Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Les cuirassés Dunkerque et Strasbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 823
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Les cuirassés Dunkerque et Strasbourg   Mer 30 Nov 2011 - 20:14

Je vais vous parler des cuirassés Dunkerque et Strasbourg. Ils constituent au début de la guerre notre principale force de frappe navale, puisque les cuirassés Richelieu et Jean-Bart ne sont pas encore terminés.

Au 1er juin 1940: le Richelieu est à 95% d'achèvement

le Jean Bart à 77%

le Clemenceau, qui ne sera jamais terminé à 10 % seulement

Le Dunkerque et le Strasbourg sont pratiquement semblables; je signalerai les différences lorsqu'elles existent.



-Le Dunkerque

programme 1931

sur cale le 24 décembre 1932 à l'Arsenal de Brest

lancé le 2 octobre 1935

armé pour essais le 1er février 1936

présenté en recette le 15 mai 1936

armé définitif le 31 décembre 1936

cloture d'armement le 9 juin 1938

entré en service le 1er septembre 1938




-Le Strasbourg

programme 1934

sur cale le 25 novembre 1934 aux Chantiers de Saint Nazaire Penhoet

lancé le 12 décembre 1936

armé pour essais le 2 avril 1938

présenté en recette le 21 juin 1938

armé définitif le 15 septembre 1938

cloture d'armement le 6 avril 1939

entré en service le 24 avril 1939




Genèse des cuirassés du type Dunkerque.

Les Dunkerque sont la conséquence des traités navals : le Traité de Washington du 6 février 1922, en limitant le tonnage des navires de ligne, a provoqué un arrêt des constructions neuves pendant plusieurs années. Les choses auraient pu continuer ainsi, si l'Allemagne n'avait repris ses constructions navales.

Le Traité de paix de 1919 ne leur avait laissé qu'une petite marine purement défensive, de batiments anciens. Leur remplacement ne pouvait se faire qu'au bout de 20 ans d'âge, et encore ces navires ne devaient pas dépasser 10 000 tonnes pour les cuirassés, et le calibre de leurs canons ne devait pas dépasser le 280 mm. On pensait donc ne rien craindre de tels navires, or voici que le 19 mai 1931, les allemands lancent un navire révolutionnaire, le Deutschland. Il est officiellement conforme aux limites du Traité de paix, mais en filant 26 noeuds, il est plus rapide que les cuirassés alors en service dans le monde, à l'exception des trois croiseurs de bataille britanniques. Avec 6 canons de 280 mm il est bien plus puissant que les croiseurs lourds, limités au calibre de 203 mm par les traités. Ses moteurs diesels lui donnent une autonomie considérable en faisant un redoutable corsaire. Ce navire et les deux qui suivront seront appelés "cuirassés de poche".

Le France n'a aucun navire capable de s'opposer aux cuirassés de poche allemands, elle étudie donc un cuirassé rapide capable de les vaincre. Après un premier projet en 1931 qui sera abandonné faute de crédits, le 27 avril 1932, le projet d'un cuirassé de 26 500 tonnes est accepté, et les crédits votés le 31 mars 1932 : ce sera le Dunkerque.




Caractéristiques des Dunkerque.

Déplacement

Washington: Dunkerque :26 500 t, (Strasbourg: 27 300 t)

normal: " 30 750 t, (Strasbourg 31 570 t)

pleine charge: " 35 500 t, (Strasbourg 36 380 t)




Dimensions: Longeur 215,14 m,( Strasbourg 215,50 m)

largeur 31,10 m

tirant d'eau normal 8,57 m, (Strasbourg 8,73 m)

pleine charge 9,71 m, (Strasbourg 9,89 m)




Propulsion:

4 turbines Parsons; 4 hélices; 6 chaudières timbrées à 27kg

puissance: 107 000 cv, vitesse 29,5 noeuds

-essais: Dunkerque: 135 585 cv; vitesse 31,06 n

-essais: Strasbourg: 131 960 cv; vitesse 30,90 n

rayon d'action 8 050 miles à 13n; 4 500 à 24 n; 2 450 à 28n

mazout 4 500 tonnes



Armement:

-8 canons de 330 mm/52, en 2 tourelles quadruples; portée maxi 41 500 m; projectile 570 kg

-16 canons de 130 mm/45AA, en 2 tourelles doubles et 3 tourelles quadruples; portée maxi 20 800 m; projectile 29,5 kg; 10 coups/m

-10 canons de 37CAD 1933, en 5 affuts doubles,(Strasbourg: 8 en 4 affuts doubles), portée 8 000m; projectile 0,75kg; 30coups/m

- 32 mitailleuses 13,2 mm Hotchkiss, en 8 affuts quadruples; portée 6500 m; projectile 0,052kg

1 catapulte; 1 hangar; 3 hydravions Loire 130.



Protection:

ceinture cuirassée 225 mm,(Strasbourg 283 mm)

traverse arrière 180 mm,(Strasbourg 210 mm)

traverse avant 210 mm,(Strasbourg 260 mm)

pont blindé supérieur 115 mm

pont blindé inférieur 40 mm

blockhaus 270 mm

touremmes de 330mm

fixe au dessus du pont blindé 310 mm,(Strasbourg 340mm)

face 330 mm,(Strasbourg 360 mm)

coté 250 mm

arrière 345 mm,(Strasbourg 352mm)

tourelles de 130mm

face 135mm

coté 90 mm




Equipage:

Dunkerque (navire amiral): 81 off, 1300 h

Strasbourg: 32 off, 1 270 h



Historique résumé des deux cuirassés.

Le 27 mai 1937, le Dunkerque est présent à la revue navale organisée à Spithead pour le couronnement du roi d'Angleterre Georges VI. Le 1er septembre 1938, il entre en service et devient navire amiral de l'escadre de l'Atlantique, il est rejoint le 1er mai 1939 par le Strasbourg, ils constituent avec la 4e division de croiseurs et la 1er escadre légère, la Force de Raid. Le Dunkerque participe avec le croiseur de bataille britannique Hood à la recherche des cuirassés allemands Sharnhorst et Gneisenau, du 25 novembre au 3 décembre 1939. Le 11 décembre avec le croiseur Gloire, ils font un transport d'or de la Banque de France au Canada. Le 7 octobre le Strasbourg est intégré à la Force X avec le porte-avions britannique Hermés, et participe à la recherche des cuirassés de poche et des raiders allemands. Ils capturent le cargo allemand Santé-Fé. La Force de Raid composée des Dunkerque, Strasbourg, de la 4e DC et de la 2e EL est envoyée en Méditerranée le 5 avril 1940, pour contrer éventuellement l'Italie. Après un retour rapide à Brest pour couvrir les transports de troupes destinés à la Norvège, elle retourne à Mers el Kebir le 27 avril 1940. Le Dunkerque sort à plusieurs reprises à la recherche de la flotte italienne, et le 3 juillet, c'est le drame de Mers el Kebir (voir les articles concernés). Le 6 juillet, deuxième attaque britannique sur le Dunkerque. Le Strasbourg indemne est arrivé à Toulon le 4 juillet. Des réparations provisoires sont effectuées sur le Dunkerque. Le 27 septembre 1940, il flotte à nouveau. Peu d'activités en 1941. La remise en état d'appareiller du Dunkerque continue à Mers el Kebir. Le 19 février 1942, le Dunkerque quitte en secret Mers el Kebir pour Toulon, où il arrive le 20 février à 23 h, après une traversée à 18 noeuds. A ce moment nos deux cuirassés sont réunis pour le pire : le pire sera le sabordage du 27 novembre 1942 de la flotte à Toulon, qui trouvera le Dunkerque au bassin pour panser ses plaies. Après des phases de démolitions, de bombardements sur lesquelles je ne m'étends pas, nos malheureux navires, ou plutôt ce qu'il en reste sont démolis à La Seyne, le Strasbourg le 27 mai 1955, et le Dunkerque le 30 septembre 1958.




Alain


Dernière édition par ALAIN le Jeu 1 Déc 2011 - 8:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 823
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Dunkerque et Strasbourg à Mers el Kébir en 1940   Mer 30 Nov 2011 - 20:19



Le Dunkerque au premier plan et le Strasbourg en 1940 à Mers el Kébir; les cuirassés ont maintenant un capot de cheminée développé pour protéger les passerelles des fumées; le Dunkerque navire amiral a un anneau sur la cheminée, et le Strasbourg deux anneaux.

Alain


Dernière édition par ALAIN le Mer 30 Nov 2011 - 20:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 823
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Le Dunkerque   Mer 30 Nov 2011 - 20:21





le Dunkerque

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 823
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Le Strasbourg   Mer 30 Nov 2011 - 20:26



Le Strasbourg vu de l'avant; ces photos permettent de montrer la principale différence visible entre les deux navires; la tour; le Dunkerque a une passerelle de navigation ,le Strasbourg deux passerelles superposées.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 535
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Les cuirassés Dunkerque et Strasbourg   Mer 30 Nov 2011 - 23:07

De magnifiques navires, puissants racés et élégants. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 823
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Le Strasbourg tirant à Mers el Kébir   Jeu 1 Déc 2011 - 17:16



Je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager cette magnifique photo du Strasbourg, magistralement commandé par le capitaine de vaisseau Collinet; appareillant de Mers el Kébir, en tirant sur l'escadre anglaise.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5224
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Les cuirassés Dunkerque et Strasbourg   Jeu 1 Déc 2011 - 17:53

Bonsoir,
Je me pose une question : comment se fait il que ce soit le Strasbourg qui dispose de 2 passerelles alors que c'est le Dunkerque le navire amiral ?
La passerelle de l'amiral est elle encore une autre passerelle ?

Cdt,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Les cuirassés Dunkerque et Strasbourg   Jeu 1 Déc 2011 - 18:07

ALAIN a écrit:


Je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager cette magnifique photo du Strasbourg, magistralement commandé par le capitaine de vaisseau Collinet; appareillant de Mers el Kébir, en tirant sur l'escadre anglaise.

Cordialement

Alain

Bonsoir,

S'il s'agit d'un tir sur les unités anglaises il me semble que les cannoniers se sont trompés de bord. La côte défile à tribord et les Anglais se trouvent dans le secteur sud à sud-ouest donc babord????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 823
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les cuirassés Dunkerque et Strasbourg   Jeu 1 Déc 2011 - 18:17

Bonsoir,

Le Strasbourg a été mis sur cale deux ans après le Dunkerque, il a donc bénéficié de l'expérience de celui ci; je suppose que les utilisateurs ont demandé plus de place sur la passerelle.

D'autre part le Dunkerque a été navire amiral dès le 16 mai 1937, le Strasbourg n'étant pas encore pret, et jusqu'au 6 juillet 1940; l'amiral Gensoul a mis alors son pavillon sur le Strasbourg, le Dunkerque n'étant plus en état de naviguer après l'attaque britannique, le Strasbourg est resté navire amiral jusqu'au sabordage le 27 novembre 1942; apparemment les amiraux n'aiment pas changer de navire.

Cordialement

ALAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5224
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Les cuirassés Dunkerque et Strasbourg   Jeu 1 Déc 2011 - 18:26

Merci Alain pour ces précisions.
Pour Pierre :
D'après le rapport de Gensoul, le Strasbourg engage un "bâtiment léger" sans préciser où celui-ci se trouve... il me semble que c'est le Foxhound...
Mais il n'a pas tellement de raison de se trouver sur tribord non plus... A creuser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4739
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les cuirassés Dunkerque et Strasbourg   Jeu 1 Déc 2011 - 19:01

Bonsoir

la photo serait-elle inversée ? si c'est le cas on devrait avoir cela :



Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 823
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les cuirassés Dunkerque et Strasbourg   Jeu 1 Déc 2011 - 19:08

Bonsoir, c'est exactement ce que je m'apprétais à écrire, avz94 a été plus rapide.

Le tirage à l'envers est assez fréquent, on ne s'en rend compte que si l'on dispose d'un repère connu en arrière plan.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2256
Age : 65
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Les cuirassés Dunkerque et Strasbourg   Jeu 1 Déc 2011 - 19:50

ALAIN a écrit:




le Dunkerque

Alain



Bonsoir

Splendide !

Avez-vous une idée de la date de cette photo ? Merci !

Cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 823
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les cuirassés Dunkerque et Strasbourg   Jeu 1 Déc 2011 - 20:16

Bonsoir,

Je n'ai pas la date exacte mais en comparant les photos et les modifications de la tour,je situe cette photo entre février 1939 et janvier 1940.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2256
Age : 65
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Les cuirassés Dunkerque et Strasbourg   Jeu 1 Déc 2011 - 21:30

Grand merci pour votre réponse !

Cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre51
Sergent ADL
Sergent ADL


Nombre de messages : 123
Age : 57
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Les cuirassés Dunkerque et Strasbourg   Ven 2 Déc 2011 - 7:45

Bonjour à tous,

Effectivement, compte tenu de la configuration du port et de la position de l'escadre anglaise, la photo semble inversée.

Cordialement,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre51
Sergent ADL
Sergent ADL


Nombre de messages : 123
Age : 57
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Les cuirassés Dunkerque et Strasbourg   Ven 2 Déc 2011 - 8:07

Pour rappel, voici un plan des lieux tiré du site: http://www.ledrame-merselkebir.fr/



Cordialement,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 823
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les cuirassés Dunkerque et Strasbourg   Ven 2 Déc 2011 - 14:43

Bonsoir,

Je ne voudrais pas faire pleurer dans les chaumières; mais je vous ai dit que ce qu'il restait du Dunkerque a été démoli en 1958, et ce qu'il restait du Strasbourg en 1955; voci donc pour information ce qu'il restait de ces magnifiques navires à la fin de la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 823
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Le Dunkerque à la libération de Toulon    Ven 2 Déc 2011 - 14:45

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 823
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Le Strasbourg à la libération de Toulon   Ven 2 Déc 2011 - 14:50



Le Strasbourg à la libération de Toulon, l'épave chavirée à coté de lui est le croiseur La Galissonnière.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nicolas T.
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 294
Age : 42
Localisation : Manche
Date d'inscription : 28/11/2011

MessageSujet: Re: Les cuirassés Dunkerque et Strasbourg   Ven 2 Déc 2011 - 19:42

Bonsoir,

A la vue des "épaves" de nos cuirassés, une question me vient à l'esprit :

Ne connaissant pas beaucoup à la chose marine, je me demande comment, à cette époque, on peut renfloué un navire et le rendre de nouveau opérationnel, sachant que ces "sabordeurs" maitrisent la chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 823
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les cuirassés Dunkerque et Strasbourg   Ven 2 Déc 2011 - 20:03

Bonsoir,

Je ne suis pas certain de bien comprendre votre question, si vous pensez que le Dunkerque et le Strasbourg ont pu à nouveau etre opérationnel, ce n'est pas le cas; ils sont apres le sabordage, la démolition partielle par les italiens et les allemands pendant la guerre pour récupérer de l'acier, et les bombardements de 1944 totalement irrécupérables. Le Dunkerque démoli à 30 %; vous voyez sur la photo qu'il manque toute la partie en avant des tourelles de 330mm, et toutes les superstructures, sera sorti en 1945 du bassin Vauban ou il se trouvait depuis 1942, conduit à Brégaillon, le cimetière des bateaux de La Seyne, ou il sera vendu au prix de la ferraille et démoli en 1958. Le Strasbourg dont la coque est moins détériorée, servira de 1945 à 1951 pour des expériences d'explosions sous-marines en baie de Gien, et sera lui aussi vendu en 1955 aux ferrailleurs de La Seyne.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nicolas T.
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 294
Age : 42
Localisation : Manche
Date d'inscription : 28/11/2011

MessageSujet: Re: Les cuirassés Dunkerque et Strasbourg   Ven 2 Déc 2011 - 20:38

En fait vu l'état des cuirassés sur ces 2 photos, cela m'a amené à me questionner sur les navires renfloués après un sabordage.
Les dégâts ne seraient donc pas suffisants pour les rendre irrémédiablement inutilisables ? Pourtant, si c'est une partie de l'équipage du navire qui les exécutent, ils devraient connaitre leurs points névralgiques et les rendre irrécupérables par l'adversaire.

Nicolas T.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 535
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Les cuirassés Dunkerque et Strasbourg   Ven 2 Déc 2011 - 20:51

Certains navires sabordés à Toulon ont été renfloués par les italiens (qui possédaient un savoir faire de premier ordre notamment depuis les travaux sur leur cuirassé Léonardo da Vinci) et remorqués en Italie pour être remis en état mais très peu ont été réutilisés avant l'armistice du 8 septembre 1943.

Pour les techniques de renflouage, on utilisait des pontons pour maintenir à flot la coque relevé à l'aide d'air comprimé mais comme je ne suis pas spécialiste je reste dans les généralités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 732
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les cuirassés Dunkerque et Strasbourg   Ven 2 Déc 2011 - 20:51

Bonsoir,
Les deux dernières photos montrent le Strasbourg et le Dunkerque à la Libération en 1944.
Aux dommages subis lors du sabordage et peu visibles sur les photos, sont venues s'ajouter les démolitions entreprises par l'ENTE, organisme italien spécialement créé pour la récupération de tout ce qui était possible de l'être à Toulon. Ainsi le Dunkerque sera démoli à 30% dans la grande forme où il avait été sabordé, les Allemands exigeant la libération de celle-ci.
A ces démolitions vont s'ajouter les destructions causées par les bombes américaines, le Dunkerque est touché lors de quatre bombardements tandis que le Strasbourg ne l'est que deux fois.
A noter que pendant ces démolitions, les deux navires ont été dépouillés de leurs hélices, arbre porte-hélices et chaises d'arbre.
Pour les autres navires, la décision de récupération ou de démolition est fonction des dommages subis lors du sabordage. En effet l'artillerie, les directions de tir, les équipements radios, les chaudières et turbines ont été détruits, plus ou moins selon les bâtiments, à l'explosif, à la masse, au chalumeau ou à l'incendie. Les coques n'ont pas été endommagées à l'explosif mais certaines ont été déformées par les incendies ou sous les effets du chavirement. Les sous-marins ayant été pour la majorité sabordés en utilisant une grenade ASM d'où dégâts irreversibles.
Les croiseurs, sauf le Foch, le Jean de Vienne et le La Galissonnière, ont été incendiés et sont donc irrécupérables. Les Allemands ayant même contribué à l'aggravation des dégâts sur le Dupleix. En effet, pour éviter des explosions incontrôlées lors de l'incendie des grands bâtiments, les soutes à munitions ont été noyées. La petite équipe chargée de s'emparer du Dupleix n'a pu empêcher les destructions à l'explosif ni la mise à feu des foyers d'incendie, hune de tir et soutes à mazout, mais a réussi à interdire le noyage des soutes et à hâter l'évacuation du navire à grands cris, schnell, schnell ! sans écouter les explications angoissées des matelots français. Ne pouvant faire comprendre au fedwebel commandant le détachement , la nécessité de ce noyage, nos matelots ont évacué dare que dare à la grande satisfaction des troupiers allemands et de leur chef. Inutile de vous faire un dessin sur la suite des évènements sur le Dupleix.
Plus le renflouement tardait, pour une raison ou une autre, plus les espoirs de récupération allaient s'amenuisant : le mélange eau salée et mazout n'étant pas des meilleurs pour la conservation du matériel immergé.
Lors des opérations de renflouement, des opérations de sabotage ont entravé le travail : poudre emeri dans les coussinets de sa machine, emploi de burette d'acide en lieu et place de burette d'huile, filins s'égarant dans les hélices, amarres ne retenant pas des navires à quai... L'ancien aviso condamné Nancy servait de mess flottant à St Mandrier. Son absence totale de valeur militaire lui avait épargné le sabordage mais il avait fini par couler par absence de pompage régulier de l'eau pénétrant par des trous de rivets sans rivets. Lors de son renflouement, les scaphandriers de la STIM avaient rebouché ces trous pour étancher la coque avant pompage avec des chevilles en bois. Jusque là rien d'anormal, mais ils avaient mis en place des chevilles dépassant de la coque de plusieurs centimètres. Lors de son remorquage vers l'arsenal, les chevilles avaient sautée sous l'effet de l'eau glissant le long de la coque et le navire, non gardé, avait gentiment recoulé tout seul durant la nuit du 18 au 19 janvier 1944 bloquant un U.boot dans un des bassins de Missiessy. Et le 4 février suivant, le sous-marin sera avarié par les bombes américaines. Les Allemands interrogeront les scaphandriers et le directeur de la STIM mais l'affaire en restera là, la malveillance n'ayant pas été établie !

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les cuirassés Dunkerque et Strasbourg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cuirassé BRENNUS
» Le cuirassé Strasbourg
» Bourse Minéral Expo de Strasbourg
» PETITS SOLDATS DE STRASBOURG BLOG
» Strasbourg : la porte d’une église taguée ET reactions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La Marine Nationale française de 1919 à 1940 :: MNF40 :: Les navires-
Sauter vers: