Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Les types de bombardiers en service

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40


Nombre de messages : 4672
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Les types de bombardiers en service   Mer 27 Fév 2008 - 19:23

Le LeO 451

Le LeO 451, né de la demande exprimée en 1934 par le ministère de l'air, révéla ses qualités dès son premier vol, le 16 janvier 1937. Il devait, selon les spécifications du programme être capable de transporter à 400 km/h 1 500 kg de bombes à 900 km de distance. Les lenteurs de la production ne permirent pas à la première machine sur les 1 783 commandées de voler avant le 24 mars 1939.

Le 10 mai 1940, l'armée de l'air ne disposait que de 220 appariels de ce type dont seule la moitié était opérationnelle. Les GB 1/12 et 2/12 entrèrent les premiiers dans l'action en bombardant, le 11 mai, les ponts de Maëstrich. Tout au long de la campagne les formations subirent de lourdes pertes en attaquant, de jour, les colonnes allemandes.
En novembre 1942 les LeO 451 de l'armée de l'air de Vichy furent réquisitionnés par la Luftwaffe et la Régia Aéronautica et utilisés comme appareils de transport.

Les principales versions sont LeO 451.01 version initiale de série; LeO 455.01 version dotée d'un moteur Gnome-Rhône de 1 375 ch; LeO 451E2 version employée à partir de 1944 pour les communications et le remorquage de planeurs; LeO 451T version de transport utilisée par la Luftwaffe.

type : Bombardier moyen quatriplace
Moteurs : 2 Gnome-Rhône 14N 48/49 de 1 140 ch.
Performances : Vitesse maximale : 495 km/h
Plafond pratique : 9000 m
Distance franchissable : 2 300 km
Masse en charge : 11 400 kg
Dimensions : envergure 22,50 m; longueur 17,17 m; surface alaire 68 m2.
Armement : 2 mitrailleuses MAC de 7,5 mm en poste avant et ventral; 1 canon Hispono-Suiza HS 404 de 20mm en tourelle dorsale et 1 500 kg de bombes

Image hébergée par servimg.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40


Nombre de messages : 4672
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les types de bombardiers en service   Mer 27 Fév 2008 - 19:34

Le POTEZ 54

Conçu dans le cadre du programme des multiplaces de combat, avions répondant en partie aux principes émis par le célèbre théoricien de la guerre aérienne, Giuilio Douhet, le Potez 54, dû à l'ingénieur Coroller, effectua son vol initial, sous la forme d'un prototype, en novembre 1933. Produit dans le cadre du premier plan de réarmement lancé par l'armée de l'air, le plan I, cet appareil, usiné principalement en bois, disposait d'une voilure haute et de deux moteurs de 690 ch.

En dépit de nombreux problèmes techniques et des retards relativement importants survenus dans la production de série, le Potez 540, qui comportait un empennage monodérive au lieu de l'élément bidérive de son prédécesseur, entra en service dans l'armée de l'air vers la fin de 1934. Il connut le baptême du feu pendant la guerre d'Espagne, au sein de l'aviation républicaine, et fut notamment employé par l'escadrille Espana, ou servait André Malraux.

Servant dans plusieurs unités de l'armée de l'air à la déclaration de guerre, le Potez 54 y fut remplacé par des avions mieux adaptés; Outre la métropole, il vola également en Afrique et en Indochine, où certains prirent part au comflit qui opposa la France au Siam en 1940-1941. Le Potez 54 termina sa carrière dans les premières unités de transport, mise sur pied au sein de l'armée de l'air d'armistice après la défaite de la France.

type : avion de combat multiplace
Moteurs : 2 Hispano-Suiza 12 en ligne de 690 ch.
Performances : Vitesse maximale : 310 km/h
Distance franchissable : 1 250 km
Masse en charge : 5 950 kg
Dimensions : envergure 22,19 m; longueur 16,20 m.
Armement : 3 mitrailleuses MAC de 7,5 mm bombes
Principales versions : Potez 540, 541, 542

Image hébergée par servimg.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40


Nombre de messages : 4672
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les types de bombardiers en service   Mer 27 Fév 2008 - 19:39

Bloch 200

Pour répondes au programme de bombardier nocturne de cinq places lancé en 1932 par le ministère de l'air, Bloch propose un bombardier quadriplace. En dépit de ce changement et d'une vitesse maximale très inférieure aux souhaits initiaux, l'appareil fut choisit face à huit autres projets, après un vol d'essai inaugural en juillet 1933 et des essais concluants.

Le premier marché fut signé le 1er janvier 1934 et il portait sur vingt-cinq exemplaires. La lenteur de l'avion ne fit pas obstacle à un développement satisfaisant puisque l'armée de l'air acheta 208 autres machines. Cette commande profita à toute l'industrie aéronautique française puisque divers constructeurs assemblèrent ces appareils dont Breguet, Loire, Hanriot, SNAC-SO ...

En 1939, ces appareils équipaient toujours sept groupes de bombardement mais ils furent relégués en seconde ligne avant l'offensive allemande. Les MB.200 réquisitionnés par les Allemands servirent pour les liaisons et l'entraînement et furent cédés aux pays satellites de l'axe.

type : bombardier moyen quadriplace
Moteurs : 2 Gnome-Rhône 14 kirs/kjrs en étoile de 870 ch.
Performances : Vitesse maximale : 285 km/h
Plafond pratique : 8 000 m
Distance franchissable : 1 000 km
Masse : 7 280 kg
Dimensions : envergure 22,45 m; longueur 16 m; surface alaire 67 m2.
Armement : 3 mitrailleuses MAC de 7,5 mm, 1 200 kg de bombes

Image hébergée par servimg.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40


Nombre de messages : 4672
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les types de bombardiers en service   Mer 27 Fév 2008 - 20:25

Bloch 210

Issu du Bloch MB.200, un bombardier à ailes hautes et à train fixe, le MB.210 était doté d'une voilure basse en porte à faux et d'un atterrisseur escamotable. Conçu sur les fonds propres de la firme française, cet appareil effectua son vol initial le 23 novembre 1934, une seconde machine, équipée de moteurs différents et désignée MB.211, prenant l'air en août 1935. Mais les essais de cette dernière version se révélèrent décevants, et aucun autre avion de ce type ne fut réalisé.

Par contre, le MB.210 satisfit l'armée de l'air qui en passa commande, le premier exemplaire de série prenant l'air en novembre 1936. Cette satisfaction fut de courte durée car du fait des phénomènes de surchauffe des moteurs 14 kirs ou kjrs qui équipaient les machines de série, il fallut leur substituer des 14N-10/11. La production totale du MB.210 atteignit 257 unités qui furent usinés par des firmes aussi variées que les Mureaux, Potez-CAMS, Breguet, Hanriot, Renault et les compagnies nationalisées du Centre de l'Ouest et du Sud-Ouest.

En septembre 1939, le Bloch MB.210 volait au sein de douze groupes de bombardement de l'armée de l'air. Retirées des premières lignes, du fait de la vétusté des avions qu'elles mettaient en oeuvre, ces unités se trouvaient en pleine transformation quand débuta l'attaque allemande du printemps 1940. Les MB.210 furent utilisés pour des bombardements de nuit jusqu'à l'armistice du 25 juin de la même année puis furent transférés en Afrique du Nord.

type : bombardier moyen
Moteurs : 2 Gnome-Rhône 14 N-10/11 de 910 ch.
Performances : Vitesse maximale : 320 km/h
Distance franchissable : 1 300 km
Masse maximale : 10 200 kg
Dimensions : envergure 22,80 m; longueur 18,80 m;
Armement : 3 mitrailleuses MAC de 7,5 mm, 1 600 kg de bombes

Image hébergée par servimg.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40


Nombre de messages : 4672
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les types de bombardiers en service   Mer 27 Fév 2008 - 20:32

AMIOT 351-354

Conçu au départ comme avion de transport postal à long rayon d'action, l'Amiot 340, bimoteur à hélices contrarotatives, fut transformé avant même son premier vol en bombardier et entreprit ses essais en mars 1938. Les diverses modifications demandées par le STA donnèrent naissance à l'Amiot 351 qui fut essayé à partir de janvier 1939. Doté d'un fuselage de section circulaire de construction monocoque et d'une aile mi-haute cantilever, l'Amiot 351 possédait une longue verrière dans l'axe abritant le pilote et le canonnier. Le navigateur bombardier était en poste dans le nez largement vitré, tandis que le radio, installé en partie arrière, avait également en charge la défense de ce secteur. En 1939, quelque neuf cent quarante Amiot 351 et 354, version se différenciant par l'empennage monodérive, avaient été commandés.

L'avion tête de série vola en juillet 1939, mais de graves difficultés d'organisation et de mise au point retardèrent la production. Les premières livraisons n'intervinrent qu'en avril 1940. Le 10 mai, l'armée de l'air ne disposait que de trente-huit Amiot 354, dont treize étaient en service au sein du Groupement n°9. Le 25 juin, soixante-sept appareils avaient été pris en compte et avaient effectué des missions de reconnaissance et de bombardement de nuit. Treize d'entre eux avaient été détruits. Le manque de moteurs puis l'invasion de la zone libre clouèrent les survivants au sol.

type : Bombardier moyen quadriplace
Moteurs : 2 Gnome-Rhône 48/49 de 1 060 ch.
Performances : Vitesse maximale : 480 km/h
Plafond pratique : 10 000 m
Distance franchissable : 2 500 km
Masse en charge : 11 300 kg
Dimensions : envergure 22,38 m; longueur 14,50 m; surface alaire : 67 m2
Armement : 2 mitrailleuses MAC de 7,5 mm en poste avant et sous le fuselage, 1canon de 20 mm en poste de tir dorsal et 1 200 kg de bombes en soute.

Image hébergée par servimg.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40


Nombre de messages : 4672
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les types de bombardiers en service   Mer 27 Fév 2008 - 20:41

BREGUET 695

C'est en 1935 que la firme Breguet mit à l'étude un projet de biplace de chasse, conformément à une spécification publiée par le ministère de l'air français. En réalité, le prototype qui fut mis au point, le Breguet 690, était un avion plus lourd et plus puissant, et polyvalent. Les autorités françaises décidèrent de l'adapter pour des missions d'assaut, dont l'intérêt avait été révélé par la guerre d'Espagne. Ce fut d'abord le Breguet 691, puis le Breguet 693, qui vola en octobre 1939. La dernière version de série, qui ressemblait beaucoup au précédent, fut le Breguet 695.

Le Breguet 695 se distinguait de ses prédécesseurs par son moteur américain Pratt & Whitney. L'état major de l'armée de l'air ne voulait pas que ses appareils pussent être tributaires des seules usines françaises, très exposées à d'éventuelles destructions. Mais la combinaison entre la cellule de l'appareil et le moteur posa des problèmes. L'avion perdit en maniabilité. Le prototype vola au début de 1940, le premier appareil de série décolla le 23 avril, à la veille de l'offensive allemande.

50 exemplaires furent fabriqués à la hâte. Les premières livraisons n'intervinrent qu'au début de juin 40, au sein du groupement d'assaut n° 18. Il était alors trop tard pour modifier le cours de la bataille. Après l'armistice, l'armée de l'air de Vichy utilisa quelque Breguet 695, qui furent saisis en novembre 1942 par les allemands, puis utilisés pour l'entraînement.

type : appareil biplace de bombardement et d'assaut
Moteurs : 2 Pratt & Whitney Wasp Junior SB 4 G de 835 ch.
Performances : Vitesse maximale : 425 km/h;
Plafond pratique : 9 500 m ; montée à 4 000 m en 10'20"
Distance franchissable : 1 350 km
Masse à vide : 3 150 kg
Masse en charge : 4 850 kg
Dimensions : envergure 15,37 m; longueur 9,67 m; surface alaire : 29,02 m2
Armement : 4 mitrailleuses MAC de 7,5 mm, 1canon de 20 mm et 8 bombes de 50 kg.

Image hébergée par servimg.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40


Nombre de messages : 4672
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les types de bombardiers en service   Lun 14 Juin 2010 - 15:56

Le FARMAN 221






Répondant à des spécifications officielles réclamant l'étude de bombardiers très gros porteurs capables de missions à grandes distances, la firme Farman conçut dès 1932 une formule d'appareils quadrimoteurs qui donna naissance dans un premier temps au F 211, puis à des dérivés directs, parmi lesquels le F 221.
Cet avion à ailes hautes de grande épaisseur possédait un fuselage aux formes anguleuses. Les quatre moteurs étaient montés par deux en tandem sur des plans de petites dimentions qui étaient reliés à la voilure principale par des mâts robustes en N. Ils actionnaient des hélices tractrices et propulsives. Des tourelles de mitrailleuses placées en position avant, sur le dos sous le ventre du F 221 alourdissaient encore un silhouette déjà dotée d'un coefficient aérodynamique assez peu favorable.
Le prototype du F 221 vola en mai 1933 équipé de moteurs Gnôme-Rhône Mistral Major en étoile placés sous carénage. Servis par des équipages de cinq navigants, les F 221 et F 222, version plus élaborée dotée en particulier d'un train d'atterrissage partiellement escamotable, furent principalement affectés à la 15ème Escadre de bombardement.
En septembre 1939 une trentaine de ces bombardiers opéraient en métropole. Ils accomplirent de nombreuses missions noctures de lancement de tracts et de bombardement sur l'Allemagne. Certains des appareils survivants furent utilisés après l'armistice de juin 1940 pour des missions de transport et servirent en particulier au Levant.

type : avion de bombardement gros porteur
Moteurs : 4 Gnôme-Rhône 14N de 920 ch montés en tandem.
Performances : Vitesse maximale à 4000 m : 360 km/h;
Plafond pratique : 8 000 m ;
Distance franchissable : 2 200 km
Masse max en charge : 18 700 kg
Dimensions : envergure 36 m; longueur 21,45 m; surface alaire : 186 m2
Armement : mitrailleuses Darne de 7,5 mm en tourelles dorsale, de nez et ventrale et un charge de bombes d'environ 3 500 kg.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
E.DLY
Sergent-chef
Sergent-chef


Nombre de messages : 155
Age : 46
Localisation : LFMX
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Les types de bombardiers en service   Jeu 17 Juin 2010 - 23:00

Bonjour,
Certes, ils ne sont pas de construction nationale,je veux parler des Douglas DB-7 et Glenn Martin 167, mais ils ont pris part au combat.
Peut être une étude leur sera consacré plus tard.
A+ pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40


Nombre de messages : 4672
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les types de bombardiers en service   Ven 18 Juin 2010 - 22:34

DOUGLAS DB-7:

Conçu en 1936 à l'initiative de la firme Douglas pour prendre la relève des bombardiers légers en service dans l'US Army Air Corps, le Douglas Model 7A, tel qu'il fut désigné au départ, n'intéressa guère l'aviation américaine. Aussi, la firme Douglas décida-t-elle de le proposer à l'exportation, un premier marché étant signé avec la france en février 1939. Désigné DB-7, le nouvel avion effectua son vol initial en août de la même année.
Un certain nombre de DB-7 livrés à l'armée de l'Air furent employés au combat en mai-juin 1940 contre les Allemands et continuèrent à servir dans l'aviation française d'armistice. Les reliquats des commandes françaises furent pris en compte par la Royal Air Force qui attribua les dénominations de BOSTON et de HAVOC au DB-7 et l'employa à diverses fins, comme le bombardier léger, la chasse de nuit et les missions de harcèlement. L'appareil fut notamment utilisé par le groupe de bombardement français libre Lorraine.
Le BOSTON servit également au sein de l'US Army Air Force, qui en passa une première commande en mai 1939 et lui donna la désignation d'A-20 HAVOC. Doté d'armes diverses, l'appareil fut utilisé sur plusieurs théatres d'opérations, notamment dans le Pacifique, pour des missions d'attaque et de bombardement. Toutes versions confondues, le BOSTON fut produit à raison de 7 385 exemplaires jusqu'en septembre 1944.



Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40


Nombre de messages : 4672
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les types de bombardiers en service   Ven 18 Juin 2010 - 23:14

MARTIN 167 MARYLAND:


Réalisé pour répondre à un programme de l'US Army Air Corps, le Martin model 167, bimoteur à aile basse prit l'air le 14 mars 1939 mais malgré ses qualités de vol honorables, ne fut pas sélectionné. Cependant les missions d'achats dépéchées par la France passèrent commande de 115 appareils. Ce contrat fut suivi, en octobre 1939, par un autre portant sur 100 exemplaires.

Retardées par l'embargo américain, les premières livraisons à la France n'eurent lieu qu'en octobre 1939. 140 Martin 167 furent livrés avant l'armistice de joint 1940. Après les combats de la campagne de France, certains d'entre eux servirent dans les forces aériennes d'outre-mer de Vichy. 75 appareils restaient encore à livrer en juin 1940. Ils furent cédés à l'Angleterre et furent utilisés conjointement à 75 autres que ce pays avait commandés. Ces appareils dénommés Maryland Mk I entrèrent en opération à partir de septembre 1940. Le Martin Maryland opéra essentiellement en Afrique du Nord. Il marqua également son passage dans la Fleet Air Arm en participant à des actions telles que l'attaque de la flotte italienne de Tarente en novembre 1940 ou au combats contre le Bismark en mai 1941.




Ce martin 167 de l'Aéronavale porte une bande blanche de part et d'autre de la cocarde à ancre marine, distinction imposée après l'armistice de juin 1940


Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
E.DLY
Sergent-chef
Sergent-chef


Nombre de messages : 155
Age : 46
Localisation : LFMX
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Les types de bombardiers en service   Dim 18 Juil 2010 - 13:54

Bonjour,
Il ne reste plus qu'à rendre hommage à l'AMIOT 143 et le thème sera bouclé !
A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40


Nombre de messages : 4672
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les types de bombardiers en service   Mer 21 Juil 2010 - 21:48

AMIOT 143:

Conçu dans le cadre d'une spécification émise par le Service Technique de l'Aéronautique Français en 1928 et concernant la réalisation d'un multiplace de combat polyvalent, l'Amiot 140 remporta la compétition officielle qui l'opposait au Blériot 137, au Breguet 410 et au SPCA 30. Ayant effectué son premier vol en avril 1931, cet appareil donna lieu à plusieurs versions de série se différenciant essentiellement par leur motorisation, dont une seule, l'Amiot 143, allait être produite.
Monoplan aux ailes hautes, l'Amiot 143 se caractérisait par son train d'atterrissage massif à pantalons et par ses formes lourdes. La défense était constituée par plusieurs postes de tir couvrant théoriquementtous les secteurs de l'appareil, conformément à la doctrine en usage dans l'aviation française à l'époque. Les premières commandes d'Amiot 143 furent passées par l'armée de l'air, récemment créée, dans le cadre du plan I de réarmement, lancé en 1933-1934. Les machines de début de série furent prises en compte par l'aviation de bombardement française en juillet 1935.
Totalement dépassé au moment de l'entrée en guerre de la France, incapable même de mener des missions de nuit, l'Amiot 143 servait alors dans six groupes de bombardement. Les 60 exemplaires en ligne furent utilisés dans un premier temps pour larguer des tracts sur l'Allemagne. Pendant la bataille de mai-juin 1940, ils conduisirent des attaques de nuit au-dessus du reich et furent engagés, de jour, sur la tête de pont allemande de Sedan, où ils furent massacrés. L'armée de l'air d'armistice les employa quelques temps pour des tâches de transport.
Type : bombardier multiplace;
Moteurs : 2 Gnome-Rhône 14Kirs ou Kjrs Mistral de 870 ch.;
Performance : vitesse maximale, 310 km/h; distance franchissable, 1 200 km;
Masse : maximale au décollage, 9 700 kg;
Dimensions : envergure, 24,50 m; longueur, 18 m.;
Armement : 4 ou 5 mitrailleuses; charge de bombes de 1 600 kg.



Cordialement


Dernière édition par avz94 le Sam 30 Mar 2013 - 20:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40


Nombre de messages : 4672
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les types de bombardiers en service   Sam 23 Juin 2012 - 22:34

avz94 a écrit:
MARTIN 167 MARYLAND:


Réalisé pour répondre à un programme de l'US Army Air Corps, le Martin model 167, bimoteur à aile basse prit l'air le 14 mars 1939 mais malgré ses qualités de vol honorables, ne fut pas sélectionné. Cependant les missions d'achats dépéchées par la France passèrent commande de 115 appareils. Ce contrat fut suivi, en octobre 1939, par un autre portant sur 100 exemplaires.

Retardées par l'embargo américain, les premières livraisons à la France n'eurent lieu qu'en octobre 1939. 140 Martin 167 furent livrés avant l'armistice de joint 1940. Après les combats de la campagne de France, certains d'entre eux servirent dans les forces aériennes d'outre-mer de Vichy. 75 appareils restaient encore à livrer en juin 1940. Ils furent cédés à l'Angleterre et furent utilisés conjointement à 75 autres que ce pays avait commandés. Ces appareils dénommés Maryland Mk I entrèrent en opération à partir de septembre 1940. Le Martin Maryland opéra essentiellement en Afrique du Nord. Il marqua également son passage dans la Fleet Air Arm en participant à des actions telles que l'attaque de la flotte italienne de Tarente en novembre 1940 ou au combats contre le Bismark en mai 1941.




Ce martin 167 de l'Aéronavale porte une bande blanche de part et d'autre de la cocarde à ancre marine, distinction imposée après l'armistice de juin 1940


Cordialement

Bonsoir

voici une photo d'un avion sur un terrain d'aviation :





Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40


Nombre de messages : 4672
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les types de bombardiers en service   Sam 30 Mar 2013 - 17:35

Bonjour

voici une carte postale avec un Potez 540 :



Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40


Nombre de messages : 4672
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les types de bombardiers en service   Sam 30 Mar 2013 - 20:13

Claude Girod a écrit:


Bonsoir Alain

Je parcours à nouveau le fil "avions de bombardement" en vous remerciant pour cette nouvelle photo ...
J e me permets une remarque :
à propos de l'Amiot 143 et des ponts sur la Meuse
Peut être nuancer le "où ils se firent massacrer" puisque ce sont principalement les Britanniques qui se firent abattre ??

Sur l'action sur les ponts de la Meuse, le 14 mai 1940 :
"Accompagnés
de LeO 451, dix-neuf Amiot 143 (neuf des GB I/34 et II/34, et dix des
GB I/38 et II/38) furent engagés, ceux des GB I et II/38, n'ayant pas
retrouvé les MS 406 d'escorte, faisant demi tour avant d'atteindre
l'objectif. Si trois appareils furent perdus (abattus ou
irrécupérables, car trop endommagés), on est cependant loin du
"massacre" souvent décrit et c'est en fait la RAF qui sera ce jour-là la
plus touchée" .../... ("L'Aviation française" - Dominique Breffort -
André Jouineau - H § C).


Ce que j'avais reproduit ici :
http://atf40.forumculture.net/t6119-photo-amiot-143

Bien cordialement et bon week-end pascal


Bonsoir

le message sur les "Amiot 143" est modifié suite à la reception d'un message de Claude.

Merci à lui

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 2251
Age : 65
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Les types de bombardiers en service   Sam 30 Mar 2013 - 20:54

Merci Alain ...
Ce qui n'ôte bien évidemment absolument rien à la bravoure de tous les équipages engagés ... sur tous ces avions désuets ...

.../... "trois appareils sont abattus (2 Amiot de la 34, 1 LeO de la 12), 5 aviateurs sont tués (de Laubier, Vauzelle, Occis de la 34 ; Hugot et Leroy de la 12) et 4 autres faits prisonniers (Ankaoua et Gelly de la 34 ; Jacquemin et Lebeaupin de la 12).

Source :Revue Historique des Armées
http://xavier.de-laubier.pagesperso-orange.fr/revhist.htm

In memoriam
http://www.aerosteles.net/fiche.php?code=sedan-amiot

Cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin


Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Les types de bombardiers en service   Dim 31 Mar 2013 - 22:29

Non seulement ils ne furent pas massacrés, mais le chef de la formation qui a fait demi-tour n'a jamais été traduit, à ma connaissance, en conseil de guerre. Pourtant, à mon sens c'était de la désertion devant l'ennemi, mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 2251
Age : 65
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Les types de bombardiers en service   Dim 31 Mar 2013 - 23:22

Bonsoir Louis !

L'ordre de mission concernait trois escadres ...
6 Amiot 143 du I/38 n'allèrent pas sur Sedan ... (voir dans le lien RHA donné plus haut - message du 30 mars 19:54 - la partie "Les Amiot 143 de la 38ème escadre").

Cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin


Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Les types de bombardiers en service   Lun 1 Avr 2013 - 16:47

Bonjour Claude,

Tout d'abord, je ne mets pas en cause le courage des équipages. Par exemple le 13 mai, le groupement 6 (sur LeO) ne perd aucun appareil mais en fait les conditions sont loin d'être idylliques: 10 avions sont disponibles, ordre de décollage à 18h. 2 avions ne parviennent pas à décoller, et un autre rebrousse chemin presque aussitôt pour panne mécanique. Les 7 avions restants rentrent tous, mais 6 sont touchés, dont 2 endommagés sérieusement (1 moteur HS, 1 longeron d'aile droite très abîmé), seulement 5 ont pu bombarder.

Cela illustre le rendement très faible du bombardement français dans cette campagne, pour des raisons largement logistiques. Dans cet exemple, le Groupement aurait dû disposer de 26 avions, il ne lui en reste que 10, dont seulement 5 bombardent. 5 avions sur 26.

Et le bombardement n'est pas particulièrement efficace, puisqu'il s'agissait d'un avion destiné à agir à haute altitude (une sorte de bombardier stratégique... on ne rit pas !) qui s'est vu forcé d'attaquer à 600 mètres.
La nuit suivante, 4 Amiot 143 (qu'on ne sort que de nuit) sont envoyés sur 3 objectifs différents !

En ce qui concerne cette fameuse mission sur les ponts de Sedan, l'ordre est d'engager tous les appareils disponibles. Le commandant de la ZOAN commence par refuser, puis cède sous la pression de Vuillemin qui a promis un engagement total à l'armée de Terre. C'est, après tout, la mission qui est censée décider de la bataille, et le Bomber Command de la RAF va, lui, faire un effort maximum qui tournera au massacre (40 avions perdus sur 71 envoyés après l'appel de Georges, plus 10 avions envoyés sans pertes le matin).

En ce qui concerne les Français, "tous les avions disponibles" cela représente 20 Amiot 143 et 12 LeO 451 dont 6 et 18 respectivement seront désignés pour l'attaque.

Je ne reviens pas sur le déroulement de la mission, l'article de la RHA cité par Claude Girod étant très bien fait. Ce qu'il me semble illustrer, c'est à quel point un manque de confiance - certes justifié - dans les capacités de l'armée de Terre à utiliser au mieux l'aviation (non que l'Air ait été exempte de reproches en termes d'efficacité) a permis aux exécutants de contourner les ordres explicites de Vuillemin.
Le chef de la 1ère division aérienne fait des pieds et des mains pour que les Amiot ne participent pas à cette "mission de sacrifice" (2 avions abattus sur les 15 qui ont attaqué, et 3 blessés parmi les équipages), il amende l'ordre de mission pour rendre la couverture de chasse "indispensable", ce qui veut dire qu'en l'absence - probable - de chasse à n'importe quel moment, les bombardiers peuvent annuler, tous les vieux Bloch 200 du Groupement 10 sont classés "indisponibles" le 14 mai, et le lieutenant-colonel Aribaud ne part pas sur Sedan de sa propre initiative.

Ce n'est clairement pas une page de gloire écrite par le bombardement français, surtout si on le compare au sacrifice - réel, celui-là ! - du Bomber Command.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 2251
Age : 65
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Les types de bombardiers en service   Lun 1 Avr 2013 - 16:54

Bonjour Louis.

Merci pour ces précisions.
Je n'ai rien à ajouter à vos commentaires ...
Bien cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40


Nombre de messages : 4672
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les types de bombardiers en service   Sam 13 Avr 2013 - 20:01

avz94 a écrit:
Bloch 210





Bonsoir

voici une autre photo du Bloch 210 type Verdun





Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Les types de bombardiers en service   Dim 14 Avr 2013 - 17:45

Bonjour,

Parution prochaine:

http://www.avions-bateaux.com/produit/souscriptions/1120
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les types de bombardiers en service
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Groupe d'Etude et d'Information sur les PAN, service du CNES
» HSA et complément de service...
» Les types de crudivorisme / L'alimentation vivante
» Service de la Garde Impériale.
» Comment faire face à différents types de personnalité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: L'armée de l'air française de 1919 à 1940 :: AAF40 :: Les avions-
Sauter vers: