Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Variétés de carburant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Variétés de carburant   Mer 23 Avr 2008 - 16:44

En regardant l'état des stocks de carburant pour la Marine, je vois qu'il existe trois catégories de Mazout: le M, le N°1 et le N°2.

Est-ce que quelqu'un sait à quoi correspond cette distinction, et quelle est la différence pratique entre les trois carburants ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
takata
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant


Nombre de messages : 338
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Variétés de carburant   Mer 23 Avr 2008 - 21:02

(édité pour enlever des bêtises)
C'est la classification des mazouts liquides de marine selon leur viscosité.
:-)


Dernière édition par takata le Jeu 24 Avr 2008 - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
takata
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant


Nombre de messages : 338
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Variétés de carburant   Jeu 24 Avr 2008 - 11:00

Après vérification, je ne suis plus très sûr pour les N°1 & N°2 : il se peut que le N°2 soit tout simplement un mazout plus visqueux que le N°1 qui était surtaxé (c'était du moins classé comme ça dans les années 1970).

D'un autre côté, les ports français ne délivraient juste après la guerre que trois types de produits liquides et c'est ce qui m'a trompé :
- Marine Fuel Oil
- Marine Diesel Oil
- Gas Oil
Mais le N°1 est en fait un Fuel Oil (mazout).

Donc, peut-être qu'il s'agissait bien de trois sous-catégories de mazouts et pas des diesels ni du gas oil :
- M -> serait un mazout Marine (militaire), genre US Navy Fuel Oil grade "A, B ou C"
- N°1 -> un mazout marchand moins visqueux (900s @ 100°F, c'est spécifié dans ma doc)
- N°2 -> un mazout plus ordinnaire et plus visqueux.

Au bout du compte, on aurait des mazouts qui se différencient par leur qualité de combustion et seraient plus ou moins adaptés à différents types de chaudières et brûleurs (militaires ou marchands).

Olivier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
takata
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant


Nombre de messages : 338
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Variétés de carburant   Jeu 24 Avr 2008 - 11:24

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Variétés de carburant   Jeu 24 Avr 2008 - 18:31

Merci pour l'info. Je n'y connais rien en qualité de mazout, à vrai dire.

Je peux en revanche confirmer qu'il s'agit bien de trois catégories de mazout (fuel oil en anglais) et pas de diesel / gas oil. Même moi je sais faire la différence entre du mazout et du diesel, et d'ailleurs ce sont des produits suffisamments différents pour qu'ils soient bien différenciés donc pas de problème là-dessus.

Je suppose que le mazout pourri va servir pour les cargos et les pêchous et le super-mazout pour les navires de guerre (et probablement les gros paquebots: bref, tous les moteurs à turbine) mais c'est purement du pif.

En gros, ce que je voudrais savoir c'est si dans le tas il y a au moins une catégorie qui soit de facto inutilisable par l'Axe. Je pense à un truc comme le fait que l'essence (pas d'aviation) française avait un indice d'octane dans les 50-55 donc inutilisable sans additif dans les véhicules de la Wehrmacht. Evidemment, les Italiens avaient plein de vieux machins et les Allemands avaient tout ce qu'ils avaient saisi aux Français donc ça aurait toujours servi à quelque chose, mais c'est pour savoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Variétés de carburant   Jeu 24 Avr 2008 - 18:31

Aussi, ça m'intéresserait de savoir lequel est le meilleur Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
takata
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant


Nombre de messages : 338
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Variétés de carburant   Jeu 24 Avr 2008 - 19:26

Le meilleur, c'est indiscutablement le M et le pire le N°2. Plus c'est visqueux, plus c'est un résidu difficile à brûler qui nécessite une pré-chauffe plus importante.
D'après moi, ça doit correspondre à peu près aux Fuel grades de l'US Navy :
- A -> M
- B -> N°1
- C -> N°2

Maintenant, en ce qui concerne les moteurs diesel marine, ils sont la plupart du temps capables de brûler aussi du mazout léger. L'huile lourde (Diesel) peut être fabriquée en mélangeant du Gas Oil (un produit distillé à 100%) avec du mazout (qui est le résidu de cette distillation). De même, on peut diminuer la viscosité d'un mazout en y ajoutant du Gas Oil ou d'autres additifs.
Donc, de toute façon, tous ces mazouts sont utiles à toutes les marines qui les utilisent selon les navires en plus du charbon.

Olivier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
takata
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant


Nombre de messages : 338
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Variétés de carburant   Jeu 24 Avr 2008 - 21:39

La classification actuelle des Mazouts :
a) Distillate Fuel Oil
- Fuel Oil N°1 = Kerosene
- Fuel Oil N°2 = Home Heating Oil

b) Heavy Distillate/Light Residual Fuel Oil
- Fuel Oil N°4 = Light Residual Fuel -> Industrial/commercial burners

c) Residual Fuel Oil
- Fuel Oil N°5 = Bunker B -> Marine /intermediate viscosity
- Fuel Oil N°6 = Bunker C -> Marine /high viscosity

Pour tes considérations d'usage, selon la classification actuelle par ordre décroissant de légereté. Les stocks que tu as doivent correspondre aux grades N°4, 5 & 6. Les N°5 et 6 étant spécifiquement destinées aux applications marine et sont les US Navy grades Bunker B & C.

La seule chose qui change, c'est le prix et la facilité de pomper et de brûler le mazout. Ce n'est pas comme pour l'essence, la valeur calorifique reste la même. Il se peut d'ailleurs que les machines utilisent simultanément plusieurs types pour la pré-chauffe et l'alimentation principale. Donc, penser que le "moins bon" est pour les vieux navires ou la pêche et le meilleur pour les turbines, ce n'est certainement pas le cas car ce qui est recherché dans la propulsion marine, c'est justement de pouvoir brûler le mazout le moins cher.

D'après ma documentation, le N°1 français est bien mentionné :
Fuel Oil Grades (1920+) :
- Marine Fuel Oil -> Quality not inferior to US Navy Bunker C grade
- Medium Marine Fuel Oil -> 1,000s @ 100°F (Redwood No.1 viscometer)
- Fuel Oil No.1 (French Metropolitan Ports) -> 900s @ 100°F (Redwood No.1 viscometer)
- Light Marine Fuel Oil -> 250s @ 100°F (Redwood No.1 viscometer)

Si tu regardes plus haut le tableau (des mazouts français), la 3e colonne "Redwood No.1" et tu peux voir la ligne pointillée @ 100° Farenheit (37.8°C) et croiser les valeurs 'R'.
- 250s = Light marine = bunker A -> M ?
- 900-1,000s ~ Medium marine = bunker B -> N°1
- 1,250s ~ Marine fuel = bunker C -> N°2

En sus, les prix du soutage :
"Spot Price" International Bunkering, 27th July 1953 pour le Port de Marseille (prix de la tonne métrique) :
- Marine Fuel Oil = 147 shillings 2 pence
- Fuel Oil No.1 = 166 shillings 8 pence
- Marine Diesel Oil = 229 shillings 4 pence
- Gas Oil = 265 shillings 3 pence

en 1939 (prix moyen à la tonne) :
- Marine Fuel Oil = 42 shillings
- Marine Diesel = 62 shillings

S~
Olivier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
takata
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant


Nombre de messages : 338
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Variétés de carburant   Ven 25 Avr 2008 - 13:18

Une bonne explication en anglais des grades de Mazout :
Citation :

Fuel Oil

Fuel oils are comprised of mixtures of petroleum distillate hydrocarbons. The various kinds of fuel oils are obtained by distilling crude oil, and removing the different fractions. Fuel oil is any liquid petroleum product that is burned in a furnace for the generation of heat or used in an engine for the generation of power, except oils having a flash point of approximately 100 degrees F and oils burned in cotton or wool-wick burners. The oil may be a distillated fraction of a crude petroleum, a residuum from refinery operations, or a blend of these.

Two major categories of fuel oil are burned by combustion sources: distillate oils and residual oils. These oils are further distinguished by grade numbers, with Nos. 1 and 2 being distillate oils; Nos. 5 and 6 being residual oils; and No. 4 either distillate oil or a mixture of distillate and residual oils. No. 6 fuel oil is sometimes referred to as Bunker C. Diesel oils are among the products considered "fuel oils" in a broad sense.

The Department of the Navy uses a variety of petroleum fuels in support of naval operations, including gasoline, diesel, aviation gas, F-76, and navy special fuel oil (NSFO). There are many fuels commercially available both throughout the country and around the world. Fuels can have widely varying characteristics - but not all are suitable for use on Coast Guard vessels. Knowing the type of fuel you've taken onboard is also essential to good fuel management. Synonyms can be very confusing. Unfortunately, locally used fuel names often have no real meaning and may even be incorrect. For instance, "F-76" is sometimes mistakenly used to represent any commercial distillate marine fuel.

Heating Oil includes petroleum that is No. 1, No. 2, No. 4--light, No. 4--heavy, No. 5--light, No. 5--heavy, and No. 6 technical grades of fuel oil; other residual fuel oils (including Navy Special Fuel Oil and Bunker C); and other fuels when used as substitutes for one of these fuel oils. Heating oil is typically used in the operation of heating equipment, boilers, or furnaces. Heating fuel oil and transportation fuel oil no. 2 are basically compositionally the same.

By one system, there are 3 grades of fuel oil. Light Fuel oil or Bunker A is used as fuel for small and general boilers. Medium Fuel Oil or Bunker B is used as fuel for medium boilers as well as and furnaces and stoves. Heavy Fuel Oil or Bunker C is often used as fuel for large furnace in industry e.g. a furnace for a cement processing plant.

Residual Fuel Oil is a topped crude oil or viscous residuum that, as obtained in refining or after blending with other fuel oil, meets or is the equivalent of Military Specification Mil-F-859 for Navy Special Fuel Oil and any more viscous fuel oil, such as No. 5 [Bunker B] or No. 6 [Bunker C]. When steamships were coal-fired,"bunkers" was the home for the bins used to hold the coal. As marine diesel engines became prevalent, the term was carried over to include the liquid fuel tanks. The United States Navy refers to Bunker C as "Navy Heavy". At one time, the lighter fuel oils Bunker A and Bunker B were also available. Bunker A oil is Bunker C cut with 20 percent diesel fuel. Fuel oil numbers 4, 5, and 6 are commonly known as "residual oils" since they are manufactured in whole or in part from distillation residues from refinery processing. These three heavy fuel oils are also known as gas oils and are composed of hydrocarbons ranging from C19 to C25. Residual oils are complex mixtures of relatively high molecular weight compounds and are difficult to characterize in detail. Molecular types include asphaltenes, polar aromatics, naphthalene aromatics, aromatics, saturated hydrocarbons and heteromolecules containing sulfur, oxygen, nitrogen, and metals. The viscous residuum fuel oils, numbers 5 and 6, sometimes referred to as bunker B and bunker C fuels, respectively, usually must be preheated before being burned.
source:
http://www.globalsecurity.org/military/systems/ship/systems/fuel-oil.htm

Donc, on peut penser que ces grades s'appliquent surtout en fonction de la dimension de l'appareil moto-propulseur. Un petit navire brûlera un mazout léger (ou un diesel) et un très gros le mazout le plus lourd.

Olivier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Variétés de carburant   Ven 25 Avr 2008 - 14:23

Merci beaucoup pour toutes ces explications. Je vais digérer tout ça.

Un petit détail: ton tableau ne s'affiche pas pour moi, je pensais que tu l'aurais vu mais comme tu y fais référence... c'est juste moi ou bien les autres le voient ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
takata
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant


Nombre de messages : 338
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Variétés de carburant   Ven 25 Avr 2008 - 14:49

Moi je le vois affiché. Sinon, télécharge-le à cette adresse :
dl.free.fr/hrVREA6Vz/mazout_table.jpg

Ce sont les grades de mazout français mais vers les années 1970. Je pense que les N°1 et N°2 ne correspondent pas à ceux des années 1930. La valeur 'R' du N°1 est bien en dessous de 900s que j'ai dans ma doc de cette époque. De même pour celle du N°2 (là 1,250s) était certainement plus élevée que ça (je n'ai pas encore trouvé exactement ce qu'il en est, de même pour le Bunker C).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Variétés de carburant   Ven 25 Avr 2008 - 16:00

Ah, ben maintenant que je l'ai téléchargé je le vois sur le serveur !

Faut pas chercher à comprendre, mais merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
takata
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant


Nombre de messages : 338
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Variétés de carburant   Ven 25 Avr 2008 - 16:10

Finalement j'ai trouvé ça pour les grades de viscosité :
- Light Marine: Bunker A, jusqu'à 250s @ 100°F
- Medium Marine: Bunker B, jusqu'à 1,000s @ 100°F (N°1, 900s)
- Heavy Marine: Bunker C, jusqu'à 1,550s @ 100°F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Variétés de carburant   Dim 31 Aoû 2008 - 0:11

Bonsoir,
Takata sera-t-il capable de trouver les caractéristiques d'un carburant utilisé dans la marine au Maroc après la débacle de Juin 40: "la crème de Rufisque"......Trève de mystère: il s'agit d'huile d'arachides qui remplaçait avantageusement le gas oil pour les avisos (parfois les sous-marins) chargés de l'escorte des convois de ravitaillement vers la Métropole. Quand ce carburant de substitution vint aussi à manquer, les escortes furent assurées par des patrouilleurs auxiliaires (ex-chalutiers) à charbon (SABLAISE, SERVANAISE....)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Variétés de carburant   Dim 31 Aoû 2008 - 0:31

Re,
Anecdote concernant le mazout relevée dans le témoignage d'un officier du Wyoming (cargo) engagé dans un convoi de Casa pour les USA en 12.42:
"Le grand soucis des commodores, c'est la fumée.La fumée permet aux sous-marins de détecter les convois à des distances de 60 à 80 milles. Aussi les rappel à l'ordre pleuvait à chaque instant,surtout sur nous,car nous avions un mazout éxécrable.
Nous fûmes même menacé d'être abandonnés à nous-mêmes. Et pourtant les mécaniciens faisaient leur possible pour règler les bruleurs.A chaque instant, de la passerelle, tombait l'avertissement: "Attention à la fumée! La fumée est très noire!"
On finit par trouver la solution en brûlant le plus mauvais mazout la nuit."
Le Wyoming fût torpillé au retour en mars 43 (pas de victimes)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Variétés de carburant   Dim 31 Aoû 2008 - 11:19

Oui, après l'armistice il y a eu tout un projet pour substituer des huiles végétales pour faire du carburant. Le problème était d'une part que les huiles obtenues ne se prêtaient pas bien à tous les types de chaudières (j'ai plus de détails quelque part si ça intéresse quelqu'un), d'autre part et surtout le ravitaillement de la métropole: la priorité était l'alimentation des Français, et l'importation d'arachides était une des sources principales de matières grasses, donc tout ce qu'on prélevait pour en faire du carburant venait en déduction directe de la ration - déjà insuffisante - des ménages français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Variétés de carburant   Lun 1 Sep 2008 - 18:47

Bonsoir,
L'huile d'arachides était utilisée en substitution du gas oil sur les unités équipées de moteurs diésel et réputées très économes tels que les les avisos (classe ELAN) et parfois sur les sous-marins (je doit pouvoir trouver quelques descriptions de patrouilles dans l'ambiance "friture").
Les unités rapides tels que les torpilleurs, equipés de turbines à vapeur et dont les chaudières fonctionnaient au mazout ont réduit leur activité après l'armistice afin de toujours garder un stock minimum de 2 mois.
Anecdote: Auguste RATEAU a mis au point les turbines à ailettes, très performantes, le CT TIGRE en était équipé et à battu le record de vitesse pratiquement à sa mise en service. Les turbo-compresseurs de nos voitures en sont les descendants. (trouvé via Google:Auguste RATEAU).
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Variétés de carburant   Lun 1 Sep 2008 - 21:46

Très intéressant.

Voici un exemple concret. De janvier à juillet 1942 (inclus) les transferts au profit de la MNF à Casablanca et Dakar se sont montés à 7.448 tonnes dont 1.700 t prélevés sur les stocks de sécurité, 1.000 t d'huile d'arachide déjà en stock au 1er janvier, et environ 6.000 t d'huile d'arachide livrées à Dakar.

C'est vrai qu'après restrictions, le diesel / arachide représentait une majorité des dépenses. A Dakar par exemple, les forces navales consommaient 190 tonnes de combustible par mois, dont 20 pour le Jean Bart, 150 pour le groupe des sous-marins et 20 pour les services divers, plus 160 t pour les patrouilles de l'océan.

A Casablanca, les dépenses fixes étaient de 200t par mois dont 100 pour le groupe des sous-marins et 60 t pour le Richelieu, le reste 4e escadre et services. Plus 150 t / mois entre la 7e escadrille d'avisos et la 7e escadrille de patrouille, et 300 tonnes de "dépenses impériales" (je ne sais pas à quoi cela correspond exactement).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Variétés de carburant   Mar 2 Sep 2008 - 14:55

Bonjour,
juste une petite correction: je pense qu'il y a une inversion entre Dakar et Casablanca dans les deux derniers paragraphes.
Vous semblez avoir des infos très précises sur l'activité du port de Casablanca et cela m'interesse au plus haut point. Pouvez-vus me donner vos sources (par MP si necessaire).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Variétés de carburant   Mar 2 Sep 2008 - 20:18

Houla, oui ! Le pire c'est que je viens de rappeler le document (un truc des archives de la Marine) et qu'après relecture je me préparais à écrire quelque chose comme "mais non voyons, le Richelieu est bien à Casa et le Jean Bart à Dakar et tout le reste concorde" avant que la répétition de cette énormité ne me frappe Embarassed

Donc il faut bien substituer Dakar et Casablanca dans les deux derniers paragraphes du message précédent, merci de l'avoir fait remarquer.

En ce qui concerne mes sources, c'est un document tiré des archives de la Marine. Je ne me suis pas intéressé en détail au port de Casablanca pendant la guerre, j'ai donc des informations assez détaillées sur les périodes qui m'intéressent mais pour le reste c'est assez vague. Le carton en question traite des tentatives de fabriquer du carburant à partir d'huiles végétales, la situation de la Marine en Afrique n'est donnée qu'incidemment et parce que c'était le premier consommateur et apparemment le principal bénéficiaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Variétés de carburant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La grogne dans le monde - carburant cher
» Acétone en complément dans carburant : meilleures perfs ?
» Carburant...à base de déchets de cacao !!!
» ESSO qui refuse de vendre du carburant aux observateurs
» Risques de bio carburant au poulet au brésil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La Marine Nationale française de 1919 à 1940 :: MNF40 :: Les navires-
Sauter vers: