Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Démobilisation des alsaciens.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JARDIN DAVID
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 503
Date d'inscription : 30/09/2009

MessageSujet: Démobilisation des alsaciens.   Dim 20 Mai 2012 - 13:39

Bonjour à tous,
Je m'interroge sur la date des premiers démobilisés alsaciens prisonniers de guerre. Auriez-vous une date précise ?
J'ai en effet sous les yeux une photo datée (fiabilité ?) du 18 juin montrant des soldats français à Sarrebourg, en groupe mais très peu surveillés, avec la mention "Alsaciens rentrant chez eux".
Qu'en pensez-vous ?
Merci d'avance pour vos remarques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achéron
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 06/03/2010

MessageSujet: Re: Démobilisation des alsaciens.   Mer 13 Mar 2013 - 21:30

Bonsoir
D'après ce que j'ai pu lire çà et là, les troupes d'origine alsacienne, en tout cas celles dépendant des régiments stationnés en Alsace et combattant lors de la traversée du Rhin par l'armée allemande, ont été démobilisées en juillet-août 1940.
Aucune idée pour les unitées se trouvant ailleurs.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4982
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Démobilisation des alsaciens.   Mer 13 Mar 2013 - 21:40

Bonjour,

L'Alsace étant purement et simplement annexée de fait, de nombreux Alsaciens furent rendus à la vie civile pour ensuite être incorporés dans la Wehrmacht. Dans la pratique, ils étaient "citoyens du Reich".

J'ai longuement discuté il y a quelques temps avec une vielle Alsacienne qui m'a même dit que l'on conseillait, dans sa famille, de ne pas revenir dans la région pour ne pas être incorporé.

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
JARDIN DAVID
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 503
Date d'inscription : 30/09/2009

MessageSujet: Re: Démobilisation des alsaciens.   Jeu 14 Mar 2013 - 7:13

Hum, il y avait deux attitudes patriotique, une neutre (se faire oublier) et une pro-allemande. L'alternative dite patriotique :
- rester sur place pour éviter l'arrivée des Allemands de souche et autres fanatiques. Reprendre la lutte dès que possible pour faciliter la libération de l'Alsace. Ex: Paul DUNGLER et ses amis de l'Action Française
- fuir vers la zone libre puis Londres ou l'AFN pour s'engager au plus vite.

Je dispose d'un original de formulaire de démobilisation de début juillet pour un alsacien fait prisonnier au col du Bonhomme. Mais sur la photo, il est peut-être possible que le mot "Juni" (juin) remplace "Juli" (juillet) par erreur.
JD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2302
Age : 66
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Démobilisation des alsaciens.   Jeu 14 Mar 2013 - 14:47

Bonjour à tous !

"Alsaciens et Mosellans
"Sans doute faut-il examiner à part le cas des P.G. Alsaciens-Lorrains - ou plus exactement Alsaciens et Mosellans, car seule des départements lorrains la Moselle fut annexée.
Dès la mi-juillet 1940, les Allemands commencent à dresser les listes des P.G. originaires des départements du Rhin et de la Moselle. Ils commencent, en France même, la libération des Alsaciens et des Mosellans. Ceux-ci doivent signer devant un bureau de rapatriement une déclaration d'appartenance à la "souche germanique" ("deutschstämmig"). D'autres sont transférés en Allemagne avec la masse non encore étiquetée des P.G. Tel est le cas de Charles B... Il arrive en août 1940 au Stalag IA où il est immatriculé. Trois mois plus tard, rassemblement de tous les Alsaciens et Mosellans du camp. Ils sont ramenés au "Heimkehrlager" (camp de rapatriement) d'Offenburg. Là, ils passent devant une commission de rapatriement afin d'opter pour le renvoi dans leur foyer ou le maintien au camp. Lors de l'interrogatoire, Charles B.... fait valoir que, s'il est de souche alsacienne, il est en fait de résidence parisienne et ne désire pas rentrer en Alsace. De sa propre initiative, l'officier qui l'interroge conclut et écrit sur la fiche : "Will frazösich bleiben". Il retourne dès lors, avec tous ceux qui comme lui ont refusé, dans les camps allemands (environ 5 000 au Stalag VB).
Souvent, ceux qui restèrent captifs, eurent ensuite simplement le sort de leurs camarades des autres régions de France. Leur connaissance de l'allemand put leur valoir la faveur relative de servir d'interprètes. Il semble par contre que certains eurent à pâtir de leur refus d'opter pour l'Allemagne." .../... (envoi en kommando disciplinaire ; pressions sur certaines familles en Alsace).
"Dans le grand désarroi de l'été 1940, la plupart des Alsaciens et Mosellans saisirent l'occasion de rentrer chez eux .../.. Seuls les fonctionnaires semblent, selon l'appréciation de M. R. Bloch, avoir refusé en assez grand nombre d'opter. Analyser l'attitude des autres sort du cadre de cet ouvrage ; on ne peut en quelques lignes traiter un tel problème. Remarquons simplement qu'il est souvent fait mention, dans les témoignages des P.G., de l'attitude charitable et courageuse des populations d'Alsace au passage des lamentables convois de prisonniers de 1940 ; de l'aide efficace trouvée par nombre d'évadés en Alsace ; du dévouement, en particulier, des nombreux passeurs alsaciens et mosellans, parfois eux-mêmes anciens P.G. libérés. Enfin, on sait que ces Alsaciens et Mosellans libérés en 1940 furent nombreux à être ensuite mobilisés dans la Wehrmacht. Toujours au témoignage de P.G., il apparaît qu'ils y restaient suspects aux Allemands et étroitement surveillés." .../...

"La captivité" - Yves Durand (édité par la FNCPG-CATM), pages 353 et 354.

Cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JARDIN DAVID
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 503
Date d'inscription : 30/09/2009

MessageSujet: Re: Démobilisation des alsaciens.   Jeu 14 Mar 2013 - 19:04

Je ne suis pas tout à fait d'accord. Les remarques de DURAND concernent les prisonniers hors poche de l'Est. Il faut que je retrouve la date exacte, mais les Alsaciens capturés en Alsace furent libérés beaucoup plus vite. Je vais vérifier s'il y avait mention d'une appartenance à la souche germanique.
JD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bunkerhill
Sergent ADL
Sergent ADL


Nombre de messages : 100
Age : 44
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 01/11/2010

MessageSujet: Re: Démobilisation des alsaciens.   Ven 15 Mar 2013 - 19:00

Mon grand père fut fait prisonnier fin juin 40 à La Bresse. Il marcha jusqu'à Colmar où il fut rassemblé à l'ancien hôpital civil (actuelle place du 2 Février et centre Edmond Gerrer) avec d'autres prisonniers et libéré le 02 juillet 1940 en tant que "Volksdeutsche).
Néanmoins dans le contexte de l'époque il n'était pas question d'une éventuelle incorporation ou de service militaire dans l'armée allemande.
Mon grand père ne fut pas incorporé de force, ses frères oui dont un porté disparu en 1944.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alain2974
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 27/12/2012

MessageSujet: Re: Démobilisation des alsaciens.   Mer 20 Mar 2013 - 8:03

Bonjour,
si j'en crois les papiers officiels en ma possession,(d'origine allemande),mon père a été démobilisé au mois d'Octobre 1940 à Riom en Auvergne et est revenu en Alsace à ce moment là.Il était à l'hopital militaire de Bordeaux au moment de l'arrivée des allemands mais il a rejoint son régiment après,(35ème RI).Donc il est resté sous les drapeaux de Juin à Octobre.Son emploi dans une usine d'aviation lui a valu de ne pas être incorporé de force par la suite ce qui n'a pas été le cas de son frère disparu à Berlin en 1945,ni de son beau frère envoyé sur le front russe,déserteur de la Wehrmacht pour terminer dans la 1ère Armée Française comme chef de char.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4982
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Démobilisation des alsaciens.   Mer 20 Mar 2013 - 13:22

Bonjour,

alain2974 a écrit:
Son emploi dans une usine d'aviation lui a valu de ne pas être incorporé de force par la suite ce qui n'a pas été le cas de son frère disparu à Berlin en 1945,ni de son beau frère envoyé sur le front russe,déserteur de la Wehrmacht pour terminer dans la 1ère Armée Française comme chef de char.

Un périple probablement passionnant!

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
alain2974
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 27/12/2012

MessageSujet: Re: Démobilisation des alsaciens.   Mer 20 Mar 2013 - 17:25

Eric Denis a écrit:
Bonjour,

alain2974 a écrit:
Son emploi dans une usine d'aviation lui a valu de ne pas être incorporé de force par la suite ce qui n'a pas été le cas de son frère disparu à Berlin en 1945,ni de son beau frère envoyé sur le front russe,déserteur de la Wehrmacht pour terminer dans la 1ère Armée Française comme chef de char.

Un périple probablement passionnant!

C'est parce qu'il a profité d'une permission en Alsace pour déserter et après être resté caché chez une soeur qu'il lui a été possible de se ré engager dans la 1ère Armée Française qui a libérée notre région.

Le frère de mon père est mort durant la bataille de Berlin,donc quelques jours avant la fin du conflit,après avoir été en Sicile et sur le front Russe.

Ces 2 histoires sont très représentatives de ce que beaucoup d'Alsaciens ont vécus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Démobilisation des alsaciens.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Démobilisation des alsaciens.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» APPEL A UNE MOBILISATION GENERALE ET NATIONALE
» Un Ch'ti chez les Alsaciens
» Nouvelle grande mobilisation des Indignés aujourd'hui 10 décembre!
» Mobilisation mondiale pour l'abolition de la peine de mort
» Mobilisation anti-euthanasie à Paris demain 24 mars 2012?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: L'armée de terre française de 1919 à 1940 :: Vie militaire-
Sauter vers: