Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Les contre-torpilleurs du type MOGADOR.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Les contre-torpilleurs du type MOGADOR.   Ven 23 Déc 2011 - 10:49

Les contre-torpilleurs du type Mogador constituent l'évolution ultime de ces navires; ils étaient plus puissants que les Fantasque, nettement plus armés, on peut les considérer comme des petits croiseurs.

Les contre-torpilleurs du type Mogador.

Programme 1932
Mogador; mis sur cale à l'arsenal de Lorient en 1934, lancé le 9 juin 1937, en service en novembre 1938

Programmes 1934
Volta; mis sur cale aux chantiers de Bretagne à Nantes en 1934, lancé le 26 novembre 1936, en service en novembre 1938

Programme 1938 bis décret du 2 mai 1938
Marceau; sur cale à Nantes en 1939,construction abandonnée en juin 1940
Kléber; sur cale à Dunkerque en 1939,construction abandonnée en juin 1940
Desaix; sur cale à Dunkerque en 1939,construction abandonnée en juin 1940


Programme 1938 c Loi du 12 avril 1939
Hoche; sur cale à Lorient en 1939,construction abandonnée en juin 1940

Caractéristiques
Déplacement 2 884 tw; 3 500 tonnes normal; 4018 tonnes en pleine charge
longueur 137,50 m; largeur 12,56 m; tirant d'eau 4,6 m
puissance 92 000 cv; vitesse 39 nœuds; rayon d'action 4 000 miles à 18 nœuds
6 chaudières timbrées à 35kg surchauffe 385 °; turbines à engrenages; 2 hélices; 630 tonnes de mazout
Effectif 12 officiers, 226 hommes
Armement: 8 canons de 138mm, en quatre tourelles doubles
4x37 mm
4x 13mm
10 tubes lance torpilles
2 grenadeurs
40 mines

Essais du Mogador 41,274 nœuds et 104 925 cv pendant 8 heures et 43,45 nœuds pendant une heure.

Historique des Mogador
Mogador et Volta se trouvaient tous les deux à Mers el Kébir lors de l'attaque anglaise du 3 juillet 1940;si le Volta s'en tire sans dégâts par contre le Mogador fut atteint dans la passe par un tir de 380 mm qui l'atteignit sur l'arrière provoquant l'explosion des grenades anti sous marines, détruisant le bâtiment sur le quart de sa longueur, heureusement les cloisons étanches des machines résistèrent, le Mogador continua à flotter droit, la gabare La Puissante le remorqua, il fallut quatre heures pour éteindre l'incendie, après réparations provisoires, il fut remorqué à Toulon, Les réparations venaient d'être terminées le 27 novembre 1942 lorsque le Mogador et le Volta furent sabordés à Toulon.

Le Mogador est renfloué le 5 avril 1943, atteint à plusieurs reprises par les bombardements de 1944 il est échoué à Bregaillon, ou il sera démoli en 1949.
Le Volta est renfloué le 20 mai 1943, avarié par le bombardement du 24 novembre 1943, il est remorqué à Brégaillon, ou il sera démoli en 1948.

Le contre-torpilleur français a influencé l'évolution de cette catégorie de bâtiments; les Z allemands à partir de 1934. les Leningrad russes de 1935, les Tromp hollandais, les capitani romani italiens, les Fletcher , Allen M Sumner, les Gearing américain, les Battle britanniques, les Terutuki japonais; mais seuls les bâtiments de construction italienne ont approché les vitesse de 37/38 nœuds en service normal de nos contre torpilleurs.

Les contre-torpilleurs n'ont pas été reproduits en France après la guerre; toutefois on s'est inspiré des Mogador pour les escorteurs d'escadre T47-T53: les Surcouf de 2 750 tw, 3 750 tonnes en pleine charge; avec cependant une puissance de 63 000 cv et une vitesse de 34 nœuds; les missions ont changé; il n'est plus question de raids dans les eaux ennemies voués a l'échec étant donné les technologies modernes: couverture radar et aérienne; mais d'escorte des escadres, les missions désormais ne demandent plus des vitesses aussi importantes.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs du type MOGADOR.   Ven 23 Déc 2011 - 10:51



Le Mogador en 1938.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs du type MOGADOR.   Ven 23 Déc 2011 - 10:53



Les dégats à l'arrière du Mogador après avoir reçu un obus de 380 mm à Mers el Kebir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs du type MOGADOR.   Ven 23 Déc 2011 - 10:55



Le Volta en 1938.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs du type MOGADOR.   Ven 23 Déc 2011 - 10:57



Le Volta sabordé à Toulon le 27 novembre 1942.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Brégaillon 1944, le cimetière de notre Marine.   Ven 23 Déc 2011 - 11:08



Voici ce qui restait en 1944 d'une partie de nos navires sabordés à Toulon le 27 novembre 1942; nous voyons en partant du haut de la photos:
Le croiseur Algérie; le paquebot Orfort; le torpilleur L'Adroit (du type le Hardi); le contre-torpilleur Volta; le torpilleur La Palme; les contre-torpilleurs Lynx; Verdun et tout en bas le Mogador.
Tous ces batiments sont en attente de démolition.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 550
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs du type MOGADOR.   Ven 23 Déc 2011 - 11:14

Tristes images que celle de notre flotte sabordée et quand je pense que certains officiers ce sont félicités de la parfaite exécution d'une telle opération ! Bref passons

Pour le Hoche, il me semble que la construction prévue un temps à l'Arsenal de Lorient devait être en réalité confiée aux ACB à Nantes tout comme le Marceau, le Desaix et le Kléber aux ACF à Dunkerque (sources M&FN n°110). Le choix de leur armement est une vraie saga........... .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs du type MOGADOR.   Ven 23 Déc 2011 - 11:52

Bonjour,
Henri le Masson donne Lorient comme chantier prévu pour le Hoche dans French Navy de la collection Navies of the Second World War; mais le même donne les chantiers de Bretagne à Nantes dans l'Histoire du torpilleur en France, alors... de toute façon comme ils n'ont pas été construits, cela n'a pas grande importance.

Je trouve la photo de ce qui reste de notre flotte de Toulon en 1944 lamentable, hélas; toutefois quand on voit de loin bien sur; l'état du Mogador et du Volta je regrette qu'on n'ait pas tenté de les réparer, ils en valaient la peine; on l'a bien fait pour l'Albatros qui était lui aussi en triste état à Casablanca, et qui était plus ancien.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 550
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs du type MOGADOR.   Ven 23 Déc 2011 - 12:00

Effectivement, une marine avec les Mogador et Volta cela aurait de la gueule mais si on à renoncé à les réparer, c'est peut être en raison de l'état de l'appareil propulsif car réparer une coque, c'est (assez) simple mais un appareil propulsif c'est plus délicat notamment les engrenages...... .

Et quand on voit l'état de l'industrie française en 1945..........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs du type MOGADOR.   Ven 23 Déc 2011 - 12:46

ALAIN a écrit:
Bonjour,
Henri le Masson donne Lorient comme chantier prévu pour le Hoche dans French Navy de la collection Navies of the Second World War; mais le même donne les chantiers de Bretagne à Nantes dans l'Histoire du torpilleur en France, alors... de toute façon comme ils n'ont pas été construits, cela n'a pas grande importance.

Je trouve la photo de ce qui reste de notre flotte de Toulon en 1944 lamentable, hélas; toutefois quand on voit de loin bien sur; l'état du Mogador et du Volta je regrette qu'on n'ait pas tenté de les réparer, ils en valaient la peine; on l'a bien fait pour l'Albatros qui était lui aussi en triste état à Casablanca, et qui était plus ancien.

Cordialement

Alain

Bonjour,

L'Albatros n'a pas "mariné" aussi longtemps que les Volta et Mogador, il sera déséchoué dès début décembre 42 et mis en réserve.



A+,

Pierre


Dernière édition par SALIOU Pierre le Ven 23 Déc 2011 - 12:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 550
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs du type MOGADOR.   Ven 23 Déc 2011 - 12:51

Cela explique aussi cela. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs du type MOGADOR.   Ven 23 Déc 2011 - 16:47




Voici une photo du Mogador sabordé le 27 novembre 1942 au chantier naval de La Seyne ou il était toujours en réparations apres les dégats importants subits à Mers el Kébir; cette photo est intéressante parce que l'on voit que les tourelles de 138 mm arrière du Mogador n'ont toujours pas été réinstallées après leur destruction. Les canons simples que l'on aperçoit à coté appartiennent au contre-torpilleur Valmy sabordé à couple du Mogador.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 765
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs du type MOGADOR.   Ven 23 Déc 2011 - 22:32

Bonsoir,
Concernant le problème de la remise en état des Mogador et Volta après 1944, Alain a écrit "réparer une coque, c'est (assez) simple".
En fait l'aspect de celle-ci, vu sur une photo, ne donne pas tous les éléments du problème. On peut citer l'exemple de l'Enseigne Ballande. Dernier des quatre avisos-dragueurs coloniaux en construction en 1942 à Port de Bouc, il était en achèvement (très ralenti) à flot en août 1944. Les Allemands le sabordèrent le long du quai d'armement des CAP. Sur la photo du navire en 1944, le navire semble en bon état et d'ailleurs, dans les Rapports mensuels adressés au Général de Gaulle" il est classé "récupérable sous réserve de visite ultérieure".
Et de fait, l'idée de récupération possible sera abandonnée quand les scaphandriers rapporteront que la quille est brisée en deux.
Je n'ai pas le rapport de visite des Volta et Mogador, mais il faut se souvenir que les torpilleurs et contre-torpilleurs sont des bâtiments dont les coques sont légères et peuvent souffrir (voir les rapports signalant le flambage des épontilles soutenant la plage avant du fait de paquets de mer durs voire vicieux. Lors du sabordage, bien qu'il n'y ait pas eu d'usage des explosifs pour couler le navire, la coque a pu être soumises à des contraintes entrainant des déformations dues au poids du bâtiment reposant sur le fond dans une position non prévue par le concepteur. Et lors du renflouement, les moyens mis en œuvre n'ont probablement pas arrangé les choses. De plus comme le fait remarquer Alain, "réparer les engrenages, c'est autre chose", or dans les consignes de sabordage, la destruction des réducteurs au chalumeau était une des étapes du processus de sabordage.
L’Albatros avait certes souffert du tir américain mais son appareil propulsif était resté en état.
@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs du type MOGADOR.   Ven 23 Déc 2011 - 23:16

Bonsoir Alain,

Pour rendre à César...C'est Clausmaster qui a fait les remarques sur la réparation de la coque et des engrenages. En ce qui me concerne je regrettais qu'on n'ait pas pu réparer les Mogador et Volta. Mais vous avez raison, les déformations de la coque ne se voient pas sur une photo; et au fond de moi même je le sais bien. C'est en quelque sorte un voeux pieux, je me doute bien de toute façon que des ingénieurs du génie maritime ont du se pencher sur chaque navire avant de se décider à prononcer leur condamnation. Ce qui est terrible c'est que la totalité des navires sabordés à l'exception bien sûr des sous-marins qui se sont échappés et des deux navires récupérés en Italie ont été irrécupérables. Il faut dire que les italiens se sont servis sur le peu de navires récupérables.
Mais quel gâchis!

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les contre-torpilleurs du type MOGADOR.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» À envoyer lettre type contre la vivisection !!
» on continue contre monoprix lettre type
» Lettre type contre la chasse au grizzly
» LETTRE TYPE CONTRE LE MASSACRE DES BEBES PHOQUES
» LETTRE TYPE CONTRE LE CUIR (ABATTOIRS ILLEGAUX)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La Marine Nationale française de 1919 à 1940 :: MNF40 :: Les navires-
Sauter vers: