Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Le croiseur sous-marin SURCOUF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Le croiseur sous-marin SURCOUF   Mar 27 Déc 2011 - 11:25

Le programme naval 1926 autorise la construction du croiseur sous-marin Surcouf .


Caractéristiques

Déplacement 2880 t en surface, 4304 t en plongée
longueur 110m, largeur 9m, tirant d'eau 7,19m  
puissance: 7600 cv en surface, (2 Diesel Sulzer de 3800 cv), 3400 cv en plongée,(2 moteurs électriques de 1700 cv),
vitesse 18 nœuds en surface, 10 nœuds en plongée - rayon d'action de 12 000 milles à 10 nœuds
équipage: 150 hommes

Armement:
Surcouf était armé de deux canons de 203 mm, tirant 150 coups par pièce. Ces canons étaient les mêmes que ceux des croiseurs lourds de 10 000 tonnes, l'angle de pointage maximum de 30° permettait une portée maximale de 27 500 mètres, et un champ de tir de 130°, de part et d'autre de l'axe.
A la différence des pièces d'artillerie installées antérieurement sur les sous-marins qui baignaient dans l'eau en plongée, c'est une tourelle à fut pivot étanche reposant sur un pot de presse qui équipait Surcouf. Avant de plonger la pression était coupée, la tourelle descendait de 20 mm de façon à reposer sur son joint d'étanchéité. Celle-ci était assurée par le poids de la tourelle (185 tonnes). De plus le fut passait par un presse étoupe, qui assurait l'étanchéité en plongée. Celle aux embrasures et à la bouche des pièces était assurée par des joints et des tapes.
Le personnel de la tourelle (10 hommes) entrait par une porte étanche, située dans le fut.
La tourelle était équipée d'un télémètres de 4 mètres, d'une portée de 12 000 mètres.
En plongée, la tourelle était immobilisée au gisement zéro, le télépointage au gisement 90°.
Elle pouvait tirer 150 seconde après la venue en surface.
L'armement était complété par 10 tubes lance-torpilles de 550 mm et 14 torpilles de réserve, 2 canons de 37mm (réserve 1000 coups) et 4 mitrailleuses.

Surcouf avait une endurance de 90 jours.  Il disposait d'un hydravion de reconnaissance embarqué et d'une vedette rapide pour l'arraisonnement et d'un local pour loger des prisonniers éventuels.
Pour loger l'hydravion, Surcouf possédait d'un hangar résistant, situé sur l'arrière du massif. La mise à l'eau s'effectuait par une grue située à l'intérieur, roulant sur des rails. Les ailes étaient rangées parallèlement au fuselage. L'hydravion de type Besson HB IV pesait 170 kg. Il devait pouvoir voler six heures à 150 km/h, la durée de mise à l'eau était de 30 minutes. La grue servait aussi à mettre à l'eau la vedette d'interception, logée dans les superstructures.

Historique du Surcouf
Construit par l'arsenal de Cherbourg, Surcouf fut mis sur cale en 1927; lancé le 18 novembre 1929, il entra en armement pour essais en 1930; la mise au point fut laborieuse; il entra en service en 1934 après une traversée de longue durée de Konakry à Cherbourg à la vitesse de 14 noeuds.
En 1937, il entre en refonte à Brest pour améliorer la stabilité, le kiosque fut surélevé de 0,85 mètre.
De mai à juillet 1938, Surcouf effectue une croisière aux Antilles et sur les côtes d'Afrique. En 1939, il est à Dakar. Le 18 octobre il rentre à Brest pour un grand carénage. En réparation à Brest, Surcouf appareille en urgence, sur un moteur, lors de l'invasion allemande et rallie Plymouth, ou il arrive le 20 juin. Le 3 juillet, les Anglais s'en saisissent lors de l'opération Catapult, après une lutte qui coûta la vie à un sergent anglais et à un français.
L'amiral Muselier demande l'armement du Surcouf par les FNFL, bien que seul le tiers de l'équipage soit encore à bord, d'où quelques difficultés pour compléter le personnel.
Le 14 mai 1941, il est affecté à un secteur de patrouille au nord des Açores, sous le commandement du CV Ortoli. Le 20 septembre 1941, le CF Blaison prend le commandement du Surcouf. Le sous-marin entre en carénage à Portsmouth (USA).
Le 30 novembre, il rallie les Bermudes, il est à Halifax le 10 décembre 1941 où il rejoint les corvettes  Mimosa, Alysse et Aconit et participe avec elles à l'occupation des îles Saint Pierre et Miquelon, opération effectuée sous les ordres de l'amiral Muselier. Le Surcouf est en mauvais état et est réparé tant bien que mal à Halifax puis rallie les Bermudes le 6 février 1942. Le 12 février, il appareille pour Tahiti, via le canal de Panama, il a toujours de sérieux problèmes de moteurs électriques.
Il n'arriva jamais dans la baie de Colon, qu'il aurait du atteindre le 18 février.

Le mystère entourant la perte du Surcouf:
Le même jour le cargo américain Thompson-Lykes abordait un navire inconnu, qui coula aussitôt. Le Thompson-Lyke resta neuf heures sur les lieux, sans recueillir aucun survivant, ni morceau d'épave. Les dégâts du cargo étaient faibles et sous la ligne de flottaison. La commission d'enquête conclut que "quoique les témoins soient convaincus qu'ils ont éperonné un sous-marin, il n'y a rien d'évident pour soutenir cette conclusion".
L'amiral britannique des Bermudes signala toutefois qu'il apparaissait malheureusement que le sous-marin coulé était le Surcouf. L'amiral Auboyneau essaya d'associer les FNFL à l'enquête américaine sans résultat. Le rapport d'enquête des autorités américaines présente de nombreuses invraisemblances.
D'autre part, il est fait état dans un message de US Army Air Force basée aux Caraïbes de l'attaque de bombardiers lourds américains contre un très grand sous-marin. Un message précisant ce fait, fut adressé à la base de Panama par les militaires, aucune suite n'a été donnée à ce message. Les corps de marins furent repêchés, en février 1942 et enterrés dans le cimetière d'un village de la côte.
Quoiqu'il en soit, il semble bien que le Surcouf ait été coulé soit par accident, soit par méprise, il n'y a eu aucun survivant. Les rapports d'enquêtes des autorités américaines n'ont pas été convaincants, et n'ont pas levé le doute quant aux causes exactes du naufrage.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le croiseur sous-marin SURCOUF   Mar 27 Déc 2011 - 11:28



Le Surcouf à son entrée en service en 1934.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le croiseur sous-marin SURCOUF   Mar 27 Déc 2011 - 11:30



Le Surcouf à Portsmouth (USA) en septembre 1941.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le croiseur sous-marin SURCOUF   Mar 27 Déc 2011 - 11:32



Le hangar et l'avion du Surcouf en 1941.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le croiseur sous-marin SURCOUF   Mar 27 Déc 2011 - 11:37



Le kiosque du Surcouf en 1941; il a été rehaussé par rapport au kiosque d'origine (comparez avec la photo en 1934), notez également la numérotation britannique sur le kiosque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 550
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Le croiseur sous-marin SURCOUF   Mar 27 Déc 2011 - 11:44

Un navire mythique à la réputation sulfureuse, on l'accusa notamment de couler les convois qu'il devait protéger. Pour sa destruction, il semble avéré aujourd'hui que ce sont des bombardiers américains qui ont pris le Surcouf pour un U-Boot qui sont responsables de la destruction du croiseur sous-marin.

Pour preuve, le sous-marin Perle à aussi été pris pour un U-Boot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Le croiseur sous-marin SURCOUF   Mar 27 Déc 2011 - 14:41

Bonjour,
Citation :
Pour sa destruction, il semble avéré aujourd'hui que ce sont des bombardiers américains qui ont pris le Surcouf pour un U-Boot qui sont responsables de la destruction du croiseur sous-marin.
Dans le même secteur, le 12 octobre 1943, le sous-marin USS Dorado, C.C. Schneider, est coulé par un avion américain qui a attaqué un sous-marin "inconnu" à la grenade. L'USS Dorado venait de terminer ses essais et gagnait le théâtre du Pacifique.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le croiseur sous-marin SURCOUF   Sam 7 Jan 2012 - 11:50

Bonjour,

Pour compléter cette article sur le Surcouf.



Les tapes d'obturation des canons de 203mm en plongée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le croiseur sous-marin SURCOUF   Sam 7 Jan 2012 - 11:54



Le Surcouf photographié le 24 décembre 1941 lors de l'opération à Saint Pierre et Miquelon organisée par l'amiral Muselier

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Le croiseur sous-marin SURCOUF   Sam 20 Juil 2013 - 12:26

Bonjour

voici une photo du SURCOUF, noté au dos : BREST 22 mars 1934 :




Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
kleinst
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Le croiseur sous-marin SURCOUF   Jeu 29 Aoû 2013 - 17:04

Bonjour, c'est une très belle et rare vue du Surcouf. Par contre, je pense voir un pavillon amiral au niveau du mât principal. quelqu'un peut-il confirmer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marine1939.blogspot.com/
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Le croiseur sous-marin SURCOUF   Jeu 29 Aoû 2013 - 18:38

Bonjour à tous, Very Happy 

Un grand merci pour ce sujet ainsi que pour les précisions et les clichés apportés.

Cordialement,

Thierry Moné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Le croiseur sous-marin SURCOUF   Jeu 29 Aoû 2013 - 18:51

Bonsoir,

Le 23 mars 1934, le Surcouf, alors en essais, appareille de Brest pour effectuer sa deuxième plongée d'essai à 80 mètre. le contre-amiral Devin, commandant la 2ème Flottille de Sous-Marins, a mis sa marque à bord pour suivre l'essai.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Le croiseur sous-marin SURCOUF   Jeu 29 Aoû 2013 - 18:58

Bonsoir Alain, Very Happy 

Quand j'ai lu "pavillon amiral", j'ai failli suggérer la "marque"... Il faut dire que les marins n'étaient pas tendres avec nous - pauvres biffins - quand nous allions guerroyer sur leurs bateaux ; ils nous reprenaient à la moindre erreur de vocabulaire ! pirat 

Cordialement,

Thierry Moné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kleinst
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: marque de l'amiral   Sam 31 Aoû 2013 - 18:09

Thierry Moné a écrit:
Bonsoir Alain, Very Happy 

Quand j'ai lu "pavillon amiral", j'ai failli suggérer la "marque"... Il faut dire que les marins n'étaient pas tendres avec nous - pauvres biffins - quand nous allions guerroyer sur leurs bateaux ; ils nous reprenaient à la moindre erreur de vocabulaire ! pirat 

Cordialement,

Thierry Moné
Merci pour la précision, il s'agit bien de la marque de l'amiral qui se trouve à bord de se bâtiment. héritage de la marine à voile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marine1939.blogspot.com/
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Le croiseur sous-marin SURCOUF   Sam 31 Aoû 2013 - 18:46

Bonsoir Thierry,

Il est vrai que les subtilités du langage des marins ne sont pas toujours évidentes pour les "terriens". Un amiral arbore sa marque sur le bâtiment d'où il exerce son commandement ou sur lequel il prend passage pour une raison quelconque (inspection du dit bâtiment, séjour provisoire lorsque le bâtiment amiral est en carénage, visite dans un port où le bâtiment amiral ne peut se rendre, généralement pour des raisons de capacité d'accueil, etc...).
Il convient d'ajouter, histoire de perturber un peu plus les malheureux "terriens", que le commandant du bâtiment amiral est désigné sous l'appellation de "capitaine de pavillon". De plus ce poste est au choix : le commandant de n'importe quel bâtiment est désigné par l'Etat-Major Général et nommé par une arrêté ministériel tandis que le commandant d'un bâtiment est choisi par l'amiral, l'arrêté ministériel ne fait qu'entériner ce choix.

Ceci était valable en 1939 et dans les nnées d'après guerre quand il y avait encore des escadres et des divisions, j'ignore ce qu'il en est aujourd'hui.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le croiseur sous-marin SURCOUF
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le plus grand sous marin du monde ???
» sous-marin Le Plongeur invention
» Trouvé dans un sable sous-marin.
» objet sous-marin non identifié:OSNI
» Un calamar attaque un sous marin (En vidéo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La Marine Nationale française de 1919 à 1940 :: MNF40 :: Les navires-
Sauter vers: