Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Général Garchery

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crosnier
Colonel
Colonel


Nombre de messages : 1722
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Général Garchery   Lun 4 Fév 2013 - 12:16

Bonjour

J'ai reçu de Saminara par message personnel


Citation :
Posté le:Mar 15 Jan 2013 - 21:53
Sujet:garchery
bonsoir,

je fais des recherches historiques sur monvillage, Payrac, dans le Lot (46), notamment pendant la période 1939-1945. Or il se trouve qu'en 1944 (depuis quand , je ne sais pas), le général Garchery habitait à Payrac, village de 600 habitants
Comment est il arrivé chez nous ? je n'en sais rien, il ne semble avoir aucun lien familial avec notre village.
Au printemps 44, il effectua même une revue des partisans FTP locaux dans son habit d'apparat !
Il était encore parmi nous en 1946, puis plus rien.
pouvez vous m'en dire plus sur lui ? sa carrière ? a-t-il été limogé en 1940 ?
merci de m'avoir lu.merci également pour votre réponse
cordialement
François Nadaud


J'ai répondu:

Citation :
Dim 3 Fév 2013 - 20:20    
Sujet: Re: garchery

Bonsoir
je viens de découvrir tardivement votre message car mes alertes Mail marchent mal en ce moment. Veuillez m'excuser.

Je pense que vous m'avez contacté parce que je suis à l'initiative sur ce forum de "fils" surles généraux pour la période 1939 1940.
Etant nouveau sur ce forum, je vous conseille (et je pense que les administrateurs de ce site en seront d'accord), de faire part de vos demandes sur le Forum dans les rubriques adéquates (si vous n'avez pas choisi la bonne rubrique, ne vous inquietez pas les administrateurs vous remettrons sur la bonne voie).
Il est préférable de procéder ainsi plutôt que par message personnel, tout simplement parce que les chances d'obtenir une réponse sont multipliées (l'union fait la force) et puis le principe d'un Forum n'est il pas de faire participer un maximun de contributeurs.
En conséquence, j'ai crée dans la rubrique ATF40 Les Hommes un fil "Général Garchery" et je vous  invite à vous y rendre pour avoir un début de réponse à votre demande.



Réponse
Pour la présence du général GARCHERY à Payrac dans le Lot, je n'ai pas d'explication (mais ne désespérons pas, la réponse est peut être dans le dossier du général au service historique de la Défense cote SHAT 13yd 1451 qu'un contributeur aura peut êtrel u)
Pour la carrière du Général Garchery en qualité d'officier général

Grades:
16/07/30 général de brigade.
08/06/34 général de division.
25/05/36 rang de commandant de corps d'armée et appellation de général de corps d'armée.
21/05/38 rang de commandant d'armée et appellation de général d'armée.
Postes:
16/07/30-12/05/32 commandant de la 85eme brigade d'infanterie.
12/05/32-12/09/34 en disponibilité au Levant.
12/09/34-25/05/36 commandant de la 25eme division d'infanterie
25/05/36-21/05/38 gouverneur militaire de Lyon et commandant de la 14eme région.
21/05/38-02/09/39 membre du Conseil Supérieur de la Guerre.
04/09/38-02/09/39 inspecteur général de l'Infanterie.
02/09/39-21/05/40 commandant de la 8eme armée
21/05/40-20/08/40 en disponibilité
20/08/40 placé dans la section de réserve.

Le général GARCHERY a t il été limogé ?????

Il faut rappeler que le terme "limogé" n'a rien d'un terme administratif officiel. C'est une expression populaire passée dans le dictionnaire. (Le général Boulanger suite à ses déboires avec les autorités de la IIIeme République naissante a été prié de s'éloigner de Paris pour prendre un commandement à Limoges= limogé). De nos jours pour rester dans un terme populaire plus moderne, on parlerait de "Mise au placard".
Donc le général Garchery a été relevé de son commandement de la 8eme Armée pour être mis en "disponibilité"  (terme officiel) du 21/05/40 au 20/08/40, date de sa mise en 2eme section (terme officiel pour dire qu'il passe en section de réserve, ce qui semble normal compte tenu de son âge 64 ans et du dégagement des cadres dans l'Armée d'Armistice)
Cordialement

Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saminara
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 15/01/2013

MessageSujet: Re: Général Garchery   Sam 12 Avr 2014 - 15:59

bonjour,

j'ai terminé mes recherches et voici son histoire:

En 1938, le général Jeanny-Jules-Marcel Garchery (1876-1961), membre du Conseil supérieur de la Guerre et inspecteur général de l'Infanterie en France, ancien Gouverneur Militaire de la ville de Lyon, possédait une maison de villégiature à Payrac. Marié à Madeleine Dalon, de la petite bourgeoisie de Souillac, il avait acquit cette villa quelques années avant la guerre. On dénommait cette maison la « Villa des pinsons » (ancienne maison Frayssac, à Magis).

En 1939, il est nommé général d’armée par le ministre Edouard Daladier (5 étoiles, le plus haut rang). En août 1939, il demande à moderniser les blindés français, sans succès… Marcel Garchery commanda la VIIIème armée sur la ligne Maginot de septembre 1939 à mai 1940. Il sera nommé Grand Officier de la Légion d’Honneur en 1939.

Après l’armistice du 22 juin 1940, le général Garchery fut mis en disponibilité par le Maréchal Pétain. Après avoir interdit la franc-maçonnerie en 1940, le gouvernement vota une nouvelle loi (11 août 1941) interdisant aux anciens dignitaires et hauts gradés de la franc-maçonnerie l’exercice des fonctions publiques énumérées à l’article 2 du statut des juifs du 2 juin 1941 (on note la volonté d’assimilation des catégories d’exclus). Les fonctionnaires et militaires concernés sont déclarés démissionnaires d’office. Faisant parti lui-même de la Loge Maçonnique, Marcel Garchery se retira donc définitivement de l’armée fin août 1941, pour venir habiter à Payrac dans sa Villa des pinsons.

Le général et son épouse [/color][color=black]restèrent donc relativement discrets durant la guerre. Ils étaient très cultivés, de petite bourgeoisie, mais ils sont restés dans la mémoire des payracois comme des gens simples. A l’automne, Marcel Garchery prenait par exemple son vélo et allait chercher les châtaignes dans les bois de Campanole… Avec d’autres bénévoles comme Renée Rougié, Madame Garchery allait aider à faire les colis aux prisonniers les jeudis. Elle était la présidente locale de la Croix Rouge.

Peu aimé du régime de Vichy de part son appartenance à la franc-maçonnerie, le général est resté neutre tout au long du conflit, jusqu’au jour où les résistants vinrent le chercher en juin 1944 pour une « prise d’arme » à Payrac, devant la boulangerie Laveyssière. Comment leur chef Louis Zimmermann réussit-il à le convaincre, plus personne ne le sait. Toujours est-il que le Général Garchery, alors que les allemands étaient toujours dans les parages, passa en revue la petite troupe de FTP présents, dans son magnifique uniforme de parade !

Après guerre, il resta encore quelques années à Payrac, jusqu’au décès de son épouse, avant de vendre la Villa des pinsons et de quitter définitivement notre village. Le caveau familial est à Souillac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Général Garchery   Sam 12 Avr 2014 - 17:41

Bonjour Saminara,  Very Happy 

Merci pour ces pour ces précisions.

Juste un petit détail, je vous cite : "En 1939, il est nommé général d’armée par le ministre Edouard Daladier (5 étoiles, le plus haut rang)."

1. Tout d'abord, un officier est "nommé" dans son premier grade (sous-lieutenant, par exemple), puis il est "promu" dans les grades suivant (capitaine, par exemple).

2. Pour ce qui concerne le cas particulier du corps des officiers généraux.
En fait, il n'existe (depuis mars 1838) que deux grades dans le corps des officiers généraux  français: général de brigade et général et général de division. Donc, un colonel est "nommé" général de brigade puis un général de brigade est (le cas échéant) "promu" au grade de général de division. A partir du grade de général de division, les officiers généraux sont, le cas échéant, "élevés au rang et appellation" de général de corps d'armée, puis - toujours le cas échéant - de général d'armée.

3. Notons, tant que nous y sommes, que le maréchalat n'entre pas dans cette dernière logique puisqu'il s'agit alors d'une "distinction dans l'Etat" conférée à un général d'armée. Protocolairement, un maréchal sera placé devant un général d'armée mais cette distinction ne lui confère aucune autorité hiérarchique.

Pour ceux qui voudraient approfondir la question voir le Bureau des Officiers Généraux (BOG), ici :
http://www.defense.gouv.fr/bog/officiers-generaux/donnees/grades-officiers-generaux

Cordialement,

Thierry Moné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre
Caporal-chef
Caporal-chef


Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 12/04/2014

MessageSujet: Re: Général Garchery   Sam 12 Avr 2014 - 18:23

Bonjour à tous! J'ai touvé la carrière complète du général Garchery sur un site sur l'école de guerre qui vient d'ouvrir mais comme je suis nouveau Very Happy je ne peux pas mettre le lien Crying or Very sad . A bientôt.
Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saminara
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 15/01/2013

MessageSujet: Re: Général Garchery   Sam 12 Avr 2014 - 18:38

merci pour toutes ces précisions.
cordialement

François Nadaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Francois Althaus
Adjudant-chef
Adjudant-chef


Nombre de messages : 204
Localisation : Zone des Opérations Aériennes sud, PC SF Mulhouse, 105e DIF & casemate Aschenbach SF Altkirch
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Re: Général Garchery   Lun 14 Avr 2014 - 9:24

Bonjour,
Quelques précisions:
Le général Garchery commande la 8eme armée du 27/08/1939 au 22/05/1940. Une partie de action a été de favoriser la mise en défense de la frontière est.
La 8ème Armée chapeaute, outre les divisions sous son commandement, du nord au sud les secteurs fortifiés de Colmar, Mulhouse et Altkirch.
Ils sont caractérisés par de la fortifications de campagne.
En clair, les lignes de défenses s'appuient sur une ligne de casemates CORF/STG en ligne principale de résistance. les villages alignés sur ces casemates sont transformés en points d'appui (constructions de blocs bétonnés MOM aux lisières Est des localités.
A l'ouest des points d'appuis à coupole bétonné (type 7eme région militaire) et/ou des tourelles démontables sont construits aux débouchés des routes transversales est-ouest et prennent appui sur les canaux et les lisières de forêt.
Enfin au bord du Rhin, sont construit, les blocs Garchery. ce sont eux qui montent la garde au Rhin. Ce bloc bétonné possède une chambre de tir avec deux créneaux pour armes automatiques. Espacés d'environ 800 mètres les uns des autres, les intervalles sont tenus par des points d'appuis armés de FM. C'est en tant qu'inspecteur dans la 7eme région militaire qu'il "donne" son nom à ces blocs.

Un début d'explication quant à la prise d'armes avec les résistants en juin 1944. A la déclaration de guerre les alsaciens sur la ligne de front sont évacués vers le sud-ouest selon un plan défini à l'avance. A l'été 40 une frange de cette population ne retourne pas en Alsace soit par ce qu'elle est non-désirée du fait de sa francophilie ou parce qu'elle ne veut pas être sous domination allemande; d'où le nom à consonance germanique du résistant. Le général Garchery a commandé en Alsace.
Je me doute bien que l'explication est plus complexe.

Quelques photos :


sur les bords du Rhin, recouvert de végétation, un bloc Garchery très endommagé, veille. Il en existe d'autres en meilleur état plus au sud.


coupole démontable


Dernière édition par Jean-Francois Althaus le Lun 14 Avr 2014 - 9:46, édité 2 fois (Raison : complément d'informations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Général Garchery
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: L'armée de terre française de 1919 à 1940 :: Parcours individuels et notices biographiques :: Officiers généraux-
Sauter vers: