Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Les Inspecteurs généraux des Poudres 1939 1940

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crosnier
Colonel
Colonel


Nombre de messages : 1822
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Les Inspecteurs généraux des Poudres 1939 1940   Lun 21 Nov 2011 - 19:55

Bonsoir

Avant de présenter les inspecteurs généraux des poudres, rappelons que le service des poudres comprend:

la Direction des Poudres (ou 6eme Direction) qui comprend un seul bureau chargé du personnel et du matériel avec 5 Sections (5eme Section Service des Essences)
l'Inspection Générale des poudres
le Laboratoire Central des Poudres
la Commission des Poudres de Versailles

es Poudreries d’Esquerdes (Pas de Calais),de Vonges (Côte d’Or), Le Ripault (Indre et Loire), d’Angoulême (Charente), de Bergerac (Dordogne), de Moulin Blanc (Finistère), de Pont de Buis (Finistère), de Saint Chamas (Bouches du Rhône), de Sorgues (Vaucluse), de Toulouse (Haute Garonne), de Saint Médard en Jalles (Gironde) Annexe de Blancpignon, de Sevran Livy (Seine et Oise)

l'Atelier de pyrotechnie du Bouchet (Seine et Oise)

des stations magasins du service essence et des dépôts


La loi du 17 décembre 1913, donne au service des poudres un caractère militaire plus accentué.
Si la non assimilation aux grades militaires est confirmé, il n’en reste pas moins une assimilation de fait, par les insignes de grade qui sont attribués à chaque catégorie de personnels, ainsi qu’il est indiqué ci après :

Inspecteur Général de 1ere classe     Général de division
Inspecteur Général de 2eme Classe    Général de Brigade
Ingénieur en Chef de 1ere Classe      Colonel
Ingénieur en Chef de 2eme Classe      Lieutenant Colonel
Ingénieur Principal                           Commandant
Ingénieur de 1ere Classe                  Capitaine
Ingénieur de 2eme Classe                 Lieutenant
Elève Ingénieur                              Sous lieutenant

Les agents (compatables, techniques ou chimistes) portent les galons de sous lieutenant à ceux de commandant, respectivement pour les agents hors classe, de 1ere, 2eme et 3eme classe.
Les sous agents principaux portent les galons d’adjudant Chef
Les sous agents portent les galons d’adjudant


A la veille de la mobilisation, j'ai dénombré

deux inspecteurs généraux de 1ere Classe de la 1ere section
(entre parenthèse date de nomination dans le grade)

(28 sept 1934) DESMAROUX Jean-André-Gilbert
(16 mars 1936) RAUSCH Louis-Philippe-Henri

deux inspecteurs généraux de 1ere Classe de la 2eme Section

(20 mars 1924) PATART Georges-Léon-Emile
(03 sept 1929) BRIOTET Emile-Claudius

Cinq inspecteurs généraux de 2eme Classe de la 1ere Section

(28 sept 1934) LACAPE Henri-Jean-Adolphe
(16 mars 1936) COLLIN Gaston-Paul
(19 mars 1937)) MURAOUR Henri-Charles-Antonin
(19 mars 1937 BLANCHARD André-Jean-Marie
(05 juill 1938) MICHET de VARINE BOHAN Paul-Louis-Jean-Marie-Bernard
deux seront nommés ultérieurement
(25 déc 1939) BURLOT Eugène-Louis-Joseph-Gabriel
(25 déc 1939) MAROT André-Paul

Deux inspecteurs généraux de 2eme Classe de la 2eme Section
(23 déc 1919 ) MARQUEYROL Marius-Daniel)
(09 oct 1929) MELARD Léon-Albert-Louis

je n'ai réussi à attribuer des postes qu'aux inspecteurs suivants

IGP1C DESMAROUX Jean André Gilbert (28/09/34) (23/12/1881= 59 ans)
1939= Directeur du Laboratoire Central des Poudres depuis le 10/11/25
Directeur du Laboratoire Central des Poudres (03/09/39 au 25/06/40)
Suite : ?????
25/06/40-01/11/45 directeur du laboratoire central des Poudres puis 20/04/41 laboratoire central des services chimiques.
20/04/41 intégré dans le corps des Ingénieurs généraux des Services Chimiques de l'Etat.
23/12/43 placé dans la section de réserve et réactivé jusqu'à la cessation des hostilités.
01/11/45 replacé dans la section de réserve.


IGP1C RAUSCH Louis Philippe Henri (16/03/36) (30/09/1881= 59 ans)
1939= Inspecteur Général des Poudres depuis le 30/11/25
Inspecteur Général de Poudres (03/09/39 au 25/06/39)
Suite :
25/06/39-01/11/45 inspecteur général des Poudres.
20/04/41 intégré dans le corps des Ingénieurs généraux des Services Chimiques de l'Etat.
30/09/43 maintenu en activité au-delâ de la limite d'âge.
01/11/45 placé dans la section de réserve.


IGP2C BLANCHARD André Jean Marie (19/03/37) (03/06/1893= 47 ans)
1939= Directeur du Service des Poudres depuis 1938
?????
Suite : ?????


IGP2C COLLIN Gaston Paul (16/03/36) (18/03/1887= 53 ans)
1939= Directeur de la Poudrerie Nationale de Saint Chamas depuis 1938
?????
Suite : ?????


Toutes informations compléméntaires ou corrections sont les bienvenues.

Cordialement
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 553
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Les Inspecteurs généraux des Poudres 1939 1940   Lun 21 Nov 2011 - 21:02

Question d'un béotien : quelles étaient les missions de ce service ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crosnier
Colonel
Colonel


Nombre de messages : 1822
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Les Inspecteurs généraux des Poudres 1939 1940   Mar 22 Nov 2011 - 9:18

Bonjour

Le monopole de la fabrication des poudres remonte à François 1er.
Un décret de juin 1865 partage les poudres entre le ministère de la guerre (poudres de guerre) et celui des Finances (poudres de chasse et de mines) mais en 1874, la totalité du service revient au ministère de la guerre. A cette occasion est crée, un corps d'ingénieurs placé sous l'autorité du ministre de la guerre.
Au cours de la première guerre mondiale le service des poudres a été chargé des carburant, mais la distribution de ceux ci était assurée par le service de l'artillerie par l'intermédiairer de ses parcs et établissement. Entre les deux guerresn c est ce système qui perdure.
Cordialement
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 553
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Les Inspecteurs généraux des Poudres 1939 1940   Mar 22 Nov 2011 - 11:26

Merci de ces éclaircissements Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2293
Age : 65
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Les Inspecteurs généraux des Poudres 1939 1940   Mar 22 Nov 2011 - 13:59

Bonjour Crosnier ...

je découvre des poudreries que je ne connaissais pas : Pont de Buis, Sorgues, ...

Je suppose que ces poudreries "desservaient" également la Marine ????

Cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crosnier
Colonel
Colonel


Nombre de messages : 1822
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Les Inspecteurs généraux des Poudres 1939 1940   Mar 22 Nov 2011 - 14:20

Bonjour
je suppose aussi que le service des poudres travaillait pour la marine et l'armée de l'air. Mais cela demande confirmation car il me semble que la marine avait en propre un service pyrotechnique. Un spécialiste de ces questions nous éclairera certainement.
Cordialement
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragon
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 49
Localisation : La Bourgogne du Sud
Date d'inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Re: Les Inspecteurs généraux des Poudres 1939 1940   Mar 22 Nov 2011 - 19:21

Bonsoir,

Effectivement, le service des poudres avait une section dévolue au carburant.

Le service des poudres, direction du service des essences, est constitué de poudreries nationales. Les poudreries nationales sont des regroupements de dépôts de carburant militaire. Ils sont constitués de personnels d'active et renforcés dès la mobilisation par des réservistes. Ces dépôts ont pour missions de stocker le carburant importé (littoral atlantique) et de le faire transporter vers les autres centres de ravitaillement en essences plus à l'intérieur des terres. Les transports par voie ferrée ou fluviale sont à la charge de ce service.

Concernant l'armée de l'air, les compagnies et sections de combustibles liquides de l'armée de l'air dépendaient pour partie du ravitaillement en essence et lubrifiants provenant du service des poudres, mais également des stocks "essence air" présents dans quelques dépôts du service de l'artillerie (direction des essences).
Il existe un très rare insigne du service des poudres de la base aérienne d'Avord. Par contre, je ne m'explique pas la présence de ce service sur une base aérienne.

Concernant la marine nationale, je pense que les dépôts étaient sous la responsabilité du commissariat de la marine. Il y a de fortes chances que le carburant provenait du service des poudres pour les carburants "air" et "terre". Cependant j'ai un doute en ce qui concerne le carburant "marine" spécifique aux navires. Un spécialiste de la Marine peut t-il nous renseigner ?

Pour la petite histoire (hors période qui nous intéresse), le service des essences des armées (créé en 1943), va s'inspirer très fortement de la marine nationale quant aux tenues des officiers et sous-officiers. Par contre les appelations seront inspirées du service des poudres en ce qui concerne le corps des ingénieurs militaires des essences et de celui des sous-officiers de ce service. Mais ceci est une autre histoire...

Cordialement,

Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourceuxde14.monsite.orange.fr/index.jhtml
Crosnier
Colonel
Colonel


Nombre de messages : 1822
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Les Inspecteurs généraux des Poudres 1939 1940   Ven 25 Nov 2011 - 16:14

Bonjour

Dans le Forum suggestions pour le forum/Etablissements artillerie 1e a 4e RM

je trouve pour le service des poudres un centre de travaux d'aménagement de la Garonne en 17eme RM

Qui peut m'en dire plus???

Cordialement

Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragon
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 49
Localisation : La Bourgogne du Sud
Date d'inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Re: Les Inspecteurs généraux des Poudres 1939 1940   Ven 25 Nov 2011 - 20:09

Bonsoir,

Faute d'avoir (pour l'instant) une réponse affirmative quant au fait que le service des poudres ravitaillait la marine en carburant, je viens de trouver une information nous prouvant que celui-ci travaillait étroitement avec "la royale".

Le dépôt sous-terrain d'essence de Henchir Chellouf (500 m3), proche de Bizerte, a été fabriqué avant guerre par et pour la marine avec la contribution du service des essences du service des poudres. Ce dépôt sera endommagé en 1942 et ne sera pas remis en service.

Cordialement,

Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourceuxde14.monsite.orange.fr/index.jhtml
Crosnier
Colonel
Colonel


Nombre de messages : 1822
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Les Inspecteurs généraux des Poudres 1939 1940   Jeu 1 Déc 2011 - 12:42

Bonjour
j'ai trouvé sur le Web un colonel (je suppose ingénieur en chef de 1ere Classe des poudres) FAUVEAU, directeur en 1939 de la Poudrerie Nationale de Toulouse.
Cordialement
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crosnier
Colonel
Colonel


Nombre de messages : 1822
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Les Inspecteurs généraux des Poudres 1939 1940   Mer 14 Déc 2011 - 12:17

Bonjour
Pour la Poudrerie de Bergerac, en parcourant la Web, j'ai trouvé les éléments suivants:

Directeur de la Poudrerie ingénieur en chef de 1ere Classe Charles GARAUD (en 39 40 ??) surement en 1943 (arrêté par la Gestapo, meurt en déportation)
Irénée CROS alias Calmette dans la résistance compagnon de la libération sera appelé à la mobilisation pour remettre en oeuvre les bâtiments de la Poudrerie.
12 000 personnes travaillerons sur le site; (3700 h de la 95eme compagnie (ou Groupement ???) d'ouvriers de renfocement, 1500 h des CT indochinois (2eme Légion ???), les affectés spéciaux, les réfugiés alsaciens, les femmes)

Cordialement

Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crosnier
Colonel
Colonel


Nombre de messages : 1822
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Les Inspecteurs généraux des Poudres 1939 1940   Jeu 15 Déc 2011 - 18:10

Bonsoir
Pour la Poudrerie de Sorgues, j'ai trouvé un Fernand MARECHAL, directeur du personnel en 1939 sans plus de précisions
Cordialement
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grassois06
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 08/05/2014

MessageSujet: recherche d'un Muraour Francis, Victorin (Léon)   Jeu 8 Mai 2014 - 21:59

Bonjour,
je suis la trace d'un de mes cousins qui s'appelait Muraour Francis, Victorin (Léon), né le 10/09/1914 à Grasse (06).
Il aurait déporté à Dachau puis à Buchenwald.
Je suis tombé sur votre article concernant les inspecteurs généraux des poudres.

Quels documents puis-je consulter pour savoir si le Muraour mentionné dans votre article serait mon parent?
Étant natif de Grasse mon Muraour aurait-il un rapport entre la chimie des parfumeries et les poudres utilisées par l'armée?

Merci de vos réponses.
Bien Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5572
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Les Inspecteurs généraux des Poudres 1939 1940   Jeu 8 Mai 2014 - 22:19

Bonsoir,

Citation :
Cinq inspecteurs généraux de 2eme Classe de la 1ere Section
(...)
(19 mars 1937)) MURAOUR Henri-Charles-Antonin

Citation :
un de mes cousins qui s'appelait Muraour Francis, Victorin (Léon), né le 10/09/1914 à Grasse (06).

Les prénoms sont différents, et Henri Muraour étant général en 1937, il ne peut être né en 1914 !
Pour savoir si ils sont parents, il faudrait plutôt vous orienter vers les registres d'état-civil et les recherches généalogiques.

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
RSCHERER
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 662
Age : 54
Localisation : PERPIGNAN (NEFIACH)
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: Les Inspecteurs généraux des Poudres 1939 1940   Sam 10 Mai 2014 - 7:00

Bonjour,

je viens de découvrir ce sujet qui est des plus instructif.

Bravo encore pour ces renseignements. En complément, voici le lien sur un article concernant la poudrerie du Moulin Blanc.

Lien : http://www.societechimiquedefrance.fr/img/pdf/a_1_342_000.vfx2_sav.pdf

Cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grassois06
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 08/05/2014

MessageSujet: Re: Les Inspecteurs généraux des Poudres 1939 1940   Lun 12 Mai 2014 - 15:54

Merci,
en effet il était un peu jeune pour être général, ce qui a pu m'induire en erreur c'est le fait que mon parent est décédé à Buchenwald en 1945 et il semble que le général Muraour fut arrêté par les allemands.
Merci encore.
A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muselier
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 12/07/2017

MessageSujet: Re: Les Inspecteurs généraux des Poudres 1939 1940   Jeu 13 Juil 2017 - 22:27

bonjour


Dans un annuaire de 1935 j'ai (28 sept 1934) LACAPE Henri-Jean-Adolphe IG poudres de 2eme classe directeur de la poudrerie du Bouchet


De mon coté, je recherche les noms des directeurs de la poudrerie de Sorgues avant guerre


merci


cdt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 2016
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Les Inspecteurs généraux des Poudres 1939 1940   Sam 15 Juil 2017 - 2:45

bonjour

à Sorgues les directeurs semblent être surtout surtout des Ingénieurs en Chef militaires de 2ème classe (correspondant à lieutenant colonel)

avec l'Ingénieur en chef militaire de 1ère classe Lacape directeur de Saint-Médard, est justement affecté par une décision de mutation de la même date (23 mai 1934)
le directeur de Sorgues l'Ingénieur en Chef militaire de 2ème Classe Adolphe Kovache qui passe aussi à l'atelier de pyrotechnie du Bouchet sous l'autorité du premier

par décision de mutation du 13 octobre 1936 c'est (au même grade) Gérard Arvengas (qui passe à Saint Médard où il sera en 1940) qui est remplacé par H.M.J. Fontaine
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6549254j/f10.item

plus tôt 27 juin 1924, Marot par Michet de Varine-Bohan


-----------------------------------------------------------------------------------------------

j'en profite pour signaler sur Gallica
Service des Poudres  1re partie organisation législation personnel (1937) 
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6410233h?rk=21459;2

l'effectif est fixé à 
200 Ingénieurs (70-Militaires des Poudres, 45-Chimistes, 85 des Travaux de Poudrerie) 35 adjoints administratifs et 329 agents de poudrerie

concernant la Marine on voit qu'elle est associée au Service des Poudres puisqu'elle dépêche dans cinq poudreries (Pont-de-Buis, Moulin-Blanc, Saint Médard, Angoulême, Sevran-Livry) 5 officiers et 19 agents de contrôle

----------------------------------------------------------------------------------------
Crosnier a écrit:
Bonjour

Dans le Forum Etablissements artillerie 1e a 4e RM 
http://atf40.forumculture.net/t3385-etablissements-de-l-artillerie

je trouve pour le service des poudres un centre de travaux d'aménagement de la Garonne en 17eme RM

Qui peut m'en dire plus???

Cordialement

Crosnier
Le Centre de travaux de la vallée de la Garonne il s'agit de la construction de poudrerie, en 1939-1940 les 2 compagnies de renforcement citées seront chacune aux poudreries de Boussens et Le Fauga effectivement situées prés de la Garonne à 40 km l'une de l'autre
en fait cette Région Militaire est beaucoup plus étoffée en établissements du Service des Poudres et ne se limite pas à Toulouse et à un centre de travaux d'avant-guerre, il y'a aussi Sainte Livrade qui avec Boussens et Le Fauga dépendent de la Direction du Service Central des Constructions des Poudres de Montauban toujours dans la même région
http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/sites/default/files/SHDAP_REP_1G6_NO_1083_1937_1945.pdf

BOUSSENS CHANTIER DE LA POUDRERIE. 
— En 1937 le Ministère de la Guerre décidait la création d'une nouvelle poudrerie dans le département de la Haute-Garonne, et choisissait pour son emplacement le territoire de la commune de Boussens (canton de Cazères), sur la rive gauche de la Garonne. Les terrains, situés dans la terrasse alluviale du fleuve, furent acquis, pour la plus grande partie, de la Société hydro-électrique de la Cère, qui exploitait une usine électro-chimique, également rachetée par l'État, Les travaux d'aménagement des terrains commencèrent en novembre 1937, sous le contrôle du Centre de travaux de la vallée de la Garonne, et sous la haute direction de M. Clavier, Ingénieur en chef du cadre militaire des poudres. 
La partie principale de la nouvelle poudrerie, connue sous le nom d'Usine B occupe un terrain de plus de 20 hectares limité du sud-ouest au nord par la voie ferrée Toulouse- Bayonne, jusqu'au viaduc du Fourc, et du sud-ouest à l'est par la Garonne. 
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9601646n/f379.item.r=der
...débuta son activité en juillet 1940 fabriquait des produits spéciaux tels que le chlore, l'ypérite (gaz moutarde) le chlorure d'arsenic...


Crosnier a écrit:
Bergerac 3700 h de la 95eme compagnie (ou Groupement ???) d'ouvriers de renforcement

95
ème Groupement de Compagnies d'Ouvriers de Renforcement (ou de Travailleurs Militaires)


Salutations
Loïc Lilian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muselier
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 12/07/2017

MessageSujet: Re: Les Inspecteurs généraux des Poudres 1939 1940   Sam 15 Juil 2017 - 21:32

bonjour

je vous partage quelques photos de l'uniforme pas très courant d'un IG de 2eme classe des poudres. Pas de nom malheureusement sauf indication du tailleur Istres

cdt







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Inspecteurs généraux des Poudres 1939 1940
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Condamnation des recteurs de Paris : le café pédagogique s'en prend au copinage chez les inspecteurs généraux
» Frank Burbage (philosophie) et Marie-Laure Lepetit (lettres classiques) sont de nouveaux inspecteurs généraux.
» Ma collection de minéraux
» Recherche de minéraux à la Mine Clara
» Bourse de minéraux et fossiles de Saverne (67, Alsace)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: L'armée de terre française de 1919 à 1940 :: Parcours individuels et notices biographiques :: Officiers généraux-
Sauter vers: