Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 N°79

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: N°79   Dim 23 Déc 2007 - 4:18



Le tracteur d'infanterie Latil M7 T1 de 1940, un splendide 4x4 à la silhouette indémodable, conçu pour la traction du canon de 25 mm antichar. Photos, plans et profils en couleurs illustrent cet article très attendu.
A Metz en 1937 arrivent, la même année, deux nouveaux venus : le char D 2, et le colonel Charles de Gaulle. L'histoire, souvent insolite, du futur chef de l'état, théoricien du "char papier", confronté au "char métal". En prime, tous les détails de décorations du char personnel de De Gaulle en 1939.

A partir de mars 1917, l'armée française perçoit de nouveaux mortiers, les 220 mm Schneider à tir rapide, pour détruire les puissantes installations défensives allemandes sur les arrières de la ligne de front. Tous les détails sur ces gros matériels qui resteront standard jusqu'en 1940.

La division cuirassée en 1940 et ses perspectives : l'un des sujets les plus controversés se voit éclairé d'un jour nouveau : organisation, emploi détaillé des chars et des chasseurs portés, nouveaux matériels, révélations.

En automitrailleuse à travers la guerre, Henri Gentien a connu successivement l'AMD Panhard, puis l'AM M8. Il témoigne de ses combats, toujours en pointe, de la défaite à la victoire.
Le premier radio-téléphone français, l'ER 40. Un équipement standard de l'infanterie qui a bien rempli sa mission.
En 1937, participant au programme de char futur de 20 tonnes, Renault présente une véritable " bombe", un engin de combat très profilé et armé d'un 75 en tourelle. Histoire de ce qui aurait pu être le char de bataille français à l'horizon 1942-43.
Qui se souvient que Peugeot a construit des camions ? En 1914-18, les camions de Sochaux étaient partout présents pour transporter munitions, matériels de toutes sortes... et bazars ambulants pour le réconfort des Poilus.
Revenir en haut Aller en bas
 
N°79
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: GBM - Histoire de Guerre, Blindés & Matériel :: La revue et les articles :: Présentation des numéros-
Sauter vers: