Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 le 218e RAC en Haute-Silésie 1920/1922

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pierre Bascou
Sergent de carrière
Sergent de carrière


Nombre de messages : 139
Age : 53
Localisation : bourg en bresse
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: le 218e RAC en Haute-Silésie 1920/1922   Jeu 9 Mai 2013 - 12:31

218 eme artillerie de marche avec trois groupes de deux batteries de 75. Je recherche des informations sur son action face aux corps francs comme le cimetiere de GLeiwitz. Qui a des renseignements sur cette campagne?

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALVF
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 390
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: La Haute-Silésie   Dim 12 Mai 2013 - 17:00

Bonjour,

Je n'ai pas beaucoup de renseignements sur cette campagne qui semble surtout avoir mis aux prises les polonais et les corps francs allemands plus que les troupes alliées, si j'en crois quelques renseignements que j'ai sur l'action du 12e Hussards en Haute-Silésie.
Concernant le 218e R.A.C, il est curieux que ce régiment d'artillerie provenant de la 67e D.I ait été désigné puisque les troupes françaises de la région soumise à plébiscite de Haute-Silésie sont celles de la 46e Division d'Infanterie, composée essentiellement de Bataillons de Chasseurs mais sans le régiment d'artillerie organique de la 46e D.I, remplacé par le 218e R.A.C.
Le 218e R.A.C s'est rassemblé à Sedan, a été passé en revue par le général Sauvage de Brantes et a effectué son déplacement par chemin de fer de Sedan à Gleiwitz entre le 28 janvier et le 6 février 1920.
A noter que les artilleurs du 218e R.A.C ont coiffé alors le béret pour servir dans cette 46e Division "bleue".
Je ne connais pas les éventuelles actions de combat en Haute-Silésie de ce régiment.
Cordialement,
Guy François.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4949
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: le 218e RAC en Haute-Silésie 1920/1922   Dim 12 Mai 2013 - 23:29

Bonjour

"Le 15 janvier, le Général GRATIER, quitte le commandement de la 46ème Division pour devenir Commandant Supérieur des Forces Alliées en Haute-Silésie. Il est remplacé par le Général De BRANTES à la tête de la division qui comprendra deux brigades :

- la 91ème sous les ordres du Colonel De REYNIES, composée des 6°, 15°, 23°, 24° BCA et du 29° BCP

- la 92ème commandée provisoirement par le Chef de Bataillon CORNIER , composée des 7°, 13°, 22° et 27° BCA.

Les bataillons comportent, outre une section hors rang, cinq compagnie de fusiliers et deux compagnie de mitrailleuses. Ils sont à l'effectif de 1000 à 1100 hommes.

Il a été formé un régiment de marche d'Artillerie à cinq batteries, le 218ème RAC.

La division est complétée par un régiment de Cavalerie à 4 escadrons de combat, le 12° Hussards, deux escadron d'automitrailleuses, une compagnie du Génie, des éléments de services.

Par la suite arrivera une compagnie de chars d'assaut à 3 sections.

Toutefois, le 15° BCA et le 29° BCP seront mis à l'origine à la disposition de la Commission interalliée qui, sous direction italienne, présidera au plébiscite du territoire de TESCHEN.

Quant au 22° BCA, qui participe depuis juillet 1919 à la police du plébiscite du SCHLESWIG sous direction britannique, il rejoindra NICE à l'issue de sa mission fin juin 1920 et ne paraîtra jamais en Haute-Silésie. Il sera remplacé par le 10° BCP lorsque ce bataillon aura achevé sa mission dans le territoire à plébiscite d'ALLENSTEIN-MARIENWERDER en compétition entre la Pologne et l'Allemagne.



Les mouvement s'exécutent à dater de la fin janvier au départ de l'est de la france où la division a été concentrée après relève à la garde des prisonniers de guerre. Le transport se fait sur plusieurs journée.

Le siège de la Commission interalliée étant à OPPELN, le Général De BRANTES installe son PC à GLEIWITZ en bordure du bassin minier.

La 91ème brigade installe son PC à KATTOWITZ et contrôlera ce bassin et ses frontières avec la Pologne.

Le 6° BCA arrivé à BEUTHEN le 2 février implante une compagnie à TARNOWITZ, fournit des postes frontières et des détachements provisoires à LEOBSCHUTZ et à COSEL.

Le 23° BCA arrive à PLESZ le 2 février et détache deux compagnies à RATIBOR et KATSCHER le 5. Il contrôle les localités de RYBNIK, SOHRAU et TICHAU où se produisent de fréquents incidents entre Polonais et Allemands.

Le 24° BCA a débarqué à KATTOWITZ le 1er février. Il détache sa 2° Cie et une section de mitrailleuses à KOENIGSHUTTE. Il assure les postes frontières S.E., de MYSLOWITZ à ALT BERUN.

La 92ème brigade dont le PC s'installe à KREUZBURG, répartit ses effectifs entre OPPELN et la partie nord de la zone du plébiscite, de LANDSBERG à LUBLINITZ. Le 7° BCA est centré sur cette dernière localité, le 13° sur KREUZBURG. Le 27° BCA sera rapidement affecté en renfort dans le bassin minier.

Le 218° RAC disperse ses batteries entre KREUZBURG, LEOBSCHUTZ (en soutien d'un bataillon du 135° RI italien), TARNOWITZ, GLEIWITZ et KOENIGSHUTTE.

Le 12° Hussards et les AMC sont morcelés entre KREUZBURG, OPPELN, BEUTHEN et GLEIWITZ.

Les autres bataillons et batteries italiennes contrôlent le S.O. de la zone de plébiscite entre RATIBOR et TROPPOWITZ.

L'activité des éléments se manifeste par un déploiement de patrouilles et de reconnaissances dans les localités non tenues en permanence. La mobilité compense la parcimonie des effectifs. Pour renforcer la sécurité du dispositif et apporter aussi quelque variété à une vie aussi austère, les bataillons, batteries et pelotons sont soumis à de fréquents déplacements entre les lieux de garnison procurant le plus de soucis au Commandement.

C'est ainsi que le 14 mars 1920, le 23° BCA abandonne le district de PLESZ relativement tranquille pour venir renforcer la garnison de GLEIWITZ. Les 19 et 20 mai, les trois bataillons de la brigade se livrent à une permutation circulaire entre les garnisons de GLEIWITZ, BEUTHEN et KATTOWITZ. Peu après son installation à BEUTHEN, le 24° BCA doit faire face à des désordres qui exigent l'intervention de renforts appelés de GLEIWITZ et même TARNOWITZ.

Au 1er juin 1920, l'ordre de bataille de la 46ème DI est le suivant :

QG + AMC + Peloton Cycliste + 12° Hussard - EM PHR 1° Esc 3° Esc 4° Esc à GLEIWITZ

PM + Génie + PC du 218° RAC à OPPELN

1er Groupe du 218° RAC (21 et 23 Batterie) à TARNOWITZ

25° bat du 2ème Groupe du 218° RAC à OPPELN

26° Bat du 2ème Groupe du 218° RAC à STREHLITZ

22° Bat du 3ème Groupe à GLEIWITZ

24° Bat du 3ème Groupe à KREUZBURG

Ambulance 1/46 à GLEIWITZ

Ambulance 2/46 à OPPELN

91ème Brigade Colonel De REYNIES à KATTOWITZ :

6° BCA à GLEIWITZ et RYBNIK (2° Cie)

15° BCA à TESCHEN

23° BCA à KATTOWITZ et MYSLOWITZ + PLESZ (4° Cie)

24° BCA à BEUTHEN et KOENIGSHUTTE

29° BCP à TESCHEN

92ème Brigade Général de CHAMPEAUX à KREUZBURG :

7° BCA à OPPELN

13° BCA à OPPELN et KARLSRUHE (2° Cie)

27° BCA à KREUZBURG et ROSENBERG (1er Cie) et LUBLINITZ (4° Cie)



Début mai 1921, suite à un mouvement insurrectionnel des Polonais les batteries du 218° RA partent de TARNOWITZ pour renforcer les points critiques de BEUTHEN, GLEIWITZ et PLESZ

Le 24 juin des Allemands attaquent des éléments d'ORGESH et cause un mort et deux blessés au 29° BCP, deux blessés au 218° RAC et un blessé à la prévôté divisionnaire.

A l'issue de l'évacuation des troupes Française de Haute-Silésie le 9 juillet 1922, la 46ème DI sera dissoute à MAYENCE à l'expiration de sa mission. Les éléments du 218° RAC de marche se fondent dans d'autres unités d'artillerie à Toulouse, Montpellier et Fontainebleau."

Voilà ce que l'on trouve sur ce régiment d'artillerie dans l'Armée Française de 1920 à 1924.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
ALVF
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 390
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Haute-Silésie   Lun 13 Mai 2013 - 8:53

Bonjour,

L'annuaire 1920-1921 de l'Armée française comporte quelques variantes d'organisation concernant les "Territoires à plébiscite", voici l'organisation au 30 juin 1920:

-46e D.I: Général Sauvage de Brantes, c.e.m: Lt-cl Rey.

91e Brigade d'Infanterie: Cl de Séguin de Reyvières:
7e, 13e et 27e Bataillons de Chasseurs.

92e Brigade d'Infanterie: Général de Champeaux:
6e, 23e et 24e Bataillons de Chasseurs.

Cavalerie:
12e Régiment de Hussards, 1 section d'autos-mitrailleuses de cavalerie, 1 peloton de chasseurs cyclistes.

Artillerie:
218e R.A.C, 1 section mixte de munitions, 1 équipe de réparations divisionnaire.

Génie:
1 compagnie du 11e régiment du génie, 1 détachement de télégraphistes et radiotélégraphistes.

Santé:
2 ambulances, 2 sections d'hospitalisation, 1 section militaire auto.

Intendance:
1 groupe d'exploitation, 1 R.V.F.

Service automobile:
1 section T.M.

Train des équipages militaires:
1 compagnie du 7e escadron du train.

Autres troupes dans les "Territoires à plébiscite":

-Dantzig: 10e Bataillon de chasseurs.
-Memel: 21e Bataillon de chasseurs.
-Teschen: 15e et 29e Bataillons de chasseurs (aux ordres du général de Corn).

"avz94", pouvez-vous nous indiquer vos sources et les dates car il y a des variantes sensibles?
Mes sources:
Annuaire officiel de l'Armée française 1920-1921-Berger-Levrault (situation arrêtée à la date du 30 juin 1920).
Avec les modifications suivantes arrêtées au 25 février 1921:
-10e Bataillon de chasseurs en Haute-Silésie (anciennement à Dantzig).
-15e et 29e Bataillons de chasseurs en Haute-Silésie (anciennement à Teschen).

Cordialement,
Guy François.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierre Bascou
Sergent de carrière
Sergent de carrière


Nombre de messages : 139
Age : 53
Localisation : bourg en bresse
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: le 218e RAC en Haute-Silésie 1920/1922   Lun 13 Mai 2013 - 10:46

Merci merci avec toutes ces informations.

Cordialement

Pierre BASCOU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4949
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: le 218e RAC en Haute-Silésie 1920/1922   Lun 13 Mai 2013 - 22:19

ALVF a écrit:
Bonjour,
"avz94", pouvez-vous nous indiquer vos sources et les dates car il y a des variantes sensibles?
Mes sources:
Annuaire officiel de l'Armée française 1920-1921-Berger-Levrault (situation arrêtée à la date du 30 juin 1920).
Avec les modifications suivantes arrêtées au 25 février 1921:
-10e Bataillon de chasseurs en Haute-Silésie (anciennement à Dantzig).
-15e et 29e Bataillons de chasseurs en Haute-Silésie (anciennement à Teschen).

Cordialement,
Guy François.

Bonsoir Monsieur

avz94 a écrit:
Bonjour

"Le 15 janvier, le Général GRATIER, quitte le commandement de la 46ème Division pour devenir Commandant Supérieur des Forces Alliées en Haute-Silésie. Il est remplacé par le Général De BRANTES à la tête de la division qui comprendra deux brigades :

- la 91ème sous les ordres du Colonel De REYNIES, composée des 6°, 15°, 23°, 24° BCA et du 29° BCP

- la 92ème commandée provisoirement par le Chef de Bataillon CORNIER , composée des 7°, 13°, 22° et 27° BCA.

Les bataillons comportent, outre une section hors rang, cinq compagnie de fusiliers et deux compagnie de mitrailleuses. Ils sont à l'effectif de 1000 à 1100 hommes.

Il a été formé un régiment de marche d'Artillerie à cinq batteries, le 218ème RAC.

La division est complétée par un régiment de Cavalerie à 4 escadrons de combat, le 12° Hussards, deux escadron d'automitrailleuses, une compagnie du Génie, des éléments de services.

Par la suite arrivera une compagnie de chars d'assaut à 3 sections.

Toutefois, le 15° BCA et le 29° BCP seront mis à l'origine à la disposition de la Commission interalliée qui, sous direction italienne, présidera au plébiscite du territoire de TESCHEN.

Quant au 22° BCA, qui participe depuis juillet 1919 à la police du plébiscite du SCHLESWIG sous direction britannique, il rejoindra NICE à l'issue de sa mission fin juin 1920 et ne paraîtra jamais en Haute-Silésie. Il sera remplacé par le 10° BCP lorsque ce bataillon aura achevé sa mission dans le territoire à plébiscite d'ALLENSTEIN-MARIENWERDER en compétition entre la Pologne et l'Allemagne.

Voilà ce que l'on trouve sur ce régiment d'artillerie dans l'Armée Française de 1920 à 1924.

Cordialement

correspond à l'ordre de bataille de la 46° DI de janvier 1920 à avril 1921.

Le deuxième ordre de bataille est en date du 1 juin 1920 comme indiqué.

Les sources sont : L'Armée Française de 1920 à 1924 par le Colonel François-André Paoli édité par le Ministère des Armées, Etat-Major de l'Armée de Terre, service historique du 14 février 1969.

Il y a donc peut-être des erreurs par rapport à vos documents qui eux datent de la période concernée.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
ALVF
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 390
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Haute-Silésie   Lun 13 Mai 2013 - 22:48

Bonsoir,

Merci pour ces précisions.
Cordialement,
Guy François.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
le 218e RAC en Haute-Silésie 1920/1922
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ballade en Haute Marne
» webcam les estables ( haute loire )
» La prière à voix haute pour la femme
» (Météore dans notre haute atmosphère) Dans le ciel de Reims
» Pierre sur Haute le 19 avril 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les plans, opérations et combats de 1919 à 1940 :: Opérations extérieures de 1919 à 1939-
Sauter vers: