Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 forêt de Mormal, mai 1940

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bienaimé
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 26/01/2013

MessageSujet: forêt de Mormal, mai 1940   Sam 26 Jan 2013 - 18:06

Mon père était chef pointeur pour une batterie de 75, à la lisière de la forêt de Mormal, le 10 mai 1940, le jour de son anniversaire. J'ai quelques souvenirs de récits, si cela intéresse quelqu'un.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
worrywort
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 361
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: forêt de Mormal, mai 1940   Dim 27 Jan 2013 - 22:11

Je pense que ça intéressera tout le monde ici !



Des images peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bienaimé
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 26/01/2013

MessageSujet: 15ème RAD à Mormal mai40   Lun 28 Jan 2013 - 13:06

Après une préparation militaire à Hesdin, mon père, Arthur, est en 1939, à la caserne Conroux de Douai, au 15 ème régiment d'artillerie( 15ème RAD).

Il est décédé en 1998, et c'est en recherchant des photos de la caserne Conroux, que j'ai trouvé votre sîte.Je pense compléter le texte qui suit, d'ici quelques mois, après des recherches dans ses documents, maintenant que je sais qu'ils sont suivis.

En mai 40, lui et ses compagnons sont à la lisière de la forêt de Mormal. Nous y sommes retournés dans les années 1955, quand il a eu sa première voiture une "Aronde".

Ils logent chez l'habitant. Le 11mai 1940, le lendemain de son anniversaire, il est né le 10 mai 1918, il est réveillé par le fermier qui lui annonce que les allemands ont envahi la France. Les batteries de 75, 3ou5, étaient dissimulées dans la forêt. Nous avons retrouvé une forge en ruine, construite en briques, au bout d'un sentier, à la lisière. Il m'a dit que là, il assemblaient les obus (pose de la fusée de devant, mais est ce le bon terme) avec d'énormes clés. Ils attendaient les allemands d'un côté, mais ils sont venus de l'autre. Aussi ont-ils dû déménager en 1ou 2 jours, toutes les pièces d'artillerie, pour les installer de l'autre côté de la route qui borde la forêt, en contre bas, derrière les haies d'une pâture, près de quelques étangs. Il m'a montré un pont qui enjambait un dénivelé, un ruisseau.

Je retournerai en mai, dans cette région et vous tiendrez au courant.

suite dans le courrier suivant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bienaimé
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 26/01/2013

MessageSujet: Arthur, suite   Lun 28 Jan 2013 - 13:29

Je crois aussi avoir compris, que du fait de ces changements, ils avaient reçu l'ordre de tirer en direction de Bavay. Un jour (lequel?) un convoi allemand est arrivé par la droite (je crois).Un premier tir immobilise le tank de tête, un 2ème explose un camion transportant des troupes, un 3ème tir , même effet, les allemands se réfugient dans la forêt,. Une mitrailleuse française intervient aussi. Un blessé français est récupéré, à l'abri de ses tirs , par un capitaine qui avait fait la guerre 14. Sans doute, isolés, sans autre soutien, les pièces sont abandonnées, mais les culasses des canons sont jetées dans les étangs. C'est la fuite. "Je n'ai jamais passé aussi vite un grillage de 2m".

La retraite amène son groupe dans les environs de Dunkerque. En passant par Valenciennes, lors d'un bombardement mon père est blessé. Après quelques jours d'hôpital, il sort.Maréchal de logis chef, il aura la médaille militaire.

A Dunkerque,il sert de liaison avec les britanniques qui acceptent d'embarquer le groupe. Mais son capitaine refuse de quitter le sol français, il reste alors avec lui.

Il est prisonnier et part pour le stalag ll B en Poméranie orientale. En passant par St Omer, ses camarades prisonniers et lui, jettent leur masque à gaz, dans les bassins du parc."toujours çà que les allemands n'auront pas". Quelques moments après, toutes les carpes du bassin, flottaient, le ventre à l'air, asphyxiées. Ce qui protège l'un , fait mourir l'autre. Il sera libéré par les russes. Il est retourné au stalag, en Pologne en 1975. Ma mère, en est revenue, effarée par les sévices que les "bolcheviques" ont fait subir aux femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
worrywort
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 361
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: forêt de Mormal, mai 1940   Mar 29 Jan 2013 - 0:11

sacré récit que voilà.



Par contre je n'ai pas saisi ce qui a effaré votre mère.



Il y a vait des camps de femmes à le même époque que votre père ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2275
Age : 65
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: forêt de Mormal, mai 1940   Mar 29 Jan 2013 - 9:03

Bonjour à tous !

"Sacré récit", oui ...

Votre père était prisonnier à Hammerstein ? ... (le mien y était jusqu'en septembre 1941)

Cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bienaimé
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 26/01/2013

MessageSujet: 15èmeRAD, forêt de Mormal, Hammerstein   Mar 29 Jan 2013 - 15:26

Aurais-je dû dire "que les russes ont fait subir aux femmes allemandes en 44-45".

Arthur était bien prisonnier au stalag llB de Hammerstein dans le "arbeits kommando195". Très vite orienté à proximité, à Barkenfelde mais devait pointer de temps en temps au stalag où il était d'ailleurs coiffeur. Il fut tour à tour, pêcheur dans des étangs, ouvrier agricole, boulanger jusqu'à sa libération. Je préciserai tout ceci, sur le sîte du Stalag llB, avec des photos, si j'y arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5383
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: forêt de Mormal, mai 1940   Mar 29 Jan 2013 - 18:15

Bonsoir,

Je pense que Worrywort est passé à côté de la visite de 1975...

Bienaimé a écrit:
Il est retourné au stalag, en Pologne en 1975. Ma mère, en est revenue, effarée par les sévices que les "bolcheviques" ont fait subir aux femmes.

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
worrywort
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 361
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: forêt de Mormal, mai 1940   Mar 29 Jan 2013 - 22:48

Si si j'avais lu la date mais pas de lien entre un éventuel camp pour femmes allemandes.



Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
herve7
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 529
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: forêt de Mormal, mai 1940   Mer 30 Jan 2013 - 7:00

Bonjour,

Bienaimé : voilà un nom qui sonne bien le Pas de Calais région Saint-Omer, non ?
Cordialement, Hervé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
forêt de Mormal, mai 1940
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» forêts françaises de ce siècle
» [R] Forêt aléatoire [RESOLU]
» Le témoignage dramatique des Hommes de la forêt.
» La forêt de TALAMON
» Biodiversité ; la forêt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les plans, opérations et combats de 1919 à 1940 :: Campagne de France :: Mai 1940-
Sauter vers: