Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Mon père au 35e RI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4993
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Mon père au 35e RI   Jeu 19 Mar 2015 - 19:27

Bonsoir,

En effet, superbe série de photos. Certaines UE ont l'air flambant neuves. Merci pour ce partage fort agréable.

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
Jean-Francois Althaus
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 282
Localisation : Zone des Opérations Aériennes sud - PC SF Mulhouse puis 105e DIF - détaché à S675 SF Altkirch
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: IV/35è RI   Jeu 5 Mai 2016 - 12:40

Bonjour,

j'ai rentré récemment ce cliché.

Une fraction du 35ème RI (ici le IV/35) est stationné à Mulhouse, caserne Coehorn, jusqu'en 1935. Date à laquelle le 171è RIF est recrée. Le I/171 lui succède dans les murs de la caserne.

Ces soldats serviront probablement, à la mobilisation de septembre 1939, soit au 171e, 10e, 12e voire 42e, 28e RIF. Je me suis référé, notamment, à l'ouvrage (pages 210-211) "l'armée française de 1919 à 1939" par le colonel PAOLI publié par le Service Historique de la défense.





Dernière édition par Jean-Francois Althaus le Ven 6 Mai 2016 - 7:57, édité 2 fois (Raison : agrandissement des images)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: Mon père au 35e RI   Lun 13 Nov 2017 - 15:24

bonjour,

Un peu plus haut dans ce fil il est précisé que le 35e RI est stationné à Puttelange près de Sarreguemines début 1940.

Or le 10 mars 1940, le GAO 1/520 (basé à Mohrange) effectue un contrôle de tir avec l'A.D. de la 14è DI.

Je ne sais pas à que veut dire A.D.

Qui a une piste ?

merci d'avance,

Bertrand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le gone
Sergent-chef
Sergent-chef


Nombre de messages : 150
Age : 47
Localisation : Rhone Alpes
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: Mon père au 35e RI   Lun 13 Nov 2017 - 15:55

Bonjour,

A.D. = Artillerie Divisionnaire.

Donc un contrôle de tir avec les deux régiments de la 14ème division :
4ème RAD Régiment d'artillerie divisionnaire
204ème RALD Régiment d'artillerie lourde divisionnaire

Au niveau de la division, au sein de l'état-major, les deux régiments d'artillerie sont placés sous l'autorité d'un officier (colonel ou lieutenant colonel). On trouve le même schéma pour les régiments d'infanterie et pour les troupes du génie.

Cordialement

Le Gone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: Mon père au 35e RI   Lun 13 Nov 2017 - 15:59

Merci pour la réponse ultra-rapide. C'est totalement nouveau pour moi car mes sujets restent de loin l'aviation.

Bertrand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5663
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Mon père au 35e RI   Lun 13 Nov 2017 - 17:04

le gone a écrit:
A.D. = Artillerie Divisionnaire.

Donc un contrôle de tir avec les deux régiments de la 14ème division :
(...)

Au niveau de la division, au sein de l'état-major, les deux régiments d'artillerie sont placés sous l'autorité d'un officier (colonel ou lieutenant colonel). On trouve le même schéma pour les régiments d'infanterie et pour les troupes du génie.

Bonsoir,

Je me permets quelques précisions ou corrections.

- L'Artillerie divisionnaire est en principe commandée par un général de brigade (le volume d'une brigade est de deux régiments) ou un colonel. L'AD coordonne les éléments organiques, c'est-à-dire le RAD, le RALD, le Parc d'Artillerie (PAD) et la Batterie anti-chars (BDAC), mais aussi les groupes d'artillerie qui pourraient être rattachés ponctuellement à la division. Un exercice du GAO avec l'AD ne concerne pas nécessairement les deux régiments d'artillerie, mais peux ne concerner qu'une partie de l'artillerie. C'est plus une question de chaîne de commandement. Il faut plutôt comprendre, à mon avis, que c'est un exercice au niveau divisionnaire, et pas au niveau du corps d'armée.

- Les commandements d'armes, qui disposent en propre d'un Etat-major (ID : infanterie divisionnaire, AD, génie divisionnaire - les transmissions sont à part) ne font pas partie de l'Etat-Major, mais du Quartier-Général de la Division.

Cordialement,

DH

(je scinderai plus tard ce fil en deux, puisqu'il ne s'agit plus ici du 35e RI)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Bertrand
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: Mon père au 35e RI   Mar 14 Nov 2017 - 7:07

Bonjour,

Je pense que vous avez raison et qu'il faille voir au sens "large" ; en revanche la mission du 27 février 40; toujours avec le 1/520 dit "mission d'artillerie avec l'A.L.C.A (120e R.A.L) ce qui est nettement plus précis.

Bertrand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5663
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Mon père au 35e RI   Mar 14 Nov 2017 - 7:39

Bonjour,

C'est l'artillerie lourde de corps d'armée, qui ne dispose organiquement que du régiment d'artillerie lourde et du parc.

Ici, il s'agit du 20e CA, la concordance entre le numéro du corps d'armée et le numéro du régiment (20 et 120) n'étant pas systématique.

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
castanea
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 06/12/2017

MessageSujet: Re: Mon père au 35e RI   Mer 6 Déc 2017 - 11:29

Bonjour,

voici des photos de soldats du 35ème RI.

1- Pas d'annotations au dos :



2- Groupe casqué :



3- Au dos : "Souvenir à sa petite Lélette de son petit Gustave faite à Giromagny le 1er Novembre 1932" :



Le peu que j'ai trouvé sur le 35ème RI et le fort de Giromagny :

Dix bâtiments de 50 x 12 m sont construits et dès l’achèvement des travaux, le 42ème régiment d’infanterie de Belfort (As de carreau) occupe les lieux, mais il cède la place peu après la déclaration de guerre d’août 1914 à un hôpital militaire destiné aux blessés du front d’Alsace puis aux soldats atteints de la grippe espagnole.
Le 42ème RI reprend ses quartiers en 1919 et à cette occasion la mairie offre un quart de vin à chaque soldat. La réduction des effectifs militaires à l’issue du conflit de 14-18 amène le gouvernement à songer à abandonner le site, mais il se ravise et en 1921 y installe le 53ème bataillon de mitrailleurs indochinois. Loin de leurs pays d’origine, les hommes ont du mal à s’adapter au climat qui leur paraît bien rude ; toutefois les militaires indochinois participent à la vie de la cité, en particulier lors de la fête du Têt, le nouvel an chinois, au cours de laquelle ils promènent des lanternes en papier et un immense dragon qui libère des « crottes » en chocolat sous les acclamations de la foule. Entre 1924 et 1926 l’unité envoie une grande partie de ses effectifs au Maroc pour la guerre du Rif ; ceux qui restent partent peu après pour un cantonnement dans le sud de la France.
Le 3 mai 1929, les casernes retrouvent vie avec l’arrivée du 2ème bataillon du 35ème régiment d’infanterie de Belfort (As de trèfle). Le maire Emile LARDIER et le conseil municipal au grand complet reçoivent les militaires  sous les applaudissements de la population de Giromagny. Il y a de quoi car les militaires participent largement à la vie économique et sociale de la commune. Leur musique réputée est alors de toutes les fêtes patriotiques et anime aussi de nombreuses réjouissances.
La 2ème guerre mondiale apporte un brusque coup d’arrêt à cette vie insouciante. La quasi-totalité du bataillon parti au combat le 25 août 1939 est faite prisonnière le 11 juin 1940 dans les Ardennes à Marchault. Après le départ du 35ème RI, les casernes sont occupées par de nombreuses troupes de passage : d’abord le 372ème RI de réserve de Toulouse puis le 3èmebataillon de réserve des chasseurs Pyrénéens.
 


4- Au dos : "Souvenir de Roufach de son petit à sa petite Lélette. Gustave" :



5- Au dos, un nom : "Marc Voguet" :



6- Au dos, un autre nom : "le 23 mars 1933" Une signature Gustave ? :



Voici ma modeste contribution à ce forum.

Bonne journée !

Castanea.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantassin
Sergent-chef
Sergent-chef


Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 09/06/2017

MessageSujet: Re: Mon père au 35e RI   Mer 6 Déc 2017 - 13:33

Bonjour,

Merci pour ces belles photos de 'Gaillards' du 35. Dans les années 2000, la 1ere Compagnie du 35°RI avait un jumelage avec Giromagny , en particulier avec l'amicale qui s'occupe de la mise en valeur du Fort Dorsner.

http://www.giromagny.fr/decouvrir/fort-dorsner.htm


Cordialement


F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5663
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Mon père au 35e RI   Mer 6 Déc 2017 - 20:24

Merci pour ces clichés, et ces portraits qui illustrent bien les "tenues de photographes" de ces années :

- une vareuse et un ceinturon de type officier, bien plus seyante que la vareuse troupe
- ornée des pattes de col, fourragères... propres au corps d'appartenance
- et des marques particulières propres à l'homme (marques de grade, insigne de spécialité...)

En l’occurrence, on a un musicien et un sapeur-pionnier.

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
castanea
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 06/12/2017

MessageSujet: Re: Mon père au 35e RI   Mar 12 Déc 2017 - 22:26

Merci de ces infos !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon père au 35e RI   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon père au 35e RI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Notre Père!!!
» Prière au Père ! Que Dieu te bénisse toi qui lit cette prière !
» Saint Anne et Saint Joachim Père et Mère de la très Sainte Vierge, commentaire du jour "La parabole du levain"
» LUCIFER (Père Lamy)
» livre du Père François Brune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Infanterie :: Par N° de RI-
Sauter vers: