle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vacancesakolwezi
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 09/07/2012

MessageSujet: Re: 8e RI   Ven 13 Juil 2012 - 12:37

A visaval : Je me suis mal exprimé : Je sais ce qu'est une flanc-garde (Je suis ignorant de l'histoire du 8è RI mais pas de la chose militaire). Je dis que mon père m'avait parlé de flanc-garde, donc j'en supposais que, si le régiment avait ainsi pris ses précautions de repli, peut -être avait-il aussi disposé des avant et arrière-gardes et j'en concluais que ce n'était pas tout à fait le bordel, mais l'attitude d'une unité qui veut continuer sa mission...
Les mitrailleuses ont probablement été mises sur chariots attelés, mais au moment où ils ont décidés de se débarrasser des chariots et de relâcher les mulets dans la nature, il est probable qu'il y avait beaucoup moins de mitrailleuses dans leur bagages...
A Loïc Lilian : Il est fait mention de la 36è C à l'incorporation de mon père, sur son livret, en novembre 1938, donc à Cherbourg... Je n'ai jamais su son N° de comp. en 40... Vos explications sont surement les bonnes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vacancesakolwezi
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 09/07/2012

MessageSujet: Re: 8e RI   Ven 13 Juil 2012 - 13:15

Bonjour à tous.
Quelques détails pour finir : Au moment de cet épisode des camions belges, ce fameux Lieutenant avait fait disposer une ligne de tireurs. Mais quand il a vu au loin dans ses jumelles qu'il s'agissait de camions Belges, il a dit à ses hommes que c'étaient des Belges et qu'ils allaient se joindre à eux. Il les a fait se relever.
Les Français se sont tous mis à courir vers la route en criant joyeusement "prenez-nous avec vous, vive les belges, etc... alors que de toute façon il n'y aurait pas eu de place pour tout le monde), pendant que au loin, les boches sortaient des camions, non pas pour faire une place aux arrivants, ni une pause, mais pour se disposer dans le fossé. Ainsi commença le massacre, relayé par une autre colonne de camion allemand arrivant dans l'autre sens puis par l'aviation et un ratissage du champ. Mon père s'en est sorti parce qu'il a continué à courir, tétanisé, qu'il a sauté par dessus les allemands occupés à tirer dans le fossé et continué jusqu'en lisière de forêt. Il a ainsi pu assister à ce spectacle horrible, où les allemands achevaient tout ce qui bougeait... Il est resté ainsi des heures sans connaissance, terrassé par cela. Ce n'est surement pas ce qui est écrit dans les archives du ministère de la guerre, pour des raisons évidentes, car la petite histoire n'intéresse personne...
Mon père a bien dit "le régiment exterminé". Cela ne veut pas pour autant dire que les avant ou flanc-gardes n'aient pas pu passer. Cela ne veut pas dire non plus que certaines sections n'aient pas pris un chemin différent. D'ailleurs il n'est pas le seul à avoir continué de courir et ainsi sauvé sa peau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
8e RI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Infanterie :: Par N° de RI-
Sauter vers: