Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Etrangler la logistique du HG A

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louis Martel
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 549
Localisation : Sud-ouest
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Etrangler la logistique du HG A   Sam 20 Avr 2013 - 22:26

Bonsoir

Il y a longtemps déjà, je me suis demandé comment exploiter la concentration de la motorisation de la Heer dans ses unités de combat qui laisse sa logistique terriblement dépendante du chemin de fer. D'où l'idée de transformer le Rhin en goulot d'étranglement logistique. Entre Dusseldorf et Coblence (les deux incluses) j'ai compté huit ponts ferroviaires plus deux sur la Moselle à Coblence. En Mai 1940, la destruction de ces dix ponts (ou leur mise hors d'usage pour plusieurs semaines) auraient réduit le HG A à vivre sur ses dépôts de la rive gauche du Rhin et avec ce qui aurait transité plus au nord (mais au détriment du HG B).
Je pense qu'au bout d'une semaine, au maximum, les premiers effets se seraient fait sentir et, sans interrompre l'offensive, auraient sérieusement handicapés les opérations de réduction des armées du Nord et la préparation du Fall Rot, voire aurait, peut-être empêché celui-ci pendant quelques semaines.

Après ce bref résumé, je pense qu'il apparait à tous que la question fondamentale est : comment détruire ses ponts. En 1940, les bombardiers de l'AdlA ou de la RAF en sont incapables.

Ce matin, dans la poussière de la réserve de mes archives perso, j'ai retrouvé un vieux numéro du Fanatique de l'aviation. J'y ai découvert ce qu'était un Mistel. En gros, c'est un bombardier transformé en bombe volante avec un chasseur fixé sur le dos pour le guider jusqu'à sa cible. Après quelques recherches sur internet, il apparait que les Allemands n'ont pas fait un emplois très efficace de l'idée. Mais contre une cible peu ou pas défendue et imposante, il semble qu'ils pouvaient être dévastateurs (plusieurs tonnes d'explosifs chacun).
Je pense que ce type d'armes pouvaient être efficaces contre les ponts ferroviaires du Rhin, peu défendus surtout contre ce genre d'attaques et constituant des cibles solides mais des plus imposantes. J'ai aussi découvert les missions Aphrodite de l'USAAC, des B17 bourrés d'explosifs télécommandés. Leur échec est lié aux difficultés du téléguidage.

Bref, il me semble que les entrepôts de l'AdlA regorgent de bombardiers anciens ou neuf inutilisables dans les conditions normales qui pourraient trouver là un emploi judicieux. De plus ce type d'arme est réalisable avec la technologie de l'époque. Je pense donc que l'idée tient la route (sinon n'hésitez pas à me signaler ce qui cloche).

Me voilà donc tombé dans l'uchronie et à la recherches d'informations sur les capacités de ses ponts et les besoins logistiques du HG A pour tenter de me faire une idée réaliste des effets possibles d'une asphyxie logistique. Si quelqu'un a des info ou des propositions de pistes à explorer, je suis preneur.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2275
Age : 65
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Etrangler la logistique du HG A   Dim 21 Avr 2013 - 9:53

Bonjour à tous !
Bonjour Louis !

L 'idée de transformer le Rhin en goulot d 'étranglement (il y a pourtant de très bons vins rhénans - humour !) est intéressante, mais au plan technique, me semble difficilement réalisable en 1940... Je ne sais quand cette conception de "bombe volante " a été mise à l 'étude, mais je crois qu'elle n'a été au point qu 'au printemps 1944 . . Je ne sais même pas si elle a été utilisée en opération . .. Pour ce qui concerne l 'utilisation sur les ponts sur le Rhin , deux difficultés majeures : la lenteur d'un tel "appareillage" et sa vulnérabilité à la chasse allemande ainsi qu 'à la redoutable Flak qui devait être présente en grand nombre ..
Bien cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catalina
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 332
Age : 44
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Etrangler la logistique du HG A   Dim 21 Avr 2013 - 10:54

Les "Mistel" ont été employés à une seule reprise, le 12 avril 1945, pour attaquer des ponts soviétiques. Les dégâts furent négligeables et ne freinèrent l'Armée Rouge que de 1 ou 2 jours... il est probable qu'il en aurait été de même lors d'une utilisation précoce du concept par l'AdA.

Les américains ont utilisés à plusieurs reprises leurs BQ-7 (bombardiers B-17 transformés en drones) dans le cadre de l'opération Aphrodite sans le moindre résultat non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Martel
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 549
Localisation : Sud-ouest
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Re: Etrangler la logistique du HG A   Dim 21 Avr 2013 - 11:58

Bonjour

Merci pour vos apports.

Sur les Mistel j'ai trouvé cela en français : http://jn.passieux.free.fr/html/Mistel.php. mais les liens en anglais sont plus riches ( http://greyfalcon.us/restored/Junkers%20Ju%2088.htm )
Il semble pas que la réalisation soit très complexe. Etudiés en 1942, les premiers essais sont réalisés début 1943. Il semble que le plus difficile soit de faire entrer tous les instruments de contrôle dans la cabine du monoplace.

Les Mistel sont évidement des engins vulnérables mais pas tant que cela
Voici ce que j'ai trouvé :
Dans son Berlin jean Lopez fait mention de ses engins (p308 et 309) :
Le 31 mars 45, six coupent le pont ferroviaire de Steinau.
Le 16 avril 45 trois précédés de 3 Ju 188 (qui neutralisent la DCA avec des bombes) et escortés de FW190 attaque Kustrin, l'un deux détruit un pont
Dans le Fanatique de l'aviation hors-série n°28 :
p113 mention de l'emploi de 12 mistel le 16 avril 45 contre les ponts de l'Oder.
p118 le 27 avril, sept mistel avec 3 Ju 188 et des FW190 attaque les ponts de Kustrin l'après-midi, pas de mention du résultat
Sur internet http://greyfalcon.us/restored/Junkers%20Ju%2088.htm :
la mention d'une attaque le 12 avril 45, fin d'après-midi, de 5 mistel contre des ponts de bateau

Je pense que coupure ou pas, ces missions étaient condamnées à l'échec pour des raisons liées au contexte : empêcher le franchissement des forces soviétiques, ponts routiers ou de bateaux facilement réparables, du nombre de points de franchissement. Or dans mon uchronie le contexte et l'objectif sont différents, les ponts ferroviaires sont peu nombreux et leurs remises en service seraient longues, pour affaiblir ou interrompre provisoirement les flux ferroviaires.

La Flak, elle est obligatoirement présente, mais je pense que c'est essentiellement des pièces lourdes destinées à contrer un bombardement classique car dans les autres cas (classiques) ces ponts sont solides (voir l'épisode de Remagen en 45). Evidement, les Mistel sont un peu des armes à un coup, en quelques jours les ponts seraient couvert par une flak très dense à tous les niveaux. Il faut donc que l'opération se déroule une nuit, voire une deuxième pour une "deuxième couche".
La chasse est absente la nuit. Nos Amiot 143, Bloch 210 et Farman font leurs promenades nocturnes "pépère". On peu imaginer une pénétration de nuit pour une arrivée au lever du jour sur l'objectif, ce qui faciliterait l'attaque et le retour des monoplaces.
La difficulté majeure que je vois serait la navigation de nuit pour pénétrer d'une centaine de kilomètres ou plus en territoire allemand. Ces engins ne peuvent agir seuls et doivent être guidés.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catalina
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 332
Age : 44
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Etrangler la logistique du HG A   Dim 21 Avr 2013 - 21:46

Louis Martel a écrit:

La difficulté majeure que je vois serait la navigation de nuit pour pénétrer d'une centaine de kilomètres ou plus en territoire allemand. Ces engins ne peuvent agir seuls et doivent être guidés.

C'est bien là le souci... outre qu'il n'existe pas à l'époque de système de navigation de nuit suffisamment précis (Gee et Oboe n'existent pas encore ^^) il n'existe pas non plus en 1940 de systèmes de guidage fiable en dehors du téléguidage par fil... ce qui limite la portée et l’efficacité du système Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Etrangler la logistique du HG A
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» intéraction lors d'une régression logistique [RESOLU]
» Besoin d'aide INTERPRETATION REGRESSION LOGISTIQUE
» régression logistique multiple
» Regression logistique (codages variables quantitatives)
» régression logistique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La période 1919 - 1940 de nos jours :: Uchronies :: Hypothèses de travail & réflexions-
Sauter vers: