Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Les cuirassés de 23 500 tonnes en 1940

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 833
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Les cuirassés de 23 500 tonnes en 1940   Mer 14 Déc 2011 - 22:02

D'une guerre à l'autre; les modifications des Bretagne.

Les Bretagne dérivent des Courbet, les premiers Dreadnought français. Ce sont des cuirassés de 23 500 tonnes du programme naval de 1910; les Bretagne appartiennent eux au programme de 1912. C'est un magnifique programme prévoyant la construction de 13 cuirassés sur 5 ans. Seulement 5, les Normandie seront mis sur cale, hélas la première guerre mondiale arrêta ce programme, les Normandie ne seront pas achevés et leur construction définitivement abandonnée en 1921, à part le Bearn achevé comme porte-avions.

Hélas tous ces cuirassés ont en commun un handicap, qui ne doit rien aux ingénieurs navals, ils sont limités dans leur longueur par les bassins susceptibles de les recevoir. Pour remédier à cela on décide de construire les bassins Vauban, les plus grands bassins du monde à Toulon, toutefois les difficultés techniques pour construire ces bassin de 442 m de long, la Première Guerre Mondiale qui retarde les travaux, font que ces bassins ne seront inaugurés qu'en 1927 seulement.

La faible longueur des Courbet et des Bretagne a une incidence sur leur tenue à la mer, ils sont trop chargés aux extrémités, surtout sur l'avant.

Les Courbet sont armés de 12 canons de 305 mm, et les Bretagne de 10 canons de 340 mm, sur la même coque et les mêmes machines. Ils ont donc les mêmes défauts, outre leur faible longueur, ils chauffent au charbon et souffrent d'une quasi absence de télémétrie. C'était néanmoins des bâtiments robustes et l'artillerie était excellente, quoique manquant de portée à l'origine.

Les Courbet

-Courbet; sur cale en 1910; Lorient ; lancé en 1911; en service en 1913; (sabordé comme blockship lors du débarquement en Normandie en juin 1944)

-Jean Bart; sur cale en 1910; Brest ; lancé en 1911; en service en 1913; (rebaptisé Océan en 1937; détruit par les bombardements de Toulon en 1944; épave démolie en 1945)

-Paris; sur cale en 1911; La Seyne; lancé en 1912; en service en 1914;(démoli en 1956 à La Seyne)

-France; sur cale en 1911; St Nazaire; lancé en 1912; en service en 1914; (perdu accidentellement en 1922)

.

Les Bretagne

-Bretagne;sur cale en 1912; Brest; lancé en 1913; en service en 1916

-Provence;sur cale en 1912; Lorient; lancé en 1913; en service en 1916

-Lorraine; sur cale en 1912; St Nazaire;lancé en 1913; en service en 1916






Les vingts ans qui séparent la Premier Guerre Mondiale de la Seconde vont être utilisés pour améliorer ces navires. Je vais vous parler uniquement de ce qui s'est fait pour les Bretagne, les Courbet étant rapidement réduits au rôle de navires écoles.




Dès la fin 1917 on a débarrassé les Bretagne des filets Bullivant qui s'avèrent vite inutilisables, encombrants et dangereux, par suite du risque de prise dans les hélices.

De juin 1919 à mars 1921, pour la Bretagne, de juin 1921 à décembre 1922, pour la Lorraine et de février 1922 à juillet 1923, pour la Provence, ils sont refondus. Cette refonte modifie de façon importante leur silhouette, puisqu'ils sont désormais dotés d'un mât tripode. Ce tripode supporte une direction de tir. La portée des 340 mm est augmentée à 21 000 m, les quatre canons de 138 mm des casemates avant sont débarqués pour alléger l'avant des navires.




Deuxième refonte en 1924/1925, pour la Bretagne; en 1925/1927, pour la Provence et en 1924/1926, pour la Lorraine. Cette refonte consiste à améliorer les qualités nautiques des navires, en allégeant l'avant : décuirassement d'une partie de l'avant, modernisation des chaufferies, début de la chauffe au mazout, amélioration de la direction de tir, et de la portée des 340 mm qui passe à 23 700 m.




Troisième refonte de 1932/1934, pour la Bretagne; de 1931/1934, pour la Provence; de 1929/1931, pour la Lorraine : chauffe totale au mazout, modernisation de l'appareil moteur, nouvelle artillerie anti aérienne et de conduite de tir, quatre canons de 138 mm des casemates arrières sont débarqués, sauf pour la Lorraine où l'armement reste inchangé. Les Bretagne et Provence ne subiront que des modifications mineures, jusqu'au début de la guerre.



La Lorraine va subir une quatrième refonte, qui va la différencier profondément des deux autres : l'appareil propulsif est totalement revu, la tourelle centrale de 340 mm est débarquée, au profit d'installations d'aviation, les tubes lance- torpilles sont débarqués, un hangar pour 3 hydravions est installé entre les deux cheminées, une catapulte est installée sur le toit du hangar, les grues d'embarcation sont modifiées pour pouvoir hisser également les hydravions, les cheminées sont écartées, pour permettre l'orientation de la catapulte. Les canons de 75 mm sont remplacés par des 100 mm en quatre affuts doubles mais pour peu de temps, parce qu'en 1940, les 100 mm de la Lorraine seront prélevés pour armer le Richelieu, et la Lorraine retrouvera des 75 mm modèle 1922. Enfin cette dernière, alors seule survivante, verra en 1944 son installation aviation débarquée, ainsi que les mitrailleuses de 13,2 mm pour faire place à une DCA moderne : 14 bofors de 40 mm et 25 x 20 mm Oerlikon ainsi qu'un radar de veille surface.




Les années de guerre.

Peu de choses à dire pour l'année 1939, si ce n'est des escortes de convois pour la Bretagne. La Provence est navire-amiral de la flotte de Méditerranée à compter du 1er juillet, la Lorraine participe à la protection de convois de l'or de la banque de France vers Halifax.

En 1940, la Bretagne participe aussi à l'escorte de convois d'or. Le 18 avril 1940 nos trois cuirassés se retrouvent à Alexandrie. Le 20 mai 1940, devant l'imminence de l'entrée en guerre de l'Italie, la Bretagne et la Provence rejoignent Mers el Kebir et ce sera le drame du 3 juillet 1940, et la perte de la Bretagne. La Provence est touchée à l'arrière par un obus de 380 mm et s'échoue, les soutes à munitions sont noyées, il y a trois morts et plusieurs blessés à bord, le cuirassé est déséchoué le 26 juillet, et est réparé à Oran. Le 6 novembre la Provence quitte Oran, escortée par 5 torpilleurs du type Le Hardi, pour Toulon où elle arrive le 8 novembre. Dès son arrivée elle est placée en gardiennage d'armistice. La Lorraine est toujours à Alexandrie avec la force X (voir Alexandrie ou le Gentlemen's agreement). Rien à signaler en 1941 : la Provence est à Toulon, et la Lorraine à Alexandrie.

En 1942, la Provence est caserne à la division des écoles. Le 27 novembre 1942, la Provence se saborde, comme le reste de la flotte de Toulon. La Lorraine passe sur le dock à Alexandrie.

La Lorraine appareille d'Alexandrie le 22 juin 1943, et arrive à Mers el Kebir le 2 décembre, après avoir fait le tour de l'Afrique, sa DCA lui interdisait en effet la Méditerranée. Elle devient navire école dès son arrivée. La Provence renflouée à Toulon le 11 juillet par les italiens, est démolie jusqu'au pont principal. La coque sera remise à flot en 1949 et démolie à Bregaillon.

De mars à mai 1944, la DCA de la Lorraine est renforcée à Oran, après un passage à Naples, elle soutient efficacement le débarquement en Provence, du 15 au 27 août 1944, et se distingue notamment en réduisant au silence la batterie de 340 mm du cap Cepet, protégeant l'entrée de la rade de Toulon.

Le 11 septembre, elle bombarde les forts de Sospel et Castillon près de Menton.

Le 13 septembre 1944, c'est la rentrée officielle de l'escadre à Toulon libéré. Le 5 décembre 1944, la Lorraine rejoint la French Naval Task Force, qui a pour mission de réduire les poches allemandes de l'Atlantique.

Le 15 avril 1945, elle bombarde la garnison allemande de la pointe de Grave. Le 17 avril elle rentre à Brest, le 10 juin, elle quitte Brest pour Toulon, où elle est affectée à l'école de canonnage. Elle ne navigue plus à compter février 1947. Caserne flottante à Toulon, elle est désarmée le 29 novembre 1952, et est condamnée le 17 février 1953.




Caractéristiques des Bretagne en 1939.




Déplacement: 22 189 t ; normal, 23936 t ; pleine charge, 26 600 t

longueur: 166 m

largeur: 27 m

tirant d'eau : 9,80 m

puissance 43 000 cv; vitesse 21,4 n

machines Turbines Parsons; 4 hélices; 6 chaudières; mazout 2 600 tonnes rayon d'action 7 000 miles à 10 n

effectif ; 24 off, 1109 h +(57 navire-amiral)- Lorraine 1100 h

protection:

ceinture: 250 mm

pont blindé supérieur 30 mm

pont blindé inférieur 40 mm

tourelles de 340 mm: 300 mm

blockhaus 266 mm

Armement: Bretagne et Provence

10 canons de 340 mm /45

14 canons de 138 mm en casemates

8 x 75 mm AA

12x 13 mmAA

Armement: Lorraine

8 canons de 340 mm/45

14 canons de 138 mm en casemates

8 x 100 mmAA ) voir le texte pour les changements

12x 13 mmAA ) au cours des hostilités

1 catapulte, 4 avions )

Alain


Dernière édition par ALAIN le Mer 14 Déc 2011 - 23:32, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 833
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: La Bretagne en 1939   Mer 14 Déc 2011 - 22:05

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 833
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: La Provence en 1939    Mer 14 Déc 2011 - 22:07

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 833
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: La Lorraine en 1939   Mer 14 Déc 2011 - 22:11



Voici la Lorraine en 1939, remarquez le hangar et la catapulte entre les cheminées à la place de la tourelle centrale d'origine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 833
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: La Lorraine   Mer 14 Déc 2011 - 22:15



Voici la Lorraine en aout 1944, lors du débarquement en Provence, tirant sur la batterie de Cepet.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc M.
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 431
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Les cuirassés de 23 500 tonnes en 1940   Jeu 15 Déc 2011 - 13:19

Bonjour,

Quelles étaient les caractéristiques des tubes lance-torpilles (nombre, orientables ou pas) et leur doctrine d'utilisation (si je comprends bien, les Bretagne et Provence les ont conservés) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 742
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les cuirassés de 23 500 tonnes en 1940   Jeu 15 Déc 2011 - 14:20

Bonjour,
Les tubes lance-torpilles sous-marins étaient des 450 mm Mle 1909. Il y en avait quatre, deux de chaque bord. Ces tubes étaient fixes.
Avant 1914, il était admis dans les différentes marines qu'un grand bâtiment de combat pouvait avoir l'occasion de lancer contre la ligne ennemie. L'expérience des engagements, particulièrement en mer du Nord, a démontré que cette possibilité était inexistante puisque la portée pratique de ces torpilles étaient de 3000 mètres seulement alors que les affrontements ont eu lieu a des distances plusieurs fois supérieures (2 à 3 fois minimum).
Pour la Bretagne, les TLT sont débarqués lors de la refonte de 1932/1934, pour la Provence lors de la refonte 1931/1934 et pour la Lorraine lors de la refonte de 1934/1935.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 537
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Les cuirassés de 23 500 tonnes en 1940   Jeu 15 Déc 2011 - 15:12

De mémoire, il me semble que les derniers cuirassés armés de tubes lance-torpilles furent les Nelson ce qui est étonnant car les anglais ont du comprendre qu'un cuirassé lançant des torpilles c'est assez improbable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 833
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les cuirassés de 23 500 tonnes en 1940   Jeu 15 Déc 2011 - 16:46

Bonsoir à tous,

Et merci a Capu Rossu d'avoir complété utilement mon article sur ces navires, et d'avoir répondu à Loic.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 833
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Courbet en 1938    Jeu 15 Déc 2011 - 17:58



Puisque je vous ai parlé des Courbet; je vais quand même vous les présenter succinctement; Voici le Courbet; il a lui aussi été doté d'un tripode et d'une direction de tir; le Courbet est école de canonnage depuis 1930; il est réarmé à effectif de guerre en 1940; il tire sur les colonnes motorisées allemandes remontant la presqu'ile du Cotentin; il se réfugie à Portsmouth le 20 juin 1940; désarmé le 3 juillet 1940, il est remis aux F.N.F.L; désarmé le 31 mars 1941, il est remorqué le 9 juin 1944 en Normandie et sabordé comme blockship devant Hermanville; il sera démoli à Ouistreham après la guerre.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 833
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: L'Océan ex Jean bart en 1942   Jeu 15 Déc 2011 - 18:12



L'Océan ex Jean bart a changé de nom en 1937, lors de la commande du nouveau cuirassé de 35 000 t;à partir de 1934 il est navire école lui aussi; des électriciens et torpilleurs; puis des radioélectriciens; il est désarmé en décembre 1937, et devient caserne flottante; il est remorqué à Saint Mandrier, ou il est photographié ici en 1942; il ne sera pas sabordé le 27 novembre 1942, il est utilisé comme cible par les allemands; il est touché par les bombardements de Toulon en 1944, il sera démoli en 1945.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 833
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Le Paris à Plymouth en 1940   Jeu 15 Déc 2011 - 18:30



Le Paris est versé aux écoles à partir de 1932; école des électriciens et torpilleurs;puis des timoniers et des chauffeurs;ensuite école de canonnage;il est réarmé à effectif de guerre en 1940; il participe à la défense antiaérienne du port du Havre, touché par une bombe il est envoyé au bassin à Brest; il s'échappe de Brest le 18 juin 1940 avec 1600 mousses de l'Armorique et se réfugie à Plymouth ou il est photographiè ici; saisi par les britanniques le 3 juillet, il est utilisé par la Royal Navy comme batiment base pour les chalutiers; il est restitué en juillet 1945, est ramené à Brest le 21 aout à la remorque du Mammouth, il sert de batiment base pour les flotilles à Brest; il est condamné le 21 décembre 1955; il est remorqué à Toulon en mai/juin 1956 pour etre démoli à La Seyne.

Alain


Dernière édition par ALAIN le Jeu 15 Déc 2011 - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 833
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les cuirassés de 23 500 tonnes en 1940   Jeu 15 Déc 2011 - 18:35

Bonsoir,

Je vous parlerai pas du dernier de la série des Courbet le France, puisqu'il a été perdu dès le 26 aout 1922, en s'échouant sur une roche inconnue en baie de Quiberon.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4804
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les cuirassés de 23 500 tonnes en 1940   Ven 16 Déc 2011 - 0:10

Bonsoir

voici deux photos du PARIS :





Cordialement


Dernière édition par avz94 le Ven 16 Déc 2011 - 1:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/ En ligne
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4804
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les cuirassés de 23 500 tonnes en 1940   Ven 16 Déc 2011 - 0:13

Bonsoir

et voici son insigne :





Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/ En ligne
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4804
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les cuirassés de 23 500 tonnes en 1940   Ven 16 Déc 2011 - 0:20

Bonsoir

voici Trois photos du Jean Bart, futur OCEAN :








sur la troisième carte le bâtiment a subi des modifications. Il n'a plus que deux cheminées au lieu de trois. Et un mât tripode remplace son mât.


Cordialement




Dernière édition par avz94 le Ven 16 Déc 2011 - 0:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/ En ligne
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4804
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les cuirassés de 23 500 tonnes en 1940   Ven 16 Déc 2011 - 0:24

Bonsoir

voici deux autres photos du futur OCEAN :







Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/ En ligne
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4804
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les cuirassés de 23 500 tonnes en 1940   Ven 16 Déc 2011 - 0:28

Bonsoir



voici deux photos du OCEAN, Ex Jean Bart :







Cordialement


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/ En ligne
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4804
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les cuirassés de 23 500 tonnes en 1940   Ven 16 Déc 2011 - 0:43

Bonsoir

voici deux photo du lancement du COURBET :







Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/ En ligne
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4804
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les cuirassés de 23 500 tonnes en 1940   Ven 16 Déc 2011 - 0:50

Bonsoir

voici une série de Photos du COURBET avant modifications :











Cordialement


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/ En ligne
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4804
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les cuirassés de 23 500 tonnes en 1940   Ven 16 Déc 2011 - 0:56

Bonsoir

et voici une série de photos après modifications. lui aussi n'a plus que deux cheminées au lieu de trois. Et un mât tripode remplace son mât avant.













Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/ En ligne
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4804
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les cuirassés de 23 500 tonnes en 1940   Ven 16 Déc 2011 - 0:59

Bonsoir

et voici l'insigne du COURBET lorsqu'il servait d'école de canonage :





Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/ En ligne
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 833
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les cuirassés de 23 500 tonnes en 1940   Ven 16 Déc 2011 - 8:52

Bonjour,

Et merci avz 94 pour toutes ces belles photos,elle permettent de retracer l'histoire en images de ces navires, et les différentes modifications qu'ils ont subies, aussi comme à mon habitude je vais essaiyer de les dater.

Les deux premières photos de avz94: la première montre le Paris en 1925, il vient d'etre doté d'un tripode; la seconde en 1930 il a un télémétre au sommet du tripode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 833
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les cuirassés de 23 500 tonnes en 1940   Ven 16 Déc 2011 - 9:07

Les photos du Jean Bart: la premier malheureusement ne représente pas le Jean bart mais le Courbet; en effet le Jean Bart est facilement reconnaissable de ses sisters-ships puisque c'est le seul a avoir tout au long de sa carrière, les grues d'embarcation en col de cygne;les erreurs sur les cartes postales sont fréquentes; cette photo représente le Courbet en 1913 à son entrée en service donc dans son état d'origine.

...à suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 833
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les cuirassés de 23 500 tonnes en 1940   Ven 16 Déc 2011 - 10:20

Jean Bart, suite...

La photo suivante représente le Jean Bart dans son état d'origine en 1913 (comparez la grue avec la photo précédente); puis la suivante ,le Jean Bart en 1926;puis le Jean Bart en 1913 à nouveau;ensuite le Jean Bart à ses essais début 1913; ensuite les deux suivantes le Jean Bart en 1933 improprement appelé Océan puisqu'il ne prendra ce nom qu'en 1937.

Le Courbet,la première représente bien le lancement à Lorient; sur la seconde il s'agit de l'achèvement à flot dans l'arsenal de Lorient:ensuite le Courbet en 1914;puis le Courbet en 1919,par rapport à la précédente le mat arrière à été coupé pourqu'il puisse remorquer un ballon captif; les trois suivantes en 1913,dont une pendant ses essais; les deux suivantes en 1933 après refonte et l'installation d'un télépointeur; puis en 1924, il a le mat arrière coupé, mais dejà le tripode; enfin les deux dernières en 1931.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les cuirassés de 23 500 tonnes en 1940
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les 11 Cuirassés de 40 000 tonnes
» Cuirassé BRENNUS
» SOCIETE DE TRANSPORTS DE MOINS DE 3,5 TONNES ET DEMENAGEMENT
» le Tirpitz (cuirassé allemand)
» transformateur cuirassé et transformateur à secondaire multiple

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La Marine Nationale française de 1919 à 1940 :: MNF40 :: Les navires-
Sauter vers: