Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Armement de défense du LeO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Merlock
Sergent de carrière
Sergent de carrière


Nombre de messages : 146
Localisation : Issy-les-Moulineaux
Date d'inscription : 07/12/2011

MessageSujet: ar   Sam 3 Mar 2012 - 23:50

visaval a écrit:
Le 20mm de défense sur les LeO pas un choix heureux pourquoi?

Trop lourd, tout simplement. En effet, le canon doit être manipulé à bras francs, ce qui est difficile même avec un support d'arme bien équilibré. En outre le canon de 20mm est alimenté par des chargeurs de 30 ou 60 coups extrêmement lourds. La cadence de tir du canon épuise les munitions très rapidement et il est physiquement impossible de recharger le canon lorsque le LeO évolue brutalement pour éviter les attaques, tandis que le tirs ennemis fusent de toute part...
Une mitrailleuse moins puissante, donc plus légère, alimentée par bandes (donc sans besoin de rechargement) aurait été un meilleur choix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: Armement de défense du LeO   Sam 3 Mar 2012 - 23:53

merci pour cette réponse pleine de bon sens
vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlock
Sergent de carrière
Sergent de carrière


Nombre de messages : 146
Localisation : Issy-les-Moulineaux
Date d'inscription : 07/12/2011

MessageSujet: Re: Armement de défense du LeO   Dim 4 Mar 2012 - 0:10

Je t'en prie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Armement de défense du LeO   Dim 4 Mar 2012 - 11:26

Pour rebondir sur le message de Merlock, avec lequel je suis bien évidemment d'accord, j'ajouterai que les Allemands, quand ils ont utilisé des LeO de prise, ont remplacé les 20mm par des mitrailleuses.

D'autres facteurs entrent en jeu:
1. La 7.5mm est insuffisante pour abattre un avion lourd, surtout quand on le tire depuis l'arrière. Contre un chasseur du début de la guerre, voire un chasseur japonais, cela peut faire l'affaire, mais tout juste. En revanche, un mitrailleur arrière n'a pas pour tâche d'abattre quoi que ce soit: s'il endommage sa cible (voire s'il la décourage en l'obligeant à tirer de loin), cela suffit. Sa tâche est par ailleurs plus facile, puisque ses cibles sont de face, et exposent donc leur moteur. Donc des munitions de calibre 7.5 - 8mm peuvent faire l'affaire contre des intercepteurs (évidemment, les bombardiers de la RAF confrontés aux chasseurs de nuit lourds allemands auraient préféré un armement plus lourd, mais c'est un cas différent).
2. Le 20mm est évidemment plus puissant, mais la probabilité de toucher est beaucoup plus faible puisqu'il a une cadence de tir moins élevée et qu'il est moins maniable.
3. Pour un tir efficace à longue portée, il faut une plateforme de tir stable et un appareil de visée adéquat. Un tireur en plein air, qui ne peut pas anticiper les mouvements de son avion, n'a pas une grande précision. Ce n'est pas dramatique, puisque son rôle consiste à empêcher les intercepteurs adverses de se rapprocher, mais cela rend le 20mm assez inutile. Pour ce poste, l'armement le plus efficace aurait probablement été une paire de mitrailleuses de 7.5: compte tenu de la portée pratique d'un mitrailleur arrière, il était plus important d'arroser.
4. Certains bombardiers (He 177, B-29) montaient des 20mm en tourelle arrière mais c'étaient des plateformes plus stables, leurs ennemis potentiels étaient des chasseurs plus lourds, et c'étaient des bombardiers rapides, donc qui pouvaient compter sur une relativement longue poursuite (tir avec peu de déflexion).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlock
Sergent de carrière
Sergent de carrière


Nombre de messages : 146
Localisation : Issy-les-Moulineaux
Date d'inscription : 07/12/2011

MessageSujet: Re: Armement de défense du LeO   Dim 4 Mar 2012 - 13:52

Absolument d'accord.

Deux observations toutefois:

D'abord: Plutôt que d'augmenter la puissance de feu, ce qui a surtout pour effet d'alourdir l'ensemble du système, l'ajout d'une plaque de blindage à l'affût de la mitrailleuse aurait été une meilleure idée. Tout d'abord pour le moral du mitrailleur qui se serait senti protégé (donc, inconsciemment, "valorisé"), mais d'un point de vue opérationnel cette plaque de blindage aurait mis le mitrailleur plus en confiance, lui octroyant ainsi une (très relative) sérénité suffisante pour ajuster davantage son tir (on se sent mieux protégé => plus sûr de soi => on prend son temps) qui aurait alors gagné en efficacité. Du reste, à la toute fin de juin 1940, le mitrailleurs arrière de Potez 63 se sont vus dotés d'un affût double de 7,5mm, plutôt que simple, et d'une plaque de blindage (distribuée en trop petit nombre, hélas, mais preuve que l'état-major avait pris conscience du problème).

Ensuite: A titre personnel, je considère que le meilleur compromis entre maniabilité de l'arme et puissance de feu fut la mitrailleuse M2 de 12,7mm états-unienne. Son alimentation par bandes de cartouches éliminait le défaut du canon de 20mm et sa portée supérieure à celle des armes de calibres de 7 à 8mm éloignait davantage les chasseurs ennemis (surtout en approche par l'arrière) dont réduisait encore leur efficacité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: Armement de défense du LeO   Dim 4 Mar 2012 - 16:37

bonjour à tous,
je suis d'accord avec l'observation de Merlock à propos de ma mitrailleuse de 12.7
La mitrailleuse Hotchkiss de 13.2 était pourtant disponible et aurait pu remplacer avantageusement le lourd canon de 20mm, (450cp/mn V°800m/s et portée pratique 2km1/2) par contre le boitier chargeur doit être modifié car il ne contient que 30 projectiles...
qu'en pensent les spécialistes?
Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manuferey
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 334
Localisation : USA
Date d'inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Armement de défense du LeO   Dim 4 Mar 2012 - 16:44

Merlock a écrit:
Ensuite: A titre personnel, je considère que le meilleur compromis entre maniabilité de l'arme et puissance de feu fut la mitrailleuse M2 de 12,7mm états-unienne. Son alimentation par bandes de cartouches éliminait le défaut du canon de 20mm et sa portée supérieure à celle des armes de calibres de 7 à 8mm éloignait davantage les chasseurs ennemis (surtout en approche par l'arrière) dont réduisait encore leur efficacité...

Les meilleurs chasseurs US, et qui furent parmi les meilleurs chasseurs de la 2e GM, les Mustang P-51 et Corsair F-4U, étaient effectivement armés chacun de 6 mitrailleuses de 12,7 mm dont ils surent faire un excellent usage!

Emmanuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Armement de défense du LeO   Dim 4 Mar 2012 - 21:16

Les chasseurs américains étaient très bien armés pour combattre des avions relativement légers, et c'est justement ce que la Luftwaffe alignait quand ils sont arrivés. Les 12.7 suffisaient par ailleurs amplement sur les boites de conserves japonaises.

Le pari européen du 7.5 / 20mm faisait sens lui aussi. En ce qui concerne l'armement défensif des LeO, la 13.2 - et ses munitions - n'étaient pas, loin s'en faut, produites dans les mêmes quantités que la 7.5mm. D'où ma suggestion: 2 mitrailleuses légères c'est grosso modo la même puissance de feu qu'une lourde (oui, je sais, la trajectoire et la pénétration ne sont pas les mêmes mais je simplifie) et c'était plus facile à produire et à installer, surtout que ce type d'arme, et les munitions de ce calibre, étaient déjà "gérés" par le réseau des bases de l'Air.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlock
Sergent de carrière
Sergent de carrière


Nombre de messages : 146
Localisation : Issy-les-Moulineaux
Date d'inscription : 07/12/2011

MessageSujet: Re: Armement de défense du LeO   Lun 5 Mar 2012 - 13:02

visaval a écrit:
La mitrailleuse Hotchkiss de 13.2 était pourtant disponible et aurait pu remplacer avantageusement le lourd canon de 20mm, (450cp/mn V°800m/s et portée pratique 2km1/2) par contre le boitier chargeur doit être modifié car il ne contient que 30 projectiles...
qu'en pensent les spécialistes?
Vincent

Heu... je suis très loin d'être un spécialiste... Mais si les caractéristiques ballistiques de la mitrailleuse Hotchkiss de 13,2 sont intéressantes (sa cadence de tir est toutefois inférieure à celle de la M2 états-unienne de 12,7mm), son alimentation par boitier chargeur est inadéquate. Une telle arme alimentée par bandes de cartouches aurait pu faire une arme aérienne très intéressante, sous réserve de l'alléger un peu...

Louis Capdeboscq a écrit:
2 mitrailleuses légères c'est grosso modo la même puissance de feu qu'une lourde (oui, je sais, la trajectoire et la pénétration ne sont pas les mêmes mais je simplifie) et c'était plus facile à produire et à installer, surtout que ce type d'arme, et les munitions de ce calibre, étaient déjà "gérés" par le réseau des bases de l'Air.

Oui et non.

Les mitrailleuses de petit calibres ne sont nécessaires que dans le cas où elles sont utilisées manuellement, du fait de leur légèreté. Ces mêmes mitrailleuses de petit calibre sont peu efficaces au début de la guerre et inefficaces à partir de 1942 (lorsque blindages et réservoirs auto-obturant sont des accessoires aéronautique standards), sauf à les monter sur des affûts sophistiqués telle les tourelles des bombardiers anglais. Mais c'est beaucoup de luxe pour pas grand chose et de tels affûts auraient été plus efficaces avec des mitailleuses lourdes, et pour pratiquement le même prix (c'est l'affût qui coûte cher dans ce cas).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Armement de défense du LeO   Lun 5 Mar 2012 - 21:45

Merlock a écrit:
Les mitrailleuses de petit calibres ne sont nécessaires que dans le cas où elles sont utilisées manuellement, du fait de leur légèreté.


Et ça tombe bien, c'est justement les conditions dans lesquelles elles auraient été utilisées sur les LeO...

Merlock a écrit:
Ces mêmes mitrailleuses de petit calibre sont peu efficaces au début de la guerre et inefficaces à partir de 1942 (lorsque blindages et réservoirs auto-obturant sont des accessoires aéronautique standards), sauf à les monter sur des affûts sophistiqués telle les tourelles des bombardiers anglais. Mais c'est beaucoup de luxe pour pas grand chose et de tels affûts auraient été plus efficaces avec des mitailleuses lourdes, et pour pratiquement le même prix (c'est l'affût qui coûte cher dans ce cas).

Je crois qu'il y a une confusion, là.

La tourelle, c'est pour atteindre la cible. Un tireur dans les conditions des années 30, c'est à dire à l'air libre dans un vent de 200-300 km/h et cherchant à manier à la main une mitrailleuse tout en visant une cible mouvante, avec une correction de tir importante (puisque pas alignée avec l'avion), depuis une plateforme (son propre avion) instable et aux mouvements imprévisibles pour lui (il n'est pas le pilote), n'était pas Guillaume Tell, on s'en est aperçu. Le même tireur vise beaucoup mieux quand on l'installe dans une tourelle. D'où les systèmes comme sur le Blenheim où on trouvait une tourelle, même pour loger une malheureuse 7.7mm.

La tourelle n'a donc rien à voir avec l'effet de l'arme sur l'adversaire, une fois celui-ci touché. Le blindage et les réservoirs auto-obturants offrent la même protection, avec ou sans.

Dans le contexte de 1940, il s'agit de défendre des bombardiers contre un intercepteur, le Bf 109, très maniable mais peu protégé, surtout depuis l'avant. La double 7.5mm me semblerait donc suffisamment efficace (et les équipages de Blenheim cités plus haut semblent avoir considéré que la 2e arme faisait une différence quand ils l'ont eue), même si la 13.2 aurait sans doute ses charmes contre les Bf 110. Après tout, c'est la solution que les Soviétiques ont adoptée sur l'Il-2. Comme il était plus facile de se procurer des armes, et surtout des munitions, de 7.5mm je penchais pour cette solution. Je suis d'accord qu'à l'horizon 1942 cela ne serait plus suffisant, mais on n'en serait plus aux mêmes types d'appareils non plus, de toutes façons...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlock
Sergent de carrière
Sergent de carrière


Nombre de messages : 146
Localisation : Issy-les-Moulineaux
Date d'inscription : 07/12/2011

MessageSujet: Re: Armement de défense du LeO   Lun 5 Mar 2012 - 21:58

Louis Capdeboscq a écrit:
Et ça tombe bien, c'est justement les conditions dans lesquelles elles auraient été utilisées sur les LeO...

Oui, et je suis tout à fait d'accord avec ce choix: entre un canon de 20mm au maniement improbable et deux mitrailleuses de 7,5mm je prend les deux mitrailleuses.

Louis Capdeboscq a écrit:
Je crois qu'il y a une confusion, là.

La tourelle n'a donc rien à voir avec l'effet de l'arme sur l'adversaire, une fois celui-ci touché. Le blindage et les réservoirs auto-obturants offrent la même protection, avec ou sans.

Je suis, là encore, d'accord: La tourelle n'a rien à voir avec l'effet de l'arme sur l'adversaire, mais elle a beaucoup à voir avec le fait de toucher l'adversaire. Mon propos est que, du moment que l'on a utilisé des tourelles mécaniques il était plus efficace de les doter de mitrailleuses ou de canons de gros calibre. C'est ce qu'on fait les états-uniens alors que les Anglais ont utilisé des armes de trop petit calibre sur de telles tourelles ce qui est du gaspillage.

Pour en revenir au LeO en 1940, il existait en France un concepteur d'excellentes tourelles aéronautiques, la SAMM, qui aurait pu équiper cet avion d'une tourelle motorisée dotée du canon de 20mm. Ça l'aurait rendu bien plus efficace, mais n'aurait pas apporté de solution au problème du rechargement du tambour d'obus de 20mm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: Armement de défense du LeO   Jeu 8 Mar 2012 - 11:04

bonjour et merci à Merlock pour sa réponse
Dans le cas où on conserve l'idée de la 13.2mm ... est-ce qu'un système de bande souple pour remplacer le boitier de 30 projectiles est envisageable ? Ne devrait -on pas transférer ces deniers posts qui concernent le LeO sur un autre fil intitulé : "armement de défense du LeO"
Merci
Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlock
Sergent de carrière
Sergent de carrière


Nombre de messages : 146
Localisation : Issy-les-Moulineaux
Date d'inscription : 07/12/2011

MessageSujet: Re: Armement de défense du LeO   Jeu 8 Mar 2012 - 11:45

visaval a écrit:
bonjour et merci à Merlock pour sa réponse
Dans le cas où on conserve l'idée de la 13.2mm ... est-ce qu'un système de bande souple pour remplacer le boitier de 30 projectiles est envisageable ?

Alors: oui, c'est envisageable. Toutefois ni Hotchkiss, ni les arsenaux d'Etat ne proposent de mitrailleuses lourdes de 13,mm alimentées par bandes.

Deux sociétés peuvent le faire en 1939: la FN Belge qui propose la M2 de 12,7mm en calibre 13,2mm (l'adaptation est aisée à réaliser) et une entreprise privée française: je crois savoir que la société Darne proposait une mitrailleuse de gros calibre alimentée par bande, en quelque sorte une version aggrandie de son excellente mitrailleuse de 7,5mm. Je n'ai pas d'autre information à ce sujet...

visaval a écrit:
Ne devrait -on pas transférer ces deniers posts qui concernent le LeO sur un autre fil intitulé : "armement de défense du LeO"
Merci
Vincent

Oui, parce qu'on ne parle plus vraiment du Curtiss H-75, là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pachy
Adjudant
Adjudant


Nombre de messages : 183
Age : 45
Localisation : La Ville Lumière
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Armement de défense du LeO   Jeu 8 Mar 2012 - 23:51

Merlock a écrit:
Pour en revenir au LeO en 1940, il existait en France un concepteur d'excellentes tourelles aéronautiques, la SAMM, qui aurait pu équiper cet avion d'une tourelle motorisée dotée du canon de 20mm. Ça l'aurait rendu bien plus efficace, mais n'aurait pas apporté de solution au problème du rechargement du tambour d'obus de 20mm.
Je ne comprends pas cette remarque. Le LeO était bien doté d'un affut SAMM motorisé, seul le prototype étant doté d'un affût manuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Armement de défense du LeO   Ven 9 Mar 2012 - 8:27

visaval a écrit:
Ne devrait -on pas transférer ces deniers posts qui concernent le LeO sur un autre fil intitulé : "armement de défense du LeO"

Vos désirs sont des ordres, m'sieur ! Wink

Attention que ceux qui surveillaient le sujet sur les Curtiss surveillent désormais celui-ci. Pour re-surveiller les Curtiss, voici le lien:
http://atf40.forumculture.net/t447-curtiss-h-75a#35481
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlock
Sergent de carrière
Sergent de carrière


Nombre de messages : 146
Localisation : Issy-les-Moulineaux
Date d'inscription : 07/12/2011

MessageSujet: Re: Armement de défense du LeO   Ven 9 Mar 2012 - 8:46

Pachy a écrit:
Je ne comprends pas cette remarque. Le LeO était bien doté d'un affut SAMM motorisé, seul le prototype étant doté d'un affût manuel.

C'est vrai, mais il y eu pénurie de tourelles SAMM et de nombreux LeO de série n'ont pas pu en être dotés, certains ont même reçu un armement de fortune en fonction des disponibilités.

Par ailleurs, qu'il y ait ou non tourelle SAMM, celle-ci ne résolvait pas le problème de l'impossibilité de recharger le tambour chargeur de 20mm en plein combat.

Par contre, un LeO doté d'une tourelle SAMM et d'un canon de 20mm alimenté par bandes aurait été redoutable: l'importante disponibilité en munitions aurait assuré un volume de feu des plus dissuasifs, et même des plus mortels.
N'importe quel chasseur ennemi se prenant un obus de 20mm dans le museau n'y serait pas revenu une deuxième fois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pachy
Adjudant
Adjudant


Nombre de messages : 183
Age : 45
Localisation : La Ville Lumière
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Armement de défense du LeO   Ven 9 Mar 2012 - 11:17

Bonjour,

c'est curieux je n'avais jamais entendu parler de cette histoire de pénurie de tourelles SAMM. Y a-t'il des exemples identifiés d'exemplaires ayant reçu un armement de fortune?

Même avec un armement par bandes, je ne suis pas sûr que la défense du LeO ait été idéale pour autant. D'une part le pointage de l'affût passait pour relativement lent (je n'ai pas de chiffres malheureusement), d'autres part le champ de tir était limité. Seul un affût "télécommandé" comme celui qui devait équiper les Amiot (où les organes de commande et de visée sont distincts de l'affût lui-même) aurait permis un débattement plus grand, ou bien une véritable tourelle... mais dans cette dernière hypothèse il aurait fallu accepter d'élargir le fuselage.

Cordialement

Gaël / Pachy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlock
Sergent de carrière
Sergent de carrière


Nombre de messages : 146
Localisation : Issy-les-Moulineaux
Date d'inscription : 07/12/2011

MessageSujet: Re: Armement de défense du LeO   Ven 9 Mar 2012 - 12:30

Pour les pénuries de tourelles, je ne me rappelle plus. C'était dans
l'un des multiples magazines d'aviation que je consulte. Les hors série
du Fana de l'Aviation, peut-être. Il faudrait que je cherche...

Pour le champ de tir de la tourelle du LeO, je crois que vous avez raison. Et il est notoire que le fuselage du LeO était vraiment étroit...

Je ne connais pas la les caractéristiques de la tourelle télécommandée de l'Amiot, hélas...

Dans l'état des choses en 1940 (pénurie d'équipement sophistiqués et inadéquation de certains choix), je pense que l'hypothèse de louis capdebosq, quant à la valeur de deux mitrailleuses de 7,5mm en défense, est sensée... même si elle est loin d'être optimale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 815
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Armement de défense du LeO   Sam 10 Mar 2012 - 8:40

Les spécialistes de l'armement US ont dit qu'ils n'avaient jamais compris pourquoi les Français n'avaient pas équipé leurs avions avec des mitrailleuses Darne en 13,2 avec alimentation par bandes et maillons détachables mises au point bien avant les MAC...La capacité de production de l'usine était de 12 000 par mois.l'arme était plus lègère,facile à fabriquer et donc bon marché....Elles s'usaient plus vite c'est vrai ,mais les américains disaient que la durée de vie d'un avion opérationnel n'était pas supérieure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pachy
Adjudant
Adjudant


Nombre de messages : 183
Age : 45
Localisation : La Ville Lumière
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Armement de défense du LeO   Sam 10 Mar 2012 - 10:49

Merlock a écrit:
je crois savoir que la société Darne proposait une mitrailleuse de gros calibre alimentée par bande, en quelque sorte une version aggrandie de son excellente mitrailleuse de 7,5mm. Je n'ai pas d'autre information à ce sujet...
Cuny et Danel n'en disent pas plus dans "L'aviation Française De Bombardement Et De Renseignement (1918/1940)" qui est un des rares ouvrages à s'être penché sur le sujet... L'utilisation de cette hypothétique "Darne lourde" n'a donc même pas été envisagée, alors qu'une Hotchkiss alimentée par bande et la FN-Browning convertie étaient en cours de réalisation. Il faut dire que les services officiels se sont très vite détournés de la Darne en 7,5mm, lui préférant la MAC 34 qui avait pourtant des points faibles: pas de possibilité de synchronisation, alimentation par bandes mise au point très tardivement, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: Armement de défense du LeO   Jeu 5 Avr 2012 - 14:07

Je vous remercie, comme ça c'est plus clair
Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catalina
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 332
Age : 44
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Armement de défense du LeO   Jeu 5 Avr 2012 - 16:38

Déjà traité ici le sujet des mitrailleuses lourdes destinées à l'aviation Wink

http://atf40.forumculture.net/t1142-mitrailleuse-darne-en-11-mm

Et pour les mitrailleuses Darne plus particulièrement:

Citation :
Le fabricant proposait en outre une mitrailleuse de gros calibre (11 à
15 mm) , pouvant être établie en version normale ou synchronisée.
Cadence de tir : 900 coups par minute environ. Son poids varie de 10 à
15 kg.

source: http://www.fusildarne.com/html/armedeguerredarne.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Armement de défense du LeO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ovni militaire, base, secret défense, sécurité nationale
» La Tour Generali, tour écologique à la Défense
» Un Mc Do sans Big-Mac ni Royal-Cheese à la Défense
» Une association de défense contre le pillage archéologique
» l'armement celtique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: L'armée de l'air française de 1919 à 1940 :: AAF40 :: Les avions-
Sauter vers: