Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Les croiseurs légers du type Duguay-Trouin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les croiseurs légers du type Duguay-Trouin.   Sam 10 Déc 2011 - 22:28

Bonsoir,

Curieux.
Je viens de lire sur le Net l'article de Monsieur Cherfaoui et je suis perplexe.
Je pensai qu'après la vente par les Domaines, l'épave avait été entièrement dépecée mais il n'en est apparemment rien.
Je suppose que ce monsieur sait de quoi il parle.
Mais il est étonnant que cette subsistance d'une partie de l'épave n'ait jamais été évoquée dans des revue comme le Journal de la Marine Marchande ou Navires, Ports et Chantiers. Or pour écrire mon livre sur l'histoire de la SGTM, j'ai lu ces deux revues et en particulier la période 1945 -1965. Or je n'ai jamais rien lu à ce sujet.
Curieux donc.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Les croiseurs légers du type Duguay-Trouin.   Dim 11 Déc 2011 - 6:25

Bonjour,

L'épave a été totalement arrasée toutefois pendant un temps l'espace occupée par l'épave n'était pas comblé:




Voir ici:

http://www.mtpnet.gov.ma/Vpm/Maroc%20Maritime/ports/PortsAtlantiques/Casablanca/historique.htm

Prise en 1995, la photo de droite représente le « terminal à conteneurs Est ». Entre le quai des phosphates et ce terminal, on aperçoit au milieu des terrassements une étendue d’eau immobilisée et non utilisée, soustraite pour des raisons de sécurité aux terre-pleins, car elle abrite l’épave du « Primauguet », croiseur de 2ème classe, coulé le 08 novembre 1942. L’épave, située à 150 m du rivage par des fonds de –3 à –4 m hydro, a fait l’objet de travaux de découpage, et il ne subsiste actuellement que les cales qui sont recouvertes de vase et de sable sur une épaisseur de 2 à 3 mètres. ......"

J'ai lu ailleurs (je cherche où!) que la présence de cette épave envasée constituait un risque de déstabilisation de la structure du terre-plein soumis à des passages d'engins lourds très importants.

A+,

Pierre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Les croiseurs légers du type Duguay-Trouin.   Dim 11 Déc 2011 - 6:45

Re,

Bel outil que ce Google Earth:

Casa en 2001:



En avril 2004:



En Juillet 2007:




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 853
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les croiseurs légers du type Duguay-Trouin.   Dim 11 Déc 2011 - 9:34

Bonjour à tous,

Les photos de Pierre confirment l'article de M.Cherfaoui.

Ma première réaction en lisant cet article a été l'indignation en pensant aux marins morts sur ce navire; mais je pense que tous les corps ont été enlevés avant ou pendant l'arrasement des superstructures; ensuite pourquoi la démolition na pas été menée à son terme? en fin pourquoi n'ont'il pas demandé aux autorités françaises des assurances sur la non-dangerosité de l'épave? Ils me semble que cette affaire soit avant tout une absence de communication, il eut été facile d'éviter ce problème, et ce navire méritait une autre fin que celle la, eut égard aux anciens de ses équipages.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Les croiseurs légers du type Duguay-Trouin.   Dim 11 Déc 2011 - 11:37

Bonjour,

Tous les corps ont été évacués soit le 8 novembre soit dans les jours qui ont suivi. Le problème peut être les corps totalement calcinés après l'incendie qui a fait rage pendant plusieurs heures et qui n'ont pas été retrouvés. Ce bâtiment n'a pas coulé mais a été échoué volontairement sur des petits fonds ce qui a permis de limiter les pertes et de faciliter avec une météo clémente les évacuations.

Si aujourd'hui le nombre des victimes reste difficile à évaluer c'est que les registres ont été détruits par une bombe tombée sur l'infirmerie.

Extrait du rapport du Médecin Principal BADELON qui a aussi beaucoup oeuvré à réduire le nombre de morts:



La plage des Roches Noires:





A+,

Pierre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 853
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les croiseurs légers du type Duguay-Trouin.   Dim 11 Déc 2011 - 11:59

Bonjour,

Pour connaitre le nombre des morts, il ny avait pas que les registres du navire; il me semble que les archives de la Marine doivent contenir la liste de l'équipage embarqué ce jour la; d'autre part il doit y avoir une liste des marins n'ayant plus donné signe de vie après cet événement.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Les croiseurs légers du type Duguay-Trouin.   Dim 11 Déc 2011 - 12:07

ALAIN a écrit:
Bonjour,

Pour connaitre le nombre des morts, il ny avait pas que les registres du navire; il me semble que les archives de la Marine doivent contenir la liste de l'équipage embarqué ce jour la; d'autre part il doit y avoir une liste des marins n'ayant plus donné signe de vie après cet événement.

Cordialement

Alain

Sauf que la période est un peu troublée et que la rigueur administrative n'est pas à l'ordre du jour. Aucune certitude possible dans la mesure où l'effectif au moment de l'attaque n'est pas connu avec précision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les croiseurs légers du type Duguay-Trouin.   Dim 11 Déc 2011 - 14:51

Bonjour,
Dans le Caroff consacré aux débarquements en AFN, c'est à dire l'ouvrage du SHM "Les Débarquements Alliés en Afrique du Nord - Novembre 1942" édité en 1960, les chiffres des tués, disparus ou décédés des suites de blessures pour le Primauguet sont les suivants : 8 officiers, 13 officiers-mariniers et 25 hommes d'équipage sur un total de 50 officiers, 79 officiers-mariniers et 328 hommes d'équipage pour l'ensemble de la Marine au Maroc. A ces chiffres, il faut ajouter celui de 624 blessés dont 36 officiers toujours pour l'ensemble de la Marine (ce total des blessés n'est pas détaillé par bâtiment).
La Marine de commerce a déploré pour sa part 39 tués et 31 blessés.

Pour le démantèlement de l'épave, il faudrait avoir le cahier des charges édité lors de la mise ne vente du navire pour savoir ce qui devait être fait exactement. Des différents témoignages postés ici, on peut en déduire qu'il a été seulement imposé de démolir et déblayer tout ce qui dépassait du fond de façon à assainir un lieu de mouillage potentiellement utilisable. Comme dans tous les marchés relatifs à un bâtiment de combat coulé du fait de l'action ennemie ou sabordé, la sécurisation du site par enlèvement des munitions était un préalable à l'exécution du marché. Cet enlèvement a d'ailleurs du être exécuté par la Marine ou la Protection Civile, seuls organismes à posséder en leur sein de personnel qualifié tant pour la manipulation des munitions que comme plongeur-démineur.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Les croiseurs légers du type Duguay-Trouin.   Dim 11 Déc 2011 - 16:29

Bonsoir,

Un extrait de l'annexe du rapport d'opérations du CA Gervais De Lafond, commandant la 2ème escadre légère:



Le rapport du CC KOENIG, cdt par intérim du Primauguet, rédigé le 16/11/42 permet de donner quelques chiffres:

Effectifs à bord: 23 officiers, 530 sous-off, QM et marins- 10% effectifs permisionnaires en France ou AFN, 15% de malades, subsistants hors-bord ou déficit à l'effectif.

Je peux nommer 9 officiers tués.....J'arrête avec les chiffres, ils ne sont pas précis, c'est la seule certitude.

A+,

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 827
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Les croiseurs légers du type Duguay-Trouin.   Dim 19 Fév 2017 - 23:52

Si ce navire possédait encore sa réserve de torpilles en soute dans la partie submergée de l'épave,je comprends pourquoi on n'a pas voulu y toucher........Sur la plage de Malo les Bains se trouvaient les restes arasés et ensablés de" l' Adroit" coulé en 1940....Quand il a été décidé vers les années 60 de nettoyer ces restes et qu'on a voulu y toucher une explosion des soutes à torpilles s'est produite,on a retrouvé des pièces de torpilles jusqu'à 3.000 mètres à l'intérieur des terres, une grande partie des vitres des fenêtres ont aussi volé en éclats.Heureusement,pas de victimes, à ma connaissance.........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les croiseurs légers du type Duguay-Trouin.   Mer 1 Mar 2017 - 11:48

Bonjour,
Compte tenu de la disposition des aménagements des croiseurs de 8000 tonnes, le problème ne vient pas des torpilles.
Les quatre affuts triples sont placés sur le pont principal, deux sur chaque bord. Et dans l'espace séparant le groupe avant du groupe arrière on trouve deux roofs, celui de la TSF puis celui de l’atelier des torpilles sur le même pont, les quatre valises contenant les torpilles de réserve (12 torpilles au total) et les deux valises pour les cônes de combat sont disposées entre les roofs et les affûts.
Le Primauguet ayant volontairement été échoué sur un haut-fond, cet ensemble était donc parfaitement accessible.
Par contre, l'accessibilité aux soutes à obus et gargousses a pu poser des problèmes. Ces soutes étaient situées au dernier pont et l'accès à un seul groupe (soute à projectiles et soute à gargousse) a pu être rendu impossible par les destructions subies quelque part au dessus et faire jouer le principe de précaution.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les croiseurs légers du type Duguay-Trouin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Frégate type FASM67 - D611 Duguay-Trouin
» DUMANOIR LE PELLEY,Vice Amiral.
» Les Croiseurs de seconde classe type "La Galissonnière"
» Moyenne, écart type, pourcentage
» La ferme aux cactus dans le Gers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La Marine Nationale française de 1919 à 1940 :: MNF40 :: Les navires-
Sauter vers: