Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

  8e RI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Beaufort
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 06/10/2010

MessageSujet: 8e RI - photos sur 8ème RI   Mar 28 Déc 2010 - 14:18

Bonjour,


trouvé sur l'internet en cherchant des renseignements sur les troupes françaises en mai 40.
Si cela peut vous donner des pistes, j'aurai apporté ma petite pierre....


http://home.scarlet.be/mai40aprofondeville/page01.htm



Mais l'un de vous pourrait-il m'expliquer ce qu'est un char d'infanterie? J'ai trouvé ce renseignement mais je ne vois pas la différence entre un char conventionnel et un char d'infanterie.

Sympathie
Beaufort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent lahousse
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 352
Date d'inscription : 02/10/2007

MessageSujet: Re: 8e RI   Mar 28 Déc 2010 - 14:43

Un petit topo :

Char d'infanterie = char d'accompagnement de l'infanterie.
Par opposition au char de cavalerie (arme cavalerie) adapté à un combat beaucoup plus mouvant.

Type de char destiné à progresser au rythme de l'infanterie pour combattre "ensemble" (plutot en avant).

Le mathilda mkII en est un ainsi que l'ensemble des chars destinés à l'infanterie française (B1bis, R35, FCM).

Ces chars sont généralement lent mais fortement blindé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beaufort
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 06/10/2010

MessageSujet: 8e RI - Le 8ème RI sur la Meuse. Des victimes   Lun 3 Jan 2011 - 11:15

Bonjour,

En visitant le site

http://home.scarlet.be/mai40aprofondeville

j'ai découvert un document qui relate, malheureusement, la mort d'un de nos soldats, le 14 mai . Ses compagnons, à cause de "l'ordre de repli" ne peuvent s'en occuper et prennent ses documents personnels afin, je suppose, de les rendre à la famille via l'administration régimentaire. Ils laissent néanmoins sa plaque d'identité bien en vue.

Or le 13 mai, alors que nos fantassins combattaient dans les tranchées en bord de Meuse, près du pont de Frappecul, un officier signale dans son premier rapport, les premières pertes dans sa compagnie. 5 de nos soldats sont tués.
Qui s'est occupé de ces hommes? Ont-ils été amenés vers l'arrière? Si oui par des infirmiers? un service de santé annexe? la Croix-Rouge militaire?
Ils avaient été tués, comme le précise cet officier par un ennemi muni d'un fusil à lunettes.
Voilà donc.

Dans ce document, qui parle donc du 8ème Rég. infanterie, on parle également de DCA organique et d'une section anti-char divisionnaire?
DCA Organique?
anti-char divisionnaire?
dans un régiment d'infanterie?

Merci

sympathie

Beaufort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: 8e RI   Lun 3 Jan 2011 - 11:52

Bonjour Beaufort,

Je pense que ces deux expressions n'ont rien de bien surprenant :

- dans de nombreuses formations, des mitrailleuses ont été affectée à la fonction "DCA", en particulier au niveau des Trains de Combat et des Trains Régimentaires.

- une section antichar (2 canons) peut très bien avoir été donnée en renforcement (si la formation dispose déjà organiquement de ce type de matériel) ou adaptée (si ce matériel n'existe pas dans la formation) à un régiment d'infanterie par le niveau divisionnaire pour une phase particulière de la manoeuvre envisagée.

Cordialement,

Thierry Moné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beaufort
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 06/10/2010

MessageSujet: Le 8ème RI sur la Meuse. Des victimes   Lun 3 Jan 2011 - 12:47

Monsieur Moné,

Bonjour et merci de votre réponse concernant la DCA organique.
Durant la journée du 13 mai, cette DCA a endommagé 4 stukas qui attaquaient nos soldats pendant que les troupes ennemies tentaient de traverser la Meuse en canots.
Malgré cette couverture aérienne, nos hommes ont su empêcher deux fois la tentative de traversée (Toujours d'après le rapport de cet officier du 8ème).


Comme je vois que vous intervenez souvent dans les questions réponses, puis-je vous demander votre opinion sur le délicat problème des corps des soldats morts au combat?

A vous lire
Sympathie
Beaufort

Je pense acheter le livre vu sur le site précité (via internet) car il doit y avoir d'autres informations sur le 8 ème et ainsi que le livre conseillé par un des membres du forum (sur Haut-le Wastia).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: 8e RI   Lun 3 Jan 2011 - 16:35

Bonjour Beaufort,

Je ne sais pas exactement la nature de la question que vous vous posez au sujet des dépouilles des soldats tués. Il faut simplement bien comprendre que dans certaines situations tactiques, on ne peut pas forcément donner d'emblée une sépulture décente aux tués ou les emporter au sein de l'unité en question. Dans ces cas difficiles, tout chef donne la priorité à ses soldats... vivants.

Cordialement,

Thierry Moné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5526
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: 8e RI   Lun 3 Jan 2011 - 17:23

Bonjour à tous,

Je me permets une petite précision quant à l'organisation des unités :

Chaque régiment d'infanterie a normalement 3 sections de mitrailleuses spécialisées dans la DCA.
Ces sections sont réparties dans les bataillons (dans les CA) dans les RI type Nord-Est, elles sont regroupées à la Compagnie Régimentaire d'Engins (mortiers de 81 et canons de 25) qui devient CRME dans les RI type NE motorisé. Certains régiments recevront une section de mitrailleuses de 20 mm Oerlikon mieux adaptées (!) à ce rôle que les vénérables Hotchkiss de 8 mm.

Par ailleurs, si la section est bien de 2 pièces dans l'artillerie, ce n'est pas le cas dans l'infanterie !
Ainsi, on trouve des sections à 3 pièces de 25 AC (CDAC et CRE) et des groupes à 2 pièces de 25 AC (Compagnie d'accompagnement) !!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5526
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: 8e RI   Lun 3 Jan 2011 - 22:26

A noter que la Compagnie Divisionnaire Anti-Chars (CDAC) de la 5ème DIM était rattachée au 8ème RI, dont elle constituait la 14ème compagnie.

Cdt

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
regis
Caporal ADL
Caporal ADL
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 26/11/2010

MessageSujet: Re: 8e RI   Ven 7 Jan 2011 - 15:47

Un url intéressant sur un soldat appartenant à la 8 RI retrouvé en 2006 à Rivière lors d'un terrassement...

http://latrentequatrefnso.unblog.fr/2009/11/07/soldat-rene-declais/

Incorporé le 4 novembre 1938 au 8ème Régiment d'Infanterie, le soldat René Declais est tué le 14 mai 1940 dans la région de Namur en Belgique.
Il est porté disparu à Rivière, au beau milieu de la ligne de front suivant la Meuse depuis Givet.
Des recherches avaient été entreprises par deux de ses frères dès 1945, mais elles étaient restées vaines.

En 2006, lors de travaux de terrassement pour un lotissement à Rivière (province de Namur), les dépouilles de deux soldats ont été retrouvées.

Le premier, victime anonyme de la première guerre, a été enterré à la nécropole Saint-Charles-de-Potyse à Ypres.

Le second, mort en 1940, a été identifié.
Il portait sa plaque matricule autour du cou. Des analyses mènent à la certitude que les ossements sont ceux de René Declais, un soldat français de 22 ans, originaire du Calvados.

Les autorités civiles et militaires françaises et belges décident de rapatrier sa dépouille et d'organiser une cérémonie officielle à la frontière.

La cérémonie a eu lieu à Le Bizet le 9 septembre 2009.

Quelques quatre-vingts porte-drapeaux, français et belges étaient présents, ainsi qu'une délégation du 43ème Régiment d'Infanterie de Lille. Le consul général de France à Bruxelles et diverses autorités civiles assistaient également à cette émouvante cérémonie.

Le reliquaire recouvert du drapeau français a été porté symboliquement par deux anciens combattants et deux enfants, à chaque fois, un Belge et un Français.

René Declais a été décoré à titre posthume de la médaille militaire et de la croix de guerre avec étoile d'argent.

Le reliquaire a été veillé toute la nuit par des soldats dans la salle de Justice de Paix à Armantières, transformée en chapelle ardente.
Il a ensuite pris la route de la Normandie pour y rejoindre sa dernière demeure.

René Declais a été inhumé le 11 septembre 2009 à Saint-Germain-du-Crioult (Calvados).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beaufort
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 06/10/2010

MessageSujet: 8e RI - mouvement de repli du 8ème RI   Dim 9 Jan 2011 - 16:51

Bonjour et merci à tous les correspondants qui m'ont répondu.

Bonjour à tous

suite au message précédent

Au sujet de M. Déclais.
Triste de penser que les membres de cette famille sont décédés sans savoir ce qu'il était advenu de leur parent (fils, frère ou époux voire père). Maintenant RIP

Mouvement de repli de Lesve vers Fosse-la Villes. Extrait d'un rapport du 8ème RI

"Le GRCA exécute un nouveau repli. Le bataillon se portera au début de la nuit vers Fosse-la-Villes en empruntant uniquement le réseau routier de la Haute Marlagne. Direction générale Ouest." Le texte fait état de cartes militaires annotées.

Extrait d'une lettre rapport du Lieutenant L
La 2ème cie s'est égarée pendant le mouvement. Le lieutenant L. et un sergent récupèrent des hommes isolés ou en groupes près d'une ferme sur la LEVEE VERS GONNOY. Là, une section de sapeurs mineurs se défait de ses mines lourdes et légères dans l'étang à côté de cette ferme. Des hommes s'endorment dans le jardinet et sous le portail. Des hommes se signent en passant devant des petits oratoires de pierre et contenant une statuette religieuse.


Dans ce passage, qui pourrait m'éclairer sur les mines lourdes et mines légères ainsi que sur des sapeurs mineurs


Sympathie

Beaufort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sergeH
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: 8e RI   Sam 15 Jan 2011 - 18:21

Ah Intéressant!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5526
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: 8e RI   Dim 16 Jan 2011 - 15:38

Les explications sur les sapeurs mineurs ont été transférées dans la section Unités / Génie et Transmissions, dans un fil intitulé "sapeurs mineurs et subdivisions du génie"

Cdt,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henrard
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur
avatar

Nombre de messages : 1
Localisation : Lustin
Date d'inscription : 17/01/2011

MessageSujet: 8e RI - Meuse - Entre Rivière et Annevoie   Lun 17 Jan 2011 - 10:54


Petites histoires


Mon grand-père vivait à Hun en mai 1940. Il m'a raconté que les civils qui fuyaient les combats étaient comme lui, caché dans la forêt de Salzinne (près d'Annevoie). Il ne voulait pas partir et laisser les bêtes à l'abandon. Au retour, il a vu 5 corps de soldats français (du 8e RI?), gonflés par la chaleur le long du chemin menant de Hun à Annevoie. Des papiers d'identités étaient au sol. On avait dû les fouiller. On avait mit sur leur visage leurs veste.
Au village, les maisons avaient été visitées. Certaines, pillées! Chez mon Grd-Père, on avait prit le linge de maison, mais aussi la nourriture. On avait des morceaux de verre sur le sol. tout était sans dessus-dessous. Il a trouvé un casque français sur la table de la cuisine, ainsi qu'un fusil (celui-ci a été prit par les allemands par après).
Les allemands ont enterré un des leur dans un petit verger, près de la chapelle (Rue d'En-bas).

Mon Oncle qui habitait dans la région, a aussi vu des corps de soldats français, au croisement de la route du Fond de la rue de la Forge. Dont 2 gradés (grades exacts inconnus) Là, il y avait eu certainement une embuscade. Pas mal de matériel jonchait le sol, le long de la rivière. Les allemands ramassaient ça et là des souvenirs, ou discutaient en fumant...

En espérant apporter un peu d'eau au moulin. Smile

C. Henrard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sergeH
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: 8e RI   Lun 17 Jan 2011 - 13:02

Monsieur Henrard
Vos infos me semblent fort intéressantes. Je vous ai envoyé un MP (Message privé)
Amicalement
sergeH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
regis
Caporal ADL
Caporal ADL
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 26/11/2010

MessageSujet: Re: 8e RI   Mer 19 Jan 2011 - 8:54

Bonjour Monsieur,

Voici un très bel extrait de mémoire...
J'ai effectivement une photo de cette tombe allemande,
près de la chapelle. Depuis, le corps a été rapatrié dans son pays...

Un grand merci pour ce témoignage.

Cordialement

Regis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beaufort
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 06/10/2010

MessageSujet: 8e RI - au 8ème RI, un nouvel ordre de repli   Dim 30 Jan 2011 - 17:25

Bonjour,


A la suite de mon précédent message "des camions d'allègement", je reprends un autre passage du rapport:
"Un ravitaillement en vivres est effectué à Bouffioulx par l'officier d'approvisionnement. L'aviation ennemie continue d'être très active. Elle effectue plusieurs bombardements et l'un d'eux cause des pertes sévères dans les éléments d'un GRD qui se replie. Nouvel ordre de repli vers 21h30. Se porter dans la région Nord d'Avesnes, où la division doit être regroupée. La DCA fixe est assurée par un certain nombre de groupes de mitrailleuses plus les armes automatiques de certaines unités stationnées sur l'itinéraire. La DCA mobile est assurée par les unités elles-mêmes"..


Comme je tente toujours de comprendre les mots:
Pouvez-vous m'aider à définir DCA mobile et DCA fixe. Merci! Mobile et fixe auraient-ils une signification particulière dans le jargon militaire?

Et un GRD?
Une petite explication pour toutes mes questions qui semblent bizarres.
Pendant ce regroupement, une partie de ces troupes passera dans un hameau(près d'Avesnes) où est située la ferme familiale et plusieurs soldats seront hébergés chez "nous". D'où ma recherche. Savoir ce qu'il s'est passé entre la Meuse et Avesnes pour les fantassins car ils ont laissé des souvenirs dans la mémoire de la famille, (souvenirs transmis par mes Anciens).

Sympathie

Beaufort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5526
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: 8e RI   Dim 30 Jan 2011 - 19:03

Bonsoir,

GRD : Groupe de reconnaissance de division (d'infanterie)
Voir la section ordres de bataille pour plus de détail.

Concernant la DCA :

La DCA fixe est celle qui est postée le long de l'itinéraire ;
la DCA mobile est celle qui se déplace avec les colonnes de transport.

Cdt

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beaufort
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 06/10/2010

MessageSujet: 8eRI - journée du 21 mai   Dim 13 Fév 2011 - 20:05

Bonjour,

Dernier rapport d'un officier du 8ème. Voir un précédent message sur le 8ème à Boussois et son intégration dans le 6ème RTM du Lieutenant Colonel Marioge.

La journée du 21 mai.

"l'ennemi nous déborde sur la droite, très durs combats dans le cimetière d'Assevent. Bombardement par MINEN (?) et combats dans les rues du village. Je suis complètement isolé et ne peux communiquer avec les sections voisines. L'ennemi se rapproche, coups de fusil à bout portant, jets de grenades. Beaucoup de blessés par balles. Nous tenons jusque 20 heures. Mes hommes n'ont pu utiliser que les munitions qu'ils avaient sur eux ou celles récupérées sur leurs camarades mis hors de combat"

Normalement, les unités sont ravitaillées en munitions. Mais:
Quelles sont les munitions dont dispose un homme entre chaque ravitaillement? Combien de cartouches et cela représente-il du poids?
Dans le cas qui nous préoccupe, le ravitaillement ne suivant pas (ou ne s'effectuant plus) les quantités de munitions sont-elles suffisantes pour tenir longtemps?
Enfin, un dernier éclaircissement:
Bombardement par MINEN. MINEN, des mines? Bombarder avec des mines? Est-ce possible?

Le régiment sera fait prisonnier dans les jours qui viennent (près de Maubeuge) me semble-t-il.
Mais et je cherche encore des réponses, il semblerait que des éléments du 8ème RI se soient embarqués à Boulognes ou Dunkerque.

Merci de votre réponse.

Sympathie

Beaufort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2286
Age : 65
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: 8e RI   Dim 13 Fév 2011 - 20:19

Bonsoir
Je suppose qu'il s'agit d'obus de mortier ("minenwerfer" = mortier) ...

Pour les dotations en munitions, je ne sais répondre ...
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: 8e RI   Dim 13 Fév 2011 - 22:23

bonjour,

chaque fantassin à dans son équipement 90 cartouches de 7,5 et 2 chargeurs de 25 cartouches pour le fusil mitrailleur mod 24/29.
voila, voila, si c'est pas ça ...il y aura certainement des spécialistes pour réctifier.

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beaufort
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 06/10/2010

MessageSujet: 8e RI - mission retardatrice au 8ème RI   Dim 20 Fév 2011 - 18:09

Bonjour,

Les 16 mai et 17 mai, alors que le 8ème Ri retraite vers Gozée, Thuin.
Extrait d'un rapport du capitaine commandant le 3ème bataillon du RI.

"Je suis chargé de former l'arrière-garde avec mission retardatrice. Il y a avec nous quelques motocyclistes et un char léger. Un GRD nous croise, grosse attaque d'aviation qui nous cloue deux heures au sol, chez nous quelques blessés légers, chez eux des voitures de découvertes brûlent. "

Trois éclaircissements de votre part m'aideraient à comprendre le contenu de cet extrait.

Alors que les troupes sont en retraite, l'officier note qu'il croise un GRD donc.... y aurait-il encore des troupes qui montent en lignes?

Des voitures de découvertes brûlent. Qu'est-ce qu'une voiture de découverte?

Un char léger est-il défini par son blindage ou sa puissance de feu et par conséquent son poids?


Merci

Sympathie

Beaufort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaiox
Sergent-chef
Sergent-chef


Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: 8e RI   Dim 20 Fév 2011 - 18:35

Bonjour,

je pense que le GRD aide plutot à couvrir la retraite, grâce à sa grande mobilité, notamment avec ses automitrailleuse s'il s'agit d'un GRDI motorisé comme celui de la 5ème DIM. Les voitures de découverte sont peut être (à confirmer par les experts du site) des automitrailleuse de cavalerie ou les véhicule tout terrain dont sont pourvu certain GR.
Je pense que le char léger est définit par son poid, qui dépend principalement de son blindage et de sa puissance de feu. Dans ce cas il doit d'agir d'un char renault R35 du 6ème BCC

Kaiox
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5526
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: 8e RI   Dim 20 Fév 2011 - 18:44

Bonsoir,

Les chars légers sont effectivement définis par leur poids et non par leur armement, bien qu'il y ait un lien entre les deux. Les chars légers français (modernes) sont le R35, le H35, le H39, le R40 et le FCM36.

Les voitures de découverte (c'est à dire de reconnaissance lointaine) sont les automitrailleuses Panhard 178 : AMD 35, la fameuse "Panpan".

Enfin, concernant les troupes qui montent au front pendant la retraite, la réponse est dans votre titre : "missions retardatrices" dans lesquelles de nombreux GR s'illustreront.

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2286
Age : 65
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: 8e RI   Dim 20 Fév 2011 - 19:05

Bonsoir

Les AMD sont des engins à roues, ayant pour objectif la découverte de l'ennemi, qui allient autonomie, mobilité, rapidité, utilisation en tout-terrain, et ne sont pas destinés à combattre ( sauf pour se dégager) ...

________

Char léger/char moyen/char lourd : existe-t-il une "norme poids" ? du type : char lourd à partir de 40 t ?

Le B1 bis - 31,5 t en ordre de combat ; char ... moyen ? ... lourd ?
L'AMX 30 - 36 t en ordre de combat ; considéré, sauf erreur ... , comme char moyen ... ?

Merci pour votre éclairage !
Cordialement !


Dernière édition par Claude Girod le Lun 21 Fév 2011 - 7:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Deneu
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5192
Age : 64
Localisation : Près de Lille
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: 8e RI   Dim 20 Fév 2011 - 21:34

Dans le rapport du capitaine, qui n'est probablement pas un spécialiste des matériels attribués à la cavalerie et de leurs appellations, le terme voiture de découverte pourrait bien se rapporter à des voitures non blindées type Laffly ou équivalent.

Il est probable que s'il s'était agi d'AMD notre capitaine aurait parlé d'auto mitrailleuses ou de voitures blindées.

C'est mon sentiment en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
8e RI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Infanterie :: Par N° de RI-
Sauter vers: