Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 GBC 518 et 32e BCC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
A Adam
Invité



MessageSujet: Re: GBC 518 et 32e BCC   Ven 14 Sep 2007 - 8:58

Si j'en crois cette regle , tous les bataillons équippés de R35 devraient etre des BCLM , et tous les bataillons équippés de FT , des BCLA ...

Il existe aussi des BCCA , les bataillons "alpins" dont je parlais plus haut .

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4993
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: GBC 518 et 32e BCC   Ven 14 Sep 2007 - 10:43

Bonjour,

Je ne sais pas si ces appellations furent officielles, mais elles furent utilisées. On en touve la trace dans de nombreux écrits de soldats, mais jamais sur les insignes des BCC par exemple.

Je pense que cela devait surtout être utile au niveau stratégique, afin de savoir rapidement quels étaient les matériels et donc quelles missions on pouvait leur confier.

Corialement
Eric DENIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
Gascogne
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 08/07/2006

MessageSujet: Re: GBC 518 et 32e BCC   Ven 19 Nov 2010 - 12:17

Bonjour,
A ce propos, qui aurait du nouveau sur le GBC 518 ?
Mon père, bientôt 96 ans, doit être un des derniers survivants d'une unité combattante de chars engagée en mai 1940 !
Bien cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: GBC 518 et 32e BCC   Ven 19 Nov 2010 - 19:43

Gascogne, il faut absolument que vous fassiez parler votre père, en lui faisant raconter sa campagne. S'il est trop vieux pour écrire, il y a des dictaphones numériques qui ne coûtent pas cher du tout et qui permettraient d'enregistrer son témoignage, d'autant que de son unité, le 32e BCC, il ne reste vraiment pas grand-chose comme archives (j'ai regardé), dont pratiquement rien de sa compagnie.

En attendant, un petit topo rapide:

Les chars de la 9ème Armée sont commandés par le Colonel Rampillon. Ils comprennent le GBC 518, commandé par le Colonel Richert, et qui comprend les 6e BCC (R35, commandant Jean), 32e BCC (R35, commandant Degisors) et 33e BCC (FT, commandant Mahé). Par la suite, la 1ère DCR sera également mise à la disposition de la 9ème Armée, et la 2ème DCR sera déployée dans la même zone, donc les unités vont se croiser.

6e BCC

12 Mai:

1/6e BCC a.d. 2e CA à Maison, 2/6e BCC se déplace de Nampcelles à Neuville et Samart dans la nuit du 12/13 mai, 3/6e BCC fait mouvement dans la nuit du 10/11 mai et est a.d. 18e DI (11e CA) au château de Rosée.

13 Mai:
Chef de bataillon prend liaison avec les 2e CA et 11e CA. 1/6e BCC mise reste en réserve du 2e CA. Le commandant du 11e CA (PC Florennes) demande l'intervention des deux autres compagnies face à la brêche ouverte sur la Meuse au nord de Hontoir.

Dans la nuit du 12/13 et la journée du 13 mai, le 32e BCC est transporté de Montaigu à Maubert Fontaine.

Dans la matinée, le chef de 6e BCC apprend que la 3/6e BCC a déja reçu l'ordre d'aller sur Bois le Convert par la 18e DI, et ordonne à la 2/6e BCC d'aller au bois à 2km NE d'Antée a.d. 18e DI pour contre-attaque éventuelle. Mouvement de jour sous attaques aériennes allemandes. Chef du 6e BCC prend contact au PC 18e DI (Fallaen) avec le commandant de cette unité, général Duffet, pour l'engagement de ses deux compagnies, mais la DI ordonne l'attaque de la seule 3/6e BCC sans infanterie au nord de Hontoir, axe lisière Est du bois de Foy, corne Ouest du bois de Surinvaux. Le 39e RI devait participer mais n'est pas prêt. La compagnie attaque sur une profondeur de 2-3 km, les Allemands réagissent par des tirs d'artillerie et de mitrailleuses, les lisières du bois de Surinvaux sont atteintes, les troupes allemandes fuient avec des pertes sous les tirs des chars. Grange est atteint, la compagnie revient en arrière le lendemain matin à 8h45, toujours pas d'infanterie.

Dans la nuit du 13/14 mai, le 32e BCC poursuit son mouvement sur Couvin.

14 Mai:

32e BCC reçoit ordre du 11e CA se porter à Rosée a.d. 4e DINA, qui n'est pas trouvée à l'endroit indiqué.

2/6e BCC et 3/6e BCC reçoivent ordre de regroupement. Décrochage difficile, sous le feu et l'infanterie ne veut pas laisser partir les chars. Forte pression des blindés allemands supérieurs en nombre avec appui aérien intense. L'infanterie fuit face aux blindés et sous les attaques aériennes, les routes sont obstruées par le matériel détruit ou abandonné, les chevaux morts et les trous de bombes. La 3/6e BCC n'a plus que 6 chars en fin d'après-midi.

Le soir, les deux compagnies du 6e BCC seront disposées entre Fallaen et la route Dinant-Philippeville sous les ordres du général d'Arras, commandant la 1ère DLC. Le PC de la 18e DI a quitté le moulin SE de Flavion. La 2/32e BCC arrive à hauteur du château de Rosée où se trouve chef du 6e BCC. Pression des chars ennemis sur l'axe Dinant-Philippeville, on signale des parachutistes ennemis dans les bois de Rosée d'où ils tirent sur les Français (vraisemblablement de l'infanterie classique infiltrée).

Nuit du 14/15 mai: 32e BCC mis a.d. général d'Arras 1e DLM pour arrêter progression ennemie.

15 mai:
2/6e BCC au SO Florennes, 3/6e BCC dans les bois 3km S de Florennes, 1/6e BCC à l'Est de Denée. Vers midi, 6e BCC envoyé dans la région de Walcourt a.d. 2e CA pour récupération, mais avec la poursuite de l'attaque allemande les chars continuent à combattre.

32e BCC reçoit ordre retourner Couvin a.d. 22e DI.

6e BCC: perte de tous les chars, 11 officiers, 13 sous-officiers, 57 chasseurs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gascogne
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 08/07/2006

MessageSujet: Re: GBC 518 et 32e BCC   Ven 19 Nov 2010 - 21:20

Bonsoir,
Oui, tout ce que vous écrivez a été dit par mon père, dans les mêmes termes ; lui-même, secrétaire de son commandant De Gisors, tapait jour après jour le journal de marche de sa compagnie du 32 e BCC ; il sait très bien que ce journal a été perdu car le camion qui tenait les archives a été capturé par les allemands le 17 Mai tout comme leur voiture tout terrain, une "Lorraine" abondamment mitraillée mais toujours en état de marche sauf... l'essence !.
Des chars du 32ème avaient établi le contact avec ceux du 6 ème (mon père a le souvenir de ce contact à Rosée) alors que des éléments de la première division cuirassée refluaient, eux aussi, sujets à de graves problèmes d'approvisionnement en essence.
Son commandant, De Gisors voulut alerter de leur position son état major (introuvable) avec son estafette, en side-car, et tenter de rompre l'encerclement juste avant de rentrer dans la forêt de Saint Michel alors que les chars n'avaient plus d'essence (ils étaient protégés dans la forêt où l'avion espion - le mouchard comme ils disaient - qui les survolait constamment ne pouvait plus les repérer !
Ils furent mitraillés, blessés et capturés, sous les yeux de leurs hommes embusqués (mon père ne peut plus dire ce qu'ils devinrent mais quand sa mémoire était plus fraîche, il m'assura que son commandant - un dur à cuire, (qui avait aussi transité par la coloniale, et le Liban, comme mon père) - aurait survécu à ses blessures).
Aucune nouvelle donc de ce commandant De Gisors, ce que cherche à savoir.

C'est au retour de Rosée, en passant par Philippeville, que la compagnie de mon père (et son commandant) ont été capturés, à Saint Michel dans l'Aisne (le monument au mort signale deux chasseurs du 32 ème BCC : mon père se souvient encore dans quelles circonstances ; un mécanicien de R 35 tué par un éclat et un autre achevé d'une rafale de mitraillette par un chasseur bavarois, au moment de la capture alors qu'il était allongé contre son char en panne d'essence et voulait se servir de son pistolet de service).
Que de morts anonymes et oubliés !
Bien cordialement
GB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GBC 518 et 32e BCC   

Revenir en haut Aller en bas
 
GBC 518 et 32e BCC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Chars de combat-
Sauter vers: