Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Uchronie - Mémoires du général Petsch, Maréchal de France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Stéphane Ferrard
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1052
Date d'inscription : 08/06/2007

MessageSujet: Re: Uchronie - Mémoires du général Petsch, Maréchal de France   Lun 5 Mai 2008 - 19:23

11ème partie

19 juin

Ce matin, le communiqué est aussi laconique qu’hier. Sur le front les Allemands sont passés à la défensive et l’activité se borne à quelques tirs d’artillerie et combats entre patrouilles. Dans le ciel, seule l’aviation de reconnaissance est présente de part et d’autre avec quelques sorties de chasse. Dans l’après-midi nous apprenons que les Allemands effectuent des concentrations de chars devant le front belge. C’est certainement le prélude à une nouvelle offensive d’envergure. Le général Van Overstraeten m’appelle pour me faire part de ses inquiétudes en fin d’après-midi. Je lui dis que je les partage et que je fais mettre à sa disposition le groupement Duchesne pour le 21 à l’aube. Après cette conversation, je reçois les rapports des généraux Prioux et Delestraint pour la réunion du Corps de Cavalerie et du 1er groupement cuirassé. L’un et l’autre s’accordent sur le fait que si le projet est séduisant, les chars B 1bis et Somua ne sont pas compatibles. Pour réunir en une seule Arme Cavalerie et Chars, il faudrait un nouveau char du type G 1R et des méthodes de combat communes. Toutefois, le général Delestraint se prononce pour la réunion du Corps de Cavalerie et du 1er, puis 2ème Corps cuirassé en une seule masse blindée, placée au centre du front « actif » réunissant une masse de plus de 600 chars puissants. Il propose, comme le général Prioux, que des contacts étroits soient pris entre officiers du Corps de Cavalerie et celui du 1er Groupement Cuirassé. Aussi, dans l’après midi, j’invite les deux généraux à se rencontrer au plus vite dans l’hypothèse d’un regroupement de leurs grandes unités et à rechercher ensemble, le meilleur emploi de ce que j’appelle « Le Corps blindé ». En fin de journée, on m’apporte les chiffres de production pour la semaine, ils n’ont jamais été aussi bons.

Les sorties d’usine chars pour la troisième semaine de juin sont de :

Chars B 1bis : 15

Chars S 35 : 9

Chars H 39: 27

A cela s’ajoute 12 AMD 178 avec canon de 25 mm et 16 AMD 178 avec tourelle de 47 mm. Pour les chasseurs de chars, la production/transformation se poursuit à un rythme élevé comme l’indique le tableau suivant :





Modèle livrés au 15 06 40 livrés au 20 06 40

A roues :

Laffly W 15 TCC 40 50

A chenilles :

UE 37/25 AC M 37 90 117

H 39 AC 47 32 50

R 35 AC 47 M 02 45 60

CL AC 75 75 100

Total : 217 377

S’ajoute à ces chiffres environ 100 chenillettes transformées à la « Duchesne » dans la semaine.

Pour les automoteurs d’artillerie à chenilles, les livraisons au 20 juin étaient les suivantes :

ACGK Au 105 M 28

CL Au 75 75



Total : 103
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Ferrard
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1052
Date d'inscription : 08/06/2007

MessageSujet: Re: Uchronie - Mémoires du général Petsch, Maréchal de France   Lun 5 Mai 2008 - 19:27

12ème partie

20 juin« Sur l’ensemble du front RAS » tel est le communiqué de ce matin. La guerre semble de nouveau s’être figée. Nous retrouvons là l’ambiance de la Grande Guerre où, entre deux offensives majeures, chaque adversaire pensait ses plaies et refaisait ses forces avant de repartir de l’avant. En Hollande et en Belgique occupée, les Allemands font une traque sans merci à nos agents principalement anglais, on parle d’arrestations, de tortures et autres sévices sur ces héros de l’ombre. Par pigeons voyageurs quelques messages nous confirment des concentrations importantes de chars devant le front de l’armée belge. Les reconnaissances aériennes franco-britanniques ne relèvent rien d’anormal. Qui croire ? Les généraux Prioux et Delestraint déjeunent ensemble à Audenarde. Les installations d’ouvrages avec tourelle de chars légers se mettent en place sur la position frontière et sur la Somme. A moyen terme les canons de 37 mm SA 18 seront remplacés par des 37 mm SA 38, après que l’ensemble des chars légers des DLM et DCR aura été équipé de ce canon qui, actuellement, arme deux chars sur trois. Dans l’après-midi, avec les généraux Georges et Doumenc, nous étudions l’hypothèse d’une rupture du front de l’armée belge et son repli sur la troisième position avec contre attaque du « Corps Blindé » en direction du nord, nord-ouest à partir de la région d’Audenarde. En cas d’échec de cette dernière, il nous faudrait évacuer le « saillant de Bruxelles ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Ferrard
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1052
Date d'inscription : 08/06/2007

MessageSujet: Re: Uchronie - Mémoires du général Petsch, Maréchal de France   Lun 5 Mai 2008 - 19:31

Ici, s'arrêtent les mémoires du général Petsch le reste a été perdu. Toutefois ça me "gratouille" de reconstituer la suite. On verra après un petite semaine de vacances......
Cordialement à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 890
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Uchronie - Mémoires du général Petsch, Maréchal de France   Mar 6 Mai 2008 - 20:51

Encore bravo ! Nous ne pouvons que vous inciter à reconstituer la suite... study sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/
 
Uchronie - Mémoires du général Petsch, Maréchal de France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Gouvion Saint-Cyr, maréchal de l'Empire
» Aide de camp du maréchal NEY
» Mort Marechal Duroc
» Armand-Louis de Gontaut Biron, duc de Lauzun
» Mémoires de Napoléon Bonaparte Tome I : La campagne d'Italie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La période 1919 - 1940 de nos jours :: Uchronies :: Et si la percée des Ardennes n'avait pas abouti à la défaite...-
Sauter vers: