Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Rôle des pionniers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 554
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Rôle des pionniers   Mar 11 Juin 2013 - 20:36

La question est dans le titre : quel était le rôle des régiments de pionniers en 1940 ?

Merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catalina
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 332
Age : 45
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Rôle des pionniers   Mar 11 Juin 2013 - 21:01

En résumé: creuser des trous... lol!

Outre la réalisation de petits travaux ils servaient également à la défense passive, à la protection des points sensibles, à des tâches diverses à l’arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 554
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Rôle des pionniers   Mar 11 Juin 2013 - 22:18

Merci de la réponse. Si j'avais mauvais esprit je dirai qu'il s'agit de sous-fantassins mais comme j'ai toujours bon esprit Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catalina
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 332
Age : 45
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Rôle des pionniers   Mar 11 Juin 2013 - 22:23

C'est également une bonne définition... on y trouvait beaucoup d'"indésirables" (communistes notamment... Smile) ce qui n'a pas empêché certains de ces régiments de bien se comporter au feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5665
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Rôle des pionniers   Mar 11 Juin 2013 - 23:45

Je crois qu'il y a confusion entre les régiments régionaux (de travailleurs...) et les régiments de pionniers.

Toutes les unités ont "creusé des trous" pendant la drôle de guerre, et le terme de sous-fantassins me gène quelque peu.

Les unités de pionniers (d'armée, de CA, divisionnaires) sont des unités de main d'œuvre, rattachés à l'infanterie, qui sont utilisés en période d'activité pour le ravitaillement des troupes, l'aide au service de santé (montage des tentes...), de transmissions, de l'intendance... la manutention des munitions, les travaux du génie, etc.

Quand à la proportion d'"indésirables"... j'aimerais connaître les sources à l'appui de cette affirmation.

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catalina
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 332
Age : 45
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Rôle des pionniers   Mer 12 Juin 2013 - 3:47

Bonsoir,

Les sources sont simples, regardez les unités d'affectation de figures et sympathisants communistes ou bien d'artistes engagés en 1939-40:
- Georges COGNIOT, député de la Seine, 402e RP;
- Jean BURGER, qui s'est fait remarquer avant guerre en participant au Congrès mondial de la Paix d'Amsterdam puis dans le recrutement pour les Brigades internationales, 406e RP;
- Gabriel MASSIAS, membre du comité fédéral de la Gironde, 615e RP;
- Laurent CASANOVA, secrétaire personnel de Maurice Thorez, 460e RP;
- Robert DESNOS, artiste engagé et créateur du chant No Pasaran, 436e RP;
- George VARENNE, membre d'un bureau régional du PC, mobilisé comme lieutenant de réserve faisant fonction de capitaine dans un régiment de pionniers (non précisé);
- Marcel CARNE, réalisateur de Quai des Brumes et membre de l'Association des écrivains et artistes révolutionnaires, 606e RP;
- Maurice LE GOAS, créateur d'une université ouvrière dans les Hauts de Seine, 405e RP;
- Eugène BONNARDIN, non encarté mais ayant participé aux grèves de 1936 et 1938, 608e RP;
la liste est longue...

Bien sur ils ne sont pas tous affectés dans les régiments de pionniers, Aragon par exemple rejoindra le 220e RRT, mais ces "indésirables" s'y retrouvent en bien plus forte proportion qu'ailleurs ce que ne justifie pas forcément leur âge.

Par bien des aspects les Régiments de Pionniers pourraient s'apparenter à l'ancienne Armée territoriale (du fait de leur recrutement principalement dans les classes les plus âgées), les Régiments de Travailleurs s'en distinguant surtout par leur coté plus "disciplinaire".

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2304
Age : 66
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Rôle des pionniers   Mer 12 Juin 2013 - 5:55

Bonjour à tous !

Les pionniers appartenaient effectivement à l'infanterie, pas au génie, même s'ils devait travailler souvent sous son autorité, j'imagine ...
Il s'agissait de réservistes ; leur tâche n'était pas d'être en premiere ligne ; c'étaient des'' travailleurs'' pas ou peu entraînés au combat, qui utilisaient leur savoir-faire pour exécuter des travaux de campagne : constructions de positions défensives, abris, emplacements d'armes, ... Ils n'avaient qu'un armement léger, très peu d'armes automatiques, pas de canon AC, pas de mortier, de mitrailleuse lourde, de véhicules modernes, ... Confrontés aux unités de pointe allemande, le choc devait être rude, les pertes nombreuses ... (dans une de ses lettres, un pionnier emploie le terme "débandade")
Oui, une "valeur" combattante faible, donc, mais ce n'est pas ce que l'on attendait d'eux ; on ne leur demandait pas d'être des fantassins ...

Cordialement !

NB : les pionniers de la Légion étrangère aujourd'hui encore forment une unité de tradition, particulière, certes ! J'essaie d'imaginer leurs réactions à "sous-fantassin" ... ! (humour)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 2024
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Rôle des pionniers   Mer 12 Juin 2013 - 10:09

bonjour
pour les communistes les plus engagés il y'aura des unités spéciales disciplinaires créées à leur intention, les compagnies spéciales de travailleurs militaires indésirables, de même les sections régionales d'exclus qui deviendront les compagnies spéciales de travailleurs militaires exclus en ont aussi bien qu'à l'origine destinées aux droits communs

là il s'agit de véritables unités disciplinaires, je ne suis pas convaincu qu'on puisse donner l'image de "disciplinaires" aux RRT même avec la description de Aragon sur son régiment (qu'il quitte d'ailleurs pour le GSD 39 de la 3ème DLM qui n'est pas vraiment d'une unité de relégués de troisième ligne) recevant des suspects anarchistes communistes mais aussi Russes Blancs Emigrés et cagoulards.

Cela donne plus l'impression d'un régiment constitué de bric et de broc avec la lie de la société ou des hommes en marge qu'on ne voulait pas intégrer ailleurs, dans les RRT l'encadrement qui me semble à priori quelque chose d'essentiel dans une unité disciplinaire est particulièrement déficient et âgé et donc peu adapté quand il existe, au 33ème RRT les compagnies sont à 400 hommes(!), de plus les effectifs fonderont comme neige au soleil, bref pas vraiment l'idée qu'on se fait d'une unité disciplinaire, enfin les Pionniers comme dans les RRT sont armés ou très mal armés et sous-équipés mais du moins théoriquement armés, une unité disciplinaire "digne de ce nom" à mon avis n'est pas armée, sauf les cadres...

Salutations
Loïc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catalina
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 332
Age : 45
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Rôle des pionniers   Mer 12 Juin 2013 - 10:15

Il est évident que le terme de "sous-fantassin" ne peut s'appliquer aux pionniers de la Légion Étrangère, tout comme on ne peut l'appliquer aux pionniers d'assaut allemands Smile A noter que, en se basant sur l’étymologie du mot et son origine, pionnier est un mot venant du latin pedo (pied) apparaissant au XIIe siècle et signifiant soldat à pied (ou fantassin...). Comme ils étaient à l'époque les premiers en ligne le sens a peu à peu dérivé vers celui de personne qui ouvre la voie à quelque chose. Désolé d'avance pour le hors-sujet linguistique study

Les compagnies de travailleurs militaires regroupent la totalité des non-agriculteurs des classes 1914 et 1915 (288 compagnies en avril 1940 pour un total de 60.000 hommes), elles sont mises à la disposition de l'Armement. Les compagnies de travailleurs spéciales dont tu parles Loïc regroupent pour leur part les anciens miliciens des Brigades Internationales (soit environ 1600). Il est évident qu'entre ces deux catégories de personnels la discipline est différente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Rôle des pionniers   Mer 12 Juin 2013 - 11:31

Loïc Lilian a écrit:
[...] une unité disciplinaire "digne de ce nom" à mon avis n'est pas armée, sauf les cadres...

Bonjour à tous, bonjour Loïc,
Sans entrer dans le détail, une unité disciplinaire est bel et bien armée... sinon à quoi servirait-elle ? Il ne s'agit pas d'une expression désignant une unité pénitentiaire.

Voir à ce sujet les Bataillons d'infanterie légère d'Afrique et autres "Joyeux"...

Cordialement,
Thierry Moné

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 2024
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Rôle des pionniers   Mer 12 Juin 2013 - 12:54

Bonjour


bon, honneur à l'Armée d'Afrique, après on verra pour les Travailleurs :

-cataloguer les BILA comme unités disciplinaires c'est aller un peu vite et trés discutable, c'est un "corps d'épreuve" avant tout à l'origine (il recevait d'anciens condamnés ou d'anciens disciplinaires ce qui est autre chose que d'être une unité disciplinaire) les véritables unités disciplinaires de l'Armée Française étaient les compagnies de fusiliers et de pionniers de discipline créées en 1818 et envoyées en Algérie d'où il resulte souvent la confusion des unes avec les autres, là on parle de soldats condamnés, le fait de ne pas pouvoir porter une arme est de fait la manifestation la plus éclatante et patente de leur statut

les BILA eux n'ont cessé de participer à la conquête de l'Algérie et même aux interventions au Méxique et en Extrême-Orient, aux deux Guerres Mondiales...donc oui bien évidemment qu'ils sont armés parce que ce ne sont pas pour ma part stricto sensu des unités disciplinaires, autre détail qui ne trompe pas les BILA compteront des engagés volontaires dans leurs rangs et non pas seulement des conscrits au passé chargé, les BILA sont des unités combattantes au même titre que le reste de l'Armée d'Afrique Chasseurs d'Afrique Zouaves Légion Spahis Tirailleurs
 
ce qui n'est certainement pas le cas des Compagnies de Discipline, la seule et unique expérience où les disciplinaires ont été envoyées au feu tandis que tous ces composantes de l'Armée d'Afrique s'étaient déjà couvertes de gloire hors d'Algérie ce fut en décembre 1870 en France:
 le bataillon de marche des disciplinaires y fit une si pauvre impression qu'on jugea préférable de le renvoyer en Algérie au bout de 4 semaines, c'est dire, à un moment où l'Armée avait le plus besoin de soldats, on a même préféré s'en passer au bout du compte

Citation :
Les compagnies de travailleurs militaires regroupent la totalité des non-agriculteurs des classes 1914 et 1915 (288 compagnies en avril 1940 pour un total de 60.000 hommes), elles sont mises à la disposition de l'Armement. Les compagnies de travailleurs spéciales dont tu parles Loïc regroupent pour leur part les anciens miliciens des Brigades Internationales (soit environ 1600). Il est évident qu'entre ces deux catégories de personnels la discipline est différente

je connais ces compagnies de travailleurs militaires ex-compagnies (d'ouvriers) de renforcement, mais il ne s'agit pas du tout non plus des Brigadistes qui sont incorporés en fait dans les Compagnies de Travailleurs Etrangers de série 250 et 300 (110 peut être aussi) à la suite des 226 CTE en majorité d'Espagnols et non pas dans les "compagnies spéciales"
il s'agit de deux autres catégories différentes de Cies de Travailleurs
-6 Compagnies Spéciales de Travailleurs Militaires Indésirables créées au printemps 1940 pour les agitateurs communistes
-9 Compagnies Spéciales de Travailleurs Militaires Exclus formées par les sections d'exclus (une par Région Militaire)

en 1939-1940 il y'a beaucoup d'unités de "travailleurs" (Régiments, Bataillons, compagnies) Françaises, Etrangères et même des Légions Indochinoises

Salutations
Loïc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Rôle des pionniers   Mer 12 Juin 2013 - 13:53

Bonjour à tous,

Je trouve que l'on joue un peu sur les mots à propos des Bila... mais ce n'est que mon avis.pirat

Pour une fois, je trouve que cette référence est assez bien faite (elle confirme d'ailleurs en tout premier lieu que les Bila ne sont pas "au sens strict" des unités disciplinaires) :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataillons_d'infanterie_l%C3%A9g%C3%A8re_d'Afrique

Cordialement,

Thierry moné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rôle des pionniers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rôle des pionniers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « 1000 pionniers qui changent le monde »
» Bataillon des Pionniers noirs
» La Grande Armée en quelques chiffres
» Les fronts écologiques
» Les légendes du Mont Shasta (USA)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Infanterie :: Pionniers-
Sauter vers: