Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Uchronie - Offensive française dans la Sarre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Uchronie - Offensive française dans la Sarre   Dim 14 Avr 2013 - 20:54

Je crois qu'on peut oublier l'utilisation de 280mm pour la destruction de petits ouvrages fortifiés comme ceux du Westwall, ces derniers étant d'une part petits et difficiles à atteindre, et d'autre part plus nombreux que les munitions disponibles pour les pièces que vous citez.

Sur le déminage, l'armée française ne dispose de rien du tout en septembre 1939. Rien de rien, zéro. Depuis 1918, il a été construit 2 prototypes, l'un en 1921 et l'autre en 1938. Aucun des deux n'a donné satisfaction, et c'est la panique lorsqu'on se rend compte, à la lumière des opérations dans la Sarre justement, de l'ampleur de l'utilisation des mines par les Allemands.

Le Sy4 AMX fait l'objet d'expérimentations au printemps, soit 6 mois après la date dont nous discutons ici, et le projet n'existe même pas sur le papier en septembre 1939 (puisque c'est justement le retour d'expérience de la Sarre qui lui donne naissance). Il fait l'objet d'une commande, passée en mai 1940 et vite oubliée dans la tourmente. La charrue AMX n'était pas du tout "très efficace" et n'a pas été retenue lors des essais comparatifs opposant les quatre dispositifs encore en lice à la fin du printemps 1940.
Si "les 120 FT transformés en dragueurs de mines" sont une référence à la charrue Bajac, ce matériel fait l'objet d'expérimentations en unité au cours de l'hiver et ne donne pas satisfaction non plus.


Les FT sont à bout de souffle, ils ont été vaguement modernisés (avec les modifications que vous citez) mais cela est revenu très cher pour un résultat somme toute médiocre. Ce char est absolument impropre à être employé en assaut en 1939: il est lent, peu blindé et mal armé. C'est la première fois que je lis qu'il existait des moteurs neufs pour ces appareils, sachant que "gagner un peu d'vitesse" était illusoire: même avec un gain de l'ordre de 33% (absolument énorme et jamais vu pour n'importe quel char) cela ne ferait que du 10 km/h au final, dans les descentes avec un bon vent arrière.

Surtout, quand on voit les rapports d'opération, l'armée française n'est absolument pas entrainée à une attaque brusquée (ni même à une attaque tout court) et les unités qui participent aux opérations dans la Sarre manquent nettement de mordant et de compétence tactique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dupuydumazeldan
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 20/06/2014

MessageSujet: gagner en 39 40 ?   Dim 8 Nov 2015 - 19:08

Bonsoir.

Un de mes parents, le géophysicien international Maurice Martin (X 26) a servi au 2ème bureau à Bitche en 1939-1940.

Comme il avait travaille dix ans dans le Caucase et maîtrisait six langues, il a fait partie du groupe d'études chargé d'évaluer la situation militaire en Carélie.

Lorsqu'il a annoncé que le gel des voies d'eau profiterait aux chars russes, on l'a a peine cru...

Pour Noël, son père haut-fonctionnaire à Versailles, eut la bonne idée de convier tout les mobilisés de la famille pour un grand réveillon. Sur le coup de minuit, MM débarqua de sa voiture et nous donna les nouvelles les plus pointues du front : "Nous ne sommes pas prêts ; nous allons au devant d'une épouvantable catastrophe"... On lui raconta alors pendant une heure que la ligne Maginot cela... que la mobilisation ceci... et que les alliés etc... Il eut tort (jusqu'en juin) contre tout le monde.

En réalité, les experts militaires américains qu'il a côtoyés aux USA, où il a fait sa carrière après guerre, lui ont confirmé que la France avait perdu dès 1938. En effet, les accords de Munich ont permis à l'Allemagne de récupérer tout l'arsenal militaire tchécoslovaque, l'industrie de guerre de ce pays, et de renverser à son avantage, pour plusieurs années, tout l’équilibre stratégique. Quel que soit le courage de la résistance polonaise qui avait une armée d'avant première guerre mondiale, la situation était désespérée.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dupuydumazeldan
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 20/06/2014

MessageSujet: Re: Uchronie - Offensive française dans la Sarre   Lun 9 Nov 2015 - 0:19

Bonjour.

Naturellement, comme le roman historique est toujours en vogue,on aura jusqu'a la fin des temps des livres et des thèses qui tenteront de rejeter les responsabilités de la défaite sur tel homme politique ou tel général...

C'est prendre le public pour une masse de crédules. En effet, même si on avait limoge X ou Y, la défaite aurait été inévitable, car l’écart technique et démographique avec l'Allemagne était abyssal. Un de mes parents, pilote de chasse abattu en 1940, avait profité des JO de Berlin (champion de France de volley avec le Racing on lui avait offert un poste de remplaçant) pour visiter deux usines d’aéronautique. Il en était sorti médusé et convaincu que nous n'avions pas de quoi résister plus d un trimestre.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabi1
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 510
Age : 31
Localisation : Marne
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Uchronie - Offensive française dans la Sarre   Lun 9 Nov 2015 - 1:34

clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Uchronie - Offensive française dans la Sarre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» La langue française dans le monde
» ceinturon armée française dans l'armée allemande
» De l'usage de la langue Française
» additifs autorisés ou non dans la loi Française
» Les Ovnis dans l'archipel des "tuamotu" polynésie française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La période 1919 - 1940 de nos jours :: Uchronies :: Et si l'attaque allemande n'avait pas eu lieu en mai 40...-
Sauter vers: