Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Uchronie- troupes aéroportées: utilisation ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JGR
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 36
Localisation : Ouest de la France, Pays de la loire
Date d'inscription : 10/04/2013

MessageSujet: Uchronie- troupes aéroportées: utilisation ?   Lun 15 Avr 2013 - 10:45

Uchronie sur les Troupes aéroportées


Septembre 1939 :

Le centre d’instruction parachutiste (CIP) d’Avignon-Pujaut n’a pas été dissous le 25 mai 1939. Il est au contraire chargé de former dès la déclaration de guerre un troisième groupe d’infanterie de l’air le G.I.A. 603 pourvu comme ses deux prédécesseurs d’une Escadrille de Transport de Troupes la  I/603.

Les volontaires pour former la 603 sont cherchés un peu partout : membres du CIP bien sûr, quelques rares civils s’adonnant au parachutisme mobilisés comme André Allemand du 602, des volontaires venant notamment de la compagnie de l’air 197/125 d’Avignon-Pujaut, d’autres originaires des environs d’Alger (les manœuvres de la 602 constituant la meilleure des réclames !).

Il faut savoir qu’il faut alors valider 12 sauts : 2 Sauts Ouverture Automatique 3 Sauts Ouverture Commandée  2 SOC avec Armements 2 SOC collectif à 3 puis 3 SOC collectif à 10. Enfin, pour être considéré comme actif, le groupe doit effectuer une sortie collective en situation d’entraînement.

Formée dès le 1er/09/1939, constituée le 15/09, il n’est pas prévu que le 603 soit activé avant le 15 mars 1940.

La troupe est fournie en Potez 650 et en Farman 224 TT. Les Farman peuvent emmener chacun 40 parachutistes. Ils sont 6 (soit une capacité d’emport de 240 hommes) : ils seront répartis à raison de deux par unités. La production de Potez 650 est reprise avec 20 unités supplémentaires (ce qui permet d’avoir un appareil de réserve par Escadrille de TT et 4 autres basés au CIP). L’ensemble des Potez 650 est remotorisé, non plus avec 2x720cv mais avec deux moteurs Hispano-Suiza 12Yds de 835cv.


Chaque groupe comprend 15 officiers - 1 médecin - 350 sous officiers et hommes de troupe répartis entre l’État major (2 officiers et 4 sous-officiers), une section administrative, de commandement et moyens généraux, une Escadrille de transport de troupe (2 officiers et 100 sous-officiers et aviateurs), une Compagnie d'infanterie de l'air avec un effectif de 8 officiers, 25 sous-officiers et 174 hommes de troupes répartis entre un groupe de commandement, une section engins qui comprend un groupe de mitrailleuses (généralement des hotchkiss Modèle 1914) et un groupe de canons de 37 à 2 pièces chacun, enfin 3 sections de fusiliers voltigeurs dont une section (40 hommes) pour répondre au problème de mobilité reçoit des bicyclettes pliantes (modèle Gérard ?).





Lorsque le 603 sera activé, la France comprendra donc trois groupes d’infanterie de l’air soit un effectif de 621 parachutistes projetables. En dehors du CIP à Avignon-Pujaut, les unités seront réparties ainsi :

-       GIA 601 et I/601 à Reims (Marne)
-       GIA 602 à Baraki et I/602 à Alger-Maison Blanche puis à Montélimar (Drôme).
-       GIA 603 et I/603 avec le CIP à Avignon-Pujaut en attendant une nouvelle affectation.


Les Troupes aéroportées se sont par ailleurs renforcées de deux nouvelles composantes :

1) Depuis février 1939, le CIP expérimente l’utilisation de quatre planeurs biplaces Castel-Mauboussin 33 militarisés inspirés du Castel C-24 Casoar. L’idée étant d’éventuellement les répartir pour chaque GIA (1 restant au CIP): ils serviraient d’éclaireurs au sol effectuant un marquage pour les parachutages (fusées éclairantes, feux au sol…).


2) La 1ère direction de l’armée de l’air a détaché auprès du CIP, une section d’expérimentation de transport de chars par avion. L’unité possède ainsi deux prototypes, fournis par les constructeurs, prétendument vendus à l’Espagne républicaine en 1938 pour brouiller les pistes :

- l’unique Caudron-Renault CR-570 Kangourou (14 hommes) qui peut transporter le véhicule antichar Renault VE Prototype (TYPE P) matricule 81805 avec canon antichar de 37. L’ensemble en ordre de marche avec ses 107 obus et ses deux hommes d’équipage pèse 4565kg. Renault était en effet très friand de ce projet, y voyant l’opportunité de vendre à la fois des avions et des chars.

- l’uniqueBloch MB 300Pacifique « Grosse Julie » avec le char léger Renault transportable par avion modèle 1940 avec ses 100 obus de 37 (canon de 37 SA 38) qui en ordre de marche avec ses deux hommes d’équipage pèse 5020 kg. Ces matériels sont maintenus opérationnels et disponibles mais encore faut-il que ces appareils puissent se poser ?


Que proposez-vous de faire  de ces TAP?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 536
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Uchronie- troupes aéroportées: utilisation ?   Lun 15 Avr 2013 - 11:51

Intéressant cette uchronie. Marrant qu'on demande dix sauts pour avoir ses ailes alors qu'aux Etats Unis, il en fallait cinq.

OTL, il était prévu d'envoyer les GIA sur Walcheren. Dans ton uchronie, on peut imaginer que notre infanterie de l'air soit utilisée pour prendre les aérodromes au risque que nos pioupiou subissent le même sort que les paras allemands aux Pays Bas.

En cas d'offensive contre la ligne Siegfried, on peut imaginer une opération contre les ponts sur le Rhin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Martel
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 545
Localisation : Sud-ouest
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Re: Uchronie- troupes aéroportées: utilisation ?   Mar 16 Avr 2013 - 22:21

Bonsoir

Vu les effectifs, je pense qu'il faut plutôt se tourner vers des opérations style commandos, ouuups, ... style corps-francs. Dans le cadre d'une offensive, ils pourraient détruire les stations radars pour aveugler la chasse allemande et faciliter les opérations aériennes.

Cordialement


Dernière édition par Louis Martel le Sam 20 Avr 2013 - 22:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JGR
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 36
Localisation : Ouest de la France, Pays de la loire
Date d'inscription : 10/04/2013

MessageSujet: Re: Uchronie- troupes aéroportées: utilisation ?   Jeu 18 Avr 2013 - 22:36

En fait, au début j'avais pensé à une projection en tête de pont lors de l'offensive de la Sarre... sur un objectif précis. J'avais pensé à Sarrebruck puis après je me suis dit que :
1) la ville va être difficile à prendre...
2) quel que soit l'objectif, de toute façon, cette petite troupe aéroportée, vu la rapidité de l'avancée française, risque de se retrouver piégée comme les paras à Arnhem pour Market Garden. Toutefois, cela devrait se terminer encore plus vite car les capacités de ravitaillement françaises sont moindre et la cavalerie française n'a ni la puissance ni la rapidité de celle des alliés en 44.
D'un autre côté, on ne sait pas l'efficacité et la réaction de troupes allemandes de welle 3 face à des... parachutistes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JGR
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 36
Localisation : Ouest de la France, Pays de la loire
Date d'inscription : 10/04/2013

MessageSujet: Re: Uchronie- troupes aéroportées: utilisation ?   Mar 25 Mar 2014 - 0:05

Sinon une opération conjointe avec des commandos de marine sur une des îles de frise de la mer des Wadden...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Uchronie- troupes aéroportées: utilisation ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» amis de Pierre Boulineau au C.I.T.A.P.I.(Centre d’Instruction des Troupes Aéroportées d’Indochine)
» Les Equipements des Troupes Aéroportées en Indochine.
» Quelle utilisation du TBI en Français ?
» autre utilisation du nucléaire
» Google et image libre d'utilisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La période 1919 - 1940 de nos jours :: Uchronies :: Hypothèses de travail & réflexions-
Sauter vers: