Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Evocation: véhicules réquisitionnés dans un récit de guerre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CHARLES 40
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 299
Age : 43
Localisation : NORD
Date d'inscription : 18/03/2009

MessageSujet: Evocation: véhicules réquisitionnés dans un récit de guerre.   Dim 11 Mar 2012 - 23:20

Bonsoir à tous.

Une fois n'est pas coutume, j'aimerais évoqué, sans photo à l'appui mais uniquement par le texte, ces "braves" véhicules en tout genre dont l'Armée à eu grand besoin dès la mobilisation de septembre 1939 et qui, malgré l'état et la vétusté, ont rempli leur tâche avant leur remplacement, bien partiel, par des engins plus modernes et ce dans certaines unités seulement.

Pour cela j'ai tiré quelques passages d'un ouvrage que je ne connaissait pas du tout et que je me suis procuré sur le net, presque par hasard, en me fiant au titre uniquement(j'avais pris un risque!) mais heureusement, dès sa réception, le sous titre m'a vite rassuré. Le titre de ce livre est: Corps à corps avec les blindés et le sous-titre: Carnet de route de la Sarre à la Somme, il date de 1944 et a été écrit par Henri LESPES, lieutenant commandant une batterie d'un régiment de réserve générale d'artillerie composé d'homme en provenance de la Mayenne, du Nivernais et de la banlieue parisienne! Voici comment il présente son unité, je cite:

"13 septembre 1939. Depuis le matin, nous roulons. C'est encore une après-midi de plein été, de grand soleil. Le régiment étire la file de ses trois cents camions sur 30 kilomètres de route. Nous ne faisons pas de grande halte. Il s'agit d'être engager à temps pour la bataille [...] Nous exultons. Un souffle d'allégresse passe sur la batterie. Certes, nous ne sommes pas de ces magnifiques troupes motorisées qui font gambader leurs 75 en tous terrain à 40 kilomètres à l'heure! La formule de notre régiment date de 1917. Nous avons réquisitionné aux alentours de Paris les camions les plus hétéroclites, puis les tracteurs agricoles qui avaient fait labours et moissons dans la Brie pendant vingt ans sans être révisés. Sur nos camions, nous avons hissé les tracteurs et les canons de 75(modèle 1897, non transformé), nous avons amoncelé un invraisemblable bric-à-brac d'outillage, de munitions, de paquetages, de vivre de réserves...Ainsi s'est constitué en six jours, à partir de zéro, un régiment de réserve générale d'artillerie "à la disposition du général en chef"(quel orgueil): nous pouvons parcourir 200 kilomètres en une journée, pour contenir une offensive ennemie ou entamer la poursuite. Mais oui nous allons exploiter les premiers succès de notre offensive dans la Sarre! [...]"

Ensuite cet officier nous offre un aperçu du matériel reçu par son régiment en provenance de la réquisition, en lisant ces lignes comment ne pas faire le parallèle avec la superbe photo page 30 du livre d'Erik sur la 1° D.L.M et qui illustre à merveille ce passage! Je cite:

"Nos braves camions! Cette épreuve d'endurance les met en vedette: ils ont du mérite à tenir la route en dépit des caprices de leurs nouveaux chauffeurs! Le Chevrolet fume tout le temps, mais, après lui avoir vu abattre une centaine de kilomètres, nous ne nous inquiétons plus de cette manifestation d'impatience d'un moteur qui refuse de s'accoutumer à notre faible allure. "Les Galeries Lafayette", dont la silhouette archaique provoque nos risées, éprouve beaucoup de peine pour monter les côtes; toutefois il ne reste jamais en panne. "Les Raffineries Say", à carrosserie monumentale, nous inspire confiance parce qu'il rutile d'un beau jaune d'or(singulier camouflage pour monter en ligne). Et vaille que vaille, le Latil de dépannage(vitesse limite 10 kilomètres à l'heure) nous rejoint toujours à l'étape. On arrivera! On les aura!
Nous abordons la Lorraine. Toute la population s'est rassemblée au bord de la route: notre régiment est le premier qui suive cet itinéraire. L'enthousiasme est déchaîné, il déferle sur nous. [...] Garçons et jeunes filles, courant à perdre haleine aux côtés de notre 402 Cottal, nous passent par la portière toutes les victuailles qu'ils ont pu trouver dans les maisons et les jardins."


Comme vous l'aurez remarqué l'auteur ne dénigre aucunement ce matériel, bien au contraire il lui semble reconnaissant de tenir le coup! Voila un bel hommage à une partie du parc automobile de l'A.T.F 40 qui après tout a, à sa manière, bien mérité de la nation.

J'espère que ces passages vous auront plu.

Bonne soirée.

Rémi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Deneu
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5049
Age : 63
Localisation : Près de Lille
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Evocation: véhicules réquisitionnés dans un récit de guerre.   Lun 12 Mar 2012 - 6:32

Bonjour Rémi,

Effectivement très intéressant !

Je vais me mettre en quête de ce bouquin.

Merci de nous avoir fait profiter de ces quelques lignes fort pittoresques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHARLES 40
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 299
Age : 43
Localisation : NORD
Date d'inscription : 18/03/2009

MessageSujet: Re: Evocation: véhicules réquisitionnés dans un récit de guerre.   Lun 12 Mar 2012 - 10:33

Bonjour Laurent.
Je suis bien content que cela vous plaise, j'ai bientôt terminé ce livre alors si jamais vous voulez le découvrir, je suis tout à fait disposé à vous le prêter.
Si cela vous intéresse vous pouvez me contacter en M.P
Bonne journée à vous.
Cordialement.
Rémi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent lahousse
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 352
Date d'inscription : 02/10/2007

MessageSujet: Re: Evocation: véhicules réquisitionnés dans un récit de guerre.   Lun 12 Mar 2012 - 16:11

Magnifique présentation de son régiment.

Il semble s'agir d'un Régiment d'Artillerie Portée :
- réserve générale d'artillerie
- La formule de notre régiment date de 1917
- camions les plus hétéroclites
- tracteurs agricoles
-Sur nos camions, nous avons hissé les tracteurs et les canons de 75(modèle 1897, non transformé)
- 200 kilomètres en une journée

Citerait-il son régiment par hasard?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHARLES 40
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 299
Age : 43
Localisation : NORD
Date d'inscription : 18/03/2009

MessageSujet: Re: Evocation: véhicules réquisitionnés dans un récit de guerre.   Lun 12 Mar 2012 - 17:33

Bonjour Vincent.

Merci pour votre intérêt. Non malheureusement il ne cite pas directement son régiment, néanmoins parfois il donne des lieux et nomme les régiments d'infanterie qu'il appuie de ses feux donc par recoupement on pourrait peut-être déterminer de quel régiment il s'agit.

Dans quelques jours je devrais avoir fini de lire ce récit. Je préciserai donc les lieux et unités qui ont été mentionnés notamment durant la "Drôle de Guerre" et ainsi nous parviendrons, le cas échéant, à mettre un chiffre d'unité sur ce R.A.

Bien amicalement.

Rémi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5268
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Evocation: véhicules réquisitionnés dans un récit de guerre.   Lun 12 Mar 2012 - 17:52

Bonjour,
Il s'agit effectivement d'un Régiment d'Artillerie Portée, seul type d'unité justifiant la présence de tracteurs agricoles.
On peut affiner :
mis en place en région parisienne, probablement de série A vue la date de montée au front.

Deux unités sont possibles à première vue :
le 306ème RAP de Fontainebleau
et le 310ème RAP de Rueil, mais c'est une unité coloniale, donc il serait étonnant qu'il n'en soit pas fait mention dans cette évocation.

Cordialement,
D.H.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHARLES 40
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 299
Age : 43
Localisation : NORD
Date d'inscription : 18/03/2009

MessageSujet: Re: Evocation: véhicules réquisitionnés dans un récit de guerre.   Lun 12 Mar 2012 - 18:06

Bonjour Didier.

Merci pour votre apport qui affine singulièrement les recherches.
Effectivement jusqu'à présent aucun indice n'étaye la possibilité d'une unité d'artillerie coloniale donc pourquoi pas le 306° R.A.P si l'on se réfère au lieu de mobilisation.

Cordialement.

Rémi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHARLES 40
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 299
Age : 43
Localisation : NORD
Date d'inscription : 18/03/2009

MessageSujet: REGIMENT D'ARTILLERIE IDENTIFIE!!!   Sam 24 Mar 2012 - 23:09

Bonsoir à tous.

Didier, vous aviez donc bien raison concernant ce régiment d'artillerie "inconnu". Après quelques petites recherches sur le net et gràce au nom d'une localité mentionné dans le récit ou se sont livrés d'importants, combats j'ai trouvé ceci!

Je n'en dirais pas plus car d'autres participants doivent encore lire le livre et je ne voudrais pas gâcher leur plaisir! Rolling Eyes
Par contre peut bien signifier le "C" de "R.A.C.P"? scratch

Amicalement.

Rémi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
françois vauvillier
GBM
GBM


Nombre de messages : 2225
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Evocation: véhicules réquisitionnés dans un récit de guerre.   Sam 24 Mar 2012 - 23:34

Bonsoir Rémi,

RACP = régiment d'artillerie de campagne porté (c'est-à-dire doté du 75 Mle 1897).

Ceci permet de les distinguer des RAP (régiments d'artillerie de position) en sus de leur numéro d'ordre dans la série 300.

Bien cordialement

François
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHARLES 40
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 299
Age : 43
Localisation : NORD
Date d'inscription : 18/03/2009

MessageSujet: Re: Evocation: véhicules réquisitionnés dans un récit de guerre.   Dim 25 Mar 2012 - 11:56

Bonjour François.

Merci pour aide, bien précieuse!

Donc ce n° de régiment parait bien correspondre à celui du récit. J'avais un doute car je me demandais si ce "C" ne signifiait pas "colonial" ce qui allait à l'encontre de toute logique!

En tout les cas ce régiment a eu un beau comportement au feu, y compris durant ce que l'on nomme "La Drôle de Guerre".

Bon dimanche.

Rémi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHARLES 40
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 299
Age : 43
Localisation : NORD
Date d'inscription : 18/03/2009

MessageSujet: Re: Evocation: véhicules réquisitionnés dans un récit de guerre.   Dim 25 Mar 2012 - 23:18

CHARLES 40 a écrit:
Bonjour François.

Merci pour votre aide, bien précieuse!

Donc ce n° de régiment parait bien correspondre à celui du récit. J'avais un doute car je me demandais si ce "C" ne signifiait pas "colonial" ce qui allait à l'encontre de toute logique!

En tout les cas ce régiment a eu un beau comportement au feu, y compris durant ce que l'on nomme "La Drôle de Guerre".

Bon dimanche.

Rémi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Evocation: véhicules réquisitionnés dans un récit de guerre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obus 155 mm trouvé dans une grange
» Lucie Aubrac
» Les 10 actes nuisibles et les 10 actes bénéfiques
» 2 armes rares utilisées par la Waffen-SS
» L'enseignement de la prière dans l'Evangile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les matériels de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Matériels roulants :: Camions & camionnettes, VL, remorques-
Sauter vers: