Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 N°78

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: N°78   Dim 23 Déc 2007 - 4:17



Le 1er GRDI dans la campagne de mai 1940 : l’odyssée d’une petite unité de cavalerie motorisée et blindée (AMD Panhard, AMR Schneider P16 et AMR antichars Renault ZT2 et ZT3) jetée dans la fournaise en tête de nos troupes. Vitesse et éclat, avec un beau fait d’armes à Haut-le-Wastia, sur la Meuse belge. Quatre profils en couleurs.

Evoluant sur les arrières du front de 1915 à 1918, le plus puissant de tous les tracteurs d'artillerie, le Renault EG était affecté à la traction des pièces les plus lourdes, comme le fameux 155 GPF. Trois profils en couleurs de ce spectaculaire véhicule, plans constructeur au 1/35.

Le testament du général Estienne, apôtre du char B. Un document inédit, retrouvé et commenté, dévoile les vues du Père des chars sur l’emploi à donner aux vieux Renault FT : les transformer en antichars mobiles.

Une AMR 33 perdue le 10 mai au Luxembourg, et son histoire retrouvée par un lecteur.

L’ambitieux projet du « char de 20 tonnes » de 1935-1937 : pour la première fois, la présentation de tous les modèles soumis aux autorités. De ce programme aurait-pu naître le char de bataille français futur de l’horizon 1942-43. Une présentation inédite sous forme de maquettes en bois, comme à l’époque.
A l’écoute de l’avion : le récepteur R 11, avec lequel les troupes au sol recevaient les précieuses indicatiuons de l’observation aérienne.
Au Maroc en 1934, les unités motorisées et blindées françaises réussissent un étonnant « coup de faux » avant la lettre, et amènent la pacification complète du pays. Carte, organigramme et cinq profils en couleurs.

14e bataillon de chars de combat (suite et fin) : l’histoire du
sacrifice des Hotchkiss H 39 de la 2e DCr sur les ponts de l’Oise, les 17-19 mai 1940. Trois profils (et vue de dessus) en couleurs.

Le mortier de 220 de Bange, une grosse bête taillée pour la guerre de siège traditionnelle, et qui trouvera dans la guerre de tranchées, de 1915 à 1918, son heure de gloire. Deux illustrations en couleurs.
Revenir en haut Aller en bas
 
N°78
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: GBM - Histoire de Guerre, Blindés & Matériel :: La revue et les articles :: Présentation des numéros-
Sauter vers: