Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Sam 17 Déc 2011 - 18:03

Bonjour,

Voilà un auxiliaire que je ne connaissais pas : le Chella alias X12

Extrait de ce site:

http://adhemar-marine.blogspot.com/search/label/1940%2F06%2F02%20%3A%20la%20fin%20du%20Chella

"La fin de Chella

Depuis le mois de mai 1940, le territoire français subit les assauts terrestres et aériens des forces du IIIème Reich. En ce matin du 2 juin, c'est au tour de Marseille de trembler. La Luftwaffe s'attaque depuis hier fois au grand port méditerranéen. Chella, devenu croiseur auxiliaire X 12, est à quai, dans l'habit de guerre qu'il a revêtu depuis quelques semaines pour transporter des troupes. Dès les premières vagues de bombardement, le navire est touché par les bombes et prend feu. Le risque d'explosion est énorme car les soutes de Chella sont remplies de munitions. Courageusement, cinq remorqueurs et leurs équipages le hâlent afin de tenter d'éviter le drame en plein bassin. Mais, à peine sorti du bassin, le paquebot est le siège d'explosions et devient un énorme brasier flottant. Pour hâter sa fin, il faut le couler au plus vite. C'est au Cyrnos, de la compagnie Fraissinet, devenu lui aussi croiseur auxiliaire, que l'on fait appel. Une quarantaine de tirs seront nécessaires pour couler ce qui avait été un magnifique paquebot blanc. Sa coque restera visible jusqu'à son démantèlement sur place en 1954."

Le Chella aura à son bord un médecin célèbre (....et contreversé!!)

""Après la déclaration de guerre de 1939, Louis-Ferdinand Céline «va vivre un épisode bouffon, très célinien. En septembre, il devient médecin maritime pour la compagnie Paquet. Il embarque donc sur le Chella, qui assure la ligne vers le Maroc. Mais dans la nuit du 5 au 6 janvier 1940 devant Gibraltar, le navire éperonne par mégarde un aviso britannique. Il y a vingt-sept morts du côté anglais et le docteur Destouches (vrai nom de Céline) soigne les victimes. Le Chella rallie tant bien que mal Marseille.» (François Gibautlt, dans Lire hors-série n°7).

Céline est en fait volontaire mais trop vieux pour aller au front et invalide à 75% depuis la Première Guerre mondiale après des faits d’arme qui lui valurent des médailles et la quatrième de couverture en couleur de L’Illustré national. Il devient donc médecin de bord sur le Chella, réquisitionné pour des transports d’armes : «Militaire comme tu me connais, tu ne seras pas surpris de me voir devenu médecin de la marine de guerre et embarqué à bord d’un paquebot armé» écrit-il à un de ses amis, le docteur Camus.

Il écrit aussi à René Arnold : «Gibraltar 11 janvier [1940] À peine venais-je de vous écrire que nous faisions naufrage devant ce port. Heureusement (si l’on peut dire) sauf, mais ayant expédié au fond 24 vaillants anglais. Collision de détroit ! avec explosion - et blessés partout. Quelle nuit ! Quelle longue nuit ! Nous rejoindrons Marseille plus tard et puis je rechercherai un embarquement. Comme la vie est aléatoire!». Enfin il précise, toujours professionnel : «Les médicaments font merveille! après cette nuit dans l’eau que de bronchites guéries, prévenues!»."




A+,

Pierre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Sam 17 Déc 2011 - 18:37

Bonsoir Pierre,
Le Chella était bien inscrit sur la liste des croiseurs auxiliaires mais n'a pas été requis. Il n'est d'ailleurs pas le seul dans ce cas.
Voici la liste des 22 croiseurs auxiliaires à la déclaration de guerre (en gras ceux qui ont été effectivement armés) :

X1 (voir note), X 2 (voir note), X 3 = Ville d'Alger, X 4 = Koutoubia, X 5 = Ville d'Oran, X 6 = El Mansour, X 7 = Victor Schoelcher, X 8 = Massilia, X 9 (voir Note), X 10 = Colombie, X 11 = Charles Plumier, X 12 = Chella, X 13 = Djenne, X 14 (voir note), X 15 = (voir note), X 16 = El Kantara, X 17 = El Djezaïr, X 18 = Eridan, X 19 = Barfleur, X 20 = Quercy, X 21 = Estérel, X 22 = Mexique.

Ces 22 navires devaient constituer 7 divisions (2 ou 3 navires par division) plus un groupe de 4 navires non endivisionnés.

Note : Les 6ème et 7ème DCX devaient être incorporées aux Forces
Navales d'Extrême Orient et composées de navires de la ligne Marseille -
Indochine - Japon. Les 2 navires de la 6ème devaient être armés à
Saigon et les 3 de la 7ème à Lorient et Brest. Sept navires avaient
étaient inscrits sur la liste prévisionnelle de façon à ce que, longueur
de la traversée oblige 64 jours aller-retour, on puisse disposer des 5
nécessaires. Ces navires sont l'Athos II, les Félix Roussel, Maréchal
Joffre, Président Doumer, Aramis, Jean Laborde et d'Artagnan. Seul l'Aramis sera armé à Saigon sous le repère X 1.

Le 22 septembre 1939, une DM d'EMG/1 limite l'armement à ceux que j'ai
surligné en gras, la situation stratégique n'imposant pas l'armement
total prévu avant guerre. Il en est de même pour les patrouilleurs
auxiliaires (repère P) et le train d'escadre (repère X).

Ces décisions allaient faciliter la tâche des arsenaux et chantiers
privés passablement désorganisés par la mobilisation encore que celle-ci
ait laissé sur place nombre d'affectés spéciaux et leur permettre de se
consacrer à l'AMBC. Il n'est donc pas question d'un pénurie de matériel
comme le suggérait un intervenant.

Par contre le cas du Mexique relève de l’aberration. Ce gros paquebot
de la Transat de 1915 était impropre à cette transformation. On s'y
acharna jusqu'au 29 novembre avant que l'on se décide à arrêter les
frais et le rendre à la navigation commerciale.


@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Dim 18 Déc 2011 - 8:41

Bonjour Alain,

Le CHELLA n'a pas été réquisitionné en tant que croiseur auxiliaire mais, affrété, par la DTM (Direction des Transports Maritimes). Le 5/01/40, Il assurait un transport de troupe entre Marseille et Casablanca lorsqu'il fût abordé au passage du détroit de Gibraltar par le cargo anglais Kingstone Cornélian. Gravement endommagé, il est rapidement réparé à Gibraltar pour pouvoir rallier Marseille. Il était au port à Marseille le 2 juin 40, lors d'un bombardement allemand.

Une part de ce bâtiment renaîtra après la guerre par la réutilisation de ses chaudières et de ses turbines sur les cargos Volta et Foria, respectivement de la Cie Fraissinet et de la Cie Fabre.

A+,

Pierre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Dim 18 Déc 2011 - 15:57

Bonjour,

Pour compléter ce qu'a écrit Pierre :

En 1939, on s'est efforcé de ne pas refaire les mêmes erreurs qu'en 1914/1918 au sujet de l'exploitation des navires marchands.
Aussi, quelques jours avant la déclaration de guerre, les navires destinés à être incorporés dans la flotte auxiliaire sont retenus au port et les personnels destinés à être mobilisés sur place reçoive un fascicule de mobilisation d'affecté spécial. Le jour de la mobilisation, le navire est dûment réquisitionné tandis que les personnels échangent le fascicule d'affecté spécial contre un fascicule de mobilisation de réserviste. Je le sais car mon Père, alors second-maître pointeur sur l'Ipanema (requis comme bâtiment-base auxiliaire de sous-marins) m'en a apporté le témoignage, j'ai d'ailleurs les deux fascicules.
Les navires qui ne doivent pas être requis par la Marine Nationale sont alors requis (il s'agit bien juridiquement d'une réqisition et non d'un affrètement) dès le premier jour de la mobilisation par la Direction des Transports Maritimes. Cet organisme gère alors leur exploitation et suivant les circonstances les maintient sur leurs lignes traditionnelles ou les affecte à une autre dont les besoins sont plus urgents ou prioritaires.
La DTM désigne et concentre en un port donné les navires nécessaires à une opération dirigée par la Défense Nationale, transports de troupes vers le Levant, transport d'or, transport des avions achetés aux USA, expédition de Finlande puis de Norvège.
Les compagnies propriétaires des navires ont pour tâche d'assurer l'entretien des bâtiments, de leur fournir un équipage (marins maintenus à la Mar Mar comme affectés spéciaux ou non-mobilisables) et de les armer de tous les impedimenta nécessaires pour une bonne navigation.
Cette dernière obligation ne concerne pas l'armement des navires au titre de l'AMBC (J'ai expliqué ce terme plus haut dans le post) qui est fourni par la Marine Nationale.
Lors de leur déréquisition après l'armistice de juin 1940, les navires requis passent alors sous réquisition de la DTM.
Cette réquisition se poursuivra durant la durée de la guerre et même après puisque la déréquistion n'aura lieu que fin 1947 - début 1948. Cet étalement s'explique par le fait que l'on procèdera aux opérations de déréquisition et en particulier à une visite du navire et évaluation des stocks de combustible et matières consommables lors de la première touchée du navire dans un port français.
Comme les personnels naviguant sur les navires requis par la DTM avaient courus les mêmes risques que ceux naviguant sur les navires de la Royale (vrais navires de guerre ou navires requis), le commandant L'Herminier "bataillera" dans je ne sais plus quelle commission d'après guerre pour que ceux-ci soient titulaires de la Croix du Combattant au même titre que ceux naviguant pour le compte de la Royale. Il obtiendra d'ailleurs satisfaction.


@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Dim 18 Déc 2011 - 18:04

Bonsoir Alain,

Merci pour ces précisions, dans le doute je n'osais pas utiliser le terme de "requis" par la DTM.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Sam 18 Fév 2012 - 18:05

Bonjour,

Est-ce que l'un d'entre-vous aurait une photo du Fructidor, chalutier dièppois réquisitionné au Havre en 39 (AD52). Je relaye une ancienne demande du petit-fils du Capitaine du Fructidor avant réquisition.

Merci pour vos nombreuses réponses à venir Smile

A+,

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Sam 18 Fév 2012 - 19:03

Bonsoir Pierre,

Je vous envoie par MP l'adresse de Jack Daussy de Fécamp et grand spécialiste devant l'Eternel des chaluts de tous types de ce port.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Sam 18 Fév 2012 - 23:13

Merci, je transmets...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ptdockyard
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 30/04/2012

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Lun 30 Avr 2012 - 0:26

Bonjour! I am new to this forum- Dave G. of the PT Dockyard

I found this picture of paper models of the P24 Medoc and P25 Pomerol

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 552
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Ven 25 Mai 2012 - 17:05

ALAIN a écrit:
Les six chalutiers du type L'Algéroise que j'ai également cité méritent une anecdote; L'Algéroise,La Cherbourgeoise,L'Oranaise, La Quimpéroise,La Sablaise et La Servannaise, ont été achetés aux Etats Unis au début de l'année 1940; construits en 1918/1919 ils faisaient partie d'une série de 38 patrouilleurs du type Bouvines, commandés en 1918 aux chantiers de Savannah aux Etats Unis pour la Marine française; en 1919, apres l'armistice, ils ont tous été vendus aux USA au commerce, et six d'entre eux ont donc été rachetés en 1940 par la Marine Nationale.

Cordialement

Alain

Bonjour avez-vous les caractéristiques techniques de ces navires ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 852
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Ven 25 Mai 2012 - 18:36

Bonsoir,

Caractéristiques d'origine des Bouvines:
Déplacement 684 tonnes
dimensions 45 m x 7,8 m
machines à vapeur de 500 cv; vitesse 9,5 n
armement à l'origine en 1918: 2 x 100 mm

Voici les noms précédents:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 852
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Ven 25 Mai 2012 - 18:53

suite...
Sablaise ex Loon ex Austerlitz
Algeroise ex Coot ex Valmy
Quimperoise ex Bois de buttes ex Hondschoote
Cherbourgeoise ex Plover ex Lonato
Oranaise ex Brandt ex Poitiers
Servannaise ex Penguin (je nai pas trouvé le nom français d'origine)

Tous ces chalutiers portaient à l'origine un nom de bataille.

Cordialement
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Ven 25 Mai 2012 - 19:22

Bonsoir,

voici les caractéristiques :



J : 355/102 tx – 45,71/43,68 x 7,62 x 4,45 m – 1 machine
alternative à triple expansion (330 – 546 – 1143 x 610 mm) développant 500 CV –
9,5 nds - 2/100 mm


En 1939 1 pièce de 100, 1 ou 2 mitrailleuses AA, 1 grenadeur.



Les noms sont :

- Valmy >>> Coot >>>> L'Algéroise
- Lonato >>> Plover >>> La Cherbourgeoise
- Poitiers >>> Brant >>> L'Oranaise
- Hondschoote >>> Bois des Buttes >>> Breeze >>>> Kennebec >>> La Quimpéroise
- Austerlitz >>> Leon >>> La Sablaise
- Je n'ai pas réussi à retracer la carrière de La Servannaise ex Pinguin.
Une possibilité, Alma, car j'ai deux mentions contradictoires une qui le classe parmi ceux dont la construction a été annulée et la présence d'un Alma au sein de la Flottille de la Zone Bretagne, Groiupe B le 22 janvier 1919 mais il pourait aussi s'agir d'un bâtiment requis ayant le même nom

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 852
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Ven 25 Mai 2012 - 20:13

Bonsoir Alain,

Je vois que nous sommes a peu près au même point sur ces navires , sauf pour le tonnage; celui que je donne est celui que j''ai trouvé dans le French Warships of World War I de Jean Labayle Couhat ,il s'agit du déplacement en pleine charge; Henri le Masson donne 590 tonnes dans the French Warship Navy, ce qui est compatible avec un déplacement de 684 tonnes en pleine charge; celui que vous donnez me semble par contre bien faible pour des navires de plus de 45m de long et 7,8 m de large.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 552
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Ven 25 Mai 2012 - 20:46

merci beaucoup pour ses infos elles me seront très utiles Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Ven 25 Mai 2012 - 21:52

Bonsoir Alain,

Les valeurs que je donne ne sont pas des déplacements mais des jauges (J) brutes et nettes relevées dans les Llyod.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 852
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Ven 25 Mai 2012 - 22:00

Bonsoir Alain,

D'accord, je n'avais pas vu que votre réponse concernait des jauges brutes et nette; il est évident que les chiffres ne peuvent être comparés dans ces conditions.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katryne
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur
avatar

Nombre de messages : 4
Localisation : Le Revest-les-Eaux, Provence
Date d'inscription : 05/11/2013

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Mar 5 Nov 2013 - 13:35

Pierre51 a écrit:
Bonjour à tous,

Je pense que cela fait partie du sujet.
Quelqu'un peut-il identifier ce navire transportant des hommes vers la Norvège en 1940 ?


(source ECPA-D)

Merci d'avance,
cordialement,
Pierre
Bonjour, je viens d'arriver en remontant ce vieux sujet à la surface.
J'essaye de reconstituer l'histoire d'un chalutier, le Ducouëdic, qui était dans ma famille. Je n'ai que des brides d'infos, quelques photos et des lettres de ma grand-mère qui indiquaient que le 19/11/1945 il venait de rapporter à Marseille 63 tonnes de poissons pour le compte de l'État Français, qu'il allait caréner à Toulon avant d'être rendu à son armateur, mais que le 10/01/1946 il pêchait pour le compte de son armateur, depuis son port d'attache de Concarneau.
Le Ducouëdic me semble plus petit que le chalutier de la photo ci-dessus, je n'ai pas l’œil d'un expert, mais je ne crois pas que ce soit le même gabarit.
Ma question est la suivante : dans quelles conditions des navires de commerce ont pu être réquisitionnés à cette époque (en général et pour le Ducouëdic en particulier) ? Où puis-je trouver des informations et des pistes de recherche ?
Merci d'avance.
Ps, j'ai voulu mettre des liens vers ma galerie de photos du chalutier et vers la page où j'ai commencé à raconter son histoire, mais en tant que nouvelle arrivante, je ne suis pas autorisée à poster des liens ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://matribu.chauvigne.info/
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Dim 10 Nov 2013 - 8:29

Bonjour,

Une carte postale était aux enchères sur ce site:

http://www.delcampe.net/page/item/id,0061684828,language,F.html




Il est possible que ce soit le successeur de ce chalutier que vous cherchez. La carte a été postée, il me semble, en 1911. Je ne pense pas que celui que vous cherchez soit un réquisitionné. Pour son histoire vous aurez plus de chance auprès d'un site spécialisé en pêche. Je n'en ai pas à vous proposer.

A+,

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Dim 10 Nov 2013 - 9:32

Bonjour,

Voilà ce que j'ai

Ducouëdic II : patrouilleur – (chalutier).
J : 260/82 tx – 38,15 x 6,73 x 3,71 m – acier - 1 machine alternative à triple expansion développant (306 – 533 – 894 x 635 mm) W. V. V. Lidgerwood développant 550 CV - FNVD.
17/07/1908 : lancement par Smith’s Dock Co Ld (North Shields). N° de chantier : 818.
08/1908 : livraison.
13/06/1916 : requis.
16/01/1919 : dérequis.
20/01/1919 : DM 189 EMG (Démob. Flot. Chalut) du 22/01/1919 le signale rendu par les services de Lorient.
1921 : inscrit au Veritas au compte de de la société Les Chalutiers de Bretagne (Lorient).
1930 : inscrit au Lloyd au compte de la Compagnie Lorientaise de Chalutage (Lorient).
30/08/1939 : requis comme AD 123. Versé à la 24ème Section de Dragege (Lorient).
18/06/1940 : évacue vers le Maroc.
03/1941 : dérequis à Casablanca.

01/1956 : démolition.

@+

Alain


Dernière édition par Capu Rossu le Mar 12 Nov 2013 - 19:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Lun 11 Nov 2013 - 7:45

Bonjour Alain,

La photo de Delcampe serait donc la bonne, aux modifications près sans doute apportées au chalutier au cours de sa longue  vie.

Il peut être profitable de fouiller dans les photos de Casablanca, Fédala ou Safi au Maroc pour tenter d'y trouver le Ducouëdic II.

En marge, le Ducouëdic est concerné par cette histoire du chalutage à vapeur à Lorient:

http://atlas.usv.ro/www/codru_net/CC17/2/05_chalutage.pdf

A+,

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Mar 12 Nov 2013 - 5:57

Bonjour,

trouvé ici:

http://www.photoship.co.uk/JAlbum%20Ships/Old%20Ships%20D/index24.html



Pendant sa période de réquisition avec artillerie...

A+, Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 852
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Mar 12 Nov 2013 - 8:40

Bonjour Pierre,

La photo représente l'aviso Ducouédic de la classe Dubourdieu de 1918/19 et non un chalutier réquisitionné.
l'aviso Ducouédic a été rayé en 1939 et aurait été démoli à Toulon en 1941.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 852
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Mar 12 Nov 2013 - 11:20

Bonjour Alain,
"30/08/1939 : requis comme AD 193. Versé à la 24ème Section de Dragage (Lorient)".
Le Ducouédic  a été réquisitionné sous le numéro AD123; AD193 étant la Flèche Blanche.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.   Mar 12 Nov 2013 - 19:28

Bonsoir,

Merci Alain, j'ai corrigé cette faute de frappe dans ma réponse ci-dessus et dans mes notes.
Au passage, je viens de relever une erreur dans "The French Navy 2" de Le Masson chez Mac Donnald qui le donne comme allemand M 6023 à la 6ème Sischerung Flottille ce qui est faux.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les navires auxiliaires réquisitionnés de 1939/40.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des contrôleurs aériens ont vu atterrir des navires non identifiés (traduction)
» (1939-1945) Les photos de Foo Fighters seconde guerre mondiale
» moyens auxiliaires à la communication B.A.Bar
» L’attitude de Pie XII durant la guerre de 1939-1945
» Navires de guerre des USA armés / détruits durant la SGM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La Marine Nationale française de 1919 à 1940 :: MNF40 :: Les navires-
Sauter vers: