Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 75mm à balles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vince1940
Sergent-chef
Sergent-chef


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: 75mm à balles   Mer 22 Mai 2013, 18:03

Bonsoir,

Je désire savoir si la munition de 75mm dite "obus à balles", était en fonction en 1940, ou bien si cette munition ne fut utilisé qu'en 14-18 svp?

Merci d'avance à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALVF
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: nde   Mer 22 Mai 2013, 19:02

Bonjour,

L'obus à balles entre toujours dans la composition des approvisionnements en munitions en 1940.
La proportion d'obus à balles est bien inférieure à celle du début de la Grande Guerre, en 1940, elle est de l'ordre de 15% du total des projectiles d'un groupe de 75 mm (la proportion est de 20% pour le calibre de 105 L).
L'obus à balles a toujours son utilité, notamment pour faire "sortir de leur trou" les soldats ennemis car dans ce cas l'efficacité est bien plus grande que lors d'un tir à obus à explosif.
Ainsi, en 1917, l'emploi de l'obus à balles avait été presque abandonné dans l'artillerie française et on l'a regretté lors de l'offensive des Flandres de l'été 1917.A cette époque, sur un terrain très marécageux où les allemands s'abritaient dans de puissants blockhaus (car il était à peu près impossible de creuser des tranchées), on a constaté après un formidable bombardement mettant en œuvre les plus gros calibres:
-que les ouvrages bétonnés avaient été tous écrasés ou détruits par le tir des 155, 220 et 370.
-qu'il n'existait plus de positions organisées allemandes.
-mais que des tirailleurs et mitrailleurs isolés faisaient beaucoup de mal, sommairement enterrés dans des trous peu profonds.
-que l'utilisation massive du 75 avec tir d'obus à balles aurait pu forcer au repli ces téméraires.
De ce fait, l'obus à balles est revenu un peu en faveur en 1918 et ce jusqu'à 1940.
Cordialement,
Guy François.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vince1940
Sergent-chef
Sergent-chef


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: 75mm à balles   Mer 22 Mai 2013, 20:09

Bonsoir Guy,

Merci pour ce petit cours sur l'obus de 75mm à balles. J'en sais désormais un peu plus sur cet engin.

Je dormirais un peu plus instruit ce soir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabi1
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 480
Age : 31
Localisation : Marne
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: 75mm à balles   Mer 29 Mai 2013, 12:10

Salut, pour un exemple en 1940, il y a un épisode de tir de ces obus en direction du fort de Villy la Ferté par un ouvrage voisin....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
vince1940
Sergent-chef
Sergent-chef


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: 75mm à balles   Mer 29 Mai 2013, 17:39

Bonjour Fabien,

Merci à toi. Etait-ce une erreur de tir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALVF
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: 75 mm à balles   Mer 29 Mai 2013, 17:59

Bonsoir,

Il s'agit bien de tirs volontaires, chaque ouvrage assurant le flanquement mutuel de son (ses) voisin(s).
Si l'ennemi arrive sur les dessus d'un ouvrage, l'artillerie de son voisin tire sur lui.Il ne peut être question d'un tir d'obus explosifs qui pourraient abîmer les organes de l'ouvrage.On tire donc des obus à balles pour rendre intenables les dessus de l'ouvrage à l'ennemi.
Les artilleurs ont un nom "charmant" pour désigner ce genre de tir, il s'agit d'un "tir d'épouillage"!
Cordialement,
Guy François.


Dernière édition par ALVF le Ven 31 Mai 2013, 07:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabi1
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 480
Age : 31
Localisation : Marne
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: 75mm à balles   Mer 29 Mai 2013, 18:22

Voilà pour "épouiller" les superstructures des sapeurs allemands pouvant s'y trouver, pratique normale du tir fusant en général et certainement qu'il y a bien d'autres exemples sur la ligne Maginot, mais ici il y une particularité:

L'ennui est que le fort du Chesnois tirait à 7km et que la portée des obus à balles est de 5km, le tir a quand même été effectué, il avait été le seul autorisé par un capitaine de l'état major du groupement d'artillerie le 18 au soir. L'équipe allemande a profité de l'obscurité pour continuer son travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
vince1940
Sergent-chef
Sergent-chef


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: 75mm à balles   Jeu 30 Mai 2013, 06:14

Bonjour,

Fabien et Guy-François, merci pour ces précisions concernant le tir d'épouillage. Nom charmant effectivement, pour ce type de tir...... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DenisA
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 30/10/2014

MessageSujet: Re: 75mm à balles   Mer 19 Nov 2014, 00:10

Bonsoir, 
Le 14 et 15 mai 1940 l'artillerie française à utilisé des obus à balles à Gembloux, j'en ai la preuve matérielle car dans les cultures j'en retrouve encore des vides ainsi que les restes des fusées fusantes et des balles un peu partout le long de la chaussée romaine exactement sur l'axe de pénétration des panzers environ à 2 kilomètres de là où les canons français étaient positionnés près de la ferme de Bertinchamps; d'ailleurs on a exhumé dans ces parages une caisse complète d'obus de 75 enterrée à grande profondeur. Il semblerait que les artilleurs français enterraient leurs munitions, cela s'est également vérifié plus au Nord sur des positions de mortier de 81mm, sans doute pour se prémunir d'une explosion provoquée de par l'onde de choc des bombes de stukas ou pour une raison que j'ignore.

Pendant la bataille les chars allemands ont essuyés des tirs d'obus anti-chars de 25mm tandis que l'infanterie qui avançait et s'abritait derrière eux subissait une pluie d'obus à balles, tout ça à terrain découvert.
Ce fut un déluge de mitraille pour les allemands qui se mirent à creuser des trous pour s'abriter.
Au beau milieu des labours on en a retrouvé les vestiges ainsi que les casques des morts car les allemands ne récupéraient pas les casques, ils les laissaient sur le terrain.
Pour soigner les blessés, dans la précipitation ils ont aménagé un hôpital de campagne dans une ferme avoisinante, les morts furent conduits puis enterrés dans le bois de Buis où un cimetière fut créé tout spécialement (j'allais dire pour l'occasion, il est vrai que pour eux ce fut la surprise totale...).
Plus tard les cadavres furent exhumés, le cimetière tomba à l'abandon, la nature retrouva ses droits mais il reste encore quelques rares plaques d'identification et des boutons de vareuse.

Dans la foulée puisque qu'il est question d'obus à balles, il faut signaler que les allemands ont fait pareil plus à l'Est, juste un peu avant les évènements du 14 et 15 mai en pilonnant avec des obus de 105 à balles les troupes belges et françaises qui les attendaient dans le bois de Grand-Leez avec des chars.
On y a retrouvé des obus de rupture de 37mm pour char, une mitrailleuse "reibel" ainsi que des batteries de char.

Cordialement.

Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
75mm à balles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Balles et battoirs pour laver le linge
» La Shoah par balles
» Accidents de chasse, balles perdues ...
» Question à deux balles
» recherche foin en balles rondes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les matériels de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Armement :: Canons, fusils et grenades antichars-
Sauter vers: